Mon AlloCiné
Office
Note moyenne
3,1
18 titres de presse
  • Les Inrockuptibles
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Dauphiné Libéré
  • L'Express
  • Ouest France
  • Studio Ciné Live
  • Voici
  • aVoir-aLire.com
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Paris Match
  • Première
  • Critikat.com
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Humanité
  • Libération
  • Positif
  • Le Journal du Dimanche

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

18 critiques presse

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

A travers ce labyrinthe de verre, To fait évoluer ses caméras avec une précision et une fluidité magistrales, une grâce et une élégance de chaque instant. Ici, pas un plan n’est anodin, encore moins laid.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Cahiers du Cinéma

par Jean-Sébastien Chauvin

À l’heure où beaucoup de films sont plombés par leur esprit de sérieux, il est assez réjouissant de découvrir la légèreté du dernier film de Johnnie To.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Passant du polar à la comédie musicale, Johnny To y déploie la même virtuosité formelle et fait valser les dérives du capitalisme dans une farandole aussi farfelue qu’iconoclaste.

L'Express

par Christophe Carrière

Passé vingt minutes, l'intrigue s'affine et donne lieu à un long métrage fascinant par sa singularité et sa maîtrise technique. En un mot : épatant.

Ouest France

par Pierre Lunn

Le cinéaste critique le capitalisme outrancier dans un show ironique diablement réjouissant.

Studio Ciné Live

par Thierry Chèze

Par sa mise en scène inventive, aussi ludique et maîtrisée, Johnnie To transcende le genre du soap.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Voici

par Jérôme Saunier

Une comédie musicale kitsch en 3D, sur les ravages du capitalisme, par Johnnie To.

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

Les chansons elles-mêmes ne sont certainement pas mémorables, mais l’agréable façon avec laquelle elles sont mises en images fait des morceaux des véritables moments de respiration dans un scénario qui s’essouffle vite ; elles sauvent donc le film du statut de pensum verbeux et frileux.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Le Monde

par Thomas Sotinel

On aurait aimé que l’interprétation et la musique soient à la hauteur de ces idées prodigieuses. Ce n’est pas tout à fait le cas, et il arrive que – malgré l’élégance irréfutable de la mise en scène – "Office" soit pris d’une certaine raideur, qui empêche l’accomplissement du chef-d’oeuvre qu’annonçaient les premières séquences.

Le Nouvel Observateur

par Xavier Leherpeur

Si les personnages et enjeux dramatiques sont un rien archétypaux, le film puise sa force dans sa beauté d'exécution.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Paris Match

par Yannick Vely

Maître du polar hong-kongais, Johnnie To s'essaie à la comédie musicale pour un résultat inégal mais charmant.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Première

par Benjamin Rozovas

À l’image, Johnnie To met le paquet. Il ne lésine pas sur les mouvements de caméra, filme ses grandes parades à la grue, en 3D, et sur d’immenses plateaux en verre escamotables. La richesse obscène de la production valant probablement comme ultime pied de nez aux autorités chinoises.

La critique complète est disponible sur le site Première

Critikat.com

par Benoît Smith

Le détachement professionnel bien connu de Johnnie To, tandis qu'il exécute son petit artisanat bien huilé et sans conséquence, se mue ici en désinvolture regrettable.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Les Fiches du Cinéma

par Amélie Leray

Malgré une prise de risque louable et une mise en scène notable, le nouveau Johnnie To s’enlise dans la romance et ennuie.

L'Humanité

par Vincent Ostria

L’action, tirée d’une pièce de théâtre, se passe dans une firme de cosmétiques, où viennent d’être engagés deux jeunes gens ambitieux. Mais si cette vue en coupe stylisée des amours et des magouilles dans ce monde impitoyable est exacerbée par la crise financière de 2008, elle reste froide et désincarnée.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Libération

par Guillaume Tion

Autour du krach boursier de 2008, Johnnie To brode une fade comédie musicale.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

par Hubert Niogret

Le décor de William Chang est superbe, mais froid et parfois trop stylisé pour faciliter la lecture de l'intrigue. Il aurait peut être fallu voir le film dans sa version 3D, dont tout le monde dit le plus grand bien, mais la presse parisienne ne l'a vu qu'en 2D.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Les tableaux chantés et dansés, vraiment naïfs, ne fonctionnent pas ; l’intrigue, qui manque de consistance, n’évolue pas. Sans parler de la 3D qui ne sert à rien.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top