Notez des films
Mon AlloCiné
    La Folie du Roi George
    note moyenne
    3,2
    44 notes dont 12 critiques
    répartition des 12 critiques par note
    1 critique
    3 critiques
    3 critiques
    2 critiques
    0 critique
    3 critiques
    Votre avis sur La Folie du Roi George ?

    12 critiques spectateurs

    aldelannoy
    aldelannoy

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 228 critiques

    2,5
    Publiée le 22 décembre 2010
    Quel film misérable ! misérable d'un pays qui traite misérablement les artistes et les techniciens du spectacle... C'est bien joué, l'idée est bonne, mais tout est en manque de moyens... Ça aurait été tourné par la France ou les États-unis, il y aurait eu la possibilité pour faire quelque chose de correct.
    Tonto94
    Tonto94

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 64 critiques

    3,5
    Publiée le 10 février 2016
    Un film anglais sur la monarchie anglaise avec un tel casting, il n'y a aucune raison qu’on le boude… Commençant sur le ton de la comédie, le film de Nicholas Hytner enchaîne sur un drame très prenant, qui décrit la chute d’un homme dans la folie. Ce serait déjà dur si c’était un homme quelconque, mais ici, il s’agit du roi d’Angleterre, et le spectacle de sa déchéance mentale en est d’autant plus dur à voir qu’elle est également donnée à voir à tous ses sujets. C’est pour le réalisateur l’occasion de mettre en place une réflexion très intéressante sur le rôle du roi en Angleterre, face à un parlement au poids grandissant, et à l’image qu’il se doit de donner à la société. Car, comme George III le dit lui-même à la fin, le roi est d’abord un modèle pour son peuple, et comme tel, il se doit de lui donner une bonne image. Vu de France, les rapports de la société anglaise à son monarque sont d'autant plus intéressants à voir qu'à cette époque, le roi de France était dans une moins bonne posture… Et la folie un peu ambiguë du roi George (mais, au vu des supplices infligés par les médecins, on peine à croire qu’il fasse semblant) est justement un moyen de mettre à l’épreuve cette fidélité au souverain, lorsqu’il traverse ces épreuves particulièrement humiliantes. Ce n’est pas facile à mettre en scène, et Hytner s’en tire honorablement, essentiellement grâce à l’incroyable talent du couple royal incarné par un Nigel Hawthorne tout en finesse, qui sait très bien jouer sur la gamme des émotions, oscillant avec une aisance incroyable entre le ridicule de l'homme devenant fou et la dignité due à sa fonction, et une Helen Mirren égale à elle-même, c’est-à-dire parfaite en tous points. Si l’intérêt retombe parfois un peu, on n’a aucun mal à se mettre dans la peau de la reine qui n’attend qu’une chose, que le roi retrouve la tête pour que le royaume récupère la sienne à son tour…
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2676 abonnés Lire ses 7 217 critiques

    3,0
    Publiée le 27 juin 2013
    Typiquement anglais (quel autre pays de cinéma est capable de nous offrir pareil résultat?), « La Folie du roi George » se caractérise d'emblée par son savant mélange entre drame historique et fable grinçante, cocktail détonnant que Nicholas Hytner maîtrise manifestement très bien. Pourquoi, alors, ne me suis-je jamais plus passionné que cela pour le résultat ? Non pas que l'on s'ennuie, ou qu'il y ait un quelconque problème d'écriture, bien au contraire, mais c'est simplement que je ne me suis pas plus passionné que cela pour les personnages, ne parvenant pas à m'identifier à eux autant que je l'aurais souhaité. Après, c'est évidemment aussi volontaire de ne rendre personne trop sympathique ou antipathique (enfin, surtout le premier cas d'ailleurs), et de ce point de vue l'œuvre est réussie. De plus, difficile de ne pas être interpellé régulièrement par certaines situations ahurissantes, qui ne doivent pourtant pas être si loin de la vérité historique. Et puis, comme tout film britannique (ou presque) qui se respecte, l'interprétation est royale, que ce soit Nigel Hawthorne, impressionnant dans le rôle-titre, où les seconds rôles, John Wood et Rupert Everett en tête. Prix d'interprétation à Cannes en revanche curieux pour Helen Mirren, limitée à un rôle qui eût gagné à être développé. Bref, si l'on peut en définitive ressentir une pointe de frustration à la fin de l'œuvre, celle-ci s'en tire plus qu'honorablement, notamment en évitant avec habileté les pièges du théâtre filmé : intéressant.
    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 137 critiques

    2,5
    Publiée le 25 juin 2017
    Le film navigue entre comédie et drame, le coté historique sans doute respecter dans les grandes lignes reste par contre dès plus douteux sur les détails. La comédie porte le film un certain temps puis le drame se met en place sans totalement être convaincant malgré un sujet intéressant. Au final c'est un peu décevant.
    sunsetbld
    sunsetbld

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 179 critiques

    4,0
    Publiée le 23 novembre 2007
    La couronne du Royaume-Uni perdrait-elle la tête ? La monarchie britannique a toujours été un sujet de discorde. Les uns, partisans de la première heure, affectionnent tout particulièrement le côté féérique de ce régime politique, tandis que pour les autres cela relève de l'ineptie la plus totale, avançant souvent comme argument premier que leur fortune personnelle est disproportionnée. Toujours est-il qu'à plusieurs reprises, le cinéma british s'est intéressé de très près à ses têtes couronnées atypiques, éloignées du commun des mortels. Que ce soit "Henry V", d'après la pièce célèbre de William Shakespeare; s'ensuivront "La folie du roi George", les destins de la reine Victoria dans "La dame de Windsor", ceux de la fille de Henry VIII dans "Elizabeth" (dont la suite sortira prochainement sur les écrans) ou encore d'Elizabeth II dans "The Queen" de Stephen Frears. Justement Helen Mirren, qui vêtit une fois encore les habits de circonstances, avait déjà eu l'occasion d'incarner une autre souveraine, Charlotte, épouse de George III. Les reines lui réussissent bien puisque, malgré sa courte prestation, ce rôle lui a permis de décrocher le prix d'interprétation au Festival de Cannes. Il aurait été plus judicieux de l'attribuer à Nigel Hawthorne, hallucinant en monarque déjanté. Sans le moindre didactisme, "La folie du roi George" se focalise sur la maladie mentale qui mit, en 1788, en bien mauvaise posture le gouvernement de son pays. Souffrant en réalité de porphyrie (dont l'origine est en réalité métabolique), son fils le prince de Galles, tentera à tout prix de lui succéder sur le trône. En vain, dès l'instant où "God save the King" !
    Mafoipourquoipas
    Mafoipourquoipas

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 580 critiques

    4,0
    Publiée le 21 octobre 2018
    4 étoiles - La folie du roi Georges Il y a un grain de folie dans ce film superbement mis en scène. Le naturel des personnages donnent vie à ce film, qui aurait pu basculer dans le docufiction. Le cadre historique et social est très bien rendu aussi. Enfin, Nigel Hawthorne nous donne un spectacle d'acteur époustouflant ... Bravo, l'artiste ! J'ai beaucoup aimé ce film. Il est certes de facture classique ; mais, malgré son triste sujet, le réalisateur a su lui donner une vitalité singulière.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top