Mon AlloCiné
Black Panther
note moyenne
4,1
1847 notes dont 213 critiques
27% (61 critiques)
30% (66 critiques)
24% (53 critiques)
11% (25 critiques)
3% (7 critiques)
5% (10 critiques)
Votre avis sur Black Panther ?

213 critiques spectateurs

Nicolas.BSN

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 251 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/02/2018

Quel dépaysement! On plonge avec délectation dans ce nouvel univers. Les decors sont somptueux et d’une vraie richesse. Le Wakanda est un Asgard africain. Les personnes (surtout féminins) ont tous un charisme impressionnant. Black Panther apporte sa griffe à l’écran, tout comme Killmonger qui déborde de fureur. Juste dommage que Klaw, le personnage d’Andy Serkis, ne soit pas plus développé, il apparaît complètement fou et c’est jouissif. L’histoire a un caractère assez politique et social. On peut faire le parallèle avec beaucoup de sujets actuels. C’est peut-être aussi pour ça qu’on l’apprécie personnellement.

Egalais0809

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 20 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/02/2018

Dans l’univers de la planète Marvel on a vu bon nombre de héros lutter contre leurs propres démons, mais le point commun de tout ces héros qu’ils soient munis d’un marteau, d’une armure, ou d’un bouclier, c’est qu’ils sont toujours blancs et représentatifs d’une certaine valeur de la société américaine qui les a vus naître. D’ailleurs souvent les représentants de la population afro-américaine ainsi que d’autres minorités composant la société américaine, sont souvent relégués au rang de second couteau et éventuellement de faire valoir des héros. Avec « Black Panther » Marvel a su créer en 1966 un personnage, du moins dans la bande dessinée, qui puisse justement parler à cette population afro-américaine qui avait bien du mal à se reconnaître dans ces superhéros qui ne leur ressemblaient pas. Alors que notre société, qu’elle soit américaine ou Européenne, laisse le racisme et tout autre refus de la différence prendre le dessus des valeurs, une adaptation au cinéma de ce héros emblématique d’une volonté de Marvel de bousculer les pensées à travers un art souvent snobé , ne pouvait que susciter l’intérêt des spectateurs néophytes autant que des fans, sinon sur le sol américain en tout cas pour le reste du monde, puisqu’enfin Hollywood aurait décidé de nous livrer un super héros afro-américain dans une super production. Et finalement, si il y a bien une chose que l’on peut reconnaître à l’industrie du cinéma américain, c’est qu’elle est toujours en capacité de se faire le miroir des maux de son peuple à travers des œuvres de toutes sortes. Et un film de super -héros n’est pas forcément l’écrin le plus évident pour faire passer un message sur la montée des agressions de personnes afro-américaines par des policiers, ni de parler de la ségrégation ou des gangs qui pourrissent une population qui a déjà tant souffert. Eh bien justement tout est là ! Le scénario de Joe Robert Cole (American Crime : The People Vs OJ Simpson) et Ryan Coogler (Creed) parvient, à travers le combat de ce héros, à nous plonger à la fois dans cette Amérique des années 80 et 90 qui avait tout de même encore bien du mal à accepter sa population afro américaine pour ce qu’elle était : pleine d’espoir et en même temps pleine de souffrance, et une société actuelle qui sous l’ère Trump, renoue justement avec un passé ségrégationniste auquel elle n’a jamais vraiment tout à fait tourné le dos. Pour la première fois, depuis les adaptations de comics Marvel au cinéma, le scénario nous dessine un héros qui ne cherche pas à bafouer les valeurs de son père, ni de son peuple, mais au contraire se veut le garant d’un ordre établi, et loin de vouloir sauver le monde, il veut avant tout préserver son peuple, sa culture et ses valeurs tout en se retrouvant confronté à un méchant qui est bien plus nuancé que tout ce que l’on a pu voir dans les films de superhéros. Loin de vouloir dominer le monde, l’adversaire du roi T’Challa est un avant tout quelqu’un qui veut venger son père d’une injustice qu’il ne maitrise pas et souffre de ne pouvoir toucher les rêves dessiner par ce dernier. Rarement un méchant ne fut aussi émouvant et touchant. Et c’est justement toutes la forces de « Black Panther » que de nous entraîner dans un film à la fois spectaculaire et profond. Car la mise en scène de Ryan Coogler, si on peut lui reprocher une partie un peu trop générée par des images de synthèse, n’en demeure pas moins redoutable d’efficacité et sait mettre parfaitement en valeur la culture africaine, ses valeurs et cet ancrage ancestral dans une terre qui, on l’oublie trop souvent, reste toujours le berceau de l’humanité. Dynamique, inventive, notamment dans des mouvements de caméras très aériens et des combats beaucoup mieux orchestrés que dans des œuvres similaires. Ici, pas de destruction massive, des cascades redoutablement efficaces et une fluidité narrative qui font de ce nouveau film Marvel une grande réussite, pour ne pas dire l’une de ses plus belles.

