Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Triangle
note moyenne
2,6
353 notes dont 73 critiques
16% (12 critiques)
30% (22 critiques)
7% (5 critiques)
32% (23 critiques)
11% (8 critiques)
4% (3 critiques)
Votre avis sur Triangle ?

73 critiques spectateurs

stillpop
stillpop

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 443 critiques

3,0
Publiée le 01/09/2011
L'histoire d'un trio de malfaiteurs amateurs, dirigés par un trio de réalisateurs professionnels. Je vais commencer à croire qu'il ne faut pas lire les critiques officielles avant d'aller au cinéma. J'attends toujours « la superbe course poursuite en voiture dans les rues de Hong Kong », et j'attends encore de m'ennuyer dans la première partie réalisée par Tsui. Car à part l'humour très spécifique de Johnnie To pour la scène finale qui rappelle « The Mission » et « Election 1 » dans la forêt, il n'y a pas grand chose qui permet de savoir qui a fait quoi et quand ça commence. Enfin si, il y a au moins un indice dans les deux premières parties, une petite erreur de script sur un pansement, mais c'est un détail qui n'est visible que parce que la tête du flic est un peu trop passe-partout pour un parisien, contrairement aux autres acteurs, tous déjà vus dans d'autres films de Hong Kong, d'une personnalité reconnaissable de loin, et excellents. Ce n'est pas du tout un film à sketches, seul les différences de traitements peuvent éventuellement donner un côté décousu, mais dans l'ensemble, c'est un film normal, plutôt bon, avec un humour au deuxième degré sans doute imposé par To qui fait le liant et le plaisir de la séance. Depuis que John Woo est parti aux States et qu'il n'y fait plus rien d'intéressant, des réalisateurs plus matures et plus « Hong Kongais » nous donnent bien du plaisir, et c'est tant mieux. Restez-chez vous tant que la dictature chinoise ne vous empêche pas de vivre !
tomPSGcinema
tomPSGcinema

Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 3 041 critiques

1,5
Publiée le 10/03/2009
Triangle est un long métrage chinois que j'ai trouver pour ma part assez décevant. Pourtant réaliser par trois grand noms du cinéma asiatique ( Ringo Lam, Johnny To, Tsui Hark ), ce film ne m'a personnellement jamais emballer. La mise en scène des réalisateurs n'est pas singulièrement mauvaise mais le scénario en lui même est je trouve assez ininteressant, c'est une oeuvre assez bancal en ce qui me concerne. Dommage car l'acteur Simon Yam joue bien dans son rôle, mais cela ne m'a pas suffit pour passer un bon moment devant ce film d'action. Les fans du cinéma asiatique seront je pense deçu car, quand on voit les noms au générique de ce film, je trouve que l'on pouvait rééllement s'attendre à un film beaucoup plus interessant. 8,5/20
Franky4fingers
Franky4fingers

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 180 critiques

1,0
Publiée le 30/08/2008
Film ennuyeux, scénario indifférent, incohérences, humour douteux, scènes d'action des plus pauvres.
cineccita
cineccita

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 349 critiques

4,0
Publiée le 01/02/2008
Une chasse au trésor avec plein de rebondissement dans le milieu de la mafia Hong-Kongaise.C'est trés agréable, c'est drôle, l'action est au rendez-vous et la fin est originale.L'association de trois réalisateurs a plutôt porté ses fruits.A ne pas manquer.
Jason_The_Butcher
Jason_The_Butcher

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 360 critiques

5,0
Publiée le 16/01/2008
Inutile de se voiler la face, le cinéma hong-kongais est à la fois le plus prolifique du moment, mais aussi le plus surprenant et le plus original. Première historique pour le cinéma, ce film sous forme de cadavre exquis trouve une forme totalement homogène dans sa qualité, et ce grâce au statut de maître des trois réalisateurs. Si la patte de chacun peut être distinguée par les connaisseurs, d'autres pourront n'y voir que du feu et suivre ce film du début à la fin d'une façon continue. Alors oui, le scénario est quelque peu complexe, Tsui Hark ayant voulu donner un maximum d'informations en un minimum de temps (et il y apparaît ensuite une forme onirique très légère et agréable). Cela dit, si vous pouvez vous concentrer deux minutes et faire un peu plus d'efforts qu'un légume, tout est parfaitement compréhensible. Hark réalise son segment en toute simplicité, avec du style et de l'énergie mais sans prouesses particulières (ce qui n'est pas un reproche). Lam contemple comme il sait si bien le faire, de façon ultra pessimiste. Son segment est plus calme que celui de Hark, bien plus sombre, révélant que le réalisateur ne se fait absolument aucune illusion sur l'homme. Enfin, la partie de Johnnie To, la plus critiquée, n'est pas en dessous des deux autres, le maître hongkongais orchestre une prouesse visuelle incroyable, esthétiquement irréprochable, entre son utilisation tantôt rapide tantôt nette et ralentie du montage, et ses directions d'acteurs grâce auxquelles ceux-ci sont muets, et font tout passer en subtilité dans leurs expressions physiques. Incontestablement sensible et intelligent, Johnnie To n'a pas à souffrir de critiques plus que d'autres, son segment n'étant pas le moins du monde parodique ou même comique. C'est toute une histoire de morale et de rédemption en ce qui concerne les personnages. Le cinéma hongkongais refuse encore et toujours de se conformer au cinéma mondial, et son originalité en fait le plus intéressant du moment.
BigDino
BigDino

