Mon AlloCiné
    Warcraft : Le commencement
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Warcraft : Le commencement" et de son tournage !

    Un projet qui date de 9 ans...

    Tout a commencé en mai 2006 lorsque Blizzard Entertainment et Legendary Pictures ont annoncé qu'un film dédié à Warcraft verrait le jour. Quelques semaines plus tard, des rumeurs voyaient Steven Spielberg à la réalisation. Mais c'est en 2009, lors du traditionnel rassemblement annuel de la Blizzcon, que le studio Blizzard Entertainment a officialisé la mise en chantier d'un film basé sur l'univers de sa cultissime licence. Cerise sur le gâteau pour les fans, le studio plaçait à la tête du projet Sam Raimi et le scénariste d'Il faut sauver le soldat Ryan Robert Rodat. Le projet du film est resté en stand-by jusqu'en 2012, où le cinéaste a confié ne plus être à la barre, ayant été obligé de lâcher les commandes pour pouvoir réaliser Le Monde fantastique d’Oz. Peu de temps après, c'est au tour de Rodat de quitter le navire. En fait, les deux hommes avaient travaillé sur un scénario pendant plusieurs mois qui n'a finalement pas plu à Blizzard, le studio souhaitant prendre une direction toute autre... En janvier 2013, The Hollywood Reporter donne le nouveau nom du réalisateur : Duncan Jones, auteur de deux films de SF remarqués : Moon et Source Code.

    Duncan le Gamer

    A la manière d'un Guillermo del Toro, quoique peut être moins encyclopédique dans ses connaissances du support, Duncan Jones est un vrai joueur et connait bien l'univers des jeux vidéo. Tout comme le réalisateur mexicain, Il est convaincu qu'une grande adaptation d'une licence vidéoludique verra le jour sur grand écran; mettant fin à la malédiction des adaptations ratées. Dans une interview accordée au magazine britannique Retro Gamer, il s'exprimait ainsi :



    "Je suis convaincu qu'un grand film adapté d'une licence vidéoludique verra le jour. Comme toujours, tout est une question de script. Je pense que l'une des erreurs communes faites lorsqu'on veut adapter une licence vidéoludique au cinéma, est en fait de croire que tout ce qu'il y a à faire, c'est de raconter une histoire d'une manière totalement linéaire. Il ne faut pas faire comme cela. Il faut isoler et utiliser des éléments propres aux jeux qui pourront fonctionner. Des éléments originaux et qui ont un vrai potentiel dramatique. Beaucoup de jeux ont déjà ces éléments en eux. C'est alors grâce à la combinaison entre un grand scénariste, un réalisateur inspiré et le propriétaire de la franchise prêt à donner suffisamment de liberté pour valoriser au mieux sa licence qu'un tel film pourra voir le jour".

    Une franchise culte

    Comptant plus de 100 millions de joueurs, World Of Warcraft fait partie des 10 MMORPG (Jeux de rôle massivement multi joueurs) les plus populaires du monde.

    Un choix stratégique

    Warcraft devait sortir en décembre 2015 mais a été repoussé en mai 2016. Ce changement est à mettre en parallèle avec la sortie de Star Wars: Episode VII qui aura lieu le 18 décembre 2015. Un choix à la fois judicieux et logique de la part d'Universal Pictures et Legendary Entertainment qui n'ont pas souhaité se frotter au mastodonte intergalactique. La bataille entre ces deux énormes blockbusters n'aura donc pas lieu...

    Armes géantes et armures

    Même si les Orcs sont joués en motion capture, des armes géantes et des armures ont tout de même été conçues pour servir de références photographiques et pour être utilisées comme accessoires sur le plateau. C’est le chef accessoiriste Jimmy Chow (Watchmen, Man of Steel) qui a supervisé la création des milliers d’accessoires de guerre du film en concertation avec les consultants de Blizzard.

    Le scénario par rapport au jeu

    Le film se centre sur la première guerre entre les Orcs et les Humains, donc les événements décrits dans le premier jeu de stratégie sorti en 1994, "Warcraft: Orcs and Humans", qui se déroulent 31 ans avant "World of Warcraft" (4ème jeu de l'univers médiéval-fantastique Warcraft sorti en 2004).

    Rodés...

    Travis Fimmel et Toby Kebbell sont habitués aux films faisant la part belle aux luttes guerrières diverses et variées. Ainsi, le premier joue le personnage principal de la série Vikings, qui retrace l’ascension du héros viking Ragnar Lothbrok, auquel il prête ses traits. Le second a quant à lui été à l'affiche d'Alexandre, Prince of Persia : Les Sables du temps et La Colère des Titans.

    Donner vie aux orcs

    Parmi les 2 000 plans incluant des effets spéciaux, 1 300 concernaient des orques de plus de 2,5 mètres... Pour les filmer en motion capture, de multiples caméras ont été placées sur les plateaux où se jouaient les scènes afin d'enregistrer les mouvements en temps réel. 120 mini-capteurs étaient également disposés sur les visages des comédiens et filmés par des caméras miniatures (accrochées à un bandeau qu'ils portaient autour du front) pour enregistrer les moindres détails des mouvements des visages.

