Mon AlloCiné
    Le Jour où la Terre s'arrêta
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Jour où la Terre s'arrêta" et de son tournage !

    Vers l'infini et au-delà

    Le long métrage de Scott Derrickson a été envoyé dans l'espace, destination Alpha Centaury, à plus de quatre années-lumière de la Terre.

    D'après un classique de la SF

    Le Jour où la Terre s'arrêta version de 2008 est le remake du film film homonyme réalisé par Robert Wise en 1951. Inscrit au National Film Registry, ce classique de la SF avait remporté le Golden Globe du "Meilleur film faisant la promotion d'une meilleure compréhension entre les peuples".

    Un nouveau message

    Bien que cette version présente un point de départ semblable à celui du film original (l'arrivée d'extraterrestres porteurs d'un message pour l'humanité), le message a quelque peu évolué. Dans Le Jour où la Terre s'arrêta de 1951, Klaatu venait avertir les humains des dangers de la bombe atomique. Devant la caméra de Scott Derrickson, cet être venu d'ailleurs vient alerter le monde sur ses mauvaises pratiques vis à vis de l'environnement. Un avertissement en phase avec les préoccupations écologiques du moment...

    Un projet vieux de 15 ans

    Keanu Reeves était le premier et unique choix de Erwin Stoff pour le rôle de Klaatu. Le producteur (et agent de l'acteur) avait d'ailleurs lancé l'idée d'une adaptation du Jour où la Terre s'arrêta avec Keanu Reeves dès... 1994, au moment de de la sortie de Speed. "Au moment de la sortie de Speed, je me rappelle avoir été dans un bureau d'un producteur de la Fox. Derrière son bureau il y avait une affiche du Jour où la Terre s'arrêta. Et en l'attendant, j'ai eu cette idée... Et je lui ai suggéré de développer un remake avec Keanu Reeves. A l'époque ça semblait être une bonne idée de départ. Mais comme c'est toujours le cas à Hollywood, il a perdu sa place peu après. Il a fallu attendre 15 ans pour qu'un scénario atterrisse sur mon bureau : Le Jour ou la Terre s'arrêta."

    Note d'intention de Keanu Reeves

    L'interprète de Klaatu déclare : "En racontant cette histoire aujourd'hui, nous avions l'opportunité de tendre un miroir révélateur de notre relation avec la nature. Cette fable spectaculaire nous pousse à considérer l'impact que nous avons sur notre planète. Il est question de notre survie et de celles de toutes les espèces qui peuplent cette terre."

    Un vrai style visuel, mais pas à n'importe quel prix

    "Nous voulions que le film ait une identité visuelle forte, que ce soit en terme de coloration, de mise en lumière ou de décors, mais nous ne voulions pas perdre l'aspect réaliste pour autant", explique Scott Derrickson. "Le film est expressionniste et stylisé, mais pas au point que peuvent atteindre des oeuvres reposant uniquement sur le graphisme ou le côté "comics"."

    Le traitement de l'image

    L'une des clés du style visuel du film repose sur le traitement de l'image dans son ensemble. Scott Derrickson a d'ailleurs choisi de tourner sur pellicule et non en numérique haute définition, pour privilégier un certain type de grain et de rendu.

    L'apparence de Klaatu

    L'un des plus gros défis techniques de l'équipe du film fût sans conteste la recherche de l'apparence non-humaine de Klaatu : et c'est en réfléchissant au corps du personnage que les responsables des effets spéciaux ont fini par décider de représenter Klaatu comme une entité de lumière.

    Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir

    Malgré son regard froid sur les dangers qui menaçent l'humanité, Le Jour où la Terre s'arrêta est porteur d'un optimisme fondamental, comme l'explique le producteur Erwin Stoff : "Les gens ont besoin de croire que nous pouvons encore éviter la catastrophe, que nous pouvons reprendre en main notre destinée. Nous racontons une histoire pleine d'espoir."

    Famille, je vous aime ?

    Alors que la Terre est menacée par une catastrophe imminente, un autre drame se joue également entre Helen Benson (Jennifer Connelly) et son fils Jacob (Jaden Smith) : "la relation entre Klaatu, Helen et Jacob est un moteur fondamental de notre histoire", explique Scott Derrickson. "Il reflète aussi parfaitement la complexité des relations familiales contemporaines."

