Notez des films
Mon AlloCiné
    Volt, star malgré lui
    note moyenne
    3,5
    6656 notes dont 665 critiques
    répartition des 665 critiques par note
    169 critiques
    248 critiques
    76 critiques
    129 critiques
    35 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Volt, star malgré lui ?

    665 critiques spectateurs

    paracetamol74
    paracetamol74

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 141 critiques

    3,5
    Publiée le 17 septembre 2011
    Très agréablement surpris, je me suis bien amusé, j’ai bien ri et même si le road-movie animalier dans le film d’animation est un classique, celui-ci n’est pas fait pour caler l’étagère bien au contraire.
    Enkko-7
    Enkko-7

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 695 critiques

    3,0
    Publiée le 29 mai 2011
    Un bon film d'animation, amusant, mignon avec quelques dialogues vraiment bien sentis.
    agalice83
    agalice83

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 129 critiques

    4,0
    Publiée le 23 août 2011
    Bon film, plus basé pour les enfants!! Un peu longuet parfois, mais avec de bonnes scènes, marrantes, émotives, avec de l'action, et le personnage de volt reste très attachant...
    patosud
    patosud

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 84 critiques

    4,0
    Publiée le 14 février 2009
    Film d'animation très bien fait, comme tous les films Disney. L'histoire est pleine d'humour, de bons sentiments, d'émotion, de courage et d'amitié. Film destiné à un jeune public, même s'il peut plaire à certains adultes si ils acceptent un retour en enfance.
    Wozzzzzzzzz.
    Wozzzzzzzzz.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 21 critiques

    1,5
    Publiée le 13 juin 2014
    Là faut vraiment pas aller loin, Volt c'est l'équivalent de Toy Story en 10000x moins ambitieux
    _Gekko_
    _Gekko_

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 87 critiques

    3,0
    Publiée le 20 décembre 2009
    Je l'ai vu à sa sortie cinéma au Québec, il y a quelques mois de cela et bien c'était très sympa ! Bolt est probablement le meilleur Disney depuis quelques années, plus exactement depuis Kuzco l'empereur mégalo, je dirais. Je précise que c'est la première fois que je vois un film utilisant la 3D digitale, le bazar où les lunettes en plastoc sont obligatoires. L'apport de la 3-D est un véritable atout, on s'y croit vraiment ça joue par moments sur la perspective, c'est assez impressionnant. J'imagine même pas le résultat avec un Beowulf ou un Speed Racer, les chanceux qui ont vu ces films ont du recevoir leur baffe de leur vie, tant ils ont été étudié et fomenté pour ça. Pour en revenir à Bolt, sans être un opus géniale, ça se regarde avec grand plaisir grâce entre autres à des personnages hauts en couleur (je pense notamment aux pigeons et au hamster qui sont tordants) et une intrigue dotée de situations plus ou moins originales, même si l'ensemble reste convenu. Et la réalisation est pas mal aussi, surtout dans les scènes d'actions. Bref, un film à voir et surtout en 3-D, même si je sais que c'est pas évident en France, à ce niveau là, c'est pas bien équipé pour, loin de là malheureusement.
    maxshreck
    maxshreck

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 296 critiques

    0,5
    Publiée le 18 juillet 2009
    Un autre pavé dans la nullité de l'animation du 21ème siècle.
    Dadou
    Dadou

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 1 360 critiques

    3,0
    Publiée le 12 juillet 2013
    Un sympathique et joyeux divertissement où les amateurs de niaiseries sur l’amitié seront comblés.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1047 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 15 avril 2016
    Volt est un chien qui a des supers-pouvoirs et qui passe son temps à sauver la jeune Penny des griffes du docteur Calico. C'est du moins ce qu'il croit puisqu'il est la star d'une série télévisée à succès sans le savoir. Aussi quand il se retrouve seul et sans Penny, il va devoir faire face à la réalité avec à ses côtés un chat de gouttière et un hamster fan de lui. C'est un Disney sorti pendant une période plutôt sage et visuellement ça se ressent. Si l'animation des animaux et des scènes d'actions sont réussies, le look des personnages est assez laid. Scénaristiquement, c'est plutôt bien trouvé avec un héros qui découvre la réalité de la vie progressivement sans tomber dans la lourdeur. Même si dans l'ensemble, ça manque un peu de punch et ça reste très classique dans la construction, ça fonctionne bien avec un bon rythme et de joyeux seconds rôles (Rhino le hamster hyper motivé ou encore les pigeons, hilarants). Un bon moment un peu sage mais un bon moment néanmoins.
    Requiemovies
    Requiemovies