Ihgfedd

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/02/2018

Incroyable, l’un des meilleurs films de l’univers Marvel, j’espere en voire un peu plus du wakanda dans infinity war et dans les prochains avengers.

andika

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 236 critiques

4,5Excellent
Publiée le 16/02/2018

Black Panther semble être un film important pour la communauté afro-américaine. Personne n'ignore les dissensions qui peuvent exister au sein de cette société et les souci de représentativité et même de représentation qu'on peut parfois rencontrer dans l'industrie du cinéma à Hollywood. Sans être la panacée, ce film a tout de même pour ambition de remettre les points sur les i et de solder quelques comptes. Black Panther est un personnage de comic Marvel créé en 1966, à une époque contemporaine du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis. Et aujourd'hui encore, l'influence de cette page de l'histoire se ressent sur ce film. On suit les aventures de T'Challa, roi du Wakanda, pays d'Afrique très avancé technologiquement et qui vit dans l'isolement afin de préserver ses ressources en vibranium. Avec le titre de roi, va le rôle de Black Panther. Il règne sur quatre tribus plus une qui est dissidente. Le contexte est très bien posé, et ce pays imaginaire est crédible et passionnant. L'écriture est simple mais précise, directe, sans fioriture, on cherche l'efficacité. On comprend rapidement les tenant et aboutissant de cette société, son tribalisme, ses traditions. Et même si ce qu'on voit à l'écran est une vision américaine d'une Afrique fantasmé, elle n'en est pas moins authentique. Un peu naïve certes, mais tellement vivifiante. En sus du contexte, les personnages sont vraiment bien travaillés, caractérisés. Chadwick Boseman est plein de charisme en Black Panther tandis que Michal B Jordand fait un merveilleux antagoniste. Point de manichéisme ici, juste différent points du vues.D'où certaines références bien vues à Shakespeare tant on a l'impression d'assister à un drame. Comment réagir face à l'injustice, comment aider ceux qui n'ont rien alors qu'on a tout ? Où s'arrête la raison d'Etat, où commence le sens de la morale, de l'honneur et de la famille ? Le film pose toutes ces questions et teste chacun de ses personnages. D'une société apaisée à une quasi guerre civile. Une sorte de crise cathartique afin de retrouver qui on est et plus important, ce qu'on doit faire. Alors, oui, ce n'est qu'un film, mais c'est aussi une bouffée d'air frai pour celui qui se sent opprimé, oppressé. Et c'est un fantastique modèle porteur d'espoir pour l'enfant qui voit pour la première fois au cinéma un héros qui lui ressemble un peu. Oui, Marvel est capable de cela, poser des questions profondes, sortir du simple fun d'un Spider-Man Homecoming par exemple, même si l'humour ici et à chaque fois utilisé à bon escient. Enfin, il reste à souligner le fantastiques travail au niveau de la bande originale dont les influences oscillent entre l'Afrique et l'Amérique, avec notamment des usages de percussions assez vivifiant. Black Panther est un film ambitieux, qui remplit aussi son cahier des charges, avec beaucoup d'action, beaucoup d'humour. Pour un Marvel, prototype du film fast food, c'est une très agréable surprise. Ryan Coogler passe le test haut la main !

