Notez des films
Mon AlloCiné
    Appaloosa
    note moyenne
    3,4
    4749 notes dont 661 critiques
    répartition des 661 critiques par note
    99 critiques
    230 critiques
    106 critiques
    129 critiques
    68 critiques
    29 critiques
    Votre avis sur Appaloosa ?

    661 critiques spectateurs

    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 443 abonnés Lire ses 1 069 critiques

    3,5
    Publiée le 23 décembre 2013
    Un western de bonne facture qui contient tous les codes du genre. Même si le film ne regorge pas d’action, le scénario, bien écrit, et les personnages, travaillés, et à la psychologie bien développée, en font une réalisation prenante. De plus, photographie, reconstitution de l'époque et décors, sont sublimes. Viggo Mortensen y est excellent. Une réalisation agréable et soignée !
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 883 critiques

    5,0
    Publiée le 19 avril 2009
    Ed Harris et Viggo Mortensen font preuve d’un réel talent pour incarner ces deux cow-boys engagés pour faire régner l’ordre dans la petite ville d’Appaloosa. La solide amitié et le profond respect qui les lie seront mis à rude épreuve par une femme (mauvaise note à Renée Zellweger agaçante), des politiciens effrayés puis corrompus et une bande de criminels menés par le génial Jeremy Irons. Pour sa seconde réalisation, non dénuée d’humour, Ed Harris rend ses lettres de noblesse au western traditionnel. Un très grand film.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 359 abonnés Lire ses 3 265 critiques