    Effet saisissant

    Si Keanu Reeves est loin d'avoir une tête de méchant, sa prestation dans la peau de Klaatu a tout de même eu un effet saisissant sur l'actrice Kathy Bates : "Pendant le tournage d'une scène, Keanu m'a vraiment terrifiée. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais d'un seul coup ses yeux se sont vraiment assombris. Je l'ai vu de très près, face à moi. C'était un moment incroyable. Pendant quelques secondes, il est vraiment devenu cette créature étrange venue de l'espace. C'est une chose que je n'oublierai jamais."

    Prisonnier d'un corps humain

    Selon Keanu Reeves, dans Le Jour où la Terre s'arrêta de 1951, Klaatu était trop affecté par les humains, jusqu'à devenir quasi-humain lui-même. Dans la version de Scott Derrickson, Klaatu est une entité prisonnière d'un corps humain. "Je voulais que Klaatu ait un regard objectif sur les choses. C'est une entité prisonnière de cette enveloppe humaine. Il ne voit pas, il ne juge pas : il regarde, tout simplement. Il fallait donc faire passer cette objectivité, cette neutralité... Mais aussi le fait qu'il est prisonnier de ce corps. Dans le film original, Klaatu est plus humain que les humains. Je ne suis pas ce Klaatu... Mais au fur et à mesure de son parcours d'observateur, il est affecté par les humains autour de lui..."

    Rencontre avec le maître

    Le réalisateur Scott Derrickson a eu le privilège de rencontrer Robert Wise (réalisateur du Jour où la Terre s'arrêta original, décédé en 2005) dont il a même reçu quelques conseils. "J'ai pu rencontrer Robert Wise quand j'étais étudiant en cinéma. Je présentais un court-métrage dans un Festival dans l'Indiana. Une programmation spéciale était organisée autour de Robert Wise, et j'ai demandé à le rencontrer. Je rêvais de discuter avec lui... et j'ai pu dîner avec lui ! Je lui ai dit que j'adorais La Maison du diable et Jour où la Terre s'arrêta. Et je lui ai demandé des conseils... Il m'a suggéré de commencer par un film de genre, et surtout un film d'horreur. Je l'ai écouté, mon premier film était L'Exorcisme d'Emily Rose. Mais jamais je n'aurai pensé tourner ma version du Jour où la Terre s'arrêta...".

    Des images venues d'une galaxie lointaine, très lointaine...

    Le directeur de la photographie du Jour où la Terre s'arrêta n'est autre que David Tattersall, à l'oeuvre sur Star Wars : Episode I - La Menace fantôme, Star Wars : Episode II - L'Attaque des clones et Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith.

    Klaatu superstar

    Outre cette nouvelle version, l'extraterrestre Klaatu n'a cessé d'inspirer le cinéma depuis 1951. Le Jour où la Terre s'arrêta est ainsi évoqué -entre autres- dans Independence Day, Mars Attacks, Explorers ou encore Galaxy Quest, mais surtout Star Wars : Episode VI - Le Retour du Jedi (trois aliens sont nommés Klaatu, Barada et Nikto) et Evil Dead III : l'armée des ténèbres (Ash doit prononcer la formule magique "Klaatu, Barada, Nikto" pour s'emparer du Necronomicon).

    L'ombre de Will Smith

    Les spectateurs attentifs pourront noter deux clins d'oeil (intentionnels ou pas) à Will Smith, papa de Jaden Smith à la ville. Dans le film, ce dernier déclare ainsi que son père "n'aurait pas fui et aurait affronté les extraterrestres" (on pense à Independence Day). Par ailleurs, Jaden Smith revient à la fin du film dans un New York déserté, en compagnie de Keanu Reeves et Jennifer Connelly (on pense à Je suis une légende). C'est d'ailleurs une longue histoire entre la famille Smith et Keanu Reeves : Will Smith fut un temps condidéré pour le rôle de Neo dans Matrix, avant que sa femme Jada Pinkett ne soit de Matrix reloaded et Matrix revolutions où elle présenta... Jaden Smith à Keanu Reeves !
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • Gemini Man (2019)
    • Un jour de pluie à New York (2018)
    • Downton Abbey (2019)
    • Deux Moi (2018)
    • Rambo: Last Blood (2019)
    • J'irai où tu iras (2018)
    • La Vie scolaire (2018)
    • Ça : Chapitre 2 (2019)
    • Le Dindon (2018)
    • Portrait de la jeune fille en feu (2018)
    • Chambre 212 (2019)
    • Alice et le maire (2018)
    • Ceux qui travaillent (2018)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • Sœurs d'armes (2018)
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Inséparables (2018)
    Back to Top