Notez des films
Mon AlloCiné
    The Killer
    note moyenne
    3,8
    2164 notes dont 155 critiques
    répartition des 155 critiques par note
    67 critiques
    42 critiques
    17 critiques
    18 critiques
    6 critiques
    5 critiques
    Votre avis sur The Killer ?

    155 critiques spectateurs

    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 829 abonnés Lire ses 1 168 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juillet 2014
    Ce n'est un secret pour personne, s'il y a bien une unique référence en tant que réalisateur de films d'action, c'est bel et bien John Woo, célèbre dans le monde entier pour des oeuvres monumentales, telles qu' "Une Balle dans la tête", qui rappelle étrangement le titre de "Du plomb dans la tête", avec Sylvester Stallone, sortit environ vingt ans après, ainsi qu' "A toute épreuve" ou encore "The Killer", le long-métrage dont je vais vous faire aujourd'hui la critique, une critique qui je l'espère vous plaira. Par où commencer? Tout d'abord, je tiens à dire que j'ai réellement été surpris. Quand on voit le niveau du cinéma Hong-Kongais de l'époque, on ne peut qu'être impressionné, passionné, bluffé, fasciné par ce polar d'action, qui a réellement instauré une nouvelle ère dans le genre, qui a lui insufflé une vie toute nouvelle, et qui a offert sa renommée et ses lettres de noblesse à John Woo! Y'a pas à dire, on tient là un film, un vrai, de la trempe des meilleurs de ceux d'Hollywood, dépassant même la qualité de certains actioners américains, Stallone en tête, avec son "Assassins", qui n'est clairement pas aussi bon que "The Killer". A présent que j'ai dit le fond de ma pensée, je vais plus me centrer sur l'oeuvre en elle même! Si "The Killer" parvient à briller, c'est principalement de par son action, presque omniprésente mais jamais abusive. Certes, à quelques exceptions près, elle n'est guère crédible, mais on peut clairement passer outre ce détail, puisque c'est clairement la touche "Woo". L'exagération qui n'est ni lourde ni trop poussive, suffisamment bien dosée pour que le tout soit agréable à regarder. Et c'est justement pour cette action là qu'il faut voir "The Killer". Elle est parfaitement accompagnée d'un côté dramatique très bien dosé, suffisamment pour qu'il fasse son effet, notamment vers la fin. Et quelle belle fin! Tout du long, on se dira que cela ne peut que se finir mal, et c'est tellement bien mené! Je ne vous révèlerai pas la conclusion, le dénouement, mais je vous invite grandement à rester jusqu'à la fin du métrage ! Mais sachez qu'elle comporte une moralité et une logique certaines. A présent, parlons de la mise en scène de John Woo. Comme je l'ai précisé plus haut, il n'y a pas à dire, il est le maître incontesté du film d'action, comme l'est Wes Craven dans le genre des films d'horreur. Mais c'est une autre histoire, et j'y reviendrai en d'autres temps, dans d'autres critiques. C'est aussi cette oeuvre qui est à l'origine de tous ces codes qu'utilise, avec brio, John Woo dans ses films les plus récents. On trouvera notamment le très célèbre plan des colombes qui s'envolent dans l'église, ainsi que celui des bougies qui s'éteignent et des ralentis des explosions des multiples éléments du décors, accompagnées des diverses balles tirées ici et là, traversant murs et cadavres, faisant gicler sang et poussière. Plus spectaculaire que "Demolition Man", dont la critique ne devrait pas tarder à arriver, beaucoup plus triste que "Rogue : l'ultime affrontement", qui n'était pas si jojo que cela, et tellement plus mouvementé et crédible que le pas mauvais "Broken Arrow", du même John Woo. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, le scénario de "The Killer" est très bien écrit et assez cohérent, sans pour non plus être aussi tortueux et génial que celui de "Le Prestige", par Christopher Nolan. Je le reconnais, c'est un extrême, mais je le prends tout de même comme exemple, même s'il n'est pas un film d'action. Bon par contre, au niveau de l'écriture, il y a tout de même un défaut qui n'est pas négligeable. En effet, les dialogues de ce long-métrage sont réellement en déca de ceux de "Commando", par exemple, qui, sans exceller dans le style, s'offrait le luxe, en tout cas pour les films de ce genre, d'en posséder des convaincants. Ici, ils manquent parfois de finesse, et ne paressent être là que pour combler le vide. Mais attention, cela ne se produit qu'à de rares occasion, mais qui, malheureusement, sont tout de même trop présentes. D'ailleurs, puisque j'ai cité "Commando", je me permets aussi de préciser que beaucoup de compositions de la bande-sonore m'ont rappelé celles de ce film culte avec Schwarzy. Vous l'aurez compris en lisant ma critique dans son intégralité, j'ai grandement apprécié "The Killer", que je classe dorénavant dans mon top 15 des films d'action que je préfère. Une oeuvre poignante, explosive, belle, assez américanisé pour ne pas paraître trop Hong-Kongaise, et qui se montre être la meilleure réalisation de John Woo dans sa période dans le cinéma asiatique, malgré des doublages parfois mauvais, pour ne pas dire catastrophiques!
    François G.
    François G.