    4,0
    Publiée le 21 septembre 2019
    Le western que l’on dit souvent mourant renaît régulièrement de ses cendres grâce à quelques nostalgiques du genre, le plus souvent des acteurs. Ici c’est Ed Harris qui s’y colle. Son western est du genre « qui prend le tend de s’installer ». Les deux « gunfights » qui prennent le contrôle juridique d’une petite bourgade terrorisée par un Jeremy Irons qui vient de tuer le dernier shérif sont plutôt du genre cool. Leur couple fonctionne bizarrement car quoique de force égale les deux hommes obéissent à une hiérarchie bien établie jamais remise en cause. On sort très vite de l’intrigue initiale pour s’intéresser au problème de cœur d’Ed Harris qui s’éprend brutalement de la jolie étrangère qui vient de débarquer en ville. Peu macho – qualité plutôt rare pour l’époque- Harris accepte de bon cœur que sa dulcinée ait la cuisse alerte. Les deux hommes entre deux règlements de compte philosophent sur l’amour et c’est au final ce qui rend le film attachant. Le film est sans prétention mais filmé avec soin et surtout on sent que les deux héros ont pris plaisir à évoluer ensemble sous la caméra bienveillante d'Ed Harris.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 544 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    5,0
    Publiée le 3 février 2013
    Appaloosa : Un western de très très grande qualité. Franchement, un des meilleurs westerns que j’ai pu voir a ce jour : tellement il est excellent et remplit de qualité, je ne trouve aucun défaut. Ce western est juste exceptionnel et maitrisé à la perfection. Déjà, ce que j’ai adoré, c’est le scénario. On est plongé dans une histoire passionnante et captivante du début jusqu'à la fin, et vraiment on ne s’ennuie pas un seul second. Pourquoi ? Car l’histoire est tellement bien construire et ficelé, avec des personnages attachants que on adoré suivre : le marshal Virgil Cole et à son adjoint. Deux personnage aussi charismatique l’un que l’autre qui font respecté la justice et la paix avec leur propre lois et manière. Et vraiment, c’est personnages sont très riche, très approfondis avec une vrai personnalité. Et que serait un western sans un méchant qui est vraiment un salo et un manipulateur. Il va donner du fil à retordre à nos deux héros. Donc voila, vraiment histoire maitrisé, d’une richesse incroyable ou on ne décroche pas une seul seconde. Ensuite, on a le droit à une réalisation magnifique. Tout simplement magnifique avec une mise en scène très travaillé, très soigné (lords des dialogues ou des fusillades : d’ailleurs, des le début, on nous met directement dans le ton du film). Et puis, les décors et les paysages westerns (montage, plaine, nature…) sont juste sublimes et merveilleusement bien filmé. Donc vraiment, réalisation qui envoie du lourd, tu très, très lourd. Et les acteurs, que dire des acteurs ? Déjà, on a le droit à un casting en pépite d’or : Ed Harris (qui se trouve devant et derrière la caméra dans ce film : bravo a lui), Viggo Mortensen (le seigneur des anneaux), Jeremy Irons, Renée Zellweger, Timothy Spall (Harry Potter)… Et ils sont vraiment tous parfait dans leur rôle. Ils nous offrent vraiment d’admirable jeu acteur et leur interprétation son très convaincante et d’une justesse incroyable. Surtout Ed Harris et Viggo Mortensen qui sont tous les deux très charismatiques et nous offrent un duel face à Jeremy Irons. Voila, un western qui touche l’excellence et la perfection : qui redonne c’est lettre de noblesse au western. Un de mes westerns préférés tellement j’ai adoré. Et donc, je n’eux peux que vous le conseillé. Un film qui prouve que le western n’est pas mort, loin de la : a voir absolument, un classique du western que je qualifierai de chef-d’œuvre.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 26 août 2016
    Oui, dans mon cycle western devait apparaître "Les disparues" de Ron Howard. Comble de malchance, je suis tombé sur la version originale non sous-titrée en français (sans doute une erreur de programmation de la chaîne). Du coup, pour comprendre Tommy Lee Jones en américain dès les premières phrases... ça relève pour moi un peu du défi. En somme, j'ai décidé d'arrêter le film pour me consacrer au prochain sur ma liste : "Appaloosa". Pour son second essai derrière la caméra, Ed Harris, révélé réalisateur par "Pollock", nous sert un western classique dans la plus pure tradition du genre. Entre les clins d'yeux aux métrages qui ont fait ses belles heures ("3:10 to Yuma" de Delmer Daves pour la scène dans le train, "La horde sauvage" à cause de l'attaque du train, "Le dernier train de Gun Hill" pour l'affrontement viril entre propriétaires et shérif, ...) et les clichés qui tombent facilement du chapeau (introduction intelligente, présence d'indiens, femme fatale, musique à la Morricone), le tireur d'élite de "Stalingrad" organise un nouveau "Rio Bravo" en comptant sur une improbable amitié virile entre deux chasseurs de primes qui se connaissent depuis plus de dix ans. Hélas, déjà las de tirer avec sa pétoire, le Grand manitou du "Truman show" oublie de recharger assez vite pour faire parler psychologie. Au lieu de ça, les scénaristes (dont Ed Harris) peaufinent les détails du classicisme fordien (et hawksien !) : donner du galon à la mise en scène (sans idées nouvelles malgré tout), insuffler un souffle épique à l'histoire dans laquelle se sont embarqués nos deux cowboys (aventures tout juste mises en avant par la nonchalante Renée Zellweger- oscarisée pour son "Retour à Cold Mountain" !) et profiter des paysages très bien mis en avant par notre compère Ed. Ainsi, sans scénario véritablement poussé (les deux tueurs défendant un village contre un tyran notoire) et sans finesse dans l'écriture filmique (comprenez sans sens de suspense), Ed "Rock" Harris nous tient en place grâce au casting qu'il propose. Déjà, le vieux couple qu'il forme avec Mortensen ("Le seigneur des anneaux", "Carlito's way" de De Palma) tient la route, et le méchant incarné par Jeremy Irons (dans un petit rôle dans sa carrière, soyons franc : "Le mystère Van Bülow", "Mission", "Fatale" de Louis Malle, pour ne citer que ceux là !) reste l'attraction sympa. Et comment ne pas faire la fine bouche lorsqu'on reconnaît Timothy Spall (l'habitué de Mike Leigh), Lance Henriksen ("Terminator", "Mort ou vif"...) ou Rex Linn (second couteau emblématique des 90's : "Drop zone", "Breakdown", "Rush hour") ? Oui, Ed Harris le metteur en scène rate sa cible, mais pas complètement. Viggo ne s'en sort pas si mal, Irons tient le soleil haut et les péripéties tout comme l'action (certes très courte) s'emballent pour durer à peine deux heures. Résultat : regardable mais oubliable. 2 étoiles sur 4. Dommage Ed ! Spectateurs, attention ! Un shérif peut en cacher un autre... .
    lucilla-
    lucilla-