selenie

Suivre son activité 340 abonnés Lire ses 4 393 critiques

4,0Très bien
Publiée le 15/02/2018

La première vraie réussite du film est d'avoir su intégrer modernité et traditions ancestrales. Le Wakanda est un petit pays isolationniste mais doté d'une richesse inouïe grâce au vibranium et on peut aussi saluer l'effort effectuer pour poser des paramètres géo-politiques. On reste malheureusement perplexe sur plusieurs points... Techniquement, tous les effets spéciaux ne sont pas impeccables. On aurait aimé un scénario moins cousu de fil blanc, un déroulement très formaté dans le genre. Mais on reste particulièrement ravi du film dans son ensemble, ça faisait longtemps que Marvel n'avait pas été aussi ambitieux même si ça reste un soupçon surestimé. Site : Selenie

Kevin P.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 7 critiques

4,5Excellent
Publiée le 13/02/2018

Surement l'un des meilleurs Marvel sortie jusqu'à se jour. Le super héros à la James Bond. Le film écarté le style super héros qu'on connaît habituellement se qui fera sûrement son énormes succès.

FredArrow

Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 704 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/02/2018

Depuis "Civil War" et "Doctor Strange", la Phase 3 du MCU a pris une direction résolument plus fun et légère avec "Les Gardiens de la Galaxie 2", "Spider-Man Homecoming" et, comme paroxysme de celle-ci, "Thor Ragnarok", le tout pour sans doute nous offrir des bouffées d'air avant les événements bien plus dramatiques qui nous attendent dans le prochain "Avengers". Astucieusement, pour le 18ème long-métrage du MCU, Marvel choisit comme trait d'union de revenir à un ton plus sérieux en nous contant l'origin-story derrière T'Challa alias Black Panther déjà apparu de manière spectaculaire suite à la mort de son père dans "Civil War" avant de repartir au Wakanda. Évidemment au coeur de ce nouveau film, ce pays imaginaire d'Afrique résume à lui seul le contexte politique dans lequel se place "Black Panther". Imaginez un peu une contrée africaine fantasmée qui n'aurait pas subi les affres de la colonisation et dont la principale richesse, un métal extrêmement rare, le vibranium (le bouclier d'un certain super-héros en est constitué), lui aurait permis de devenir une civilisation technologiquement très avancée sans toutefois renier son histoire tribale ancestrale et dissimulée aux yeux du reste du monde par une barrière invisible. Ce mélange entre un passé spécifique attaché au continent africain et un décorum futuriste dans lesquel s'est forgée la personnalité de T'Challa/Black Panther lui octroie déjà presque à lui tout seul une identité propre au sein du MCU. Mais, paradoxalement, ce Wakanda gardant jalousement sa technologie cachée du reste de la planète renvoie aussi une image de pays extrêmement isolationniste et c'est judicieusement sur la base de cette question du partage du savoir d'une civilisation toute entière que "Black Panther" va tisser l'histoire de son héros pris dans une guerre de succession sur fond de trahison familiale... Passé un prologue dont on se doute qu'il n'est pas là par hasard, "Black Panther" met pourtant un temps fou à trouver son rythme de croisière. La découverte du Wakanda, de sa dynastie royale et de ses traditions pour la première fois à l'écran parvient à faire illusion mais le début du film est marqué par des espèces de trous d'air dans ses dialogues très peu rassurants. De plus, des fonds verts affreux ternissent les efforts de Ryan Coogler de nous en mettre plein les yeux avec la splendeur de ce pays marvelien (à quoi bon situer la séquence de la cérémonie dans d'impressionnantes cascades si, derrière, les effets spéciaux ne suivent pas ?). On commence (un peu) à se demander où on a mis les pieds lorsque, soudain, une superbe séquence d'action en Corée du Sud met un sérieux coup de boost au tempo du film qu'il ne quittera désormais plus. Il s'ensuivra un Marvel assez classique, réappliquant toujours avec efficacité les clés de la recette qui a fait le succès des adaptations super-héroïques du MCU, et auquel la donne wakandaise permet d'offrir une toile de fond assez inédite sans qu'on ait trop le sentiment d'assister à une simple variation des mêmes ficelles d'un spectacle aujourd'hui bien connues. Par ailleurs, "Black Panther" fait entendre sa petite voix discordante dans la masse des films de super-héros par son utilisation poussée de ces personnages. Si l'on excepte celui de Forest Withaker (encore dans un rôle parfaitement anecdotique après "Rogue One"), tous -et ils sont pourtant nombreux- ont une partition à jouer dans l'intrigue et c'est assez rare pour être souligné. Même si certains sont définis par de simples caractéristiques de départ (la petite soeur nerd aussi jolie que rigolote ou le sidekick comique américain incarné par Martin Freeman), ils sont toujours amenés à prendre une ampleur les rendant à un moment ou un autre indispensables au récit. En ce sens, les rôles féminins sont si particulièrement bien esquissés (et interprétés : Lupita Nyong'o, Danai Gurira, Letitia Wright et Angela Bassett sont excellentes) que ces héroïnes font même parfois de l'ombre à cette panthère noire de Chadwick Boseman que l'on était venu voir et le méchant auquel Michael B. Jordan apporte tout son charisme marque les esprits par sa réelle opposition justifiée et jusqu'au-boutiste (il en est d'ailleurs de même pour le trafiquant joué par Andy Serkis, un "sous-vilain" bien plus réussi que certains principaux d'autres films Marvel). Bref, si "Black Panther" restera dans les mémoires comme le premier film sur le super-héros africain du MCU avec le casting pour une fois en adéquation du contexte qui l'accompagne, c'est aussi, une nouvelle réussite de la formule Marvel qui se répète tout en sachant se renouveler en y annexant, ici, un sous-discours politique plutôt malin et une écriture plus approfondie de l'ensemble de ses personnages qu'à l'habitude. De quoi rugir de plaisir une nouvelle fois...

