Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Blindés
note moyenne
2,1
1165 notes dont 261 critiques
4% (10 critiques)
8% (21 critiques)
25% (65 critiques)
31% (82 critiques)
17% (45 critiques)
15% (38 critiques)
Votre avis sur Blindés ?

261 critiques spectateurs

Laurent M
Laurent M

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 60 critiques

4,0
Publiée le 28/02/2019
Un très bon film d'action, bien dirigé par Nimrod Antal, servis par un scénario original de James V. Simpson d'une imagination remarquable. Un casting de choix, avec des acteurs au top de leur talents, notamment le très charismatique Mat Dillon, d'une crédibilité sans faille. Ce thriller bien ficelé, offre un superbe moment du début à la fin.
brinth
brinth

Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 85 critiques

1,0
Publiée le 05/06/2010
Malgré des grands acteurs comme Matt Dilon, Jean Reno, Colombus Short, Laurence Fishburne, Amaury Nolasco, Milo Ventimiglia et Fred Ward : ce All-star movie faute d'un scénario minable devient un film sans goût. Les acteurs ont très peu de dialogues et ne sont pas l'aise dans leur rôle, les personnages sont à l'image de certains clichés de film et la plupart des scènes d'actions se passent dans un hangar (un huit clos lourd et long sans dialogues). Bref, ce film est une grande déception très peu divertissant. Ne vous faites pas avoir, comme moi, par cette panoplie de stars.
Yannickcinéphile
Yannickcinéphile

Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 4 013 critiques

4,5
Publiée le 21/05/2014
Je suis étonné de la critique bien basse de ce film, qui est un excellent métrage, une série B intelligente et originale qui s’avère prenante avec finalement pas grand-chose. D’abord le casting est très soigné, et cela se sent à l’image. Le moins connu du lot est Columbus Short, et pourtant ce-dernier mène très honorablement la danse, dans un rôle simple mais efficace, et bien aidé il est vrai par le jeu de l’acteur tout à fait agréable. Il ne surjoue pas, il est crédible en ne se transformant pas en Rambo, et au bout du compte c’est une bonne surprise. Autour de lui un casting nettement plus relevé, avec Dillon bien sur, mais aussi Fishburne, et Reno, qui semble plus faire un clin d’œil sympa ici qu’autre chose. On tout les cas très bon casting tout à fait réussi jusque dans ses seconds rôles. A noté ainsi l’excellent Fred Ward, acteur qui apparait trois scènes et qui pourtant est écrasant de charisme. Le scénario est bien vu. Loin d’être la série B d’action attendu, Blindés joue la carte du huis clos, et le résultat est à la fois surprenant et maitrisé. Le film est plaisant à suivre, avec un bon rythme, une certaine tension, une distribution des rebondissements efficace, et Blindés peut surtout s’appuyer sur ses changements de rythme judicieux. Un coup ca ralenti, un coup ca accélère (la fin par exemple, expéditive) et au final cela casse bien la linéarité de l’ensemble. La réalisation de Antal est fort agréable. Excellent dans l’action (il y a des scènes vraiment explosives et pourtant sans aucune surenchère), il sait installer la tension, il sait surprendre, et il a un vrai sens du travail bien fait. Il ne cède pas à la facilité, et c’est fort bien. Coté décors et photographie, c’est là aussi tout à fait convenable, le film ayant un budget confortable lui permettant. A noter cependant que pour l’essentiel Blindés joue la carte du huis clos, ce qui limite forcément les décors. De bonnes scènes d’action aussi, et une bande son efficace quoiqu’assez discrète. En fait la recette de Blindés est astucieuse, et le résultat à l’écran très convaincant. Ce film est parfois comparé à Convoyeurs, mais en fait il ne joue pas du tout sur le même tableau. Convoyeurs c’est le film réaliste à l’ambiance glacée typiquement française, là Antal orchestre plutôt un suspens tendu dans un espace restreint entre un groupe de convoyeurs, proies de leurs consciences, de leurs croyances religieuses… ou pas d’ailleurs, devant 42 millions de dollars et un cadavre. Honnêtement j’ai été très agréablement surpris, alors je le conseille, en espérant qu’il en surprendra plus d’un. 4.5.
tony-76
tony-76

Suivre son activité 621 abonnés Lire ses 1 401 critiques

3,0
Publiée le 01/02/2012
Un petit film d'action qui est divertissant avec l'acteur Jean Reno ...
lilybelle91
lilybelle91