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 163 critiques

    0,5
    Publiée le 22 octobre 2008
    Le plus mauvais western de l'histoire du cinéma? Je ne les ai pas tous vus , mais Appaloosa a ses chances pour le titre , c'est certain ! Mais quel pensum! Tout est moche dans ce film, même Viggo ! J'ai du me pincer pour savoir si je ne rêvais pas , faut dire que le sommeil était proche .. et c'était en fait plutôt un cauchemar, celui dans lequel on est au cinéma face à un film désespérant,laid, et mal joué . On sort avec l'envie de reprendre son DVD d'Open range , pour revoir un western avec du coeur et de vrais personnages. N'est pas Costner qui veut. A fuir !
    bobmorane63
    bobmorane63

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 434 critiques

    4,0
    Publiée le 12 octobre 2009
    Enfin, que ça fait du bien de voir un Western récent de qualité, ça fait des années!!! Deuxième long métrage réalisé par Ed Harris, personnalité que j'aime particulièrement pour son jeu d'acteur et ses choix de films, la je découvre ses talents de réalisateur et c'est pas mal, on se croirait revenu dans les temps glorieux ou le genre était à la mode. Le Far West du nouveau Mexique, deux shérifs sont engagés dans la ville d'Appaloosa pour régner l'ordre et la loi. La dégueine, les colts, les dialogues croustillantes, tout les ingrédients du genre sont réunits. En face, un hors la loi qu'ils ont du mal à la mettre sous les verrous entre chantages et complots. Un Western trés intelligent dans des décors anciennes et magnifiques qui est trés agréable à regarder. Le duo Ed Harris et Viggo Mortensen fonctionnent à merveille, on a l'impression qu'ils se connaissent trés bien face à des méchants bien interprétés par Jeremy Irons et Lance Henriksen. Renée Zellweger apporte de la féminité dans le role d'une femme insouciante qui couche avec tout le monde de peur de se retrouver et vieillir seule. Un film à voir.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 456 abonnés Lire ses 3 420 critiques

