Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Black Swan
note moyenne
4,1
34846 notes dont 3921 critiques
35% (1369 critiques)
35% (1361 critiques)
13% (501 critiques)
8% (310 critiques)
5% (199 critiques)
5% (181 critiques)
Votre avis sur Black Swan ?

3921 critiques spectateurs

Stormtrooper62
Stormtrooper62

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 363 critiques

4,5
Publiée le 14/11/2017
On ne peut pas parler de Black Swan sans évoquer l'immense prestation de Natalie Portman qui est remarquable.Elle arrive à combiner fragilité,émotion,colère,joie dans le même personnage qui atteint son apothéose en toute fin de film avec la scène finale magnifique.Elle porte le film avec un panache extraordinaire et c'est certainement l'une des plus belles prestations d'actrice que j'ai vu.Chapeau.
J-Daniels
J-Daniels

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 278 critiques

5,0
Publiée le 29/09/2017
Comme le dit lui-même le film par la voix de Vincent Cassel, la perfection ne se résume pas à la maîtrise totale, il faut quelque chose de plus, cet éclair de génie qui transcende l'oeuvre. Avec Black Swan on est en présence de ce qui pour le cinéma touche à la perfection. Black Swan raconte un drame, celui de Nina, danseuse de ballet d'une vingtaine d'année (on ignore son âge) à la discipline de fer pour son art mais demeurée pour le reste une petite fille notamment en raison de l'emprise de sa mère, danseuse de ballet ratée. Monde cruel que celui des ballets avec beaucoup d'appelées mais une seule élue. Pour Nina c'est son tour, elle est choisie pour le rôle titre dans le "Lac des cygnes" (si comme moi vous n'avez aucune idée de ce que c'est, pas d'inquiétude Vincent Cassel vous spoil tout au bout de 10min de film). Le problème pour Nina est qu'elle doit interpréter le cygne blanc, beau, pure, craintif, mais aussi le cygne noir, libre, majestueux, ce qu'elle n'est pas du tout. Nina va alors subir une pression énorme de son maître de ballet pour se lâcher et interpréter le cygne noir. La pression pour Nina va encore monter d'un cran avec l'arrivée d'une nouvelle danseuse, à son exacte opposée, libérée, instinctive, le profil idéal pour le cygne noir. Peur de ne pas être à la hauteur de son rêve, peur d'être poussée vers la sortie par une nouvelle venue plus jeune, pression de son maître de ballet, pression de sa mère, la fragile Nina va craquer. Alors qu'elle quitte son monde de petite fille et maîtrise de mieux en mieux son rôle, Nina va perdre de plus en plus le contact avec la réalité. Un film poignant, par moments malsain, à d'autres presque effrayant et qui questionne sur la recherche de la gloire, de la perfection et des sacrifices que cela peut impliquer. La réalisation de Darren Aronofsky est extraordinaire, chaque image est une réussite dans une histoire où l'on ne s'ennuie pas une seule seconde. Pour interpréter ce film, on retrouve bien sûr en personnage central, Natalie Portman, juste exceptionnelle à travers la peur, la panique mais aussi la révolte que l'on peut lire sur elle, un rôle qui lui vaudra une pluie de récompenses méritées, notamment un Oscar. Mais elle n'est pas seule à mériter des applaudissements. Vincent Cassel, en maître de ballet pervers, Mila Kunis en jeune première libérée et Barbara Hershey en mère possessive sont également irréprochables. En conclusion un film superbe qui fera raisonner pendant longtemps dans votre tête la musique de Tchaïkovski.
Fabien S.
Fabien S.

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 905 critiques

4,0
Publiée le 24/09/2017
Un bon film de Darren Aronofsky. Natalie Portman incarne une danseuse. Vincent Cassel interprète son professeur. Un bon thriller psychologique. Mila Kunis est une bonne révélation.
Les Razmottes
Les Razmottes

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 675 critiques

4,5
Publiée le 15/09/2017
Intense, sublime et angoissant, “Black Swan“ est un excellent film d’Aronofsky avec un casting brillant en particulier Natalie Portman qui nous offre l'une de ses plus belles prestations, des costumes magnifiques, une histoire choquante et captivante, une BO majestueuse et un scénario époustouflant.
tony-76
tony-76