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 912 critiques

2,0
Publiée le 30/09/2014
Une série B banal , pas mal troussée, avec un casting haut de gamme, mais qu'on oublie aussitôt après l'avoir vu ! Dommage...
Haer67
Haer67

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 149 critiques

3,0
Publiée le 18/01/2012
Le film est pas mal, bonne réalisation et tout, Matt Dillon toujours aussi charismatique, par contre le film est assez particulier. L'ambiance déjà, l'atmosphère, on est dans une sorte de huis clos assez oppressant, c'est le but du film me direz vous, et ça fonctionne. Le pire c'est que tout les problèmes découles d'une seule personne : le black qui décide de faire marche arrière à la dernière minute, et qui sera le responsable de tous ces morts !!! En voulant faire le bien, il a eu la mort de tous ses coéquipiers dans l'histoire, ainsi que celle du jeune flic. Ce mec est un idiot finis : c'est de la plus grande traitrise de l'histoire du cinéma. Si on est ok pour faire quelque chose dans une équipe, on l'a fait jusqu'au bout, peu importe les imprévus. Moi perso je l'aurais cramer dans son camion, et je serais partie avec les autres avec les 21 millions de dollars, amplement suffisant.
Sebastien s
Sebastien s

Suivre son activité Lire ses 339 critiques

3,0
Publiée le 15/06/2014
Je n'ai pas trouvé que le film était exeptionnel mais ça passe, ma seule interrogation est de savoir pourquoi jean reno à accepté un rôle dans ce film ???
Sebi Spilbeurg
Sebi Spilbeurg

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 042 critiques

2,0
Publiée le 13/06/2014
Comme pour l’affaire Tim Burton / L’étrange Noël de Monsieur Jack, tout porte à croire que Robert Rodriguez (Desperado, Spy Kids, Sin City, Machete) est le réalisateur de Predators (que tout le monde a déjà oublié et ce pour de bonnes raisons). Alors qu’il n’en est que le producteur (et aussi directeur des effets visuels, pour la petite anecdote). Le rôle de cinéaste revient à Nimród Antal, qui avait fait ses armes en 2007 avec Motel. Et qui avait continué sur sa lancée en 2009 avec Blindés (bien que ce film soit sorti chez nous juste avant Predators, en 2010), long-métrage choral sur un braquage de fourgon blindé passé inaperçu dans nos salles. Tyler Hackett (Columbus Short) est une nouvelle recrue dans une compagnie de transports de fonds. Ce job est important, lui permettant de payer les factures de ses parents décédés et de pouvoir continuer à vivre avec son frère, actuellement sous sa charge. Mais les temps sont durs, et avec les services sociaux qui guettent la moindre occasion, Tyler se joint contre son gré à son collègue Mike Cochrone (Matt Dillon) qui décide, avec l’aide d’autres transporteurs, de voler 42 millions de dollars contenus dans deux véhicules blindés. Mais le braquage va prendre une toute autre tournure quand Tyler voit monter en lui une once de moralité, le poussant à s’enfermer, seul, dans l’un des blindés, empêchant les autres de commettre leur coup. L’obligeant à tenir jusqu’à l’arrivée des autorités pendant que ses collègues tentent d’ouvrir le véhicule par tous les moyens possibles. Voilà un divertissement hollywoodien sur fond de crise sociale et économique, qui préfère aller à l’essentiel plutôt que de creuser les personnages principaux (et qui auraient au moins mérité ce traitement). Blindés (titre qui joue sur les véhicules mis en scène mais également sur le fait que nos personnages veulent s’en sortir riches, « blindés ») suit ce braquage et ses nombreuses péripéties, tout en prenant son temps. Ne virant jamais dans une autre direction (mettre en place une trame secondaire qui aurait pu alourdir l’ensemble) pour ennuyer le spectateur. Alors certes, le scénario est aussi mince que du papier à cigarette. Mais en même temps, avoir une histoire digne de ce nom n’est pas le but premier de ce long-métrage. Et dans le genre divertissement sans prise de tête, Blindés rempli aisément son contrat. Malheureusement pour lui, le film n’a pas les atouts nécessaires pour être un pop corn movie mémorable. À commencer par son casting. Non pas que les comédiens soient mauvais. Je dirai même qu’ils s’en sortent honorablement pour un tel film. En même temps, nous avons des acteurs tels que Matt Dillon (Outsiders, Sexcrimes, Mary à tout prix, Collision), Jean Reno (Mission : Impossible, Godzilla, Ronin, Rollerball, La Panthère Rose, Da Vinci Code) et Laurence Fishburne (la trilogie Marix, Mystic River, Mission : Impossible 3, la série Les Experts). Autant dire que la distribution du film a de la gueule ! Et pourtant, jamais nous ne sommes impressionnés par la prestance de celle-ci. La faute à une mauvaise utilisation de ces acteurs, qui se retrouvent en tant que seconds couteaux, rien de plus (limite Jean Reno dans Mission : Impossible avait un rôle bien plus important, c’est pour dire). Alors que la promotion du film a joué énormément sur ce fameux casting, au point de mettre le véritable acteur principal qu’est Columbus Short en bas de la liste (il n’est même pas visible sur l’affiche française). Une très mauvaise publicité qui nuit pleinement à l’impact qu’aurait pu avoir ce film. Et du coup, difficile de s’attacher à des personnages inexistants, masqués par le face-à-face entre Short / Dillon qui nous est ici proposé. Autre défaut de Blindés : son manque de panache, de spectaculaire. Honnêtement, vous voyez l’affiche du film, son synopsis, vous vous attendez à quoi ? Personnellement à une énième resucée de Die Hard qui permet de passer agréablement le temps, sans que l’on reproche un manque de crédibilité dans les séquences qui, justement, titille notre adrénaline. En clair, Blindés aurait pu être un bon divertissement s’il s’était aventuré dans les pas de John McClane. Au lieu de cela, le film ne prend même pas la peine d’user d’un humour badass qui lui aurait été favorable. L’intérêt retombe donc aussitôt dès les premières minutes, et ce n’est pas le « côté gentil » du film qui va arranger quoique ce soit. Par là, il faut entendre que malgré une mise en scène en temps réel, son intrigue et sa photographie qui laisse penser à de la barbarie poisseuse style Bad Boys de Michael Bay, jamais au combien jamais le film ne décolle. Nous obligeant, comme le personnage principal, à attendre les autorités pour que quelque chose se produise enfin. Et qui se résumera juste à une sorte de règlement de compte final avec une explosion mortelle et un véhicule qui va dans le décor. Pour un divertissement hollywoodien, on a déjà eu plus palpitant que cela ! Vraiment dommage car Blindés pouvait être un produit plaisant à regarder, surtout si nous sommes fans de ce genre de film. Mais à rester trop gentillet du début à la fin n’a pas permis au réalisateur de se faire un peu plus connaître dans nos salles (Motel et Predators n’ayant clairement pas marqué les esprits). Espérons pour ce réalisateur, au potentiel pourtant certain, que l’avenir lui réservera un film dont nous nous souviendrons !
Jordane R.
Jordane R.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 33 critiques