    4,5
    Publiée le 29 octobre 2017
    Un western atypique, insistant sur l'aspect psychologique de ses principaux protagonistes, et c'est sur ce point que le film nous surprend, Zellveger joue le rôle d'une gentille nymphomane avec conviction (on est loin de ses agaceries dans Return to cold Mountain), Ed Harris un personnage complexe, (qui se prend un peu pour Clint Eastwood) parfois violent et supportant les infidélités de sa compagne. Mortensen est plus complexe, ayant avec Harris ce qui semble être une relation homosexuelle refoulée, (ce qui ne l'empêche pas d'avoir une maîtresse qu'il largue comme un vielle chaussette en fin de film). Les scènes d'actions sont peu spectaculaires mais ce n'est pas ce que recherchait le réalisateur. Un western apaisant et passionnant, malgré une fin qui arrive trop vite.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 216 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    3,5
    Publiée le 13 septembre 2017
    Il y a eu tellement de westerns par le passé que le public a fini par s’en lasser, faisant tomber en désuétude le genre, et plongeant en même temps les sociétés de production dans la frilosité à financer de tels projets. Malgré tout, Ed Harris parvient à bousculer la fourmilière en authentique cinéaste qui croit encore en la vitalité du genre. Pour ce faire, il a su utiliser les codes et les figures propres au western : l’arrivée de deux cavaliers inconnus qui attisent la curiosité de la population d’une bourgade, la main qui s’approche doucement et le plus discrètement possible de la crosse du revolver, l’intensité des duels lors des regards échangés, et le costume noir du personnage principal qui ne se fait précéder que par sa réputation, celle d’avoir su ramener "la paix et le calme dans des villes où plus aucune loi n’avait cours" (propos recueillis dans le synopsis). Mais qui est donc cet homme ? Eh bien c’est le marshal Virgil Cole (Ed Harris), affublé de son binôme Everett Hitch. Son apparition n’est seulement due qu’à la disparition du shérif de la ville, parti arrêter quelques hommes de mains de Randall Bragg (Jeremy Irons), un puissant homme qui fait régner l’inquiétude au prix de méthodes quelques peu expéditives. La scène d’ouverture est là pour implanter efficacement le contexte et tend à inscrire en même temps "Appaloosa" dans les westerns classiques. Le spectateur verra définitivement son attention accrochée par la première confrontation entre Virgil Cole et Randall Bragg, arbitrée de loin par l’œil attentif de Hitch. La tension est palpable, et à partir de là le spectateur sait que la trame va se bâtir autour de cet affrontement entre ce propriétaire aux agissements peu avouables et ce marshal affublé de son fidèle adjoint. Pour qu’un film s’y attarde dessus, le spectateur devine aussi que cet affrontement va être compliqué. Pour être compliqué, ça va être compliqué mais pas comme le spectateur peut s’y attendre. En effet, les scènes d’action sont peu nombreuses : pas ou peu de grandes fusillades, ni de grands duels, pas plus que de grandes chevauchées épiques comme le spectateur l’attend le plus souvent des westerns pour la bonne et simple raison que ces éléments ont fait baigner le genre dans l’âge d’or voilà déjà quelques décennies. C’est plutôt l’apparition des personnages secondaires qui apportent leur lot de complications, à commencer par cette Allison French (Renée Zellweger), une jolie femme raffinée, éduquée, et qui en prime sait jouer du piano. Mais ça ne se limite pas qu’à elle. D’autres personnages (dont je tais volontairement le nom afin de ne pas trop en révéler) jouent leur rôle dans les complications, en apportant des retournements de situations qui finalement apportent de la matière à un scénario on ne peut plus classique. Malgré cette mouture classique, le spectateur pourra noter qu’un brin d’humour a été incorporé. Juste ce qu’il faut : dans les répliques, en relation directe avec les situations. Certaines échanges entre Cole et Hitch prêteront à sourire, ainsi que la séquence où le shérif casse les dents à un cavalier, ou encore la gêne limite infantile qui secoue Cole dès lors qu’on parle de Madame French. Sur une musique discrète et pourtant bien présente dont seul le thème principal se fait remarquer, le spectateur assistera à une implacable chasse à l’homme ponctuée de plans sublimes mis en valeur par la lumière mise à disposition. Ed Harris a un véritable sens du cadrage, c’est indéniable. Car non seulement il se joue de la pénombre dans laquelle les silhouettes se détachent pour en faire des plans inoubliables, mais en plus il a su capter les émotions par lesquels passent ses personnages principaux. Ainsi, Cole et Hitch nous paraissent irrémédiablement sympathiques en nous faisant partager leur complicité et leur personnalité contrastée : Cole est un dur au cœur tendre, tandis que Hitch est un ténébreux humain et empli de principes. Ed Harris nous gratifie aussi de quelques plans natures magnifiques, comme ce splendide lever de soleil comme si nous y étions. De plus il sait manier la caméra, glissant d’un personnage à un autre sur une seule séquence, avec pour transition la vue sur les montagnes rocheuses où le spectateur se surprend à tenter d’apercevoir quelques part sur la crête quelqu’un en train d’épier. Oui, "Appaloosa" est un western sympathique à suivre, et on regrette presque que ça se termine comme ça se termine tant la sortie parait facile. Car la fin manque de panache, sans compter qu'elle entre en totale contradiction avec les résolutions prises par Randall Bragg, dans la peau duquel Jeremy Irons a étonnamment fière allure.
    Real C
    Real C