Suivre son activité 618 abonnés Lire ses 1 396 critiques

3,5
Publiée le 12/09/2017
« Ton ennemi, c'est toi ! » Black Swan, le film le plus abouti de Darren Aronofsky ? La folie d'une danseuse timide pour qui le ballet est la seule raison de vivre et qui va vite sombrer dans la folie pendant les répétitions... On s'intéresse à l'impact de ce rôle sur sa vie et sur sa personnalité, et cette intrusion dans l'intimité d'une danseuse est d'une ampleur surprenante. Le film ressemble davantage à un film d'horreur qu'à un film de ballet ! Mais l'accumulation des hallucinations de la protagoniste s'avère répétitive et nombreuse spoiler: - le public en est troublé de ce mélange entre le rêve et la réalité - peut apporter quelques frayeurs à l'ensemble. Également cela montre beaucoup de sexe (attention aux âmes sensibles), en revanche spoiler: mention spéciale entre la séquence torride entre N. Portman et M. Kunis qui rappelle le film d'action stylisé de David Leitch - Atomic Blonde - avec la scène sensuelle entre Charlize Theron et Sofia Boutella. La musique est nettement moins envoûtante comparé à celle de Cliff Martinez (The Neon Demon). L'atmosphère de Black Swan se veut glaciale mais très voulue ! Il y a de beaux costumes et la finale s'avère un magnifique moment de cinéma qui est construite d'une montée dramatique ingénieuse. La portée métaphorique des personnages rappelle le travail que doit effectuer le comédien à chaque fois qu'il endosse un nouveau personnage ! Nathalie Portman est épatante - qui a reçu l'Oscar de la meilleure actrice en 2011 - dans la peau de cette danseuse vulnérable, d'une redoutable force et nous fait apprendre ce qu'est l'art du ballet. Mila Kunis peut paraître mystérieuse dans la façon qu'elle aborde Nina (Portman)... Le charismatique Vincent Cassel apporte une présence masculine dominante sur scène qui ne laisse pas indifférent... Aronofsky en fait souvent trop dans ses productions, en voulant ajouter plusieurs genres et c'est dommage avec Black Swan car il assure sa danse ! Donc voilà, c'est un bon film. On retiendra surtout une fin superbe. Mother! en salle demain !
Anton Ego
Anton Ego

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 339 critiques

4,5
Publiée le 18/08/2017
Intense, sublime et angoissant, “Black Swan“ est un excellent film d’Aronofsky avec un casting brillant en particulier Natalie Portman qui nous offre l'une de ses plus belles prestations, des costumes magnifiques, une histoire choquante et captivante, une BO majestueuse et un scénario époustouflant.
Wagnar
Wagnar

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 315 critiques

4,0
Publiée le 29/12/2016
Black Swan demeure un mélange efficace et corrosif d'horreur, drame psychologique et film surréaliste. Un film assez dérangeant, assez glauque, mais fascinant, sensuel et envoûtant avec une Natalie Portman au sommet de son art (et qui a largement mérité son Oscar pour cette performance). Que l'on aime ou on aime pas, on n'en ressort pas indemne. Une frappante réussite !
Shelby77
Shelby77

Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 073 critiques

4,0
Publiée le 04/08/2016
Critique de "Black Swan". Ce film est vraiment super dans sa réalisation. Il prend aux tripes. Nathalie Portman et Mila Kunis jouent à merveille tout comme Vincent Cassel. Le scénario et la mise en scène sont parfaits. Le décor est sombre et l'ambiance est glauque. Ajoutée à cela une bonne bande originale. Je retrouve une certaine ressemblance avec Mulholland Drive. Le message du film est très profond. 4/5
MisterMyers
MisterMyers

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 10 critiques

5,0
Publiée le 12/12/2015
Darren Aronofsky, petit génie du 7ème art, dilate avec son 5ème film son statue iconique d'obsédé de l'obsession. Cette œuvre connaît dès sa sortie un engouement phénoménal sans sur-estimation qui s'explique essentiellement par l’interprétation remarquable, le thème dérangeant mais fascinant, et par la mise en scène tout aussi sensuelle qu'étouffante. Black Swan narre l'histoire de Nina incarnée par Natalie Portman, jeune danseuse au caractère enfantin vivant avec sa mère, en quête de perfection ultime. Ce qui va dégrader son esprit et la faire sombrer dans la paranoïa. Cette montagne russe émotionnelle est une réussite colossale, ce qui dévoile l'intention primaire de l'auteur, qui consiste a acquérir un objectif à l'apogée de toutes attentes, tout comme la protagoniste de son film. A partir du scénario construit en s’appuyant sur plusieurs références clairement assumées, notamment à l'animé japonais Perfect Blue de Satoshi Kon, Aronofsky laisse de coté ses habitudes d'applications filmique hautement rythmées et convulsives, et innove ses méthodes avec une mise en scène fluide d’apparence mais toujours aussi vertigineuse et oppressante. Sa nouvelle astuce consiste à utiliser des plans serrés pour donner cette impression de mise en scène claustrophobe, pour absorber et asphyxier le spectateur. Très peu de plans d'ensemble sont utilisés pour accentuer le renfermement qu'a Nina sur elle-même, et le choix de caméra à l'épaule se justifie car il consiste a démontrer la déstabilisation psychologique de cette dernière, à part pendant certaines scènes de danse, où la camera est désaxée et danse littéralement avec le personnage, pour accentuer son évasion dû a son activité. Mais la subtilité d'Aronofsky ne s’arrête pas là, en effet, le film prend plaisir a superposer le réelle et les perceptions extra sensorielles de la protagoniste, ce qui est donc un contraste souligné par le choix d'utiliser un angle de vue passant généralement par un miroir ou une vitre, ce qui donne une imitation difforme de la réalité, et permet de se plonger dans le subconscient de Nina. La représentation concrète de ses hallucinations est d’ailleurs très réussi et évoque en permanence un sentiment de malaise, ce qui renforce l'efficacité. Fondamentalement, le film reste simple mais radical, accrois en intensité tout au long de l’œuvre pour déboucher à un finale d'une poésie exaltante. Une œuvre belle et marquante, qui offre une vision particulièrement cruelle du monde de la compétition de haut niveau tout comme l'ont fait plusieurs films comme Whiplash de Damien Chazelle.
duartelittle
duartelittle

