Mon AlloCiné
    Batman Forever
    note moyenne
    1,9
    10692 notes dont 537 critiques
    2% (10 critiques)
    14% (76 critiques)
    17% (93 critiques)
    30% (162 critiques)
    25% (135 critiques)
    11% (61 critiques)
    Votre avis sur Batman Forever ?

    537 critiques spectateurs

    C.Dervaux
    C.Dervaux

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 1 635 critiques

    3,0
    Publiée le 14 janvier 2013
    Quatre ans après Tim Burton et ses deux productions audacieuses, c’est au tour de Joël Schumacher de s’attaquer au mythe inépuisable de Batman, un personnage ayant un certain don de fascination. Batman Forever, injustement critiqué, va dans le sens contraire des épisodes de Burton en laissant place à beaucoup de fantaisie, dans un Gotham plus sombre et inquiétant qu’à l’origine. Chaque héros y tient une place de choix, dans un synopsis intelligemment concocté et d’une surprenante crédibilité. Si Val Kilmer reste probablement un des acteurs les moins charismatique à l’écran dans la peau de ce super-héros, les quelques seconds rôles (mention spéciale à Jim Carrey exceptionnel) rattrapent la donne avec facilité.
    Leodron
    Leodron

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 208 critiques

    3,0
    Publiée le 7 janvier 2013
    Moins bien réussi que Batman & Robin, ce troisième volet de la saga n'est toutefois pas dénoué d'action. A voir pour les fans de la première série des Batman avant que n'arrive la nullissime série de Christopher Nolan!
    David G.
    David G.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 231 critiques

    2,0
    Publiée le 3 janvier 2013
    Exit Tim Burton pour l’aspect sombre et obscur des décors pour un film plus farfelu et baroque, voir grotesque.
    GRD
    GRD

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 204 critiques

    3,0
    Publiée le 1 janvier 2013
    Mieux que Batman & Robin. Certains effets spéciaux sont ratés d'autres réussies. L'interprétation de Val Kilmer est plutôt bien mais celle de Tommy Lee Jones et Jim Carrey est parfois lourde. Le scénario est pas mal mais reste quand même convenu. Bref, un film plutôt pas mal.
    Miamsolo
    Miamsolo

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 1 432 critiques

    1,0
    Publiée le 24 décembre 2012
    Après avoir réalisé deux épisodes de Batman bien ancrés dans son univers (et forts réussis), Tim Burton est remplacé par Joel Schumacher, l'homme qui rendit le personnage de Batman aussi ridicule que n'importe qui dans une émission de téléréalité. Dans le rôle de Bruce Wayne, Michael Keaton a été remplacé par Val Kilmer, car il n'était pas très enthousiaste à la lecture du scénario. Il a bien fait! Malheureusement, il n'aura pas fait grand chose d'autre par après... Parmi les méchants, après avoir côtoyé Le Joker, Le Pingouin et Catwoman, Batman se retrouve là face à Double Face et L'Homme-Mystère. Quand on regarde les noms des interprètes, on se dit que ça peut donner quelque chose d'intéressant. En effet, Tommy Lee Jones et Jim Carrey ne sont pas synonymes de bouffons. Sauf pour ce film, où ils cabotinent tellement qu'on a envie de les faire piquer! Ils sont vraiment insupportables! Ils en font des tonnes et rendent le film encore plus ridicule qu'il ne l'est déjà. Ne parlons même pas du scénario, complètement débile et facile. On aurait dit qu'un gosse avait accouché sur papier ce qu'il faisait avec ses jouets. Et last but not least, on voit le cul de Batman! Oui, pendant un bref instant, on voit son fessier... Franchement, c'est aberrant de voir ce personnage culte rabaissé au rang de guignol de service. Il mérite bien mieux! Et ce n'est pas la venue d'un Robin assez con sur les bords qui y change grand chose. Heureusement, Christopher Nolan a repris la franchise en main quelques années plus tard et a rendu justice à un personnage qui le méritait largement!
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    2,0
    Publiée le 21 décembre 2012
    Suite aux deux chefs-d’œuvre gothiques de Burton, les producteurs décident d’adoucir le ton de la franchise pour se recentrer sur le public cible: les enfants. Exit donc l’atmosphère cauchemardesque, place à l’humour burlesque et aux décors flashy. Le résultat s’avère pour le moins décevant. L’intrigue est stupide mais ponctuée de scènes d’actions divertissantes. Le casting est prestigieux mais très mal dirigé. En particulier Jim Carey et Tommy Lee Jones qui cabotinent comme jamais dans le rôle des deux méchants de service. 2 étoiles plutôt généreuses en souvenir du bon moment ressenti à l’époque avec les yeux de l’enfance.
    Karasho
    Karasho

