Mon AlloCiné
    Le Village des damnés
    note moyenne
    2,8
    1068 notes dont 122 critiques
    5% (6 critiques)
    20% (25 critiques)
    31% (38 critiques)
    30% (37 critiques)
    9% (11 critiques)
    4% (5 critiques)
    Votre avis sur Le Village des damnés ?

    122 critiques spectateurs

    Ezhirel
    Ezhirel

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 93 critiques

    4,0
    Publiée le 27 août 2019
    A la vue des mauvaises notes, j'étais réticent, mais j'ai passé un très bon moment. Facilement dans mon top 5 (subjectif) des meilleurs films de Carpenter, avec The Thing, NY 1997, Christine, et L'Antre de la Folie. Le film démarre sur les chapeaux de roues, lorsque tous les habitants d'un petit village tombent dans les pommes et que les femmes se réveillent enceintes (ce n'est pas du spoil, c'est écrit dans le synopsis). La réalisation est bonne, le suspense est présent tout du long. Pas un grand film, mais un très bon film d'horreur-fantastique, devant lequel on ne s'ennuie pas ,avec une petite ambiance à la Stephen King comme je les aime. Les amoureux du genre devraient apprécier. A noter que je n'ai pas vu l'original, et que par conséquent, je ne peux les comparer.
    Jahro
    Jahro

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 380 critiques

    2,0
    Publiée le 18 août 2019
    En tant que fan de John Carpenter, je dois aussi reconnaître quand le maître s’égare. Et ça lui arrive de plus en plus souvent, à mesure que sa carrière s’approche de la fin ; et les ratés qu’il nous montre sont de plus en plus difficiles à occulter. Ainsi, celui-ci (on aimerait pouvoir dire son pire, mais il y a Ghost of Mars), remake d’un film des fifties qui n’en avait nul besoin. Une petite bourgade y subit une invasion vraisemblablement extraterrestre, qui prend le contrôle de sa population. Apparaît alors une bande de gosses tristes à l’œil émeraude et aux cheveux d’argent, qui ressemble à un groupe de J-Pop déguisés en mormons. C’est la panique au village, mais devant les pouvoirs kinésiques affichés par les chenapans, les habitants préfèrent collaborer. Fin. C’est une guerre qui ne se fera pas. L’arrivée du nouveau millénaire a fait beaucoup de mal au réalisateur mythique. Sa peinture très sombre du monde qui nous pend au nez, sa musique glaciale faite de synthés crasseux et d’arpèges tendus, son nihilisme punk et teinté de sarcasmes ont souffert dès le milieu des années ‘90. Après l’encore très réussi Antre de la folie, le cinéaste n’a jamais su retrouver le bon dosage. Il reste bien quelques plans élégants, quelques accords prenants dans ce Village des damnés mais l’ensemble est mou, ennuyeux et au fond tellement vain. Heureusement, c’est aussi très court. Alors on expédie, on rouvre sa filmographie et on vérifie s’il n’y en a pas un qui traîne de plus recommandable, c’est-à-dire dans le cas présent plus vieux. Est-ce que j’ai vu Dark star, moi ?
    Happy new life and flowers
    Happy new life and flowers

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 68 critiques

    3,0
    Publiée le 10 juin 2019
    It’s not bad John Carpenter’s film, s’attardant de remaké un original du temps et de l’espace cinématographique. La différence entre l’anglais et l’américain, l’un roule à droite spécificité unique au monde, l’autre à gauche universelle, dévoilant la même intrigue épouvante évanouît dans les vapes tournée un peu plus vers la science-fiction, zone mis en quarantaine de non-droit. Ça fait peur ces enfants de la non-providence tombés du ciel, délégué par le mystère cosmique force invisible, avec des gros yeux hypnotiques médusés ses tristes victimes tourmentées. Ces beaux gosses mignons comme tout dans cette version 1995, leurs aînés de 1960 font toujours aussi rire, on ne se méfierais que de leurs expressions au visage hostile, parfaite représentation inexpressive de la manipulation humanoïde. Il n’y a pas une seule vierge Sainte-Marie mais plusieurs faisant partie du cercle fantastique, l’intervention divine biblique nous fit croire dur comme le fer à battre tant qu’il est encore chaud. La censure contournée par le cinéma britannique ne reconnaît par son intervention miracle, le frère anglican protestant opposé à la sœur très catholique. Ça peut se comprendre dans sa culture spécifique des révérends pasteurs reprise par les colonies États-Uniens anglo-saxonnes.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 2 432 critiques