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 225 critiques

5,0
Publiée le 29/04/2015
MA-GNI-FIQUE Voilà en un mot comment résumer ce que je n'allais pourtant pas voir avec un grand enthousiasme. Le réalisateur Darren Aronofsky s'est surpassé pour nous concocter ce petit chef d'oeuvre, un thriller haletant où le spectateur se perd entre la schizophrénie du personnage et le fantastique de la mise en scène. L'histoire d'une jeune danseuse talentueuse du New York City Ballet, Nina, brillamment interprétée par Natalie Portman, qui obtient le rôle principal du "Lac des Cygnes". Perfectionniste, elle est la danseuse idéale pour interpréter le rôle du cygne blanc, mais elle devra se faire violence pour incarner le cygne noir, qui demande plus de spontanéité et moins de rigueur. C'est là que tout bascule, car obsédé par sa passion et son soucis de perfection, elle puisera dans sa noirceur jusqu'à la folie pour... Ma critique complète sur mon blog au lien suivant:
Der Metzgermeister
Der Metzgermeister

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 249 critiques

4,5
Publiée le 18/04/2015
Comment atteindre la perfection ? Cette question hante Aronofsky, et le traitement qu'il inflige à son héroïne est la preuve qu'aucune perfection n'est possible, si l'on n'a pas déjà exploré le tréfonds de son âme et déjà atteint ses propres limites. Cela faisait belle lurette qu'un thriller ne m'avait pas autant tourmenté. L'approche méticuleuse, la fissure qui se produit, l'attente, l'exacerbation de la peur et du mal qui ronge Nina, tout est parfaitement orchestré. La descente aux enfers est lente et sinueuse mais aussi paradoxal une fois le dénouement visionné. En effet, je pense que la pureté de Nina n'est pas un mal dans le sens ou ça ne la rend pas inapte à endosser les deux rôles du Lac des Cygnes. Je pense que le fait qu'elle connaisse autre chose que ce qu'elle connait déjà, est en fait bénéfique et lui permet de mieux s'assumer et de prendre confiance. Fragile et délicate au début, forte et tenace vers la fin. Aronofsky commet la petite erreur de rendre l'univers, auquel Nina n'appartient pas, trop manichéen. C'est dommage. Jusqu'à maintenant je n'ai trouvé d'interprétation féminine aussi impressionnante que celle de Natalie Portman dans Black Swan. Elle est vraiment éblouissante, empreinte de douceur et de tendreté. Je tient à préciser qu'elle n'a quasiment pas été doublée pour les scènes de danses, et rien que pour ça je lui accorde mon respect. Une grande actrice qui a encore de belles années devant elle. Justement récompensée aux Oscars. J'ai adoré cet Aronofsky-ci. Une oeuvre vibrante et tortueuse.
Mephiless s.
Mephiless s.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 697 critiques

4,5
Publiée le 22/03/2015
Darren Aronofsky confirme une fois de plus qu'il est un excellent réalisateur avec ce Black Swan, porté par une magnifique et impressionnante Natalie Portman. Les rôles secondaires ne sont pas en reste, Vincent Cassel est bon, même si il surjoue à 2-3 moments, et Mila Kunis est excellente. Derrière une critique bien réalisée de la danse, Black Swan est l'histoire d'une fille obsédée par la perfection, qui finit par se détruire et se faire du mal. Le problème c'est qu'il est parfois difficile de faire la différence entre ses rêves et la réalité. Néanmoins, Black Swan dispose d'une esthétique vraiment léchée et sombre. Un film marquant et original.
WalterDiBobyLapointe
WalterDiBobyLapointe

