Mon AlloCiné
Even Cowgirls Get the Blues
note moyenne
2,4
97 notes dont 15 critiques
13% (2 critiques)
0% (0 critique)
7% (1 critique)
27% (4 critiques)
40% (6 critiques)
13% (2 critiques)
Votre avis sur Even Cowgirls Get the Blues ?

15 critiques spectateurs

Alain D.

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 643 critiques

3,5
Publiée le 25/10/2018
Écrite et mise en scène par Gus Van Sant, "Even Cowgirls get the blues", est une Comédie fantastique emplie de symboles où les Cowgirls se battent pour sauver les oiseaux contre l'agressivité des hommes. Gus Van Sant nous offre comme à son habitude une photographie de qualité, une BO riche et variée de jolis décors d'Oregon. Son scénario déjanté propose des personnages hauts en couleur comme la comtesse, jouée par l'étonnant John Hurt, ou Pat Morita dans la peau de l'ermite Chink Muriguti. Le casting complet est tout simplement incroyable avec Uma Thurman dans le rôle principal de Sissy Hankshaw. A l'affiche également Rain Phoenix, éclatante dans le rôle de la Cowgirl Bonanza Jellybean ; on y voit aussi son frère River Phoenix et Keanu Reeves (le couple vu précédemment dans "My Own Private Idaho").
Yannickcinéphile

Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 4 005 critiques

1,5
Publiée le 01/02/2017
Il faut être honnête, on ne peut qu’être déçu par ce Même les cow-girls ont du vague à l’âme (titre français), qui ressemble à un gros fourre-tout. Il y a bien quelques petites choses qui surnagent, mais trop peu. En effet, l’histoire aurait pu être sympathique par certains aspects, et j’ai parfois pensé, dans son côté humour décalé, parfois noir, et le cadre western à 800 balles par exemple d’Alex de La Iglesia. Mais le souci c’est que c’est bien mal conduit par Van Sant. Parfois bien ennuyeux (le film s’enlise vraiment dans sa partie centrale), peinant à développer de véritables enjeux, j’ai eu le sentiment que le réalisateur, conscient de la vacuité de son propos, passait rapidement du coq à l’âne pour tenter de maintenir l’attention. Mêlant ainsi les genres, passant du road-movie au western, le film est un fourre-tout mal maitrisé, qui n’arrive jamais vraiment ni à émouvoir ni à faire rire. Le casting était pourtant très bon, on ne peut, de fait, que regretter l’enlisement scénaristique. Le casting féminin est spécialement plaisant, avec Thurman, Bracco, Phoenix, Dickinson, Graham… même si les rôles sont parfois petits. Thurman offre une honorable prestation, mais elle se fait facilement voler la vedette par les seconds rôles, beaucoup plus piquants, et portés par des actrices que j’ai trouvé plus investie tout de même (notamment Bracco). Côté masculin, on notera le cabotinage un peu excessif de John Hurt en homosexuel. On le croirait tout droit sorti d’un spectacle de drag-queen des années 70, ça rajoute un peu au joyeux bazar du film. Pat Morita lui est transparent, servant pour quelques scènes inutiles. Il ne serait pas là ça ne changerait rien. Quant à la forme, le film est très marqué par l’académisme formel de Van Sant. Ça pourra décevoir, mais je dois être franc, même si son travail sur la lumière, sa manière de filmer les grands horizons sont classiques, le film baigne dans une ambiance un brin onirique agréable. La mise en scène est lente cependant, et Van Sant n’est vraiment pas à l’aise dans les quelques scènes d’action du film (la fusillade finale notamment). Là, il y a un gros souci. En clair, il ne faut pas attendre un métrage très typé. Il y a un petit côté western mélancolique plaisant, mais à l’instar d’autres Van Sant comme Will Hunting, c’est d’un académisme impersonnel. Cela s’entend aussi dans la bande son. En conclusion je dirai que ce film m’a bien déçu. Fourre-tout mal maitrisé sur le fond, et visuellement propre mais sans personnalité, Même les cowgirls ont du vague à l’âme ne nous mène pas à grand-chose. Un ratage de Gus Van Sant. 1.5
Starwealther

