Mon AlloCiné
Jar City
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Jar City" et de son tournage !

Kormakur cinquième !

Jar City est le cinquième long métrage de Baltasar Kormakur après 101 Reykjavik, The Sea, Crime City et White Night Wedding.

La lumière islandaise

En France, en 2008, au moins trois films en provenance d'Islande peuvent se targuer de ne pas passer inaperçus. Il s'agit de Children de Ragnar Bragason, Back Soon de Solveig Anspach et donc Jar City de Baltasar Kormakur. Le point commun entre ces trois films, outre leur origine, est de posséder le même directeur de la photographie. En effet, les trois ont été éclairés par Bergsteinn Björgúlfsson. Celui-ci avait par ailleurs déjà travaillé sur un film de Baltasar Kormakur, à savoir White Night Wedding.

1/3 de la population islandaise !

Jar City est le plus gros succès de l'année 2006 en Islande. Un tiers de la population islandaise a vu le film ! Ce qui fait à peine un peu plus de 103 230 entrées...

Pas de surenchère

Baltasar Kormakur avoue être mal à l'aise avec la stylisation de la mort dans certains films, notamment américains, ainsi que la glorification des tueurs qui s'exercent assez fréquemment. Pour Jar City, le cinéaste a souhaité un traitement plus réaliste des faits. L'expérience qu'il a des faits divers depuis son enfance est très différentes de ce que présente les films hollywoodiens. Un peu à l'image de la phrase qu'il fait dire à son personnage au début du film : "C'est un meurtre typiquement islandais : bordélique et sans intérêt." Il n'apprécie pas énormément la logique du "maniaque génial" qu'hollywood a presque institutionnalisé dans le cinéma policier. En Islande, du moins, il s'agit le plus souvent "de règlement de compte sordide entre voisins ou de la conséquence d'une querelle pathétique. Je vous assure que ça n'a rien de flamboyant ou de " cool "."

DeCode Genetics

L'avènement, en 2002, de la société "DeCode Genetics" avait entraîné une énorme polémique en Islande. L'entreprise a constituée un fichage génétique et médical de 95% des islandais depuis 1703, ce qui fait en tout 700 000 individus. La controverse a grondée et les opposants furent nombreux à se manifester contre l'utilisation de cette base de données. Baltasar Kormakur ne tranche pas sur ce sujet, mais la société est partie prenante des ressorts dramatiques de la fiction. Dans le film, le directeur de "DeCode Genetics" joue son propre rôle dans la scène où il est interviewé. Le cinéaste précise d'ailleurs que cette scène "a été tournée comme un documentaire." Il ajoute également : "Je ne lui ai fait répéter aucun dialogue, je l'ai juste questionné sur des points délicats et j'ai gardé les passages qui m'intéressaient. S'il a un côté savant fou, c'est aussi un homme brillant. J'étais surpris d'avoir toute liberté de le critiquer et de pouvoir tourner à l'intérieur de la société. C'est un procédé inhabituel pour un film mais passionnant."

Le film dans les festivals

Jar City a remporté le Grand Prix du Festival de Valenciennes, ainsi que celui du Festival de Karlovy Vary. le film a également fait partie de la Sélection Officielle du Festival de Toronto. A noter que Baltasar Kormakur a également remporté le Globe de Cristal du Meilleur Réalisateur au Festival International du Film de Karlovy Vary, en République tchèque.

Récompensé en Islande

Le film a été très apprécié en Islande, son pays d'origine, lors des Edda Awards qui correspondent aux Césars islandais. Baltasar Kormakur a remporté celui du Meilleur Réalisateur de l'année, Ingvar Eggert Sigurðsson a, lui, empoché le Prix du Meilleur Acteur. L'Award de la Meilleure Musique de film est revenu à Mugison et Atli Rafn Sigurdarson a remporté le Prix du Meilleur Acteur dans un secon rôle. Jar City est également reparti de la cérémonie avec la statuette du Meilleur Film.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Independence Day : Resurgence (2016)
  • Les Chatouilles (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Floride (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Overlord (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Mauvaises herbes (2017)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Fou d'amour (2015)
  • Capharnaüm (2018)
  • Independence Day (1996)
Back to Top