Notez des films
Mon AlloCiné
    La Bande à Baader
    note moyenne
    3,3
    700 notes dont 130 critiques
    répartition des 130 critiques par note
    26 critiques
    41 critiques
    18 critiques
    30 critiques
    12 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur La Bande à Baader ?

    130 critiques spectateurs

    Freaks101
    Freaks101

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 619 critiques

    3,5
    Publiée le 21 février 2011
    Enorme succès au box office Allemand pour ce passionnant récit autour de la fameuse « fraction armée rouge », célèbre groupe terroriste d’extrême gauche des années 70. Mis en scène par Uli Edel (Christiane F., Last exit to Brooklyn…) avec le dynamisme d’un film d’action. Un peu snobé par la critique française, le film possède pourtant les mêmes qualités que l’excellent biopic sur « Carlos » réalisé par Olivier Assayas.
    dahbou
    dahbou

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 2 088 critiques

    4,0
    Publiée le 31 juillet 2010
    Retranscrivant les années de plomb à l'Allemande, la Bande à Baader est une évocation soignée au tempo foudroyant retraçant directement l'un des plus terribles groupuscules de l'après guerre en Europe de l'ouest. On sent rapidement qu'Edel a de la sympathie pour la "cause" mais cela ne l'empêche pas de démontrer toutes l'horreur de leurs actes et leurs aliénations progressives. Il réussit en seulement 2h30 à faire revivre toute une époque et son état d'esprit dans un contexte politique chose que Richet et son Mesrine n'arrive jamais. Il doit cette réussite à sa narration et sa réalisation capable de donner de l'ampleur à certaines scènes comme des scènes d'exécution glaçante. Par contre toutes les scènes avec Bruno Gantz ne servent à rien à part casser la progression d'une intrigue passionnante. Tombé dans le téléfilm, Edel prouve qu'il peut faire bien mieux que ça pour ce qui est une sorte de résurrection.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,0
    Publiée le 8 septembre 2012
    Film historique sur un des mouvements terroriste d'extrême gauche des années 70. Scénario rétrospectif et intéressant, beaucoup de thèmes brassés. Pas mal de scènes d'action et violente mais la réalisation n'a rien exceptionnelle.
    BeatJunky
    BeatJunky

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    4,0
    Publiée le 18 août 2010
    Remarquable de par sa simplicité alors qu'il y aurait eu facilité à encombrer le spectateur de nombreux détails. Il résume bien l'état d'esprit de l"époque sans forcément prendre partie. Il nous donne un point de vue général sur la situation sans appronfondir ce qui aurait pu nuire à la compréhension de la personnalité de Baadeer Mise en scène assez dynamique qui fait passer le film rapidemment. A voir.
    je_terrassa_goliath
    je_terrassa_goliath

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 72 critiques

    5,0
    Publiée le 18 novembre 2008
    Au commencement était un rêve de société, une utopie, un idéal de société nouvelle. Et puis ce rêve de société devint cauchemar. Ce film nous fait visiter l'irréalisme des sociétés théorisées par les ultra-socialistes des années 60-70, leurs descentes dans l'enfer de la théorisation d'un modèle de société idéal dégagée de toutes contingences réelles, économiques et humaines. Comme tous fantasmes, les fantasmes de sociétés parfaites ne sont pas fait pour être réalisés mais pour faire souffrir ceux qui s'abiment dans cette croyance aveugle. Dans ce récit enfiévré, les meilleurs intentions - combattre pour le peuple et le libérer - se transforme en guerre totale contre une société de "consommation" subissant des "impérialismes". Nous sommes presque dans une logique schizophrénique confinant "l'idéologue" dans un carcan de paranoïa et une vision bipolaire du monde - "nous contre eux". La démonstration est totale, alors que le groupe de Baader se coupe du monde, sa logique se radicalise et enferme chacun de ses membres dans une quête infernale de l'impossible. Ce que nous montre le film c'est les effèts pervers du replie sur soi communautaire, où la perception de l'univer de l'individu est conditionnée par celle du groupe - le groupe devenant le centre du monde. Uli Edel construit l'ambiance du monde en mutation des sixties par une reconstitution historique soignée en ponctuant son film d'infos : guerre froide, conflit israelo-palestinien, guerre du vietnam, Mai 68. Le groupe de Baader a été façonné dans le feu dévorant de ce magma culturel composé de libération sexuelle, de psychédélisme, de tier-mondisme béat, de philosophies révolutionnaires marxistes et d'idolâtrie de modèle humain tel que Che Guevara, le résultat étant la destruction des repères moraux dans cette noyade pluriculturelle et communautaire outrancière. Leurs intentions étaient louables, mais ne dit-on pas que les chemins menant en enfer sont pavés de bonnes intentions ?
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 168 critiques