    Une pointure aux effets visuels

    En avril 2013, la production a annoncé l'arrivée sur le projet de Bill Westenhofer, à la supervision des effets visuels. Ce dernier n'a pas vraiment le profil du débutant. Il a déjà remporté deux Oscars pour son travail : en 2008 pour A la croisée des mondes : la boussole d'or et en 2013 pour L'Odyssée de Pi. Il explique : 


    "Travailler sur un film entre joueurs avertis nous a donné l’opportunité de vraiment rendre hommage et justice à notre passe-temps favori. Si vous faites attention vous verrez que l’architecture de la Forêt d’Elwynn est exactement la même que celle du jeu, tout comme les Carmines, La Marche de l’Ouest ou les montagnes entre Hurlevent et Forge Fer. Nous connaissions tous ces univers dans les moindres détails, comme tous les joueurs, et nous avons voulu les retraverser avec eux. Évidemment la motion capture permettait de donner ce rendu en Extra Large, mais il fallait néanmoins rester assez réaliste pour être convaincant. La partie la plus délicate a vraiment été les Orques."

    Une première...

    Tobby Kebell était le seul des comédiens campant un orque à être rompu à la prise de vues en 3D, la motion capture et CGI, puisqu'il avait déjà joué l'infâme Koba dans La Planète des singes : l'affrontement. Robert KazinskyClancy Brown et bien d'autres s'y sont quant à eux essayés pour la première fois.

    Un revenant

    Glenn Ennis campe un garde dans le film. Il s'agit du cascadeur qui avait servi à concevoir l'ours donnant du fil à retordre (et c'est peu dire...) à Leonardo DiCaprio dans The Revenant.

    Décors

    Gavin Bocquet, qui avait été chef décorateur sur la deuxième trilogie Star Wars signée George Lucas, ne connaissait pas l'univers visuel de Warcraft. Lui et son équipe se sont ainsi consacrés à son étude minutieuse et se sont entretenus avec les concepteurs du jeu. Le but était de conférer au film un souffle à la fois plus âpre et plus épique pour gagner en réalisme. Plus de 90 plateaux de tailles différentes et de complexités variées ont été conçus pour pouvoir recréer les décors et ensuite les agrandir numériquement.

    650 costumes !

    Pour les besoins du film, plus de 650 costumes ont été assemblés avec des pièces d’étoffes venues d’Italie, d’Allemagne, de France, du Mexique, d’Inde, de Chine, et de Thaïlande.

    Tournage dans les studios de Vancouver

    Le film a été tourné dans les studios de Vancouver en Colombie-Britannique à cause de leur capacité à abriter le gigantisme des décors à élaborer (98% de ces derniers ont été créés numériquement à base de plateaux construits en studios).

    Colin Farrell sous le charme

    Colin Farrell a été pressenti pour le rôle finalement tenu par Dominic Cooper. Dans une interview accordée à IGN, le comédien irlandais a en effet candidement révélé qu'il avait rencontré le réalisateur, lu le script (qu'il qualifie de "formidable") et discuté du rôle.

    Manière de bouger

    Le chorégraphe Terry Notary, un ancien du Cirque Du Soleil, a aidé l'équipe dans la conception des orques via la motion capture en insistant sur le fait que la force de ces créatures ne vient pas de leurs muscles, mais de leur stature et du fondement de leur nature.

    Ils se connaissent !

    Dominic Cooper et Ruth negga, tous deux à l'affiche du film, se connaissent plus que bien puisqu'ils vivent ensemble et tiennent tous les deux un rôle régulier dans la série Preacher.

    Parlons argent !

    Le budget de Warcraft : Le commencement est estimé à 160 millions de dollars, soit beaucoup plus que le précédent film de Duncan Jones Source Code qui avait été conçu pour 28 millions. A titre de comparaison, les adaptations plus ou moins récentes de jeux vidéo Prince of Persia : Les Sables du temps (2010), Silent Hill (2006), Hitman : Agent 47 (2015), Street Fighter : L'Ultime Combat (1994), Mortal Kombat (1995), Max Payne (2008), Need for Speed (2014), Lara Croft : Tomb Raider (2001) et Resident Evil (2002) avaient respectivement coûté 200, 50, 35, 35, 18, 35, 66, 115 et 33 millions. Le budget de Assassin's Creed, autre adaptation d'une franchise de jeux vidéo qui sortira fin 2016, est quant à lui compris entre 150 et 200 millions de dollars.

    Un record

    Malgré des résultats au box-office américain assez faibles, Warcraft : Le Commencement est devenu le plus gros succès de l'histoire pour une adaptation cinématographique d'un jeu vidéo, lorsqu'il a réalisé pas loin de 433 millions de dollars de recettes dans le monde via sa sortie en salles, dépassant ainsi les 336 millions de billets verts totalisés par Prince of Persia : les sables du temps.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Hors Normes (2019)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • Terminator: Dark Fate (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • Donne-moi des ailes (2019)
    • Mon chien Stupide (2018)
    • Stephen King's Doctor Sleep (2019)
    • Abominable (2019)
    • Le Mans 66 (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • Midway (2019)
    • Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque (2019)
    • Sorry We Missed You (2018)
    • Le Traître (2019)
    • J'accuse (2019)
    • Retour à Zombieland (2019)
    • La Vérité si je mens ! Les débuts (2018)
    • Un monde plus grand (2019)
    • La Reine des neiges 2 (2019)
    Back to Top