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 15 critiques

    1,0
    Publiée le 7 novembre 2012
    Comment j'ai pus m'endormir devant ce film, je veux dire Batman Forever ? Non pas forever. Forever tout seul plutôt, on s'ennuie c'est chiant pas intéressant, et on est vite déçu par le travail fournit, au lieu de nous fournir des Batman aussi sérieux et bien produit comme les deux premiers, on reprend la sauce et on fait une chose plus infantile, plus joyeuse. Sauf qu'il faut se rappeler que sa reste Batman, alors même si on veut rendre sa plus joyeux faut pas déconner. Les personnages sont peu respectés, a part Val Kilmer qui impose en Bruce Wayne, le reste c'est pathétique. Même Jim Carrey je le trouve lourd, il ferait plus office de Joker quand j'analyse plus le film. Pour ce qui est du reste, bah Robin peut retourner faire du cirque il le faisait très bien et Tommy Lee Jones est tellement meilleur quand il fait des rôles sérieux. D'ailleurs je n'ai pas compris le délire d'avoir fait un Double-Face qui se tape des fous rires non-stop même quand il faut pas. Je crois qu'il à compris à quel point ce film est mauvais. Faut passer à coté, sauf pour en rire, s'endormir ou bien étendre sa culture en film, si on peut dire ça.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 6 novembre 2012
    Batman Forever (1995): Une daube.. Ce Forever ne vous apportera strictement rien dans l'univers Batman, à zapper impérativement.
    anonyme
    Un visiteur
    2,0
    Publiée le 17 novembre 2012
    C'est au limite du néant. Juste à voir pour le casting ! C'est pas mal, et encore...
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 30 juin 2015
    Étant le tout premier film que j’ai vu au cinéma quand j’étais enfant, je me dois de faire une critique sur ce film, je resterais en revanche objectif dessus. « Batman Forever » est censé être la suite directe de « Batman, le défi », or ce n’est plus le même réalisateur aux commandes et cela se fait ressentir durement... Premièrement, l’ambiance du film change radicalement de celle de ses aînés, on passe du gothique dark à du comique familial. Il est compréhensible qu’on veuille faire le film un peu moins dark, mais cela n’excuse pas le fait de faire une version comique ; surtout si elle doit s’inscrire dans une trilogie... Je sentais déjà à l’époque que quelque chose ne collait pas, ce n’était pas le Batman que je connaissais. Joel Schumarer a fait le choix d’incorporer Double Face et L’Homme Mystère comme méchant, un choix très intéressant, mais le problème étant que Tommy Lee Jones interprète Double Face comme le Joker ; et Jim Carey interprète L’Homme Mystère comme... Jim Carey lui-même. Entre toute cette foire à l’écran, Val Kilmer nous donne un Batman plutôt correct, mais peut-être ternit par la volonté d’inclure Robin de façon maladroite. On est clairement bien en dessous de la qualité cinématographique de ses prédécesseurs, cependant le film avait du potentiel, il est dommage que le réalisateur n’a pas exploité ses séquences sur l’origine de Batman, afin de créer une intrigue cette fois plus axée sur Bruce Wayne ; une introspection sur lui-même. On ne frôle bien sûr pas la catastrophe, le film se laisse regarder, peut-être plus facilement pour un non-fan de Batman, mais il déçoit énormément. Un film moyen, si on le compare aux autres Batman.
    Marty08
    Marty08