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 388 critiques

    5,0
    Publiée le 9 juillet 2015
    Une œuvre stylisée et magnifiquement mise en scène par John Woo. Grâce à sa réalisation sublime et sa très belle musique, il fait bien plus que de réaliser une succession de fusillades et courses-poursuites. Il réalise un chef d'œuvre absolu du cinéma d'action porté par des acteurs extrêmement convaincants. Chow Yun-Fat ("Pirates des Caraïbes 3"), incarne cet antihéros avec une profonde aisance et nous livre sa meilleure performance. Il en est de même pour Danny Lee. Le scénario est certes peu original mais aborde des thèmes puissants et nous livre des scènes emblématiques, cultes et tragiques. La grande violence, présente tout le long du déroulement, est brutale, sanglante et efficace. Emouvant, profond et ultra-jouissif, "The Killer" est un grand film !
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1420 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    5,0
    Publiée le 12 avril 2009
    Excellent de bout en bout le meilleur film de Woo que j'ai pu voir, si ça peut paraître tiré par les cheveux, bien sûr que ça l'est, c'est Woo… mais quel film… on en prend plein la figure pendant un peu moins de 2heures, mais quelles deux heures totalement magistrales, totalement magnifique… Woo n'oublie pas d'être beau ce final, toutes ces images justes belles… Une claque, une véritable… un film qui ne s'essouffle jamais… Excellent, vraiment.
    vivien-b
    vivien-b

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 206 critiques

    4,5
    Publiée le 7 septembre 2014
    Un peu moins explosif mais plus sensible et émouvant qu'A Toute Épreuve, The Killer est un petit chef d'œuvre du polar d'action hong-kongais comme seul John Woo savait en faire ; le mariage parfait entre une action ultra-stylisée et un lyrisme émotionnel qui en fait presque un opéra où, en plus des grands thèmes de l'amitié et de la trahison, on a des gunfights explosifs avec du sang qui gicle de partout. Que du bonheur.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1261 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    4,0
    Publiée le 21 juillet 2010
    "The Killer"(1989)fut le détonateur de la renommée internationale de John Woo,et c'est franchement mérité.Inspiré par Melville et Peckinpah,le réalisateur hong-kongais trace un sillon où la violence devient chorégraphique à travers des bains de sang héroïques,des gunfights au ralenti,des éléments oniriques(les bougies,les colombes).De ce fait,regarder cette débauche d'action paroxysmique devient une vraie partie de plaisir,dans une sorte d'orgasme cinématographique.Mais "The Killer",ce n'est pas que ça.C'est l'histoire d'un tueur à gages romantique,qui exécute ses contrats selon un code d'honneur,et qui est près à tout pour rendre la vue à une jeune chanteuse de bar qu'il a blessé accidentellement.Sa dernière mission prend des allures de tragédies shakespeariennes.Il se lie d'amitié avec un flic qui croit en la justice,mais encore plus en l'amitié.Idéaliste,John Woo vante les valeurs de l'amitié et de la loyauté,d'une fraternité presque homosexuelle.Le film est pourvoyeur d'émotions fortes,car on sait que le destin funeste est en marche.Chow Yun-Fat éclaboussé de sang dans son costume immaculé sur une musique déchirante,dans un ralenti éternel.De grands moments de cinéma dans ce mélodrame d'action,témoignage du talent insolent de Woo,dont toute la période hong-kongaise est devenue culte.C'est dit!
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1719 abonnés Lire ses 3 096 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2014
    Au-delà d’une simple succession de fusillades, il faut voir dans ce "Killer" le goût constant qu’à John Woo de vouloir reconstituer dans ces duels modernes l’aspect fantasmagorique du temps des chevaliers, avec leurs valeurs et leurs codes d’honneur. En ressort un film épique où Chow Yun-Fat étincelle de mille feux. Moi en tout cas j’adore.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 596 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2012
    Il s’agit là, à la fois d’un bel hommage poignant aux films noirs -tels que ceux de Howard Hawks ou de Jean-Pierre Melville- grâce à une superbe intrigue qui nous tient en haleine du début à la fin et, grâce à une mise en scène dynamique, à une photographie épurée et une splendide bande son, il s’agit d’une nouvelle révolution aussi en matière de films de gangsters que pour l’ensemble du cinéma chinois qui devint ainsi la référence en matière de gunfights. En effet, personne avant cet œuvre, personne, pas même Sam Peckinpah, n’avait aussi bien filmé ses fusillades, tout en réussissant à donner à son histoire une magnifique morale humaniste. Avec ce chef d’œuvre John Woo, nous a réellement gâtés.
    MaitreMechant2
    MaitreMechant2