    3,0
    Publiée le 22 juin 2011
    Dans les années 70, l’Allemagne voie émerger les ultras révolutionnaires tout comme en Italie. Les Fractions Armée Rouge allemandes sont menées par un groupe d’intellectuels et de marginaux autour d’Andreas Baader et Ulrike Meinhof. Cette génération souhaite ébranlée les démocraties et l’impérialisme américains : tout çà ressemble aux motivations d’Al Qaida. Pour arriver à leur fin, ils mènent des actions sanglantes jusqu’à la terrible prise d’otage lors des JO de Munich en 1972. Ce film est très factuel. Une qualité majeure, car il énumère les faits sans jamais prendre parti ou juger les uns et les autres : l’état ou les terroristes. On comprend aussi pourquoi cette ultra violence s’est développée en Allemagne et non en France. Ces enfants optent pour la rupture d’avec leurs parents soit compromis dans le nazisme soit muets devant les atrocités de la seconde guerre. Une génération en rupture avec le passé allemand. On comprend aussi comment des liens ont pu se tisser entre ces terroristes et les terroristes du moyen orient ; des intérêts communs forts. La réalisation est vive, séche et parfois brutale. Le rythme est soutenu ; l’ennui n’est pas de mise. Par contre, ce film est parfois trop factuel. Les faits s’enchainent trop vite et ne permettent pas toujours de comprendre les motivations et les liens entre les différents événements. Il aurait mérité d’être un peu plus analytique sur ce mouvement en place dans toute l’europe à cette époque. Frustré donc parfois que çà ne se résume qu’à de l’action… çà aurait pu être une très belle réussite. Amateur de film d’action sur fond historique, ne boudez pas votre plaisir… On se régale autant que devant « Romanzo Criminale » ou « Mesrine »… leurs homologues européens… ceux-ci sont tout de même d’un niveau supérieur dans les actes de violence.
    Henrico
    Henrico

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 813 critiques

    1,0
    Publiée le 25 novembre 2008
    Décevant, le film parvient peu à nous faire comprendre la nature et les motivations exactes de la Bande à Baader, et aussi à nous dresser un tableau objectif du contexte de guerre idéologique dans lequel le groupe se développe. Déception d’autant plus grande que les 3h que dure le film suffisaient pour obtenir un ensemble moins confus que cette multitude de scènes mises bout à bout dont certaines s’étirent sans utilité dramatique ou analytique. Pour comprendre la radicalisation politique ambiante de l’époque de la bande à Baader, il convenait d’évoquer le noyautage idéologique qu’opéraient à l’époque les services secrets est-allemands dans tous les milieux estudiantins, associatifs et artistiques. Services plus bavards depuis la chute du mur de Berlin. Sur la nature du groupe, Uli Edel tente de faire passer l’idée que Baader et sa bande étaient animés des mêmes motivations que les millions de manifestants tiers-mondistes de par le monde, scandalisés par les opérations américaines au VietNam et par le soutien des USA à l’Iran. Faux ! Juste après le départ des américains, les massacres systématiques par les nouveaux régimes communistes de Phnom Penh et Hanoï commencent dans le silence total des Factions de l’Armée Rouge. Pas plus que les Balseros fuyant le régime communiste de Castro, les Boat-People n’extirpent pas la moindre compassion des preux « révolutionnaires ». Indifférence tout aussi scandaleuse après l’instauration du régime islamiste en Iran, bien plus violent et liberticide que celui du Shah. Lorsqu’au milieu des 70’s, affluent les témoignages accablants sur les atrocités du régime communiste en Chine, il ne se produit aucune inflexion des positions maoïstes de la bande qui continuent ses actes d’éclat criminogènes au nom de la révolution communiste. Et c’est ce refus systématique des partisans du terrorisme à remettre à jour leurs certitudes face à la réalité ainsi que leur vanité narcissique que le réalisateur allemand échoue à montrer.
    Seemleo
    Seemleo

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 887 critiques

    4,0
    Publiée le 3 janvier 2009
    Une oeuvre musclée et efficace. Une belle reconstitution des événements de l'époque et des différents protagonistes de la bande. Intéressant et orginal. Dommage que les motivations extraordinaires de nos terroristes ne soient pas mieux expliquées et développées notamment avec un peu plus d'épaisseur psychologique et une remontée dans leur jeunesse et leur enfance. Mais c'est peut-être le sujet d'un autre film. Les événements tels que décrits posent plus de questions qu'ils ne répondent.
    PhilippeToile
    PhilippeToile

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 740 critiques

    2,5
    Publiée le 13 novembre 2008
    Uli Edel a choisi de revenir sur la période noire de la bande à Baader, qui traumatisa l’Allemagne de l’Ouest des années soixante et soixante dix, d’un regard analytique et sans concession avec les vérités de l’histoire. Son film raconte parfaitement comment un groupe d’anarchistes idéalistes va sombrer dans le terrorisme aveugle et la folie meurtrière, convaincu que sa mission révolutionnaire doit mettre fin à un monde capitaliste et guerrier, qui prospère au détriment des masses muselées. Froid, dur et violent, ce récit s’enlise par moments à vouloir tout montrer. Il n’en reste pas moins passionnant et éclairant, alors que la menace du terrorisme mondial est loin d’être écartée.
    Jonathan J.
    Jonathan J.