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 472 critiques

3,5
Publiée le 28/06/2017
Un film original, puisque construit sur le principe du cadavre exquis. Du coup il y a parfois une impression de décousu, des pistes non exploitées, mais l'ensemble est assez marrant à regarder, à condition de partir du principe qu'on va voir un délire entre réalisateurs. A mi chemin entre le film de triades et Indiana Jones, Triangle n'est pas un grand film, mais reste très divertissant.
Extremagic
Extremagic

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 483 critiques

4,0
Publiée le 28/10/2015
Parce que je suis idiot et que je n'avais pas vu que j'avais le film en version longue je me suis tapé sa version tronquée de 10 min, j'espère que je n'ai pas manqué grand chose de grandiose. Je tacherais de la voir peut-être dans 5 ans... Sinon, le film met vraiment du temps à démarrer, on a des scènes toutefois sympathiques deci delà mais rien d'exceptionnel, des coups de théâtre qui forcent l'attention jusqu'au grandiose qui ne cesse de grimper toute la dernière demi-heure pour atteindre le sublime. Alors je ne connais pas Ringo Lam mais en tout cas on sent bien que c'est To qui contrôle le film, je veux dire on sent pas vraiment la patte de Hark et c'est pas plus mal parce que je l'apprécie beaucoup moins (sans qu'il soit mauvais) il est trop nerveux, hystérique avec ses montages épileptiques (c'est super mais ça ne laisse pas trop de place à la poésie alors que To...). Je reviendrais donc sur le final mais d'abord il faut souligner le travail fait sur la lumière qui est vraiment sublime, intriguant, plein de mystère. L'intrigue on s'en fiche un peu, on a un mcguffin comme dans Election, les trahisons on s'en fiche pas mal, je veux dire c'est pas l'essentiel et puis on a pas quelque chose de vraiment fort et beau comme dans Exilé, on sent pas vraiment l'amitié qui lie les personnages et je pense que si toute la première partie était plus centrée là-dessus que sur son histoire de casse bah le film aurait vraiment pu être un chef d'oeuvre au lieu de se contenter d'être excellent parce qu'il faut attendre la toute fin du film pour que ça démarre. Et j'y viens. Des fois chez To ça marche comme ça : on a un film sympa, bien mis-en-scène et tout d'un coup, souvent vers la fin, il se décide à mettre une scène magistrale, le genre de scène qui touche au divin, à la perfection, à l'absolu, de la pure mise-en-scène, de la maîtrise parfaite, ses meilleurs films sont quand il le fait tout du long (oui ce mec est capable de ça). Là ça démarre vraiment quand la femme danse avec son mari qu'elle a trompé un couteau à la main, et puis c'est parti, un disjoncteur, des jeux de lumière, des allés-retours, de la grande classe, de la tension pas possible, mais ce n'est pas grand chose comparé au dernier plan. J'adore ça chez To c'est qu'il sait comment finir son film. C'était déjà le cas avec Exilé, c'est le genre de truc si t'as un plan en plus ça foire, si ton montage ne coupe pas à la seconde près ça foire. Et bah ça ne foire pas. La voiture qui passe devant l'auto-stoppeur, on le regarde dans son manteau sous la lumière du réverbère et elle continue sa route, bref, du grand art, c'est beau, c'est de la véritable poésie et ça tient à rien, c'est minimaliste et tout à fait puissant. Bref vous l'avez compris, vous auriez tort de vous priver d'un tel génie quand bien même il faille attendre 1h pour que ça démarre.
Clémence Promise
Clémence Promise

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 15 critiques

4,5
Publiée le 08/12/2012
J'ai trop trop kiffé ce film !!!! Le film commence comme un polar pour ensuite se diriger dans le drame et la comédie!! C'est vraiment classe d'avoir réuni trois réalisateurs:Tsui Hark, Ringo Lam et Johnnie To. on en redemande!!!!!
Grouchy
Grouchy

Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 1 035 critiques

1,0
Publiée le 25/11/2012
Malgré une intrigue sur un braquage intéressante, le film est très décevant et le trio de réalisateurs ne réussit pas à accrocher le spectateur en enchaînant les confusions et les hésitations dans la mise en scène et la narration.
bolt
bolt

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 770 critiques

5,0
Publiée le 21/10/2012
TRIANGLE est tout simplement génial ! J'ai adoré le scénario vraiment bien pensé, et surtout intelligemment ficelé. TSUI HARK, RINGO LAM, et JOHNNIE TO ont réalisé un film parfait. Suspense, action, rebondissement....Rien ne manque à ce film. A voir.
kibruk
kibruk

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 769 critiques

2,0
Publiée le 22/05/2012
L’union de bons réalisateurs donne rarement des résultats satisfaisants et "Triangle" n’échappe pas à la règle. Ici nous avons trois pointures du cinéma asiatique qui marquent de leurs empreintes ce film visuellement soigné. On y retrouve le style de chacun, et c’est justement l’origine du problème : son scénario est une construction très artificielle, souvent confus, trop invraisemblable et tarabiscoté, qui ne vise qu’à satisfaire les envies des trois.
Timdu26
Timdu26

Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 455 critiques

2,0
Publiée le 11/08/2011
Sympa mais sans plus ... au moins, c'est original !
dieusoleil
dieusoleil

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 28 critiques

4,0
Publiée le 03/07/2011
Pour moi un trés bon film ,malgré quelques scéne tiré par les cheveux et un début de film un peu plat , il reste toujours agréables de voir ces scenes d'actions (monumental) ou le réalisateur arrive a mélé suspense et humour . Quand au scénario ,il est tout simplement envoutant et sait tenir en haleine le spectateur . Un petit bijoue du cinéma .bémol du film :Les acteurs ne jouent que moyenement bien ,mais ce défaut passe inapercu dans le long-metrage .
NusaDua
NusaDua

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 473 critiques

3,0
Publiée le 17/06/2011
Un drôle de canard boiteux que ce Triangle, ou chacun des trois réalisateurs tente d'apporter sa contribution dans la demi-heure qui lui est dédiée... On pouvait craindre que Ringo Lam ne soit pas a la hauteur de ses deux compères, et en effet, c'est bel et bien le cas : mise en scène fade, travail artistique inexistant, le milieu du film est tout simplement digne d'un bon gros nanard. Car juste avant, Tsui Hark avait sorti un démonstration de talent lors de la partie initiale : créativité, frénésie, sens de l'image... Avec ses défauts habituels bien entendu, a savoir une narration lapidaire qui rend l'intrigue un peu obscure au départ, et des plans mitraillés a toute allure. Sur le final, c'est le bon vieux Johnnie To qui vient relever un peu la sauce dans son style Western Spaghetti typique, avec un affrontement final plutôt sympathique. Ce film se range dans la catégorie "curiosité".
SmEuG
SmEuG

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 247 critiques

3,5
Publiée le 17/05/2011
Bien que ce concept débouche sur un film un peu bordélique ( je pense qu'ils auraient quand même dû se fixer certains limites), cette collaboration m'a plutôt plu dans l'ensemble. Evidemment, dans ces films réalisés par plusieurs cinéastes, c'est toujours le même défaut qui vient le gréver : la qualité du métrage est inégale. Tsui Hark débute avec la première partie, ce qui est un peu le rôle ingrat à mon sens, car il se doit de poser les bases du film afin que celui-ci soit compréhensible. Ainsi, c'est à lui de présenter les personnages, d'instaurer une trame de fond avec un background précis. Sachant qu'il n'a qu'une quarantaine de minutes à disposition, cela ne lui laisse guère le temps de réellement démarrer et se prêter au jeu amusant du cinéma d'action/suspense. Exercice imparfait pour Tsui Hark, mais néanmoins potable. On reconnait son style, en particulier dans ses scènes d'actions qui ont le chic de se décortiquer en innombrables plans très rapides captant chaque mouvement de corps ou d'objets à l'écran. La deuxième partie est celle que j'ai le moins apprécié. Peut-être parce que je ne connaissais pas le réalisateur. Quoiqu'il en soit, je trouve que l'attitude des personnages n'est pas très en phase avec la psychologie que leur avait prêté Hark. Mais formellement rien à redire, contrairement à la première partie un peu molle dans les scènes d'action. Pour finir, la troisième et dernière partie vient rehausser le niveau du film grâce à un Johnnie To qu'on retrouve avec plaisir dans son registre toujours aussi efficace du Western Spaghetti moderne, avec cette dilatation du temps au profit d'une lisibilité et d'une tension sensationnelle, avec ces corps immobile se scrutant jusqu'au moment fatidique et explosif. Cette partie demeure clairement la plus riche en idées et en talent.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top