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 152 critiques

    5,0
    Publiée le 3 juin 2013
    Le meilleur film asiatique de tous les temps ! C'est n'est pas compliqué, il y a tout. Les thèmes que je préfère: l'amitié avec la trahison, la vengeance, la rédemption, le sacrifice et ...un CODE D'HONNEUR. Le meilleur gunfight derrière un autre film de john woo: "hard boiled" (a toute épreuve). Les scènes d'action de folie se succèdent, la musique de Lowell Lo s'occupe de renforcer l'émotion en fonction du contexte (très efficace), le film est sombre au propre comme au figuré et toute scène bien éclairée devient une boufée d'oxygène. John Woo s'amuse d'ailleurs beaucoup à jouer avec les filtres ce qui est assez original. Les symboles sont omniprésents: les colombes, la vierge, l'église (là où à lieu LA scène finale). Le top du top sont les acteurs, mais surtout, encore une fois Yun-Fat. Ce type est mieux que de la patte à modeler, de l'eau ou ce que l'on veut: il incarne ce que vous lui demandez à la perfection (que ce soit le dur à cuire dans "hard boiled", le joyeux luron dans "prison on fire", le maitre d'arts martiaux dans "tigre et dragon".....). Ici c'est un tueur donc, avec des principes, une droiture, une classe monstrueuse et c'est Danny Lee qui devient le meilleur ennemi. Si vous pleurez après ce film, c'est que vous êtes encore en capacité de ressentir toute la mise en scène dramatique de fin. Un John Woo au sommet, un Chow Yun Fat au delà des sommets : le monument asiatique.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 720 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    3,5
    Publiée le 10 novembre 2016
    The Killer est souvent considéré comme un des meilleurs John Woo, en tout cas un de ceux qui l’on fait connaître en Occident. Pas faux, d’une certaine façon c’est mérité, d’un autre côté, ce film possède aussi pas mal de tocs du réalisateur, assez énervant. Le casting est inégal d’abord. Si Chow Yun-Fat est ici difficilement critiquable, face à un Danny Lee un peu plus cabotin mais solide lui aussi, en revanche Sally Yeh et quelques seconds rôles surjouent de façon assez agaçante. C’est décidément récurrent du cinéma asiatique, mais toutes les scènes ou l’actrice doit se montrer expressive elle en fait des méga-tonnes, et en plus c’est dommage c’est souvent des moments importants pour le film. Heureusement, Yun-Fat est rigoureux, et beaucoup plus sobre, et si son personnage n’est pas toujours d’une écriture très claire, c’est un héros intéressant qui ne manque pas d’un relief certain. Le scénario part d’une idée intelligente, qui permet non seulement de donner de l’épaisseur au héros, mais aussi de nourrir une quête qui traverse tout le métrage et donne un fil conducteur à un métrage qui en a réellement besoin ! En effet, si l’on enlève le fil conducteur, on se retrouve, comme souvent chez John Woo, face à une succession de morceaux de bravoure, certes, mais dont le déroulé similaire et l’imbrication chaotique déçoivent un peu. Bon, rien de terrible ici, mais c’est vrai que Woo a toujours tendance à sortir de ses scènes par des fusillades, et au fond c’est un peu redondant même si c’est bien fait, et cela donne une narration, un récit saccadé. Néanmoins le rythme est là, l’action, le sérieux, c’est du bon film d’action plus intelligent dès que l’on gratte la surface. Visuellement John Woo maitrise ses scènes d’action, c’est un fait, avec des effets de style précis (mais pas abusifs), des moments de bravoure certains, et The Killer est aussi séduisant par son ambiance qui frôle l’onirisme. La photographie est élégante, les décors bien choisis, et la bande son est réellement un atout charme de ce film qui distille, quand on cherche un peu, une mélancolie délicate. Néanmoins, je dois reconnaitre que le manque de variété dans l’action est un petit souci de The Killer. Beaucoup de fusillades certes, mais en alternance avec des effets pyrotechniques, des courses poursuites, des combats au corps à corps, le métrage aurait gagné en diversité et aurait sûrement un peu moins paru redondant. Franchement, si vous aimez le cinéma d’action, The Killer reste une valeur sûre, et je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, surtout que l’hommage que Woo disait vouloir rendre à Melville ou Scorsese est clairement perceptible dans le soin formel et l’ambiance. Mais il y a des ratés que j’ai eu l’occasion de souligner, et du coup The Killer n’est pas au summum du genre.
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    2,0
    Publiée le 20 février 2013
    Film plus que moyen , acteur moyen et effet spéciaux en carton qui gâchent le film L'histoire est banal vu et revue
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 1 913 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juin 2013
    The Killer est un des films emblématiques de John Woo au même titre qu'Une balle dans la tête ou A toute épreuve. Inspiré par les films de Melville ou de Sam Peckinpah, The Killer inspirera aujourd'hui certains réalisateurs américains, Quentin Tarantino en tête. The Killer est à la fois une histoire d'amour, de violence et de désespoir. Un tueur à gages blesse accidentellement une chanteuse de bar et se met en tête de récupérer assez d'argent pour pouvoir lui payer son opération des yeux. Un flic zélé qui au départ va le prendre en chasse va lui aussi se mettre à l'aider. On retrouve les thèmes principaux de l'univers de John Woo : son romantisme exacerbé, les codes d'honneurs, les trahisons, l'amitié et de l'action, beaucoup d'action magnifiée par des ralentis, des plongeons, des chargeurs qui ne se vident jamais, des truands en costard qui arrivent par dizaines, des gerbes de sang, des colombes...Même si la romance reste naïve, on aurait tort de bouder ce spectacle ulta-violent et jouissif.
    NusaDua
    NusaDua

