Notez des films
Mon AlloCiné
    Comment épouser un premier ministre
    note moyenne
    2,9
    4 notes dont 1 critique
    répartition des 1 critique par note
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Comment épouser un premier ministre ?

    1 critique spectateur

    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    2,5
    Publiée le 24 mai 2019
    Comment épouser un premier ministre est un film français typique de son époque, tant par les sujets abordés que par la manière dont il est conduit dans sa narration. Très sympa au début, il finit par devenir long et par se perdre en route, ce qui est regrettable dans un métrage d’1 heure 15. Le film repose entièrement sur l’abattage du couple Brialy-Petit. Tout deux sont drôles, dotés de bonnes répliques, de personnages hauts en couleurs (surtout Pascale Petit) et malgré le caractère théâtral de leur jeu leur cabotinage est franchement sympa. Autour d’eux le casting est plutôt qualitatif avec pas mal d’acteurs comiques du temps (Claude Gensac par exemple) dans des rôles plus ou moins fins et plus ou moins bien campés. Quelques acteurs sont restés dans un jeu comique un peu lourd et archaïques, mais bon, globalement le film n’est pas mal interprété. Le casting et les personnages sont haut en couleurs dans un film où les répliques burlesques et les situations absurdes apportent une vraie fraicheur. L’homme grenouille par exemple, un grand moment de n’importe quoi, tout comme l’appart-jardin… Le film est totalement absurde par moment et ce grain de folie fait sa force, d’autant qu’il est intégré à un fond social caractéristique de l’époque. C’est le début des grands ensembles HLM de banlieue, et la première partie est passionnante pour cela. Lorsque Petit montre sa vie à Brialy c’est le meilleur moment du film. Dommage que le scénario s’enlise ensuite. La deuxième partie devient balourde, vaudevillesque, et le final est raté. Le film est court mais après un début très fun il devient pesant et on est content qu’il se termine. Dommage. On sent que passé la bonne idée de départ le scénariste ne savait plus quoi faire et on brodait une intrigue de comédie populaire d’époque aujourd’hui fort vieilli. Visuellement il y a pas de quoi fouetter un chat. On retiendra surtout les images des premières cités construites ou en construction et quelques décors fantasques comme l’appart-jardin. Le film aurait du vraiment creuser cette esthétique mais comme il se dirige vers un banal vaudeville, la deuxième partie se passe essentiellement dans des intérieurs sans charme, sans allure, et la mise en scène de Boisrond est plate. Je regrette par ailleurs l’absence d’une bande son d’époque. De la musique yéyé par exemple. Ce film a un côté générationnel et social plutôt bien vu dans sa première partie, il aurait mérité d’être mieux ancré dans son époque. A mon sens ce film a sans doute souffert d’être mis en scène par un réalisateur d’une autre génération que l’époque racontée. Boisrond s’enlise dans un cinéma un peu vieillot là où en explorant l’ambiance HLM, banlieue, les problèmes sociaux ou même la corruption des puissants, il y avait de quoi offrir un très bon métrage d’un temps pas si lointain dont les repères sont encore sources de difficultés aujourd’hui. 2.5 pour les intentions et le casting surtout qui dépote.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top