Mon AlloCiné
Get On Up
Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD Blu-Ray, DVD
Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,6
1124 notes dont 129 critiques
8% 10 critiques
25% 32 critiques
39% 50 critiques
22% 29 critiques
5% 6 critiques
2% 2 critiques

129 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
Spe64

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 168 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 25/09/2014

L'histoire de James Brown racontée au travers de Flashback, nous faisant traverser les époques et nous montrant ses différents cotés, de sa jeunesse traumatisante à sa gloire en passant par ses aspect plus sombres.. Mention spéciale à Chadwick Boseman pour son interprétation magistrale qui n'est pas donnée à tout le monde... A noter la narration se fait parfois en aparté directement avec le public, ce qui accentue l’intérêt du personnage. Les 2h20 du film passe très vite pour le plus grand bonheur de nos oreilles..

Marceau G.

Suivre son activité 234 abonnés Lire ses 349 critiques

3,5Bien
• Publiée le 06/10/2014

Et bien voilà, on y est, le premier biopic sur James Brown, dit Mister dynamite, dit The Godfather of Soul, dit The Funk ! Il faut dire qu'il le méritait ce biopic, Steve Jobs y a eu droit tout de même, alors pourquoi pas LUI ?! C'est justement ce que je me disais, qu'un film sur James Brown serait une putain d'idée, lorsque j'ai découvert la bande-annonce du film sur YouTube, il y a quelques semaines ! Et bien Mick Jagger l'a rendu possible ! Cependant, n'oublions pas que le "biopic" est le genre le plus casse-gueule du Cinéma, là où bon nombre de très grands se sont vautrés mais aussi où bon nombre d'encore plus grands se sont illustrés... Et après Charlie Parker avec "Bird", Tina Turner avec "Tina" et Ray Charles avec "Ray", c'est à une autre icône de la musique noire américaine d'être mis à l'honneur, à juste titre. Car James Brown n'a pas seulement inventé le funk, il a révolutionné la musique, il a bousculé le rythme, il a chamboulé le système et il a réussi l'exploit de marquer plus de quatres générations grâce à sa musique ! Ce mec exceptionnel n'a pas fait que des choses bien dans sa vie, disons-le clairement, mais alors qu'il a réussi à survivre étant mort-né, il était promu à un (très) bel avenir, il était destiné à se hisser au sommet ! Il aimait se surnommer et être surnommé "The Hardest Working Man in Show Business" qui signifie pour les non-bilingues "le travailleur le plus acharné du show business". Parce que plus qu'un show man, Brown était un "show businessman", loin d'être le pantin des producteurs invétérés, il n'était pas le "noir à faire du fric", il était souvent son propre tiroir-caisse, comme nous l'explique brillamment une scène du film. Film qui se nomme d'ailleurs "Get On Up" en rapport avec la célèbre chanson de J.B., et qui retrace avec virtuosité une partie du parcours sensationnel de cette figure internationale de la soul - ainsi que de la musique plus en général. Tate Taylor ("la couleur des sentiments") réalise un film rythmé, dansant, flamboyant, et qui fait la part belle à la musique. Des tubes comme "I Got You (I Feel Good)", "It's a Man's Man's Man's World", "Get Up (I Feel Like Being A) Sex Machine", "The Payback", "Please Please Please" et tant d'autres sont ainsi joués (en live ou en studio d'enregistrement) durant le film. Le fait que ce film soit très musical lui donne une légitimité supplémentaire, et surtout, permet aux spectateurs de ne jamais s'ennuyer. Le scénario est creusé et presque inventif. Car en réussissant à jongler habilement avec les périodes et les événements marquants de la vie du Funk, Tate Taylor ne tombe jamais dans le surplus d'informations ni dans l'inexactitude du cadre spatio-temporel. On sait tout le temps où on est et quand on est, à peu près. La mise en scène plutôt classique, n'est pas dénuée d'énergie, et maintient une fougue et un rythme permanent. Pas besoin de vous dire que la BO est ultra-cool je pense... Côté casting, on est dans la quasi-perfection, et c'est Chadwick Boseman, vu récemment dans le rôle de Jackie Robinson dans le film "42" (tiens, encore un biopic !), qui a la lourde tâche d'incarner le "parrain de la soul". Et autant dire qu'il est génial ! Au-delà de son talent certain, il ressemble énormément au vrai James Brown, et il a adopté un jeu et une attitude en parfait accord avec ce qu'était le personnage ! Et puis quand il reproduit les pas de danse, et les postures du chanteur, le réalisme est stupefiant ! Les reconstitutions sont impeccables, à la fois dans l'atmosphère des années 40, 50, 60, 70 et enfin 80 (on oubliera la dernière partie assez ridicule et fade dans les années 90...) parfaitement retranscrites que dans les concerts où on s'y croirait presque ! Seule la fin du film est fade donc, à cause d'abord des maquillages limites ridicules, et d'une espèce de subjectivité qui laisse un léger sentiment de malaise... L'intro aussi est un peu du même style... Juste la toute scène finale est d'une nostalgie profondément prenante et cela rehausse la qualité de l'épilogue. Mais reste que "Get On Up" décrit avec justesse, swing, humour et mélancolie cette partie de la vie de l'impétueux "Mister Dynamite", chanteur au grand cœur et à l'ego surdimensionné, James Brown, l'un des plus grands musiciens de tous les temps, The Godfather of Soul, forever... Get Up ~ Get On Up...

