Mon AlloCiné
    Coco
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Coco" et de son tournage !

    De la scène au grand écran

    Comme Chouchou avant lui, Coco est la transposition, sur grand écran, d'un personnages issu d'un des spectacles de Chouchou.

    Une première derrière la caméra !

    Pour mettre en scène le personnage issu de son propre sketch, Gad Elmaleh est lui-même passé derrière la caméra, pour la première fois de sa carrière : "L'idée n'était pas de devenir metteur en scène à tout prix, mais d'essayer d'atteindre au cinéma le plaisir que j'ai sur scène et que je ne retrouve que très rarement sur un plateau", explique l'acteur et réalisateur de Coco.

    Les qualités de metteur en scène de Gad Elmaleh

    "Il a bon goût. Il a bon goût pour les comédiens, pour la lumière, pour les costumes, pour les décors (c'est la première fois que j'entends des gens rire en découvrant un décor !), pour la place de la caméra... Et puis, il a le sens du rythme. Pour lui, pour ses comédiens, pour la scène...", déclare le producteur Ilan Goldman. "Il m'a fait comprendre des choses sur la mécanique du rire, sur les effets d'un gag selon comment on le monte, selon le temps qu'on laisse au spectateur pour prendre conscience de l'effet qu'on a créé avant de déclencher un autre rire. C'est aussi précis que l'horlogerie suisse !"

    Si Coco pouvait voir le film

    Il dirait : "Quel hommage ! Mais vous n'avez pas mis assez !", affirme Gad Elmaleh.

    Retrouvailles

    Coco n'est pas le premier projet sur lequel Gad Elmaleh et le producteur Ilan Goldman travaillent ensemble, puisqu'ils étaient tous deux au générique de XXL, interprété par le premier et produit par le second.

    Retrouvailles bis

    Avant Coco, Gad Elmaleh et Enrico Macias avaient déjà partagé l'affiche de La Vérite si je mens ! 2 en 2001.

    Parti pris de mise en scène

    "Mon parti pris est simple : ne pas négliger les effets visuels, les souligner, les accompagner, les sublimer - et j'ai adoré les prises de vue en hélicoptère, les scènes de figuration, le bateau, le stade de France, etc. - mais quand on est dans le jeu pur, laisser simplement les acteurs jouer la comédie", explique Gad Elmaleh.

    Une image américaine

    Pour Coco, Gad Elmaleh voulait obtenir de son directeur de la photographie, Gilles Henry, une image dite "américaine" : "Je lui ai dit que je voulais que ça fasse... américain ! Mais sans la distance qu'a souvent l'image des films américains, à cause des filtres ou des focales qu'ils utilisent. Je voulais qu'on soit comme dans une comédie américaine et surtout que ce soit... Haribo ! Alors Haribo c'est quoi ? C'est jaune bonbon, vert bonbon, rouge bonbon, et ça claque, et ça donne envie ! Tout le monde est entré dans ce délire qui est aussi le délire de Coco."

    Entourage familier

    Sur Coco, Gad Elmaleh s'est constitué une équipe technique composée de personnes croisées sur ses précédents films : "C'est un peu un best-of de ma filmographie !", déclare-t-il.

    "Coco" vs "La Vérité si je mens !"

    Bien conscient que les comparaisons entre Coco et La Vérité si je mens risquent d'être nombreuses, Gad Elmaleh avoue pourtant que cela ne le gêne pas : "Je crois même que c'est moi qui en ai parlé le premier. Ça me va très bien. Le scénario du 2 était super bien ficelé, le film a fait huit millions d'entrées, ça me va ! Il y a même un copain qui m'a dit : "Ça y est, tu l'as fait le 3 ! " Je lui ai répondu : "Attends, j'aimerais bien qu'on fasse le 3 quand même !" D'ailleurs, ça pourrait être Coco qui joue dans La Vérité si je mens 3 et pas Gad Elmaleh !"

    Amateurs d'impro

    Parce que Gad Elmaleh et Manu Payet aiment beaucoup se prêter à ce petit jeu, beaucoup de leurs scènes communes ont été improvisées, à l'image de celle où Manu Payet coache ses animateurs : une pure invention de sa part, si l'on en croit Gad Elmaleh.

    Des acteur en tête

    Lorsque Gad Elmaleh et Caroline Thivel ont co-écrit le scénario de Coco, ils ont crée les personnages principaux avec des acteurs en tête. Ce fût notamment le cas de Pascale Arbillot (qui joue le rôle d'Agathe, la femme de Coco) et Manu Payet (Steve Elbaz).

    Une histoire de symbole

    Coco et les personnages qui l'entourent ont beau être juifs, ils portent moins de croix de David que des mains de Fatma autour du cou. Explication de Gad Elmaleh : "[...] c'est un symbole commun aux deux communautés. C'est un symbole de chance, ça éloigne le mauvais oeil, et c'est un symbole de paix. C'était aussi histoire de montrer qu'on n'est pas dans le religieux, mais dans la tradition, dans le culturel..."

    Amitié de longue date

    Gad Elmaleh et Caroline Thivel, co-scénariste de Coco, se sont rencontrés sur le tournage de Salut cousin !, qui marquait tout simplement le rôle du comédien au cinéma.

    Une caricature ?

    Au vu des images, il semble évident que Gad Elmaleh a grossi le trait. Et pourtant : "Ce n'est pas du tout une caricature. Je connais des hommes bien plus exubérants que Coco, des Juifs sépharades si flamboyants qu'ils peuvent parfois en devenir... fatiguants ! Coco existe, il est au Maroc, à Casablanca. Je m'étais inspiré de lui pour créer ce personnage. D'ailleurs, il est même venu sur le tournage... Je peux vous assurer qu'il est au moins aussi exubérant sinon plus que mon Coco !"

    Et si on n'a pas vu le spectacle ?

    Devenu culte après avoir été crée, sur scène, par Gad Elmaleh, Coco n'est peut-être pas connu de tous. Heureusement, Gad est là : "C'est une sorte de mégalo. Quelqu'un qui est parti de rien, qui a très bien réussi, et qui n'en revient tout simplement pas. Comme beaucoup de nouveaux riches. Et j'en suis un ! [...] Je vous avouerai d'ailleurs qu'il y a dans tout ça, dans ce personnage et dans ceux qui l'entourent, un peu d'autobiographie bien sûr exagérée, distordue pour que ce soit drôle...", explique le réalisateur du film. "Coco, donc, a réussi, il a du succès, il a gagné beaucoup d'argent. Il en est tellement content que non seulement il en profite au maximum mais surtout il ne peut pas s'empêcher de le montrer."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Le Roi Lion (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Anna (2019)
    • Parasite (2019)
    • Yesterday (2019)
    • Ibiza (2018)
    • Made In China (2019)
    • Beaux-parents (2019)
    • Annabelle – La Maison Du Mal (2019)
    • Premier de la classe (2018)
    • Le Daim (2019)
    • Aladdin (2019)
    • Men In Black: International (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • Nevada (2019)
    • Tolkien (2019)
    • Brightburn - L'enfant du mal (2019)
    • X-Men : Dark Phoenix (2019)
    Back to Top