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 344 critiques

3,5
Publiée le 01/09/2014
Darren Aronofsky a eu un mérite. Celui d'avoir réussi à mettre en valeur Natalie Portman et lui offrir enfin un grand rôle où elle a pu prouver son talent. Jusqu'alors, je n'avais jamais accroché à l'une de ses performances. C'est dans l'interprétation de ce cygne noir qu'elle prend enfin une autre ampleur et cesse d'être une éternelle pleurnicheuse - côté très bien exploité pendant la majeur partie du film - ici, pendant ces quelques minutes, elle est possédée, sensuelle, accomplie, inquiétante, dangereuse... A côté de cela, "Black Swan" n'est pas dénué de défauts, à commencer par le style impropre du réalisateur, caméra à l'épaule, où lui même semble se perdre entre le film d'épouvante, gore, pornographique et/ou dramatique. Une ligne de conduite hésitante où seul l'univers de la danse et du ballet recolle les morceaux tant bien que mal. De plus, on ne sait pas si ce côté provocateur, porté par Mila Kunis entre autre, est vraiment indispensable. L'art de la danse mérite t-il qu'on l'abaisse au sexe et à la drogue ? Il y aurait bien d'autres manières de présenter l'infinie complexité de ce monde... On peut tout de même reconnaître aussi que - même s'il n'est pas innovateur - l'aspect folie schizophrénique est bien exploité et plutôt bien mené jusqu'au final, parfaitement maîtrisé (il était temps), envoûtant et grandiose. Reste l'insupportable Vincent Cassel...
Michael B.
Michael B.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 22 critiques

5,0
Publiée le 03/08/2014
Ce film époustouflant est l’histoire d’une naissance, celle d’une enfant qui devient une femme dans toute sa violence et sa beauté. Adapter d'un roman d’Andres Heinz et du ballet le plus connu du répertoire classique, Black Swan est sans aucun doute le film de 2010. Darren Aronofsky réalise là un film puissant, d’un romantisme passionné, et plongeant dans la tourmente psychologique de son héroïne. Natalie Portman qui porte le film sur ses épaules, nous sort encore une fois, une prestation cinq étoiles pour laquelle elle est nommée aux Oscars, logique car quelle performance encore une fois de sa part. spoiler: Cette histoire de danseuse qui doit tout à la fois interpréter le cygne blanc et le cygne noir va devenir intense et stressante pour Nina qui n'arrive pas à danser le cygne noir, elle ne sait danser que le cygne blanc, Lily une jeune danseuse venue de San Francisco semble mieux qualifié pour interpréter ce cygne noir. Néanmoins Nina obtient le rôle de la reine des cygnes au profit d'une autre danseuse dont le rôle lui avais déjà été attribuer. Confrontée à ses frustrations et à son désir de perfection, Nina devra affronter ses démons, car la pression qu'elle subit est énorme et les répétitions de danse se succèdent mais malgré tout, elle n'arrive toujours pas à danser le cygne noir. Avec Black Swan, Darren Aronofsky nous offre une démonstration de ce qu'est la beauté, que ce soit au niveau de la danse, des décors ou bien de la qualité des images. A la fois intriguant et spectaculaire, il s'agit bel et bien de son meilleur film, qu'on peut définir sans une hésitation de chef-d'oeuvre!
Raw Moon Show
Raw Moon Show

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 801 critiques

2,5
Publiée le 06/07/2014
C'est rageant ! Black Swan est baigné d'une atmosphère baroque et vénéneuse, Il est émaillé d'idées ensorcelantes et de passages étourdissants de beauté au choix putride ou céleste. Mais voilà... Il y a aussi un Vincent Cassel assez insupportable dans le cabotinage, il y a aussi des scènes d'une maladresse folle qui font plus que friser le ridicule et puis un je ne sais quoi de déjà vu et revu (l'éternel personnage schizophrène qui se dédouble et se dédouble jusqu'à l'implosion...) alors que la filière fantastique (Ladybird, La Mouche...) eut été d'intuition la piste la plus intéressante à explorer... Dommage ! Moralité : il est souvent délicat de se montrer digne d'illustres prédécesseurs sur des thématiques proches (Les Chaussons Rouges, Opening Night). Black Swan est certes intéressant, ponctuellement touché par la grâce mais il est hélas trop souvent rattrapé par un ridicule qui achève d'éteindre le feu sacré... Vues les ambitions (très, trop) élevées de notre cher Darren Aronofsky, voilà qui est rédhibitoire.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top