Mon AlloCiné
    Chacun son cinéma
    note moyenne
    3,0
    298 notes dont 44 critiques
    20% (9 critiques)
    25% (11 critiques)
    23% (10 critiques)
    9% (4 critiques)
    18% (8 critiques)
    5% (2 critiques)
    Votre avis sur Chacun son cinéma ?

    44 critiques spectateurs

    Martin B
    Martin B

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 467 critiques

    5,0
    Publiée le 30 octobre 2007
    Comme fait-on pour ne pas aimer ce film ??!! Les plus grand réalisateur sont là !! Mon preféré ?? Le court métrage d’ Alejandro González Inárritu il est de loin le plus beau et le plus émouvant !! Merci beaucoup à Gilles Lelouche pour avoir eu cette magnifique idée, ils on tous est de très loin réussi ce que tu leur avais demandé !! A voir !
    paris_vincent2005
    paris_vincent2005

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 35 critiques

    4,0
    Publiée le 28 novembre 2007
    qui n'a pas vu ce film n'est pas un vrai cinéphile
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 26 novembre 2015
    C'est un film à sketches très réussi voir un des meilleurs! on passe par toutes les émotions! je me suis régalée avec mes deux frères et soeurs!!! il faut aller le voir!!!
    flocta
    flocta

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 17 août 2008
    Au bout de 5 minutes, je regardais déjà ou était la porte de sortie.... de courts métrages incompréhensibles à carrément de mauvais gout... ce film a été un vrai calvaire. Aucun lien entre les couts métrages, si ce n'est les salles de cinéma... je vous le déconseille.
    babar3
    babar3

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 532 critiques

    3,0
    Publiée le 5 octobre 2011
    Certains sont excellent, d'autres sont tous simplement chiant.
    leomins
    leomins

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

    0,5
    Publiée le 13 septembre 2007
    0 étoile, tomates et oeufs pourris pour: "Le Don" de Raul Ruiz (nul comme d'hab), "Rencontre unique" de Manoel de Oliveira (anecdotique, débile et pas drôle du tout), "47 ans après" de Youssef Chahine (c'est le pire de tous! Un vieux monsieur comme Chahine devait avoir un peu d'humilité et être moins nombriliste. J'ai rougi à sa place)
    Lalec
    Lalec

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 405 critiques

    5,0
    Publiée le 7 décembre 2007
    D'abord j'ai été séduite par l'originalité de la démarche et le thème de la salle de cinéma. C'est le thème idéal pour rapprocher les réalisateurs de leur public car nous sommes tous égaux quand la lumière s'éteint et que le projecteur s'allume.... Pour ce qui est des courts, je les ai trouvé plutôts bons dans l'ensemble. Il y a eu par exemple celui des petits chinois qui pédalent, celui de Lelouch qui raconte la rencontre de ses parents, l'aveugle qui assiste au Mépris, le court danois avec la femme voilée, le Polanski, le Kitano, celui qui se passe au Brésil, etc.
    Pierre E
    Pierre E

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 665 critiques

    5,0
    Publiée le 20 février 2008
    CHACUN SON CINEMA suscitera des incompréhensions ; certains courts plairont, d’autre déplairont, d’autres encore laisseront plus ou moins indifférents. Mais quel cadeau aurait été plus magnifique que celui-ci pour souffler les 60 bougies du Festival de Cannes ? Cet exercice de style est tout sauf inintéressant mais surtout étonnant, car étonnamment, c’est celui de Gus Van Sant que j’ai préféré, dont je ne suis pas trop friand d’habitude, car cette vision du cinéma est la mienne : pour moi aussi, le cinéma est mon premier vrai amour. Mais ce n’est pas le seul, ceux de Claude Lelouch, David Lynch, Roman Polanski, Lars Von Trier font parti des meilleurs. Quelques rares déceptions, avec Jane Campion par exemple ou plus particulièrement avec Manoel De Oliveira dans un ratage total. On y retrouve souvent de l’amour et de l’émotion, de la nostalgie, avec notamment, à plusieurs reprises, Godard, qui s’invite dans plusieurs courts avec ses films « Alphaville » et « Le Mépris ». On s’amusera à deviner quel nom se cache derrière tel court métrage, on se surprendra à se demander si cette vision du cinéma est également la nôtre. Gilles Jacob a offert au Festival de Cannes son plus bel anniversaire, et aux cinéphiles un film d’exception et d’une grande beauté, mais avant toute chose, vivant. A noter que cette sortie en salles permet de (re)découvrir le court-métrage de David Lynch, absent de l’édition DVD, que celui-ci n’avait pas rendu à temps...
    leampr
    leampr