Shephard69

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 1 699 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/02/2018

Attention ! Toute affiliation à un groupe politique du même nom des années 60 pourrait ne pas sembler fortuite tant ce dix-huitième film des studios Marvel apparaît clairement comme le plus idéologiquement engagé avec sa réflexion à la fois sur la ségrégation raciale aux Etats-Unis et sur le colonialisme en Afrique mais aussi autour de l'isolationnisme et de la légitimité au pouvoir, assez proche d'ailleurs des liens entre Thor et son père Odin. Un nouvel opus qui se démarque également légèrement des autres longs métrages grâce à un scénario très bien écrit et son antagoniste moins lisse qu'habituellement, aux motivations et à la psychologie plus fouillées. Visuellement superbe avec une photographie très riche et chamarrée qui dénote énormément avec les nuances plus grises, ternes des précédents films à l'exception de "Thor : Ragnarok" et des deux "Gardiens de la galaxie", un univers qui s'étoffe de façon très intéressante. Un casting de taille entre des valeurs montantes comme Chadwick Boseman ou Michael B. Jordan jusqu'aux acteurs reconnus comme Forrest Whittaker, la gracieuse Angela Bassett ou encore le trop rare Isaac de Bankolé, la seule ombre au tableau de cette distribution étant l'insipide et inutile Martin Freeman. Une oeuvre qui reste prenante malgré un rythme alourdi par quelques longueurs pénibles. Pleinement satisfaisant.

