Mon AlloCiné
La Ballade de Narayama
note moyenne
3,9
231 notes dont 28 critiques
39% (11 critiques)
25% (7 critiques)
11% (3 critiques)
7% (2 critiques)
14% (4 critiques)
4% (1 critique)
Votre avis sur La Ballade de Narayama ?

28 critiques spectateurs

Pierre M.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/11/2012

magique! malgré les nombreuses critiques lues: images floues, musique ss intérêt, lenteur, personnages "grossiers", ...et j'en passe non, je ne me suis pas ennuyé une sec, la musique est belle, le "tempo" rebondit ss cesse, avec les parallèles d'une nature sans concession, on en fait partie et on l'oublie...même les croyances d'un autre âge sont sublimées, et les images! les couleurs!... prix mérité d'un jury clairvoyant que du bonheur!

weihnachtsmann

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 2 592 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/04/2017

Le réalisateur met au même niveau les animaux et les hommes. Les animaux font l'amour, ils se mangent entre eux. La nature est omniprésente. Et le film traite des hommes comme d'un clan animal qui punit les méchants, protège les faibles et ainsi protège la lignée. Il n'y a pas de compromis dans la manière de filmer âpre et sans chercher à flatter. En cela la fin du film où l'émotion domine enfin rehausse avec grandeur le sort humain.

Attila de Blois

Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 2 826 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/01/2014

"La Ballade de Narayama" est de ces films qui vous marque au fer rouge tant par la haute qualité de sa mise en scène que par les thèmes abordés et la manière dont ils sont traités. De ce coté, Shohei Imamura frappe fort et développe, avec une rare maitrise, une histoire poignante dans laquelle la mort et ce qui l'entoure occupent une large place. Un traitement de sujet qui passe par la violence (certaines scènes pourraient choquer certaines pers) mais aussi par la tradition, les supersititions, de la poésie et de la philosophie. En plus d'être un chef d'oeuvre du cinéma, "La Ballade de Narayama" est une expèrience à vivre.

Nemesis-paul

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 62 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/09/2010

Un des plus beaux films que j'aie vu de ma vie, rude, émouvant, deux heures et demi qui passent à une vitesse incroyable jusqu'au final dans la montagne immaculée d'une beauté incroyable, et cette relation mère / fils poignante, touchée par des moments de grâce quasi-fantastiques quand vient s'y mêler l'ombre d'un père disparu. Le tout saupoudré d'un humour typiquement Japonais qui humanise encore un peu plus les personnages affreux, sales et méchants de ce village traditionnel du Japon du moyen-âge, et ses coutumes atroces. Une réussite totale.

guillaume_tauveron

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 83 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 22/12/2005

Dans un petit village perdu dans la montagne existe une tradition qui veut qu’à l’âge de 69 ans, les personnes âgées soient transportés sur le dos de leur propre fils jusqu’à la montagne Narayama pour y être abandonnés et ainsi supprimer une bouche à nourrir devenue improductive et inutile. Face à ce terrible drame vers lequel le film avance inévitablement, Imamura choisit de concentrer son attention sur la rude vie des villageois et de leur réalité quotidienne. La communion avec la nature n’a jamais été aussi bien décrites, mais bien loin de l’image utopique de l’homme vivant d’amour et d’eau fraîche en osmose avec le monde qui l’entoure, ici la nature est montrée telle qu’elle est : froide, violente, implacable, insensible… et les hommes qui la peuplent sont à son images, prêts à tout pour leur propre survie. La bestialité de cette communauté se retrouve également dans les nombreuses scènes de coït, rappelant que le désir sexuel résulte de pulsions animales difficilement contrôlables, quittes à se taper la chienne du voisin. La vie toute crue comme aime à la montrer Imamura, sans doute gênante voir choquante pour certains, mais certainement très réaliste et très proche de ce qu’elle devait être à cette époque en des lieux reculés. Ici personne n’est tout blanc, y compris Tatsuhei, le personnage principal, qui semble plus sensé que les autres mais qui n’hésite pas une seule seconde à tuer son prochain si cela est nécessaire à son propre bien être. Et ce n’est qu’une demi-heure avant la fin du film qu’est entrepris la longue marche funèbre, nous entraînant dans un monde des morts glaçant que l’on a envie de fuir le plus rapidement possible tant sa représentation est terrifiante. Mais tout comme pour Tatsuhei qui a accomplit ce voyage, sa mère sur le dos, et qui en est revenu seul, il reste l’affreuse promesse d’y retourner encore une fois, pour un aller simple… (+de critiques sur http://www.guillaumetauveron.com/Textes/chroniques_films.htm)