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 170 critiques

    2,5
    Publiée le 6 juin 2011
    Decevant. Loin d'etre a la hauteur des Mesrine ou Carlos. La faute a une realisation trop classique, limite telefilm sans budget et des personnages pas assez travailles, pas assez profond. Tout en conservant les longueurs, mais du coup l'interet en moins, de Carlos par exemple. Il aurait fallu se limiter a une periode plus courte ou a certains evenements de la bande a Baader, ou en faire un telefilm, travaillant plus la profondeur du recit. Ici, on ne fait que survoler certains evenements, souvent identiques et avec des personnages interchangeables Manque aussi une belle B-O.
    SmEuG
    SmEuG

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 248 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2009
    La grande qualité de ce film est sans aucun doute son contenu illustratif complet sur les grandes dates historiques, servi sous la forme d'une ribambelle d'images d'archives. On embarque au sein de ce groupe de terroriste allemand prônant la paix et la fin du soit-disant fascisme de l'impérialisme américain et on voit les années défiler sans qu'aucun des événements importants ne soient délaissés, ce qui permet de mettre en situation le spectateur de manière constante. Il est donc dommage de constater que malgré cette précision historique soignée, le réalisateur omette de détailler les idéologies du groupe, dont l'antisémitisme certains d'une grande majorité. Sinon, par son découpage frénétique, Edel maintient en haleine son public, mais n'offre rien de très original et s'enfonce même dans ce que le cinéma allemand fait de plus classique en matière de cinéma moderne, soit des films tels que Rennt Lola Rennt ou die Welle. De plus, quelle est l'utilité de mettre en scène un casting de star allemande, si les personnages sont aussi peu fouillés? On peine vraiment à entrer dans leur logique, alors que l'un des buts principaux du réalisateur était de démontrer comment des personnes aussi cultivées ont pu se rabaisser aux actes terroristes. Ce point là est pour le moins raté. Il en reste que La Bande à Baader divertit et instruit sur un sujet peu connu en dehors de l'Allemagne.
    Laurent d
    Laurent d

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 112 critiques

    4,0
    Publiée le 12 novembre 2008
    La bande à Baader est en quelque sorte le pendant cinématographique allemand de Mesrine. Le film retrace la naissance et la prolifération des RAF , brigades terroristes anarchistes d'extreme gauche qui ont défrayé la chronique pendant 15 ans outre RHin . Le film montre l'escalade d'un groupe de jeune désenchanté encore traumatisée par le nazisme et la répression etatique et qui bascule dans la solution de l'action directe . On est clairement en face de fanatiques qui sacrifie tout (enfant, famille, illusions ) au nom d'une guerre anti societal qui ne doit épargner d'apres eux que les civils . Le film dresse une galerie de portraits de cette bande , puis la filiation de ce mouvement . En effet , malgré l'arrestation des cerveaux de l'opération, les raf ont proliféré en ayant des actions s'éloignant de plus en plus des revendications d'origine et dont la principale revendication devenait la libération de baader et sa bande . tout cela s'est enchainbé jusqu'au fameux detournement d'avion de mogadiscio et au suicide collectif de baader et sa bande. Le film est réussi et montre tous ces evenements qui ont traumatisé l'allemagne Fédérale des années 70 . Le film est passionnant , bien joué, sans temps morts avec de gros moyens et sans fioritures et complaisances envers les personnages dont il traite . C'est une vrai réussite . Le seul point faible réside peut etre en un manque de maestria dans la mise en scene, mais n'est pas spielberg ou scorcese qui veut
    Vagelios
    Vagelios

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 975 critiques

    4,0
    Publiée le 17 novembre 2008
    Une restitution assez fidèle et réaliste de l'histoire de cette organisation révolutionnaire terroriste qui a tragiquement défrayé la chronique pendant longtemps en Allemagne. La réalisation se montre avec justesse sans complaisance envers les deux parties qui s'opposent avec brutalité(seul l'épisode des suicides des détenus est sujet à controverse car la version de leur assassinat par l'Etat paraît plausible eu égard au témoignage de la détenue qui a échappé à la mort ce jour-là). Néanmoins on peut lui reprocher de n'être pas allée jusqu'au bout de l'histoire de la RAF, de ne pas avoir au moins laissé un mot sur sa suite qui s'est prolongée de 20 ans jusqu'à sa dissolution en 1998.
    fandor91
    fandor91

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,0
    Publiée le 2 août 2009
    Un film que j'ai trouvé intéressant et qui ma poussé à faire des recherches sur cette période troublé. La mise en scène est à la fois fluide et extrêmement tendue. Mené par une bonne équipe d'acteurs, cette histoire montre l'exaltation de la jeunesse qui poussé par l'injustice ce retrouve eux-même dans une voie sans issue. Un drame riche en moments forts, même si la qualité générale de ces différentes parties est inégale.
    matteo massi-caron
    matteo massi-caron

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 19 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juillet 2015
    Un film poignant qui nous fait revivre les années 1970 en RFA, ce film est intense par sa violence inattendue et réellement importante. ce film raconte l'histoire du groupe terroriste RAF,de sa naissance à la mort de ses créateurs tout en montrant que ces derniers vont finalement perdre le contrôle de l'organisation qui devient impossible à manier pour tous.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top