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 35 critiques

    5,0
    Publiée le 11 décembre 2007
    Etonnant tout ce que l'on peut dire en 3 minutes... J'adhère complètement à ce projet et je mets même un bonus à David Cronenberg dont l'absurde film nihiliste m'a tout de même stressée...
    Cronenbergfansoff
    Cronenbergfansoff

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 16 critiques

    3,0
    Publiée le 28 juillet 2018
    Oui, c’est original et sympathique, hommage à Cannes et au cinéma. David Cronenberg comme d’habitude est le meilleur. Beaucoup de réalisateurs au rendez vous. Je le déconseille aux moins de 10 ans. 3/5
    ldam
    ldam

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 4 juin 2007
    Original, charmant, sensible et quequefois drôle. Des petits morecaux de plaisir qui ont aussi l'avantage de faire découvrir le talent de cinéastes qu'on ne connait pas forcement très bien. A voir.. plusieurs fois. Formidable idée.
    White-Russian
    White-Russian

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 38 critiques

    5,0
    Publiée le 13 janvier 2008
    Très bonne idée, très bien servie. C'est passionnant, inventif, jamais lassant. Une fois qu'on les a vu ces court-métrages, on a qu'une envie : les revoir.
    Lacri
    Lacri

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 38 critiques

    5,0
    Publiée le 13 septembre 2007
    4 étoiles pour: Irtebak d'Elia Suleiman (le meilleur, loin de tous), One fine day de Takeshi Kitano, Occupations de Lars Von Trier, Where is my Romeo ? d'Abbas Kiarostami, Artaud double bill d'Atom Egoyan, La Fonderie d'Aki Kaürismaki...
    simplice
    simplice

    Suivre son activité Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 8 décembre 2007
    De ces 33 courts-métrages, on peut retenir la décence et la féminité des femmes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen Orient. Les femmes dans « Where is my Romeo ? » d’Abbas Kiarostami sont très belles et dans « Cinéma d’été » Raymond Depardon nous montre la modernité d’une certaine jeunesse d’Alexandrie. J’interprète le film d’Assayas comme une sage mise en garde pour ces femmes occidentalisées : Qu’elles ne s’abandonnent jamais dans les lieux publics ! La majorité des spectateurs qui se sont exprimés dans les forums d’Allo Ciné semblent apprécier le segment le plus répugnant de cette sélection celui de Lars von Triers. Ce dernier nous vient du Danemark tout comme Bille August. « The Last dating show » nous montre une jeune et jolie musulmane qui fascine tous les hommes danois qui ont la chance de s’en approcher. Dans ce film vous ne verrez pas de femme danoise car Bille August sait décrire son pays. Le Danemark est un immense laboratoire d’ingénierie sociale, par exemple c’est le premier pays dont le Parlement a voté (à près de 85%) en 1969 pour la libération de la pornographie. C’est devenu la première nation androgyne au monde. Toutes les femmes y ressemblent à des hommes et s’habillent et se comportent comme des hommes, on peut comprendre en partie le désespoir de films comme celui de von Triers. Amos Gitaï nous offre un segment, similaire à celui qu’il avait présenté dans « 11'09''01 september,» Le premier tiers est à mourir d’ennui, et la dernière image nous montre le cadavre d’une israélienne blonde. C’est encore le thème de la fin de la femme occidentale. Elle va faire place à la femme moyen-orientale. D’ailleurs, cette dernière semble avoir dépassé sa contrepartie masculine si on se réfère à l’égocentrique Youssef Chahine ou au perturbé Elia Suleiman.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top