Notez des films
Mon AlloCiné
    Cleaner
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Cleaner" et de son tournage !

    Chronique (radio) d'un métier peu banal

    La génèse du projet est peu banale. C'est en effet en écoutant une émission de radio qui racontait une journée dans la vie d'un nettoyeur que le scénariste Matthew Aldrich eût l'idée du script. "J'ai trouvé cela fascinant" explique-t-il; "et j'étais stupéfait. Je me suis dit que c'était une façon épouvantable de gagner sa vie. Je me suis alors demandé dans quel état d'esprit ces gens pouvaient bien rentrer chez eux à la fin de la journée". Il a ensuite proposé le premier jet de son script à la productrice du film, Alix Madigan.

    Harlin / Jackson : troisième !

    Renny Harlin et Samuel L. Jackson ont travaillé ensemble pour la première fois en 1996 sur le tournage de l'explosif Au revoir, à jamais. L'acteur y incarnait un détective privé aidant Geena Davis à recouvrer la mémoire. En 1999, il fait une apparition clin d'oeil dans Peur bleue, finissant sous les canines du mégalodon génétiquement modifié. Cleaner marque donc leur troisième collaboration. L'occasion aussi pour l'acteur, qui a reçu le scénario avant le cinéaste, de lui soumettre un projet plus intimiste et personnel que ses précédentes réalisations. "Avant, à chaque fois que je travaillais avec Renny, j'avais généralement très froid, j'étais tout mouillé, ou de toute façon dans une situation très inconfortable" explique Samuel L. Jackson; "Je me suis dit que ce serait intéressant de travailler dans des conditions normales, en intérieur par exemple, sans être constamment frigorifié et mouillé, poursuivi par quelque chose ou sous une pluie de balles".

    Formé par un grand

    Le monteur du film, Brian Berdan, a débuté dans le métier aux côtés d'un certain...David Lynch ! C'était en 1986, sur le tournage du film culte Blue Velvet. Il a également travaillé en tant que premier assistant monteur sur Sailor et Lula, Palme d'or à Cannes en 1990. On lui doit aussi le montage frénétique et hallucinant du polémique Tueurs nés d'Oliver Stone. Une collaboration avec le cinéaste qu'il réitèrera un an plus tard sur Nixon et U-turn, ici commence l'enfer en 1997.

    Post Mortem, Inc.

    Afin d'être le plus crédible possible, l'équipe du film a contacté une vraie société qui propose des services correspondant au métier de Samuel L. Jackson dans le film. "Je voulais me rendre sur une vraie scène de crime et voir comment procède une société de nettoyage" raconte Renny Harlin. Et d'ajouter : "Par chance, nous sommes tombés sur cette société appelée Steri-Clean en Californie. Ils ont gentiment accepté que nous les regardions travailler et nous ont montré leurs archives et leurs photographies. C'était assez terrifiant au début, mais ensuite on s'y habitue, et on réalise que pour eux, c'est juste un travail comme un autre. Grâce à cette expérience, nous avons beaucoup appris sur leur mode opératoire, sur la façon dont les scènes sont nettoyées et sur ce qui se passe dans leur tête. Ils ont été très généreux avec les différentes personnes de la production qui sont allées prendre conseil auprès d'eux, c'est pourquoi nous avons finalement décidé d'utiliser le nom de leur société dans le film".

    L'influence de Polanski et Coppola

    Renny Harlin a cherché, selon ses propres termes, à donner une dimension "voyeuriste" à son film, notamment en créant un grand nombre de plans à travers des fenêtres, "en utilisant des longues focales pour faire progresser l'histoire et, si possible, faire en sorte que le public ait l'impression que Tom était de plus en plus observé" explique-t-il. Ses sources d'inspirations ont été le classique Chinatown de Roman Polanski; dans lequel "tous le monde semble épier tous le monde"; et Conversation secrète de Francis Ford Coppola (Palme d'or à Cannes en 1974, dans lequel Gene Hackman campe Harry Caul, un spécialiste de la filature).

    Acteur et producteur

    Si Samuel L. Jackson a tourné dans plus de quatre-vingt films, il n'en a en revanche produit que quatre dans lesquels il joue : Le Secret du bayou en 1999 et Cleaner. En tant que producteur exécutif, on lui doit Le 51e Etat (2002) dans lequel il incarne un chimiste génial adepte des kilts écossais; et The Caveman's Valentine en 2001.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • L'Ombre de Staline (2019)
    • La Bonne épouse (2019)
    • Tout Simplement Noir (2020)
    • Les Parfums (2019)
    • De Gaulle (2019)
    • En avant (2020)
    • Invisible Man (2020)
    • Filles de joie (2019)
    • Artemis Fowl (2020)
    • The Demon Inside (2018)
    • Radioactive (2019)
    • Jumbo (2020)
    • T’as pécho ? (2019)
    • Eté 85 (2020)
    • La Voix du succès (2020)
    • Nous, les chiens (2019)
    • Scooby ! (2020)
    • Lucky Strike (2020)
    • Un fils (2019)
    • The Hunt (2020)
    Back to Top