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 621 critiques

2,0
Publiée le 17/11/2012
J'ai suivi ce film de cowgirls assez facilement mais il faut dire que je n'en retire pas grand chose. Ode à l'homosexualité féminine? En tout cas, Uma Thurman avec ses pouces de 25 cm de long est plutôt convaincante.
caro18

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 2 210 critiques

0,5
Publiée le 22/02/2011
J'ai pas vu ou compris l'interet de ce film loufoque.
stebbins

Suivre son activité 298 abonnés Lire ses 1 783 critiques

1,5
Publiée le 11/04/2006
Film à part dans la filmographie de Gus Van Sant, Even Cowgilrs get the Blues est un échec cinglant. A mi-chemin entre la grosse production ( due au casting de tout premier choix ) et le film indépendant, il déroute et déconcerte par son côté fourre-tout et ses situations abracadabrantes ( l'intrigue: une jeune auto stoppeuse aux pouces anormalement grands depuis sa naissance se retrouve dans un ranch entretenu par des cowgirls en pleine révolution ). Si l'on retrouve certains thèmes chers au réalisateur ( la marginalité du personnage d'Uma Thurman ou encore l'homosexualité ), le film demeure malheureusement trop impersonnel pour satisfaire le spectateur. Où est donc passé la poésie de My Own Private Idaho ( que l'on retrouvera également dans la trilogie Elephant-Gerry-Last Days ) ? En définitive, je pense que ce film restera le moins bon film de Gus Van Sant à ce jour... C'est dommage, car le casting aurait pu servir le film au lieu de le desservir. Un échec, donc, mais bon: l'exception confirme la règle...
Marc G

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 105 critiques

1,5
Publiée le 12/09/2013
Je ne vois pas comment on peut considerer cela comme un chez d'oeuvre... J'avais acheté le dvd les yeux fermés...parce que avec Gus Van Sant j'avais de bon espoir que ce film d'apparence neo-psychedelique soit reussi... et bien mal m'en a pris... aimé le style psychedelice ne veut pas dire que l'on peut tout avaler... Je pense que Gus Van Sant c'est juste bien amusé a laisser courrir n'importe ou son imagination dans ce delire visuel... mais l'affaire est foireuse... voici deja 8 ans que j'ai vu le dvd et que je l'ai revendu aussi sec... alors mes souvenirs commence un peu a flouer... Il y avait une mode un peu plus neo psyche au debut des 90s et plus alternatif dans le cinema americain qui ont apporté leur lot de petites perles ... alors peut-être que si vous prenez des champi ou du lsd ce sera delirant et planant allez savoir...etre obligé d'être aussi stoned pour trouver un film bien c'est quand même navrant... m'enfin ne perdez donc pas votre temps dans cette overdose d'idées sans but... mieux vos regarder d'autre stoner movies bien plus valable... ou on a moins l'impression desagreable d'etre baladé n'importe ou, sans tenant et aboutissant valable... ici on touche presque le fond du bac a solde...
Le-Droogie

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 220 critiques

1,0
Publiée le 09/05/2011
Ce film, c'est un peu le furoncle au milieu du visage de Blanche-Neige. Blanche-Neige étant ici la filmographie de Van Sant. Difficile de se dire que ce même homme a réalisé des films comme My Own Private Idaho ou Elephant. Alors autant je suis le premier à vanter les louanges des satires comme South Park ou Shaun of the Dead, autant là je n'adhère pas du tout. Il y a des comédies fines, et des comédies débiles. Even Cowgirls Get the Blues appartient au second registre, et l'humour type Cité de la peur ne m'a pas convaincu le moins du monde (sauf le "chintok"). Et c'est plutôt lourd, une comédie qui ne fait pas rire ! On a ici affaire à une fille née avec des pouces de 25 centimètres. Celle-ci quitte sa Virginie natale dans les années 50 et parvient à devenir mannequin à Manhattan. Envoyée tourner une pub dans un ranch de remise en forme, elle tombe amoureuse d'une cowgirl rebelle qui souhaite prendre possession des lieux avec sa bande. Pompeux et lassant, il n'y a pas grand chose à attendre de ce film, si ce n'est le générique de fin pour pouvoir passer à autre chose. Si le livre est aussi lourd que le film, je ne pousserai pas le vice jusqu'à la lecture ! Gus, pourquoi nous as-tu pondu ce machin ?...
Death_Metallus