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 387 critiques

    2,5
    Publiée le 1 octobre 2012
    Batman a une fois de plus fort à faire avec les crimes perpétués par l'ancien procureur Harvey Dent devenu le super-vilain Double-Face et un autre ennemi venant d'émerger, l'Homme-Mystère... S'il est de bon ton depuis un moment de taper sur Joel Schumacher et ses deux Batman, il est dommage et idiot que cet acharnement soit devenu un réflexe. Bon nombre de gens que je connais par exemple critique entre autre "Batman et Robin" uniquement pour se montrer comme le petit pro en matière de Batman à la version Nolan. Seulement voilà, Nolan est depuis passé avec sa trilogie et a sans vraiment le vouloir, redoré le blason des Batman de Mister Schumacher. En effet, "Batman Forever" reste un divertissement tout ce qu'il y a d'acceptable, sans pour autant ni jamais se hisser en excellente adaptation ni même être un très bon film. Mais pour ce qu'il est, dans le contexte de l'époque, le spectacle est honorable. On y trouve encore une morale gentillette, un certain enjeu sur la condition de Bruce Wayne et ses origines et la façon dont est réécrite l'histoire de Robin fait office de parti-pris foireux mais pas honteuse. Contrairement à "Batman et Robin", "Batman Forever" s'intéresse encore un peu à la relation de Bruce Wayne avec son entourage, de Alfred à Dick en passant par le docteur Meridian. Certaines sont cocasses davantage que ridicules malgré une direction artistique surfant maladroitement sur les codes visuels instaurés par Tim Burton dans ses deux brillants opus de l'homme-chauve-souris. Évidemment, Forever reste bourré de défauts encombrants et gênants, à commencer par la direction d'acteurs, totalement aléatoire. Val Kilmer s'avère nettement plus à l'aise dans le costard de Bruce Wayne que dans le costume de Batman, l'aspect femme fatale de Nicole Kidman rend son personnage anecdotique, d'autant plus que Meridian est une pure invention des auteurs et le choix des méchants a de quoi rendre perplexe. Tommy Lee Jones en tête, remporte la palme haut la main de l'acteur se trompant de personnage. Son interprétation de Double-Face, en dehors de son design assez raté, tire davantage vers la personnalité d'un Joker déjanté que celle d'un procureur torturé. Son hystérie, aussi hilarante, malgré tout, soit-elle, ne rivalise pas avec celle de son vilain associé au cours de ce volet, l'Homme-Mystère. Avec Jim Carrey, le duo redéfinit à lui-même le sens du mot "cabotinage" et de l'expression "en faire des tonnes". Leurs personnages sont traités avec un tel premier degré que cela en devient amusant. Un traitement que reprendra d'ailleurs intégralement le film suivant, "Batman et Robin". Et c'est pour cela que "Batman Forever" est à la fois très intéressant et totalement inégal. En creusant un peu le passé de Bruce Wayne, le film pose un pied dans l'âge de bronze de la bande dessinée tandis qu'il revient à l'âge d'or et ses fantaisies quand apparaissent les méchants, pour chacune de leurs scènes, exception faite de celle du cirque, vraiment tragique. Le cul entre deux chaises, "Batman Forever" n'égale jamais les deux perles de Tim Burton, la faute à un premier degré très encombrant, et de par son scénario bien trop peu crédible même chez Batman, n'est jamais un excellent film. Reste qu'il s'agit là d'une intéressante reprise d'une franchise assez atypique et charmeuse pour pouvoir s'y plonger sans trop le regretter si tant est que vous acceptez de jouer le petit jeu de ses instigateurs. C'est encore plus vrai pour "Batman et Robin".
    Lucien O.
    Lucien O.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 178 critiques