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 930 critiques

    3,0
    Publiée le 15 avril 2015
    Ed Harris ! Un des acteurs les plus charismatiques que je connais ! Que ce soit dans Rock de Michael Bay ou Abyss de James Cameron, il dégage une présence incroyable. Par contre niveau réalisation, ce film est son deuxième, après Pollock (que je n'ai absolument pas vu). Appaloosa est son deuxième film qui...n'a pas eu grand succès. Le méritait-il ? Nous allons voir ça ! Ce film est un western tout ce qu'il y a de plus classique. Ne connaissant pas vraiment l'oeuvre dont il est tiré, je ne peux pas vraiment donner d'élément de comparaisons. Ceci dit, si la réalisation est classique sur la forme, sur le fond elle l'est un peu moins. Il y a pas mal de plans qui font référence aux anciens films de western spaghetti, sans pour autant que cela fasse doublons. L'ensemble se veut moins manichéenne, mais paradoxalement moins attractif. En effet, tout repose sur les rapports de force avec les personnages qui sont à la fois classique mais pas trop intéressants. Niveau personnage, nous avons le Sherif Virgil Cole (Interprété par Ed Harris) qui est un Sherif droit et juste tout ce qu'il y a de plus classique. Amoureux de Allie (jouée par Renée Zellwegger), il sera malheureusement rival avec Everett Hitch (joué par Viggo Mortensen). Mais restera fidèle à ses convictions. Cela ne sera pas le cas de Everett Hitch, l'acolyte de Virgil est un personnage secrètement amoureux de Allie. Son personnage est un peu plus nuancé, mais que de très peu et c'est un peu dommage. Il faut attendre la fin du film pour qu'il devienne intéressant. spoiler: Il tuera en effet Randal Bragg ne croyant pas à la justice que défend Virgil. et quittera Apaloosa par la suite. Allie par contre est juste l'allumeuse et l'innocente victime de service. Elle ne sert qu'à ça ! Il n'y a rien de plus ni de moins. Et c'est un peu dommage. Elle ne sert presque à rien et même sa tentative de viol par les indiens ne m'a fait ni chaud ni froid, (en plus de se faire aidé par Virgil et Everett). Reste Randal Bragg (joué par Jeremy Irons), le bandit. Et bien il est un prisonnier qui dirigeait la ville d'Appaloosa, mais n'est pas vraiment mémorable. Il passe d'homme tout puissant à prisonnier que tout le monde veut lyncher au nom de la justice tranquillement, alors que le monde s'effondre autour de lui. Pendant tout le film il reste le prisonnier que Virgil et Everet doit protéger jusqu'à la fin. Les autres personnages ne sont pas trop importants; entre la prostituée qui veut se faire Evereth et les autres qui veulent voir Randall mort, aucun ne sortent vraiment du lot. L'histoire est quand même assez classique et atypique des westerns. Cela donne un coté plutôt bien fait mais c'est désespérément plat. Tout manque de dynamisme qui fait que nous nous sentons investis. Il y a même des points scénaristiques qui sont juste forcés (comme l'amourette entre Everett et Allie qui arrive, juste pour soumettre un dilemme artificiel à Everett. Même au final, Virgil ne se sent pas plus investi que ça. Es-ce le jeu de Ed Harris ou autre chose mais non, le personnage à l'air ne pas être affecté plus que ça par la révélation. Quant à Randall, j'ai envie de dire...Tout ça pour ça ? Il se fait avoir à la fin quand même ! Du coup bah...on ressent de la déception et de la frustration au final. Bref, pour une deuxième réalisation de Ed Harris, je m'attendais à beaucoup mieux. Le film n'est pas mauvais en soit mais vraiment pas intéressant. Dommage pour des acteurs qui sont charismatiques et jouent tous très bien (mis à part Renée Zellwegger désespérément sous exploitée, elle était plus fun dans Retour à Cold Mountain). Bref, un film plutôt moyen et oubliable. Dommage.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 454 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    4,0
    Publiée le 10 septembre 2014
    Pour son deuxième passage derrière la caméra après Pollock, Ed Harris se penche sur le western, le vrai, celui à l'ancienne, celui des années 50. Accompagné d'une galerie d'acteurs et de techniciens aux petits oignons, l'acteur-réalisateur nous offre une virée dans l'Ouest du plus bel effet. À ses côtés, l'excellent Viggo Mortensen, toujours aussi ténébreux, la pétillante Renée Zellweger et le désormais discret Jeremy Irons dans la peau du bad guy de service. Derrière la caméra, il s'entoure du directeur de la photographie Dean Semler (Oscarisé pour Danse avec les Loups) et du compositeur Jeff Beal avec qui il a déjà collaboré sur son précédent film ; autant dire que Harris est bien entouré pour ce western réussi en tout point ou presque... Harris incarne donc Virgil Cole, un shérif juste et téméraire qui, accompagné de son fidèle ami Everett Hitch, va faire régner l'ordre dans la petite ville d'Appaloosa sujette au crime et à la décadence. Mais la rencontre avec une veuve très volage va tout bouleverser, surtout l'amitié alors indestructible entre Cole et Hitch... Le scénario sent bon le vieux western avec ses classiques codes et sa simplicité d'écriture. Pourtant, Harris va nous entrainer dans un film passionnant où, entre deux fusillades et une pointe d'humour bien placée, il va filmer la vie d'hommes, des vrais, des mecs qui en ont dans le pantalon et qui aiment le montrer, que ce soit pour impressionner la galerie ou pour conserver ses valeurs. Des hommes qui n'hésitent jamais et qui puent la virilité. Et Appaloosa transpire ce côté macho si bien présenté pour ne pas tomber ni dans la vulgarité ni dans le ridicule. Peut-être un poil trop propre (ou pas assez sale, au choix), le long-métrage manque aussi de répliques badass, de passages vraiment marquants, de ce petit quelque chose qui en fait un film culte. Tout de même réussi et mémorable pour qui aime le genre, Appaloosa s'inscrit dans la lignée directe des récents westerns apparus depuis les années 2000 (Open Range, 3h10 pour Yuma, la série Deadwood...). Et si Ed Harris n'a pas encore la fibre nécessaire pour nous livrer un film au panthéon des westerns, il parvient néanmoins à nous livrer un vrai bon film de cow-boys bien plus sombre et sentimentaliste qu'il n'y parait.
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 270 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    5,0
    Publiée le 27 janvier 2013
    Un excellent Western de l’énorme Ed Harris, un casting d'enfer et des décors juste magnifique !
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    4,0
    Publiée le 12 janvier 2010
    Un bon western avec un excellent scénario. En revanche, j'ai trouvé les acteurs, en particulier Viggo Mortensen et Renée Zellweger, pas très charismatique. Ce qui est dommage pour un western
    Philippe C
    Philippe C