    2,5
    Publiée le 26 novembre 2018
    Sans être forcément mauvais, on pouvait légitimement s'attendre à beaucoup mieux de ce remake dirigé par le grand John Carpenter. Car si l'original, qui avait été réalisé par Wolf Rilla au début des années 60, arrivait à nous rendre bien mal à l'aise, on ne peut pas en dire autant de cette nouvelle version, qui possède bien peu de séquences fortes et marquantes. Néanmoins, ce film ne s'avère pas non plus désagréable à visionner grâce, d'une part, à certain acteurs se faisant rare à cette époque (Christopher Reeves ou encore Mark Hamill) et, d'autre part, grâce à la partition musicale du metteur en scène, qui est ne manque pas d'inspiration. Un John Carpenter donc mineur, mais qui se rattrapera par la suite en faisant de bien meilleures oeuvres.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 844 critiques

    1,5
    Publiée le 1 mai 2018
    Le début est plutôt sympa, mais rapidement on s'ennuit. De plus incohérences et incompréhensions sont légions, et les personnages sont fades. A oublier.
    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,0
    Publiée le 19 février 2018
    Pas le plus spectaculaire des Carpenter mais le scénario proposé est intéressant, n'ayant pas vu l'original je ne peux pas dire si on assiste à un bon ou mauvais remake. j'ai juste bien aimé malgré un certain dilettantisme du réalisateur avec des résurgences chez ses acteurs. Par contre j'ai bien aimé le jeu de Kirstie Alley dommage qu'elle n'apparaisse qu' épisodiquement.
    BigDino
    BigDino

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 4 critiques

    3,0
    Publiée le 2 décembre 2017
    Clairement pas le meilleur film de carpenter, mais peut-être pas si mauvais que ça. On sauvera une plus grande épaisseur des personnages que dans l'original et une fin ouverte mais plus développée. En revanche la couleur rend le tout bien trop kitsch et la peur n'est toujours pas au rendez-vous. Dans l'ensemble on préférera le charme suranné de l'ancien.
    raphaelK
    raphaelK

    Suivre son activité 7 abonnés

    3,0
    Publiée le 5 novembre 2017
    D’emblée, le cinéaste impose un style et une ambiance uniques pour l’époque. Le spectateur est prêt à effectuer avec lui un long voyage mystérieux au cœur d’une aventure fascinante. L’auteur prend son temps pour exposer son histoire et créer un sentiment d’insécurité et de paranoïa. Pour cela, il utilise un minimum d’effets spéciaux, réduits ici à leur plus simple expression. Il réussit à rendre ces enfants intrigants puis effrayants grâce à de petits détails comme leur unique couleur de cheveux ou leur absence d’expression faciale. Il introduit ainsi la menace dans un environnement quotidien d’une banalité affligeante et provoque la peur la plus terrible : celle de sa propre progéniture.
    P. de Melun
    P. de Melun

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 22 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2017
    Ce petit bijou (en noir et blanc) mérite bien sa réputation de classique du cinéma de science-fiction. Tourné en Angleterre parce que les religieux américains ont fait pression su MGM pour empêcher qu'un film montre une jeune fille vierge mise enceinte sans père, ce film fait dans la sobriété, c'est ce qui fait sa force. Les enfants sont terriblement efficaces, ils ne font rien, leur présence et leurs regards suffisent. Georges Sanders est fabuleux (comme toujours), Barbara Shelley est resplendissante. Certaines scènes sont glaçantes et la fin est à l'image de ce petit chef d'œuvre.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 1 476 critiques

    1,0
    Publiée le 17 octobre 2017
    Ce film est lourdement handicapé lorsque on a vu l’original de 1960, même 35 ans plus tôt car ce dernier ne s’oublie pas. Il était pourtant évident qu’il ne fallait pas y toucher (d’ailleurs sa propre suite avait été un désastre) car on ne manipule pas un groupe d’enfants comme on manipules les fusées ou les gros montres. Pour une fois les effets spéciaux modernes ne pouvaient convenir. Le thème du film est un thème philosophique et la peur engendrée doit naitre d’un mystère, facile à rendre dans un roman mais à manier avec prudence lors d’une mise en images. Je voulais le voir car comme beaucoup de cinéphiles j’adore Christopher Reeves qui nous a fait tant rêver dans ses ‘’Superman’’ et c’est juste après ce tournage qu’il a eut son terrible accident. Il n’est pour rien dans ce ratage, c’était mission impossible pour n’importe quel acteur en 1995, mais la tentation était grande de refaire le ‘’village des damnés’’ car le sujet est formidable. Carpenter n’a pas pu y résister.
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 207 critiques

    4,0
    Publiée le 10 octobre 2017
    Un excellent film d'horreur de John Carpenter. Des enfants possédés terrifient une ville entière. De l'epouvante à l'ancienne.
    Ji_Mer
    Ji_Mer