Walter Mouse

Suivre son activité 366 abonnés Lire ses 400 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/02/2018

À la différence de Captain America : Civil War qui amorçait plein de pistes de réflexions pour totalement passer sous silence ses répercussions, Black Panther choisit un chemin plus tranquille en optant pour le message simpliste de l'entre-deux, évitant ainsi de trop se casser la tête mais aussi d'avoir affaire à un autre danger filmique comme le fût le navet imbécile des Frères Russo. S'il comporte nombre de reproches et de fautes de goût récurrents dans l'écurie Marvel, le nouveau blockbuster de Kevin Feige en met plein les mirettes et propose un dépaysement puissant, pas si loin du Iron Man de Jon Favreau. Ryan Coogler a beau suivre à la lettre le schéma classique d'un film de super-héros, il y insuffle une émotion qui faisait cruellement défaut aux précédents opus du MCU par les responsabilités de son roi-guerrier, plus fragile que n'importe quel Avengers par son statut, et surtout embellit enfin sa conception graphique grâce à l'univers fictif du Wakanda, nation africaine éclatante de couleurs et de richesses qui, sous la caméra du réalisateur de Creed, émerveille le spectateur. Travaillant avec soin ses personnages et réintégrant de manière convaincante les figures connues de la saga (Ulysses Klaue, Everett Ross), Black Panther est fait avec sérieux, application et délivre un grand spectacle à la hauteur des attentes.

Romain C.

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 393 critiques

4,5Excellent
Publiée le 16/02/2018

Un très efficace Black Panther que l'on avait déjà vu dans Captain America Civil War avec de l'action et tous ce qui suit dans les Marvel . Un sujet classique pour des super héros mais le premier Black Panther. L'histoire a des rebondissements et de l'inattendu mais beaucoup de déjà vu en restant claire et cohérent à travers toutes les informations fournit sur les personnages au cours du film . Un scénario travaillé et logique. Un bon dialogue. D'excellents acteur dont Martin Freeman . ATTENTION il faut aller jusqu'à la fin du générique!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Dimitri V.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/02/2018

Je les vu au BSD6, au Grand Rex le 10/02, et c'est pour moi, le meilleur de tous les Marvel !!! Super scénario, super réalisation, très bonne performance des acteurs. Michael B. Jordan juste incroyable dans le rôle du méchant. Le mélange parfait entre Marvel et Le Roi Lion, avec une touche d'ambiance afro culturel. Un film différent avec de la diversité, du girl power, de l'action et un brin d'idée politique. Il est évident que c'est un film phare pour la suite des phases Marvel. À voir absolument

herve56250

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

2,5Moyen
Publiée le 14/02/2018

Vu hier en avant première et assez déçu....Beaucoup de longueurs, trop de clichés, une histoire déjà vue et revue...même la scène de combat finale n'a rien d'extraordinaire....Une réelle déception pour un Marvel

fbr83

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 60 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/02/2018