vincenzobino

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 390 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 26/09/2014

Nouveau coup de maître de Tate Taylor, le réalisateur de "la couleur des sentiments", l'un de mes 3 films de la décennie en cours, avec cet hommage a Mr Dynamite. Un conseil, n'arrivez pas en retard! Car les 5 premières minutes s'ouvrent sur 3 passages clés de la vie du chanteur et de nombreux flash-backs et aller-retour dans le temps sont omniprésents durant tout le film. On pourrait reprocher aux scénaristes d'avoir écarté quelques détails de la vie du chanteur, mais la partie musicale pousse au pardon. Cette dernière est effectivement prodigieuse. On découvre James Brown limite dictateur et totalement mégalomane par moments, et humain par d'autres (notamment son enfance difficile). La voix de Brown est somptueuse, les extraits musicaux donnent des frissons et Chadwick Boseman, que je ne connaissais pas nous le ressuscite par une gestuelle parfaite. Mention très bien également à Nelsan Ellis et quel plaisir de retrouver ces 2 formidables actrices que sont Octavia Spencer et Viola Davis dans des rôles secondaires très forts. Vous l'aurez compris, le premier grand film de cette rentrée à recommander vivement et en VO.

Africultures

Suivre son activité 127 abonnés Lire ses 134 critiques

0,5Nul
• Publiée le 08/10/2014

La musique n'est dès lors qu'un enrobage, séparé de sa signification comme dans les scènes de gospel dans les églises, seul habillage d'un peuple noir qui sort difficilement à l'écran de cette animalité que dégage la façon dont James Brown est abordé dans ses relations avec les autres ou avec les femmes, au détriment de sa puissance subversive. C'est ainsi par le stéréotype que Tate Taylor aborde la mégalomanie et la violence du génial chanteur, ou par le raccourci psychologisant d'une référence constante à son enfance difficile. Le film, qui a coûté 55 millions de dollars mais n'en a rapporté que 25 aux Etats-Unis, se veut brillant mais n'émeut jamais, tant James Brown y apparaît sans le vertige qui l'aurait rendu humain. Il ne porte que par sa musique : le contraire aurait quand même été étonnant !

http://www.africultures.com/php/index.php?nav=article&no=12466

elbandito

Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 776 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 28/09/2014

Le biopic sur une personnalité marquante comme celle de James Brown n’est pas un exercice simple. En effet, aucun acteur ne peut incarner James Brown. Génie du «groove» qui a apporté tant à la musique, showman imprévisible et businessman intraitable qui a inspiré Michael Jackson comme tant d’autres, James Brown faisait preuve avant tout d’une foi inébranlable en lui-même. Même si l’acteur n’interprète pas réellement les chansons de James Brown, le jeune Chadwick Boseman réussit une époustouflante performance de danseur et parvient à rendre crédible son rôle, notamment lors de séquences musicales endiablées sur scène ou de concerts mythiques. On retrouve avec plaisir Dan Aykroyd, ami dans la vie de James Brown, dans le rôle de Ben Bart, l’agent de la star mégalo. En revanche, et malgré un habile montage du film, entrecoupé de flash-back, divisé en périodes plus ou moins fastes de la vie du chanteur, le réalisateur Tate Taylor réalise une œuvre beaucoup trop sage et bien pensante qui tend vers l’hagiographie de cette idole. On aurait tant apprécié un petit grain de folie et un meilleur traitement des seconds rôles !

Marion P.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 44 critiques

2,5Moyen
• Publiée le 18/10/2014

Ah le biopic sur le chanteur/acteur/politique mythique ! Un classique depuis plusieurs années maintenant qui nous a souvent révélé des performances d'acteurs époustouflantes. Mais la personnalité autour de laquelle le biopic est centré ne suffit pas à faire un film fort, différent, puissant. Et "Get On Up" en est malheureusement le parfait exemple. Rien de très excitant et d'étonnant dans ce biopic très classique sur la forme qui nous raconte les hauts et les bas qui ont caractérisé la vie personnelle et professionnelle du grand James Brown. Une enfance difficile, un caractère de diva mais surtout beaucoup de talent pour cet homme au sens du rythme imparable. Rien de bien surprenant donc. Les passages musicaux nous rappellent tout le talent du chanteur mais s'étirent trop en longueur et nous donnent parfois l'impression d'être dans un clip géant. La durée du film est trop importante et finit par lasser.