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 18 avril 2017
    Connaissant la trame principale de l'histoire, je me décida enfin à y jeter un coup d’œil et autant le dire, je ne regrette pas le moins du monde ! Connu comme un film de série B qui a donc manque de budget et au vu l'année de sa sortie, j'avoue être partis avec une attente d'un film plutôt long et assez plat, mais force est de constater que mes présomptions ne sont pas exactes ! Commençons tout d'abord par le casting; au niveau des adultes on retrouve quelques célébrités habitués à l'écran tel que Christopher Reeve et Kirsty Alley, mais pour tous, je ne peux rien redire quand à leur jeu d'acteur et les rôles qu'ils interprètent. Il y a peut-être une ou deux scènes qui semblaient un peu fausse ou surjouée mais personne n'est parfait. Du côté des enfants, leur rôle se tient, bien que les franges qu'on les filles fassent assez fausses ce côté "hors du temps" et "style à part" reflète bien leur caractère, ils ne se mêlent pas aux autres et ne veulent pas être confondus avec ces derniers. Certaines répliques semblent tirés d'un nanar classique mais en globalité les dialogues sont cohérents selon les situations ce qui permet de donner une certaine personnalité qui démarque les différents personnages, les enfants par exemple communiquent d'une façon propre à leur "secte" tel de grands génies, le pasteur lui parlera d'une façon plus "religieuse", le docteur plus posé, la scientifique (enfin, ça n'est pas vraiment son titre mais nous voyons bien de qui il s'agit) et son air légèrement hautain et arrogant, etc... Par ailleurs, n'oublions pas la musique qui est digne d'un chef-d'oeuvre posant l’atmosphère presque fantastique qu'engendre le film. Pour parler du scénario en lui-même, il est plutôt prévisible, ne connaissant que les grandes lignes ce n'est non sans mal que j'ai deviné certains faits qui, à mon avis, on été évident de façon à ce que ce moment soit attendu et que le doute plane tout de même. Il s'agit pour moi d'un bon remake qui n'est peut-être pas le meilleur film de tous les temps mais qui se laisse facilement regarder et est captivant à souhaits. Vous ne verrez plus les enfants du même œil, croyez moi !
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 071 critiques

    3,5
    Publiée le 5 janvier 2017
    Certainement pas le long-métrage le plus connu ni le plus réussi de John Carpenter mais un film d'épouvante à l'ambiance angoissante à souhait malgré une mise en scène et une direction d'acteurs minimaliste dans un scénario digne d'un roman de Stephen King. Rien de bien original ou de spectaculaire mais assez flippant dans son genre.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 1 944 critiques

    3,5
    Publiée le 21 août 2016
    S'étant déjà attaqué avec succès aux remakes de classiques des temps anciens, J. Carpenter rempila avec cette commande dont il s'acquitte avec son savoir-faire indéniable. Il sait s'y prendre pour faire grimper la tension, truffant son films de séquences rageuses et quelques effets gore du plus bel effet, le tout sans oublier d'instiller une tension palpable et malsaine. Les enfants du films sont réellement inquiétants et on se demande à chaque apparition ce qu'il vont bien pouvoir trouver pour nous terrifier. Le hic, c'est que le film fait un peu fauché alors qu'il était nanti d'un budget assez confortable, les acteurs sont un peu figés et les péripéties s'enchaînent sans connaître de rebondissements majeures. Il en résulte un film agréable à suivre, nanti de quelques idées de mise en scène assez sympathique, proposant un propos assez énervé mais loin d'être enthousiasmant par rapport aux films de la grande période du cinéaste. On peut même dire que ce film entérine définitivement son déclin, qui ne sera que difficilement masque que par "Vampires" et dans une certaine mesure, "Los Angeles 2013". D'autres critiques sur
    Thibault F.
    Thibault F.

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 150 critiques

    2,5
    Publiée le 7 avril 2016
    Ce n'est pas le film de l'année pour John Carpenter mais le remake du "Village des Damnés" (1960) que j'avais vu quand j'étais enfant, parvient à rester divertissant et dans le même esprit que l'oeuvre des années 60. Pourtant, force est de constater qu'il est loin d'être original puisqu'on retrouve que très rarement la patte de Carpenter. En effet, quand on visionne un film, c'est pour retrouver l'identité de son réalisateur. Or, dans ce film, on a plus l'impression de voir une commande de studio, certes plutôt bien conçu et intriguant, mais qui ne parvient pas à faire mieux que son original. Il y avait pourtant de quoi faire en évitant notamment quelques longueurs. Néanmoins, le tout reste relativement plaisant avec l'apparition de Mark Hamill ou encore de l'inoubliable Clark Kent (Christopher Reeves) ! Les enfants sont effrayants à souhait mais cela reste "trop sage" ! Sympathique.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top