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 502 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juin 2012
    Pas forcément le meilleur film de John Woo : sous ses airs vieillots et kitch, The Killer propose pourtant une belle histoire d'amitié et d'amour sur fond de criminalité, dont le final écrasant restera a jamais marqué dans les annales. Les scènes d'action sont un vrai régal pour les yeux, un ton en dessous de celles de "à toute épreuve", mais toujours aussi virtuoses.
    Avetik
    Avetik

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 37 critiques

    5,0
    Publiée le 24 mars 2015
    Bordel j'ai adoré ce film,quel chef-d’œuvre titanesque ! L'un des meilleurs films d'actions que j'ai vu,ce film est même mieux que "à toute épreuve" qui est déjà excellent.Le meilleur film de Woo,les scènes d'actions sont gigantesques,les personnages charismatiques et l'histoire passionnante. Même si ca peut paraitre nanardesque à quelques moments,le film est tellement émouvant et bien réalisé qu'on oublie vite cela et puis le film a quand meme 25 ans et quand on voit les scenes d'actions de fou que Woo nous livre on s'en fout un peu des petits détails. En somme un énorme film d'action remplie d'émotions, avec des excellents acteurs, un très bon scénario et une magnifique B.O ! Ça c'est ce que j'appelle un vrai film d'action 5/5
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 461 critiques

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2017
    Sans doute l'un des meilleurs films d'action de tous les temps et une source d'inspiration pour de nombreux réalisateurs. En découvrant The Killer je me suis aperçu qu'il était en effet la référence du film d'action moderne, originalité en plus. Une violence omniprésente, des scènes d'action toujours plus impressionnantes et, John Woo oblige, une poésie très présente. Le tout porté par une superbe BO. Un grand film.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1345 abonnés Lire ses 4 640 critiques

    3,0
    Publiée le 3 août 2014
    John Woo donne ici trois fusillades de gros malade à la seconde tout en mélangeant cela avec un fort aspect romantique avec musique un brin trop sirupeuse pour être entièrement digeste. Le tout additionné avec des histoires d'amitié, d'esprits de sacrifice, du symbolisme religieux, etc... Bref un repas bien consistant en perspective mais c'est l'action que l'on retient surtout . Niveau action, là franchement ça déchire, on n'a pas le temps de s'ennuyer une micro-seconde avec ses 10000 coups de feu à la minute et ses tonnes d'hémoglobine. Le montage, les cadrages, les acteurs bien évidemment, parce qu'on a le droit à un beau duo charismatique et énergique, il y a rien qui manque pour faire prendre son pied. Niveau romance, on peut regretter que John Woo n'ait pas mis (même si c'est loin d'être sa spécialité !!!) un peu plus de subtilité en rendant un plus sobres les relations entre la chanteuse et le tueur à gages, et puis surtout cette musique lourdingue... Même s'il met à côté de cela la gomme dans le domaine de l'action, il aurait pas été incompatible (au contraire...!!!) que Woo se lâche un peu moins dans le domaine du romantique. A noter quand même une très bonne scène de comédie pour son côté absurde où le policier et le tueur s'affronte dans l'appartement de la chanteuse aveugle mais ça ne suffit pas à faire mieux avaler la pilule. Ce que l'on peut dire de tout ça : John Woo, cinéaste d'action, un gros OUI, cinéaste romantique, euh on repassera...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top