    Suivre son activité 148 abonnés Lire ses 1 153 critiques

    2,5
    Publiée le 6 février 2009
    Disney restera toujours Disney, une patte légère, suave, pleine de bons sentiments. Mais cette fois il on ajouté une cuillère de fun, un soupçon de qualité, un nuage d'adulescence. Et cela fonctionne plutôt bien pour une seule et bonne raison, celle d'avoir accolé au héros un petit hamster (Rhino) fort de rires consécutifs de par son animation (gestuelle et visage qui font de lui un des personnages les plus drôles de ciné animation). Il porte donc dans un élan de furie furieuse, un comique Pixarien à la limite de Tex Avery. Nous sommes encore loin du Disney (laissons Pixar de côté un instant) de Kuzco mais l'effort est là et en tant qu'adulte on garde un malin plaisir de voir cette histoire sans surprise mais visuellement bluffante. Les images ont un aura et une ampleur démesuré, une profondeur et un relief vraiment travaillé. La scène d'ouverture vaut à elle seule le déplacement en salle. On repassera pour le fond et l'humour facile, voir blablateur de certaines scènes mais l'effet est là, un plaisir arrive.
    Sebi Spilbeurg
    Sebi Spilbeurg

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    3,0
    Publiée le 2 septembre 2013
    Il faut bien le dire, les studios Disney n’était vraiment pas à leur meilleur ces dernières années. Il leur a même fallu du temps avant de revenir à ce qu’ils savent faire le mieux : raconter avec humour et (surtout) magie une histoire enchanteresse avec des personnages hauts en couleurs (La Princesse et la Grenouille, Raiponce). Et cela, on le doit à un certain John Lasseter, issu de la maison Pixar, qui est venu relancer tout ça. Pour faire oublier toute cette période d’essais de designs douteux (Atlantide, Kuzco), d’échecs commerciaux (La Planète au Trésor), de films à la qualité moyenne (Lilo & Stitch, La ferme se rebelle) voire même bas de gamme (Chicken Little). Sans oublier les innommables suites de chef-d’œuvre dans lesquelles les studios se sont lancés. Cette renaissance se fit donc via la sortie de Volt, star malgré lui, initié donc par Lasseter. Constat ? L’un des critères qui compte le plus dans un Disney n’est pas forcément l’originalité de ses récits. Et pour cause, les meilleurs dessins animés livrés par les studios ne sont que des adaptations d’œuvres connues (Blanche-Neige, Cendrillon, La Belle et la Bête, Aladdin, La Petite Sirène...) ou bien d’histoires toute simples (Le Roi Lion) qui restent pourtant mémorables grâce à leur traitement. Que ce soit visuel ou bien scénaristique. Et pour Volt, star malgré lui, l’équipe du film reprend tous les atouts qui ont fait le charme de ces chefs-d’œuvre. À savoir des personnages secondaires atypiques et drôles (ici, les pigeons et surtout le hamster Rhino, qui reste dans sa petite bulle) pour une histoire qui se veut touchante. Mais ce qui marque avec Volt, c’est sa recherche du renouveau. En effet, quitte à relancer la machine Disney, autant le faire en s’adaptant à la demande de cette nouvelle génération de jeunes spectateurs, avides en sensation forte (même si Raiponce et consorts prouveront le contraire plus tard). Avec Volt, Disney s’inspire d’un film à la morale bien adulte (The Truman Show, où le personnage de Jim Carrey se retrouve remplacé par un chien croyant que la série dans laquelle il est le héros n’est qu’en fait la vie réelle) pour mettre en avant tout ce qui est décors actuels (dont les grandes villes) objets modernes (ordinateurs, appareils high-tech). Le tout s’enchaînant avec des séquences d’action explosives et entraînantes à souhait, comme si Michael Bay faisait parti de l’équipe ! Sans omettre le fait que Volt continue la lancée des studios dans l’animation au lieu du classique dessin en 2D. Malheureusement, il faut bien reconnaître quelque chose à Volt qui risque de faire mal : malgré le nom des studios de Mickey au générique, ce film d’animation n’a rien d’un Disney. Et ce n’est pas la gentille chanson « Un chat, un chien et un rongeur » (oui, je sais, Disney s’est montré bien plus inventif que ça) qui y changera quoique ce soit ! Ce que l’on reconnaît à Volt (son énergie fulgurante, l’adrénaline qui fournit, le panache de ses séquences d’action...) en fait également son plus grand défaut. Ici, tout n’est que prétexte pour divertir à grands renforts de moments de bravoures et effets pyrotechniques réussis à défaut de rendre les personnages attachants ou même un semblant de magie propres aux dessins animés signés Disney. Avec Volt, on ne fait que sourire ou être attentif aux scènes détonantes, comme avec un bébé de chez DreamWorks, où le divertissement prime plus que tout (quoique ces derniers temps, les studios rivaux de Pixar nous livrent des films d’animation mémorables avec facilité). Et ce qui gâche également Volt, et là je m’attaque sèchement à la version française, c’est son doublage. Si les personnages de chez Disney se montre inoubliables au fil des âges, c’est en partie grâce à leurs voix françaises, bien plus emblématiques qu’en VO. Seulement voilà, depuis des années, pour n’importe quel film d’animation ou autres dessins animés, il semblerait que les équipes de doublage trouvent plus commercial de caster des célébrités plutôt que de faire appel à de vrais professionnels comme Roger Carel, Damien Boisseau ou encore Patrick Poivey. Bon, certains sont encore pris (Richard Darbois, Jacques Frantz) mais juste pour des rôles secondaires. Non, maintenant, place aux « grands noms » pour attirer... Si cela marche avec quelques uns (José Garcia en Mushu dans Mulan, Jean Reno en Mufasa dans Le Roi Lion, Valérie Lemercier en Jane et Muriel Robin en Tok dans Tarzan, Patrick Timsit en Phil dans Hercule), ça reste un fait assez rare, le doublage étant une vocation encore plus tordue que jouer un personnage. Et avec Volt, nous tenons l’un des pires exemples de doublages via des célébrités. En passant par un Richard Anconina (Volt) inexpressif et fade au possible, un Gilles Lellouche dont la voix ne correspond pas à la folie de son rôle (Rhino). Sans compter Omar Sy et Fred Testot qui passe totalement inaperçus malgré la drôlerie des pigeons auxquels ils prêtent leur voix. Franchement honteux ! Mais on ne peut juger la qualité d’un film par le biais de sa version française. Autant se reporter à la VO (que je n’ai pu essayé, une diffusion sur M6 ne le permettant pas ^^) ! Dans les deux cas, Volt se présente comme tel : un film d’animation survolté à l’animation agréable à la rétine qui propose de sympathiques personnages mais qui n’a pas le charme d’un chef-d’œuvre Disney conventionnel. Plus celui d’un bon DreamWorks. Mais pour renaître de ces cendres, il faut bien passer quelque part, non ? En tout cas, ce Volt se montre bien plus réussis qu’Atlantide et autres Chicken Little.
    jeromej
    jeromej