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 608 critiques

    2,0
    Publiée le 5 juillet 2017
    Malgré de jolies images et un solide jeu d'acteurs, ce western au scénario sans beaucoup de ressort m'a plutôt ennuyé. Quant à penser que le véritable objet du film n'est pas une histoire de bons shérifs, de mauvais gangsters et d'indiens cupides, mais une illustration de ce que peut l'amitié solide de deux hommes et ce qu'il faut craindre de l'inconstance féminine, il est un pas que je n'ose pas franchir et le ferai-je, ce serait pour déclarer qu'il y doit y avoir de meilleures histoires que celle ci pour une telle démonstration
    Neo31douBrazil
    Neo31douBrazil

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 30 critiques

    1,0
    Publiée le 27 janvier 2009
    Depuis un certain temps, à Hollywood, le Western commençait à renaître de se cendres grâce à des films comme le sublime L'Assassinat de Jesse James ou le réussi 3h10 pour Yuma. Ce n'est malheureusement pas ce Appaloosa qui boostera ce genre, de nouveau en vogue. Long, ennuyeux, mollasson, avec une fin bâclé en prime, ce film est d'une platitude consternante. Aussi plat que les magnifiques plateaux du Far West. Le scénario manque cruellement de dynamisme et d'intérêt. Les rebondissements sont archi prévisibles. Et pour couronné le tout, on ne croit pas une seconde à l'histoire d'amour jouée par une Renée Zellweger inconsistante et crispante, et un Ed Harris, sur pile automatique. Le reste de ce gros casting est lui aussi décevant. Viggo Mortensen et Jeremy Irons sont lassant à force de moues taciturnes, en vain. Reste des répliques qui font mouches et qui sont assez drôles. Ce n'est quand même pas assez pour empêcher de somnoler. N'est ni Eastwood, ni Costner qui veut.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top