Mon AlloCiné
La frontière de l'aube
Note moyenne
3,0
24 titres de presse
  • Cahiers du Cinéma
  • Chronic'art.com
  • Le Monde
  • Le Point
  • L'Humanité
  • Télérama
  • Elle
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • aVoir-aLire.com
  • Le Nouvel Observateur
  • Positif
  • Studio Magazine
  • Ciné Live
  • La Croix
  • MCinéma.com
  • Ouest France
  • Première
  • TéléCinéObs
  • 20 Minutes
  • Le Journal du Dimanche
  • L'Express
  • Metro
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

24 critiques presse

Cahiers du Cinéma

par Hervé Aubron

Garrel investit ici un paradoxe profond : tenant de l'évènement lumineux, du visage-paysage, de la durée débridée, il est aussi un grand imagier.

La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma

Chronic'art.com

par Jean-Sébastien Chauvin

On a beaucoup entendu à Cannes (...) que le film était passéiste, qu'il vivait dans un rêve d'antan, dans une posture aussi morbide qu'anachronique. C'est ne rien comprendre au film, ne pas voir que depuis son autisme, Garrel questionne le réel (...) derrière la tristesse du film, sa profonde neurasthénie, sommeille une rage à la fois naïve et lucide qui voudrait réveiller le spectateur.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Le Monde

par Jean-François Rauger

La pureté du cinéma de Garrel (...) confèrent à son nouveau film l'allure d'une oeuvre primitive, d'un mélo surnaturel venu du muet, la simplicité de la poésie.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Point

par Olivier de Bruyn

Voir le site www.lepoint.fr

La critique complète est disponible sur le site Le Point

L'Humanité

par Emile Breton

L'on peut bien penser que c'est pour dire que le cinéma, mise en scène des ombres, est d'abord l'art de donner la vie aux fantômes, que Garrel a fait ce film. Car ce sont bien des fantômes qui hantent ce film déchiré.

Télérama

par Jacques Morice

(pour) Un pan de mur, un lit et des sentiments, voilà l'essentiel.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Elle

par Anne Diatkine

Film incandescent qui brûle au coeur de son sujet : comment les amours défuntes viennent hanter le présent.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

Simple et belle histoire d'amour, scénario obsessionnel qui rappelle que l'on échappe pas aussi facilement que l'on souhaiterait parfois aux sentiments, aux regrets, à ce qui n'a pas été fait quand il aurait fallu le faire.

Libération

par Philippe Azouri

Il y avait longtemps que Garrel n'avait pas fait un film ainsi, (...) à ce point nu et ouvertement sensuel. C'est sa force et son étrangeté: être conçu sur de la pure sensation, que le spectateur comme ses héros se laissent éblouir...

La critique complète est disponible sur le site Libération

aVoir-aLire.com

par Clémentine Fullias

Un film esthétique dont la superbe photographie ne suffit pas à faire oublier un certain nombre de poncifs.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

(...) long flirte avec le sublime, éternité de l'amour, marottes expressionnistes (...). l'audace mérite au moins d'être saluée.

Positif

par Vincent Amiel

Sans doute (...), Garrel s'est t'il refusé à la facilité, avec les risques que cela impliquait.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Studio Magazine

par Sandra Benedetti

Voir le site http://www.studiomag.com

La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

Ciné Live

par Emmanuel Cirodde

Voir le site cinelive.com

La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

La Croix

par Arnaud Swartz

Face à ce sombre romantisme, le cinéaste ne répond que par l'affection.

MCinéma.com

par Philippe Descottes

Les dialogues sont d'une platitude navrante et une regrettable impression d'ennui finit par gagner le spectateur. Il faut de la volonté pour tenir jusqu'au bout.

Ouest France

par La Rédaction

Ca se veut sans doute un conte d'amour fantastique éternel, mais il se perd dans les méandres du temps.

Première

par Didier Roth-Bettoni

Le film, hué à Cannes, est à la frontière entre le sublime (...) et le ridicule.

La critique complète est disponible sur le site Première

TéléCinéObs

par Xavier Leherpeur

A trop de rares fulgurances poétiques font souvent écho des artifices sans grâce. Un grand film malade.

20 Minutes

par La rédaction

Conte en noir et blanc qui semble prendre un malin plaisir à flirter en permanence avec le ridicule.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Le Journal du Dimanche

par Danielle Attali

Un film auteuriste d'arrière-garde, en noir et blanc, prétentieux et à raison hué au dernier Festival de Cannes.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

L'Express

par La rédaction

Voir sur le site www.lexpress.fr

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Metro

par Jérôme Vermelin

Leur romance, tragique, filmée en noir et blanc pour faire bien, débouche sur une vraie fausse paroie du cinéma d'auteur des années 60 (...)

La critique complète est disponible sur le site Metro

Télérama

par Pierre Murat

(contre) Pour une fois, dans cette histoire de passion comme Garrel les aime et comme on les aime chez Garrel, on ne croit à rien. Pire : on n'est touché par personne.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top