Carlos Stins

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 622 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 13/07/2018

Si « La ballade de Narayama » a emballé le jury cannois qui lui a remis la palme d’or, j’ai pour ma part détesté ce film. Je reconnais bien entendu certaines qualités au film notamment le remarquable travail du cadre effectué par Shohei Imamura, la superbe bande originale et l’excellente séquence dans la montagne mais, malgré cela, je ne suis pas parvenu à entrer dans ce film. Je l’ai trouvé tout simplement sans intérêt car dénué de propos, mise à part un vague questionnement sur l’animalité contenu de l’homme apporté par des métaphores peu subtiles, pour ne pas dire grossières. J’ai eu tout simplement du mal à me passionner pour cette histoire se déroulant dans un Japon médiéval rural ni pour les personnages tous plus ignobles les uns que les autres. Il faut dire que le jeu des acteurs n’a pas arrangé les choses, ces derniers ne cessant de crier et de surjouer les émotions au point que ça en devienne insupportable. Je veux bien croire que ce long-métrage est une grande œuvre de cinéma mais je pense ce n’est pas tout simplement pas ma came.

Vareche

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 222 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/05/2006

On enpeut rien dire sur Immamura sans dire qu'il est un génie du récit, de la mis en scène et de la direction d'acteur. Cet indepassable Narayama, à l'ambition d'être dans les simes des chef d'oeuvre absolu. Le Carnaval des passions huamaines que montrent Immamura, la vilennie sans le vernis de la bienséance, il lui rend sa primitivité fondamentale, lui redonne son sens. La vilennie est ce reflet des morts dans nos yeux coupables. La lumière des fantômes, des miséreux et des corps âgés, que la tradition nous aide à faire dipsaraître. Il faudrait deux palemes d'or pour rendre justice à cet ultime film sur le courage.

Catherine V.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 421 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 14/05/2016

Je ne l'ai vu qu'une fois, à sa sortie, et c'est l'un des films (ils sont rares) qui m'a laissé un goût de malaise indéfinissable. Les miens (famille) ont été tous emballés et ont même acquis dès sa sortie la K7 VHS à l'époque et le DVD ensuite !... Je reconnais que l'ensemble est réussi, visuellement, et l'histoire est surtout propre au Japon avec ses coutumes ancestrales qui ne sont pas les nôtres. Pour moi, l'image de cette vieille femme abandonnée dans la neige qui, peu à peu, est entourée de corbeaux qui attendent sa fin m'a marquée au fer rouge. Je sais pourtant qu'il ne s'agit "que" de cinéma mais je ne suis pas parvenue à avoir le recul nécessaire pour l'apprécier. Je ne l'ai jamais revu depuis 33 ans... ne voulant même jamais le revoir. Il faudrait que je m'y emploie un jour ou l'autre, j'en suis sûre... peut être qu'avec l'âge aidant je ressortirais d'un second visionnage plus emballée, par l'ensemble, que traumatisée... Donc affaire à suivre.... Je reprendrai peut être ma critique dans quelques temps pour lui attribuer une note bien supérieure à celle de mon souvenir.

Uncertainregard

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 170 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/05/2010

Le réalisme poussé à l'extrême de la vie de ce p'tit village médiéval m'a estomaqué. Un film incroyable qui mérite amplement sa palme même s'il était en compétition avec "Nostalghia" de Tarkovsky, un de mes réalisateurs préférés. Par contre, dommage pour les nombreuses séquences de nuit, on n'y voit vraiment rien...

barnico59

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 78 critiques

0,5Nul
Publiée le 24/11/2008

bon.. soyons clair : vous ne passerez pas un bon moment en regardant ce film. Je m'attendais à une grande lecon de vie, poignante, et on se retrouve avec une espèce de faux documentaire, pas intéressant, cru pour etre cru (zoophilie), mal filmé (des images dégueu, des plans moches au possible), et une lenteur incroyable... Il faut couper des scènes et en venir à l'essentiel ! Cet ultime pélerinage ! Passez votre chemin et économisez 2h20 de votre temps. Je suis désolé, mais vous vous extasiez devant cet "ultime film sur le courage" mais faut arréter de se masturber les gars! la vie est belle, voilà une grande lecon sur l'amour et le don de soi! Une palme d'or...