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 417 critiques

2,5
Publiée le 10/02/2011
Ce quatrième film de Gus Van Sant n'est ni passionnant ni mauvais, mais quelque part entre les deux. C'est une comédie décalée, parfois insolite dont l'un des thèmes principaux est l'homosexualité féminine. Le personnage principal, une auto-stoppeuse aux pouces géants, est incarné par Uma Thurman. Outre son aspect comique, son anormalité physique est surtout le reflet d'une orientation sexuelle différente de celle des autres. Even Cowgirls Get The Blues est également le film qui a vu les débuts de l'actrice Rain Phoenix.
Itaelle

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 664 critiques

1,0
Publiée le 28/05/2010
"Even Cowgirls Get the Blues" est un film totalement à part de la filmographie de Gus Van Sant. Avec ce film, il ne se prend pas absolument au sérieu, ce film est plus une farce, une caricature sur les femmes. Le scénario est plat, vide, et les gags laissent à désirer...
barry-prinze-junior

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 23 critiques

5,0
Publiée le 11/01/2010
Gus van sant dédie ce film a son pote River Phoenix, l'acteur le plus sexy et le plus talentueux de sa génération ( keanu reeves, brad pitt, christian slater, johnny depp)
oranous

Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 096 critiques

2,5
Publiée le 03/06/2009
Gus Van Sant ne se prend absolument pas au sérieux dans cet “Even Cowgirls Get The Blues”. Il nous sert un film complètement déjanté et caricatural notamment sur les féministes qui a l’image du combat mené par les suffragettes ici font une « révolution » dans leur ranch. C’est caricatural, les féministes qui détestent tous les hommes et sont forcément lesbiennes. Cet aspect montre que Van Sant fait ici un pur divertissement. L’histoire n’est pas forcément très intelligente et fine (des pouces géants ! Oui, bien sur !) et malheureusement les vrais gags sont trop peu nombreux.
Lerberte

Suivre son activité Lire ses 14 critiques

0,5
Publiée le 20/03/2009
Le livre est peut être très sympa, mais cette histoire déjantée ne passe pas du tout en images… C'est laid, décousu et surtout très très lourd… À oublier d'urgence.
CoronaExtra

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 185 critiques

1,0
Publiée le 04/05/2008
J'ai detesté ce film. Il est difficile de décrire ou même de commenter cette suite de saynètes sans queue ni tête. Une chose est sûre ; le type qui a réalisé çà se prend trop au sérieux. Le film mérite néanmoins une étoile pour une musique de qualité. On peut aussi s'amuser à faire le compte des guest-stars pour ne pas trop s'ennuyer devant ce spécimen unique de cinéma avant-guardiste. Bref à éviter.
asketoner

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 277 critiques

5,0
Publiée le 27/10/2007
Even cowgirls get the blues est le pendant féminin de My own provate Idaho. Moins directement touchant, plus parodique, et donc plus froid, il recèle néanmoins de nombreuses scènes flirtant avec le sublime. Dès le premier plan, l'ambiance est posée. Une famille hystérique nous souhaite un joyeux anniversaire. L'image s'arrête. Visages figés mimant la joie. L'héroïne, Uma Thurman, a des pouces immenses. Nijinski avait des pieds d'oiseaux qui le faisaient danser comme on s'envole, Uma Thurman, avec sa particularité physique, découvrira l'autostop. Le pouvoir magique de son corps, qui fait s'arrêter toutes les voitures et le conduit "en état de grâce", c'est-à-dire dans tous les états d'amérique. Le film regorge de personnages secondaire truculents (la comtesse, les cowgirls, l'indien sur la montagne). Mais où le film prend son envol, c'est quand Uma Thurman tombe amoureuse. D'une femme. Moment magique. Révolution intime. Et mystique.
RHINO1

Suivre son activité Lire ses 7 critiques

2,5
Publiée le 16/09/2005
Un film étrange qui part un peu dans tous les sens. Beaucoup de seconds roles connus. On reste un peu sur sa faim.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top