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 159 critiques

    3,0
    Publiée le 29 juillet 2013
    Un poil déçu, malgré une belle animation et un pitch de départ sympa, on tombe vite dans le plan-plan de chez Disney (aah, la fameuse chanson "cul-cul la praline" de chez Disney). Ce film est surtout réservé aux plus petits, il manque le petit grain de folie et d'originalité que nous offre en général les productions Pixar ou Dreamworks, et qui permet de satisfaire les plus grands. Reste quand même des personnages attachants et quelques scènes d'actions bien ficelées (celle d'introduction notamment). Alors malgré tout, ne boudons pas notre plaisir, cet animation se laisse quand même regarder avec plaisir et nous permet de retrouver notre âme d'enfant un petit moment, et par les temps qui courent, ça fait pas de mal de temps en temps.
    floramon
    floramon

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 961 critiques

    2,5
    Publiée le 18 avril 2020
    le film est bien fait mais l'histoire n'est pas assez intrigante , ce qui est dommage car l'idée de base était bonne, on suit le film sans avoir vraiment envie De connaite la suite.un Disney non marquant .
    Cineseba
    Cineseba

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 475 critiques

    2,5
    Publiée le 23 juillet 2020
    Le film "Volt, star malgré lui" est sympathique...certes, on y passe un bon moment à sourire et à rire mais ce film n'est pas à la hauteur des films comme "l'âge de glace", "Madgascar", "Panda kung fu"... Dans ce film, le chien Volt (mmmh, pourquoi avoir changé de nom? Bolt), star d'une serie, qui se croit avoir des superpouvoirs et qui se trouve perdu en dehors de l'univers cinématographique... C'est un mélange de "The truman show", "Les indestructiles" et "L'incroyable voyage" ! L'histoire est à mon gôut, un peu plate malgré la présence des animaux tellement hilarants, Rhino, ler hamster et les pigeons... Ce film est tout simplement, un bon divertissement... Les enfants seront surement ravis... A voir pour se divertir, rire et sourire !
    Artriste
    Artriste

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 870 critiques

    4,0
    Publiée le 4 avril 2018
    Avec Volt, Star Malgré Lui, Disney signe son grand retour après quelques années dans le creux de la vague car ce 48ème classique d'animation du studio aux grandes oreilles est une belle réussite. L'histoire est un peu celle de Truman Show mais version canine et est plaisante de bout en bout. C'est un road trip sympa avec des personnages réussi que ce soit Volt qui est super mignon, la chatte Mindy, le hamster Rhino, les pigeons qui apportent une touche humoristique ou encore Penny. J'ai aimé voir Volt découvrir le monde extérieur ainsi que le fait d'apprendre ce que les chiens libre font. Mais j'ai trouvé dommage que dès le début on passe directement à cinq ans après et du coup je trouve qu'il manque une partie de l'histoire. J'aurais aimé savoir ce qui se passe pendant ces cinq années. J'ai adoré la scène spoiler: ou Volt reste avec Penny dans la fumée c'est très touchant. Pour le reste visuellement le design m'a plu même si ce n'est pas la plus beau dessin animé qui soit et la b.o. est assez discrète il y à peu de chansons mais elle est bien. La fin quant à elle clôt d'une bonne manière ce long-métrage. Au final Volt, Star Malgré Lui est un bon Disney qui mérite d'être vu et qui est fait aussi bien pour les petits que les grands.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top