    0,5
    Publiée le 3 octobre 2012
    Mon univers Batman de gamin s’étendait aux deux films de Tim Burton, à la merveilleuse série animée des années 90 et aux deux films de Joël Schumacher. Déjà à cette époque ces derniers étaient ceux que je visionnais le moins souvent. Mon esprit d'alors était pourtant bcp plus indulgent. Aujourd’hui je découvre à quels points ces films sont ratés et j'estime que l'on peut incriminer Tim Burton d'avoir en tant que producteur cautionné ces grossières caricatures. Avec « Batman Forever », sous prétexte d’adoucir l’univers de Burton jugé trop sombre, nos rétines sont mises à l'épreuve de couleurs criardes et ce dés le générique d'ouverture, l'ambiance visuelle est par ailleurs surchargée et ponctuée d’images de synthèse décrépites,...En plus d'être d'une facture douteuse, Gotham semble ainsi toute droite sortie d'un archaïque jeu-vidéo aux couleurs fausses et aux textures graveleuses. Dans cette entreprise de sabotage les personnages n'ont pas été épargnés, seul Alfred, tjrs interprété par Michael Gough, demeure impeccable! Pour le reste et bien,...Double-Face perd tout ce qui faisait de lui un méchant d'anthologie: sa douleur, ses craintes, sa sensibilité, son doute schizoïdique,...toute l'ambivalence de sa personnalité passe à la trappe et Harvey devient un sociopathe définitivement barjo et satisfait sinon heureux de l'être (il ne respecte d'ailleurs plus le jugement sacré de sa pièce...); Jim Carrey en sphinx surjoue comme à son habitude ; Gordon se présente sous les traits d'un bonhomme courtaud dont la mollesse n'a d’égale que l'insignifiance ; Val Kilmer n'a rien du charisme nécessaire pour jouer Bruce ; etc,...jusqu'à la création, pour les besoins du film, du personnage de Chase Méridian joué par Nicole Kidman, une psychiatre à la grâce enfantine et fade dont Bruce va s'amouracher : ajout dans l'espoir d'insuffler de la « romance » à une histoire sans souffle ? Vaine tentative... Deux heures de syncope durant ces pâles ersatz de nos héros s'adonnent à des dialogues oiseux qui ne s'appuient sur aucun scénario, aucune quête ; en somme il n'y a rien à attendre sinon la fin d'un fort long film...à très gros budget, mais la profusion de stars et de moyens techniques ne préserve en rien de la vulgarité. L'on serait presque heureux d'entendre l'horrible chanson simili-pop du générique si elle n'était pas si moche... Bref, « Batman Forever » est un Batman qui de Batman n’a que le nom !
    Rémi A.
    Rémi A.

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 28 septembre 2012
    Bon tout d'abord j'ai été surpris par la mauvaise note des spectateurs. Pourquoi? Surement parce que c'est le changement radical de l'univers de Bateman. Passant du ( Sombre gotique ) à ( Multi-color kitch ) de Gotham city, avec des personnages plus délirants que horrible. Les gens se sont dit " Merde c'est plus le Batman d'avant c'est trop nul!". Et bien pas pour moi en tout cas, car je trouve que ce changement de décors, plus issus du comic que les precédants films de Burton ou dernièrement Nolan, va bien à Gotham city et son architecture fantastique. Ce film à voulu se rapprocher plus dans l'enfantin, l'humour, et moins dans la maturité. Il a gagné en action avec un Batman correct, classe, moins discret avec l'intégration de Robin qui est plutôt pas mal, et des méchants un peu ridicule, mais qui ont du charisme, surtout Jim Carrey qui joue très bien L'homme mystère et il m'a bien fait marré. Par contre les gros défauts de ce film, c'est vraiment le scénario baclé et décevant. L'histoire de Double Face qui est Harvey Dent est trop court et ridiculement raconter par une télévision qui ne dure même pas une minute, puis tous ces flashbacks sur le passé de Batman qui arrivent aux mauvais moment et l'explication est très floue. Les dialogues et les jeux d'acteurs frôlent la médiocrité parfois. Et pour finir, certains effets spéciaux est quand même minable, on voit qu'ils ont utilisé des feux d'artifices pour faire genre une explosion; et la batmobile roule un peu trop lentement pour un Batman. Pour conclure: J'ai mis mention bien quand même pour cette épisode unique de Batman, car il y a un bon divertissement, accessible à tous pour l'humour, les décors, l'action et l'univers déjanté, un peu naïf. Jim Carrey fait remonté la note. Et pour moi ce Batman Forever se déguage des autres épisodes et garde un certain charme.
    Mr.Garown
    Mr.Garown