1,5
Publiée le 04/06/2014
...rien à ajouter, sauf le fait que je déplore la présence de "mon" Jean Reno dans ce film plus que médiocre!
Antoine M.
Antoine M.

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 164 critiques

2,0
Publiée le 21/05/2014
Déçu... Je m'attendais a beaucoup mieux en voyan le casting mais ce film n'est pas un navet mais sa sa proche Apart l'acteur principal vu dans steppin joue super bien les autres ne joue pas tres bien l'histoire n'es pas coérant du tout...
Hammerstorm
Hammerstorm

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 470 critiques

1,0
Publiée le 21/05/2014
Un groupe de convoyeur décide de dérober tout l'argent contenu dans leur fourgon... Alors le scénario tient d'abord sur un timbre-post. Le jeu des acteurs tombent sans arrêt dans le cliché risible, nottament le héro... C'est du vu et revu, un film qui sent tellement le recyclé qu'il en devient complêtement indigeste. Médiocre.
Nicolas Illy
Nicolas Illy

Suivre son activité 12 abonnés Lire sa critique

2,0
Publiée le 21/05/2014
Pas terrible. Le black qui fou la merde alors qu'il aurais pus tous ensemble récupéré tous l'argent. On a plutôt envie de défendre les braqueurs que le noir enfermée dans son fourgon. Un film assez énervant.
Elthib7
Elthib7

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 275 critiques

3,0
Publiée le 27/11/2013
C'est un bon film, avec un scénario pas si banal et de bons acteurs ! 3/5
Stéphane D
Stéphane D

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 1 334 critiques

2,5
Publiée le 24/11/2013
En France, dans le genre film de braquage qui tourne mal, on a "Nid de Guêpes" : c'est bien mieux que ce casting de têtes connues à bon prix noyé dans un vague scénario invraisemblable...
Ian Shaw
Ian Shaw

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 547 critiques

1,0
Publiée le 02/03/2013
Et encore un film où tout a été sacrifié (histoire/scénario) au profit d'un casting de choc. Un navet sans nom.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top