Tendax_montpel

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 630 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 03/08/2009

Allez, une étoile et encore je suis gentil... L'intérêt de la dernière demi-heure ne sauve pas le film. Le réalisme de la première partie est tout juste bon à émoustiller le bourgeois occidental mais ça ne suffit pas pour faire du bon cinéma.

kumbaya

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 236 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/08/2010

Si la représentation théatrale et la musiques de fond ridicule peuvent être énervants, ce film étrange doit être vu au moins une fois dans sa vie pour l'expérience unique qu'il représente. Les graphismes et les éclairages sont magnifiques. Mais surtout l'histoire est saisissante, nous offrant des moments où on a rarement été aussi ému, ceux des rapports entre le fils fragile (formidable acteur) et sa grand mère qu'il refuse de mettre à mort, réalistes et déchirants.

RENGER

Suivre son activité 311 abonnés Lire ses 5 432 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 10/08/2009

Shohei Imamura réalise le remake de la version homonyme de 1958, réalisée quant à elle par Keisuke Kinoshita. La Ballade de Narayama (1983) est un drame puissant car il évoque une règle ancestrale présent dans le Japon médiéval, « toute personne de 70 ans se doit d’accomplir un pèlerinage en atteignant le sommet d’une montagne et d’y passer le reste de sa vie » ! Une règle sans merci et sans cœur, que l’on revit ici à travers cette œuvre, entièrement tournée en décors naturel, de façon documentaire et réaliste. La trame s’avérait intéressante mais son traitement pose problème, en effet, il faut patienter plus de deux heures avant d’atteindre le point ultime du film, trop lent et à la qualité photo des plus déplorable, les acteurs sont à peu près correctes mais l’ensemble est bien trop mou pour convaincre. Une question reste en suspend, pourquoi lui avoir attribué la Palme d’Or en 1983 ? (Shohei Imamura obtiendra une seconde Palme avec L' Anguille - 1997).

Gonnard

Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 1 925 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 09/03/2012

Un film difficile d'approche dira-t-on pour rester diplomatique. En, effet, il faut déjà parvenir à franchir l'obstacle formel. Je passe sur les japonaiseries habituelles, telle la musique fort désagréable pour nos oreilles occidentales. Je ne m'appesantirai pas plus sur le jeu théâtral voire grotesque des acteurs, après tout cette particularité fait aussi le charme du cinéma asiatique. Mais j'ai déjà plus de mal avec le décor en carton-pâte. On a l'impression d'un film pour pauvres, fruit d'un réalisateur qui aurait tout dépensé dans le saké et les geishas. Regrettable, d'autant que les transitions offrent une esthétique aussi rare qu'admirable. En outre, le rythme de l'intrigue s'avère mortellement lent. On passe des heures à bavasser ou à bouffer du riz, le tout émaillé de chants aussi désagréables que monotones. Franchement, même Derrick à côté fait figure de série dynamique. Une fois passé la barrière de la forme, il reste le fonds, et là-encore on est pas déçu. De quoi parle "La ballade de Narayama" ? D'une vieille qui se lamente sur sa bonne dentition, cherchant même à s'exploser la tronche contre des rochers, et dont le but ultime est de finir abandonnée au sommet d'une montagne. Avouez qu'il y a de quoi se demander si les mecs ayant imaginé ce scénario ne prenaient pas des stupéfiants. Pour moi, ce fut la goutte qui fit déborder le verre de saké.

Yetcha

Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 3 284 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/02/2013

Imamura fait un remake du film d'Inoshita sorti en 1958. Je n'ai malheureusement pas vu l'original et ne peux donc pas comparer les deux. Cependant, ce film majeur du cinéma japonais montre avec force et sans voile une satyre de la culture et des traditions japonaises qui, encore aujourd'hui, poussent les personnes âgées à devoir se rendre utiles dans la société sous peine de devoir se supprimer dans "l'honneur et la discrétion". Combien de fois j'ai vu des personnes de plus de 80ans effectuer des tâches toutes plus ingrates et inutiles les unes que les autres au Japon... Un aspect de cette société qu'on connait peu et qui est souvent présenté comme une volonté farouche des personnes âgées voulant travailler jusqu'au bout. En définitive, ce n'est que le produit d'une société oppressante et sans échappatoire ne laissant pas le choix à nos aïeux que celui de vivre en travaillant ou mourir.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top