    Suivre son activité Lire sa critique

    2,0
    Publiée le 18 septembre 2012
    Bon, en passant ici j'ai eu envie de poster un petit quelque chose et c'est tombé sur ce film. Batman Forever... Que dire sur lui? Eh bien tout d'abord, il est difficile d'en parler sans le comparer aux deux premiers Batman de Tim Burton qui furent une réussite totale (notamment pour les personnages du Joker, du Pingouin et de Catwoman). À côté nous avons un Batman Forever que je qualifierais "d'étrange". En effet, j'ai regardé ce film il y a quelques mois maintenant et je me souviens toujours de la première apparition de Batman... Batman qui atterrit en plein milieu de la foule et qui drague la première blonde venue? Pourquoi? Où est le vrai Batman? Celui qui se déplace le plus discrètement possible, qui fond sur les criminels dès que possible et qui disparaît aussitôt? Très personnellement, je ne m'attendais pas à un Batman aussi "populaire" et "accessible". Ensuite, au niveau des méchants, je n'ai vu que deux rigolos très peu charismatiques et assez mal exploités comparés aux trois que j'ai précédemment cités. Je veux dire par là que je voyais peut-être un Nigma un poil plus "torturé" et un Harvey plus malin, avec un côté plus sombre. Je sais que ce genre de remarque fait très "pro-Burton" mais il faut avouer qu'en général, après avoir vu des ennemis du gabarit du Joker, il est difficile de décrocher et de revenir à quelque chose de plus léger. En fin de compte, Batman Forever peut être résumé par ce mot : "léger". Il est moins pesant, moins grave que ses prédécesseurs, hormis peut-être la transformation de Nigma et l'histoire de Robin (et encore, c'est relativement discutable). Alors oui, le changement ça peut être bien, mais là on a l'impression de ne voir qu'un "film à effets spéciaux" (vous savez, les films où on mise énormément sur le visuel pour se relâcher à tous les autres niveaux) ou pire, un vulgaire "film à casting" où on compte sur la présence d'acteurs connus pour faire de la course aux gros chiffres. Ce que je reproche à Batman Forever, c'est d'être devenu une espèce de comédie bizarre sur un super-héros et une ville tout ce qu'il y a de plus sombre alors qu'il aurait pu être tellement plus, surtout avec un casting pareil.
    Aletheia.666
    Aletheia.666

    Suivre son activité Lire ses 55 critiques

    2,0
    Publiée le 27 juin 2013
    Batman a ceci de fascinant qu'il aura donné lieu à moult interprétations cinématographiques et télévisuelles présentant des univers aussi variés que passionnants. Ainsi après le Batman hippie des sixties, le Batman gothique à la Burton ( qui aura donné naissance au chef d’œuvre Batman Returns ), le Batman Art déco des années 90 et avant les opus de Nolan cherchant leur style et mixant les influences( Néo Gothique ou Martial Asiatique, ... ) il y eut les opus sous ecstasy de Joel Schumacher dont le premier est ce Batman Forever. Le film de l'ami Joel est donc tout simplement un mauvais trip. Néons multicolores saturant l'espace, Val kilmer s'en va donc combattre avec l'aide de son ami Dick le malfaisant Tommy lee Jones qui pour l'occasion s' est enduit le visage de confiture de myrtille et s'est dégotté un redoutable allié, Edward Nigma dont le suprême méfait est de ... concevoir des télés 3D. Qui aspirent l'énergie mentale des spectateurs, bien entendu , afin de l' amener à un sablier vert fluorescent de la taille d'un immeuble qui pivote allégrement sur une île perdue au milieu de l'océan. A cela ajouter une famille de trapézistes kamikazes, un homme enrobé dans du papier, un œil géant, des masques de carnaval, un pyjama et des poussins vert pomme ainsi que des guerriers des bas fonds aux tatouages phosphorescents et vous obtenez Batman Forever. Et le scénario dans tout cela ? Ma foi, Schumacher n'en a cure donc si vous souhaites voir ce film ayant entamer sa tentative d'enterrer Batman, enjoy your trip.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top