http://www.popcornteaser.fr

Alexandre P.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 2 critiques

3,5Bien
• Publiée le 25/09/2014

une transformation physique géniale !!! j'ai eu l'envie de danser pendant tout le film, même si ce film n'est qu'un aperçu de la vie de james brown il est la demonstrassion de sa démesure

rollioni

Suivre son activité 191 abonnés Lire ses 1 527 critiques

3,5Bien
• Publiée le 24/09/2014

Après Ray (charles) voici Get on Up autrement dit James (Brown) autre icone de la "soul" musique.... On va dire que le cheminement est un peu le même (flash back sur les traumatismes de l'enfance; et revue de la carrière musicale à partir des années 50 jusqu'aux années 80)....Le film a quelque chose de très intéressant, c'est l'architecture musicale plutôt exhaustive, avec un moment particulièrement émouvant lors de la dernière chanson de concert.....Les titres se succèdent (des courts extraits trop souvent) et l'histoire de James Brown essaie de nous dévoiler l'aspect battant du chanteur, ainsi que les relations souvent agitées avec son frère, sa mère (la scène de la rencontre tardive avec sa mère est extraordinaire), mais aussi avec ses musiciens qu'il traitait, il faut le dire avec un certain mépris....Le biopic, donne un aperçu assez large sur la carrière du chanteur et son côté "arriviste"...... .Au fond, dans la production cinématographique actuelle USA, ce film fait du bien, loin des films d'action sur vitaminés, il montre une certaine humanité et explore les qualités musicales d'un géant et un visionnaire......On ne sent pas le temps passé, car le scénario est rythmé et que les chansons sont superbes.....On pourra juste regretter un zest de sentiments plus profonds dans ce biopic plutôt réussi......J'ai apprécié.....

João J.

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 197 critiques

1,0Très mauvais
• Publiée le 21/09/2014

Dans la lignée des films qui traite d'une partie de l'historie des africains-américains comme Le Majordome ou Lincoln, Get On Up vomit son quota d'invraisemblances et de politiquement correct. Spoiler: Comment croire que James Brown est plus touché par la mort de son producteur que celle de son fils, quand on nous montre l'enterrement du premier et qu'on évoque par un coup de fil et au détour d'une conversation entre amis le deuxième ? Comment croire à ce maquillage pour vieillir les acteurs à la fin du film ? Comment ne pas lever les yeux au ciel devant ces plan en accéléré à la Terrence Malick, sans cohérence avec le rythme plat du film ? A aucun moment on ne ressent la génie, la fièvre de la soul du Parrain de cette même soul. A aucun moment n'est évoqué son engagement auprès des Black Panthers avec la chanson Say It Loud.Ils sont comme dans le Majordome relayés au range de clowns ou fantômes de l'histoire américaine. Il est présenté comme un patriote simpliste. De plus, tout comme la mort de son fils on évoque à peine Martin Luther King par sa mort ! Les rapports entre les deux n'étant jamais présenté Une nouvelle injure du cinéma américain, un nouveau viol de l'Histoire..

fandecaoch

Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 2 229 critiques

3,5Bien
• Publiée le 04/09/2015

Get on up : Qui ne connais pas James Brown, il le dit dans le film et c’est vrai, tous le monde a du entendre une son de lui mais connaissez vous ça vie et carrière… et donc ce biopic vous le propose. Déjà, parlons de jeu d’acteur qui interprète et bien, il sent sort à merveille et fait des étincelles, c’est vrai que cela aurait était dommage qu’ils choisissent un mauvais, il est bon, pas trop ressemblant non plus au départ mais on s’y fait vite. Bon après, je ne connais pas assez James Bronw si il est parfait dans sa vie, ses mimiques… mais sur scène, il envoi. Après, pour ce qui est du scénario. Dommage car le film subit une narration au départ qui va un peu dans tous les sens et on a du mal a suive, il manque une ligne directif simple a suive car je reprécise au début, il passe de quand il était jeune a plus vieux, suite enfant, vieux, enfant, jeune… bon après cela ce calme mais bon, c’est pas le meilleur choix. Sinon, l’histoire va parfois vite car il montre pas mal de moment de sa vie, c’est le risque mais ils s’attardent en plus sur le personnage et une facette de lui, ça c’est bien. Et règle d’or pour un biopic, ne pas ridiculise et taché la vie du personnage réel que le film montre et c’est le cas donc c’est une bonne chose. Ensuite, la Bo est fabuleuse forcement, c’est celle de l’artiste donc que demander de mieux. Et pour finir, la réalisation met bien en valeur les pas de danse de James et donc la mise en scène suit le rythme. Donc voila, un biopic qui ce laisse regarder avec plaisir, vraiment dommage pour la narration mais sinon, ça marche.

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top