J'ai vu hier soir Black Panther en avant première. J'ai aimé... Beaucoup. Le fan de l'univers Marvel et de sa transposition sur grand écran (MCU) qui est en moi a été comblé : de l'action, des effets spéciaux implacables, un lien avec d'autres personnages et films qui entretient la cohérence d'ensemble (même si, cette fois-ci, il est un peu plus ténu que d'habitude et se limite à quelques personnages et allusions). On sent un souci permanent, de la part de Marvel, de ré-inventer régulièrement son approche du MCU pour éviter ou retarder la lassitude qui pourrait gagner après 10 ans et presque la vingtaine de films. C'est là qu'est le vrai succès de ce film : après le dépaysement dans l'espace (apporté par Thor Ragnarok et les 2 opus des Gardiens de la Galaxie), après celui apporté par les autres dimensions et la magie (Dr Strange), Marvel nous dépayse en nous faisant voyager ... en Afrique. Certes, une Afrique imaginaire, dans un pays caché qui ne l'est pas moins : le Wakanda... Mais une Afrique belle, colorée, riche de traditions et de mythologies qui survivent malgré l'explosion des technologies et cohabitent avec elles dans une élégance racée et esthétique (un énorme coups de chapeau pour le design, les costumes et les décors...). Une Afrique mythologique, donc... Et une vraie charge politique pour un développement dans ce continent, sur un modèle différent et adapté... qui est clairement notifiée dans la 1ère séquence post générique. Ainsi, ce sont les "blancs"- représentant l'occident riche - qui apportent désordre et dissensions. En même temps que ce qui mine le Wakanda, c'est son enfermement, sa peur du dehors et son repli sur une ressource rare... Aussi, outre des personnages impressionnants par leur allure et les prouesses physiques qu'ils affichent (servis par un casting au top), outre des technologies et des engins qui feront passer James Bond pour un ringard, des courses poursuites fabuleuses dont l'issue n'est pas toujours celle attendue, c'est bien un film alliant divertissement pur, dépaysement total (qui m'a souvent renvoyer à l'émerveillement d'Avatar) et sous texte politique sur un nécessaire (et possible) développement sur un modèle qui doit être adapté à l'Afrique qui nous est proposé, en plus du chemin initiatique d'un homme qui passe "de fils de" à "père de" en découvrant la charge, les peurs et les risques de l'exercice du pouvoir. Une grande richesse thématique qui se déploie sur un métrage agréable, ni trop court, ni trop long compte tenu du contenu. Je suis personnellement étonné que Mmrvel, rentré depuis quelques années dans le giron de Disney (avec quelques remous dans le monde de la BD) soit parvenu à maintenir ce qui fait sa marque et sa particularité : l'alliance de personnages forts ET d'un sous-texte dans l'air du temps (Spiderman et la peur de devenir adulte et responsable, Hulk et la peur du Nucléaire, Luke Cage et le Black Power, les X-Men et le racisme...) Dans l'attente du prochain choc, le prochain Avenger qui réunira l'essentiel des pierres taillées depuis 10 ans dans un ouvrage qu'on espère grandiose, ce Black Panther est une très belle pierre portée à l'édifice d'une étonnante cohérence.

nessim2010

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 160 critiques

2,5Moyen
Publiée le 14/02/2018

Black panther, nouveau super héros Marvel qui a son propre film solo, et je pensais que ce film allait être une introduction au prochain avengers alors que pas du tout. Je ne m’attendais à rien pour ce film et finalement je suis quand même un peu déçu. Je commence par les points positifs : - les décors sont magnifiques, on a de très beaux paysages durant tout le film. - Certaines scènes d’action sont bonnes (la scène de la course poursuite en voiture est même super) - L’humour n’est pas trop lourd, parfois il est un peu bête mais en général ça va. Pour ce qui est des points négatifs on a tout d’abord : - le fait qu’on s’ennuie très souvent. Le film met un temps fou à démarrer et même quand il démarre, certaines scènes sont très longues et parfois inutiles. - J’ai dis juste avant que certaines scènes d’action sont bonnes mais certaines sont aussi très mauvaise. La scène d’action finale est non seulement très longues mais extrêmement brouillon, ça va dans tout les sens, on ne comprend rien. - La BO est assez mauvaise. - La 3D est plutôt inutile. Et le film en soi est aussi inutile. Black panther est un spectacle assez mauvais dans l’ensemble mais qui nous offre quelques scènes agréables à regarder et des décors magnifiques.

L'Info Tout Court

Suivre son activité 151 abonnés Lire ses 515 critiques

2,5Moyen
Publiée le 14/02/2018

Malgré un esprit inchangé, le studio a toujours su se renouveler avec le temps. Il n’y a qu’à voir la différence entre le premier Thor et Ragnarok. Sauf que Black Panther fait un bond en arrière ! Certes, le divertissement répond présent, mais on a le sentiment d’assister à une production aseptisée. Le métrage est évident de bout en bout et se complait dans l’enfonçage de portes ouvertes. On devine chaque ressort narratif d’un scénario sans surprise.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top