Notez des films
Mon AlloCiné
    The Dark Knight Rises
    note moyenne
    4,3
    56407 notes dont 6418 critiques
    répartition des 6418 critiques par note
    2355 critiques
    2202 critiques
    856 critiques
    512 critiques
    250 critiques
    243 critiques
    Votre avis sur The Dark Knight Rises ?

    6418 critiques spectateurs

    Charles G
    Charles G

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 627 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juillet 2012
    "There's a storm coming Mister Wayne". La bande annonce était quasiment muette, et cette phrase nous faisait lécher nos babines d'envie et d'impatience. Ces quelques minutes projetées dès fin 2011 nous laissaient percevoir une mise en scène léchée dans laquelle on apercevait les futurs personnages principaux dont Selina Kyle, aka Catwoman, auteur de cette phrase. L'attente promettait d’être interminable, et elle était rendue encore plus forte par l'attribution du titre de meilleure bande annonce de 2011 au dernier volet de la trilogie. Christopher Nolan est un des cinq "génies" quadragénaires de la réalisation américaine. Avec Batman Begins, il avait lancé la trilogie dans une sorte d'atmosphere mystique mais ancrée dans le réel, rompant complètement avec la vision de Tim Burton. Le second volet, le chef d’œuvre The Dark Knight, magnifié par la prestation époustouflante de Heath Ledger, nous offrait une vision ultra réaliste et noire de la société occidentale actuelle plongée dans l'individualisme, ce que le Joker tentait de faire imploser par des moyens plus vicieux les uns que les autres. Il était donc normal que les attentes des spectateurs soient dès lors très haut placées. Le début de ce troisième volet nous place immédiatement dans la continuité du précédent, avec les funérailles d'Harvey Dent, dont le grand public ne connait que le bon coté. L'inspecteur Gordon, joué par un très juste Gary Oldman, est un des plus intéressants et mieux réussis de cet opus, tiraillé entre la volonté de dire qui était vraiment celui qui était devenu Double-Face afin d'avouer son crime et le respect du défunt et de toute son œuvre positive. L'élément déclencheur du film est initié par Selina Kyle, la femme chat, qui est le personnage que l'on retiendra de ce film. Et c'est avec une surprise de taille que j'ai découvert une Anne Hataway qui crève l'écran et excelle dans ce rôle qui lui va comme un gant. Chacune de ses apparitions nous électrifie, et son personnage est sans cesse pris dans la balance entre intérêt personnel et culpabilité. C'est elle qui a le profil psychologique le plus creusé et le plus intéressant du film. Ses actes serviront donc l’intérêt de Bane dans un premier temps. Le gros balourd, nouvel ennemi de Batman, est interprété par le toujours très bon Tom Hardy, habitué des rôles de balèzes après Bronson et Warrior. On peut toutefois regretter ne pas voir sa montée en puissance être mise en place progressivement, le personnage nous étant livré un peu brutalement. Au final, il disparait comme il est apparu, et l'on aurait peut-être aimé une ou deux scène d'anthologie où Hardy aurait vraiment pu exprimer tout son talent, à l'instar du Joker. Marion Cotillard n'apporte que très peu au film, et son personnage était je pense dispensable. C'est le vrai point négatif du film. Bruce Wayne, lui, est incarné par Christian Bale, sans cesse meilleur dans ce rôle. Exténué, vivant reclus de la société, il ne tient debout que grâce à une canne et n'a plus aucune raison de vivre. Le temps du Batman infaillible semble à des années lumières. J'ai beaucoup apprécié l'auto-dérision dont il fait preuve, notamment avec Alfred au début du film. La page chauve-souris est définitivement tournée dans sa tête, et son corps est celui d'un vieillard. Ce n'est qu’après l'acte déclencheur de Catwoman qu'il va, après être supplié par Gordon et le futur Robin, consentir à revêtir son habit de cuir, non sans effort. Le mal est donc incarné une fois de plus par les pensionnaires de la secte de Al Ghul, méchant du premier opus. On peut d'ailleurs regretter que le film soit davantage la suite du premier volet que du second. L'enjeu est la mise à l’épreuve de la croyance des hommes de pouvoir (quel qu'il soit) dans le bien-fondé de leur action, dans l’intérêt de conserver la société telle qu'elle est et de se battre pour elle. En parlant de se battre, les combats paraissent un peu pénibles pour les acteurs, notamment ceux de Batman. Certes, il est censé ne plus avoir la même forme qu'avant, mais il est quand même super rigide... Tout cela n'est pas aussi explosif et noir que The Dark Knight, mais ça fonctionne tout de même très bien, entre autres grâce à une mise en scène parfaite et sobre de Nolan, qui éclipse d'un revers de main tous les films Marvel possibles et imaginables (seul Spiderman 2 pourrait éventuellement penser à rivaliser ?). La fin nous donne une ouverture que l'on attendait grosse comme une maison, aussi suis-je surpris du buzz qui enfle à son propos sur le net. Sans doute est-ce parce que les gens n'ont pas encore vu le film. Pour finir, je dirai que ce chapitre final est le plus long de la trilogie (2H45) et que pourtant, à aucun moment je ne me suis ennuyé. Bravo donc, et continuez à nous émerveiller monsieur Nolan !
    Darknesshadow
    Darknesshadow

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 32 critiques

    4,0
    Publiée le 10 juillet 2017
    Christopher Nolan est unique. Il peut se vanter d'être surement le seul réalisateur dont le filmographie est parfaite. Et il confirme encore avec ce dernier opus de sa trilogie du Chevalier Noir Batman. Pourtant, ça n'a pas du être simple tant la pression était grande après la perfection qu'avait atteint The Dark Knight. Et le moins que l'on puisse dire c'est que Nolan nous a encore surpris. Il surprend par le changement radical de cet épisode vis-à-vis de son prédécesseur. Là où The Dark Knight était très explosif, Rises se veut bien plus psychologique, préférant narrer le mythe d'un super-héros, d'une chute à une résurrection. Là où The Dark Knight était sombre, se déroulant en grande majorité la nuit, Rises, lui, préfère l’assommante et aveuglante lumière du jour. Néanmoins, des points communs subsistent entre ces deux films. Tout d'abord la perfection narrative des frères Nolan magnifiquement bien retranscrit à l'écran par Christopher. De plus, l'ensemble du casting est juste parfait. Aussi bien Bale qui confirme qu'il demeure le meilleur Bruce Wayne du Septième Art, que Michale Caine qui offre une prestation courte mais intense, sa meilleure de ses 5 collaborations avec Nolan. Dans les nouveaux venus, Joseph Gordon Levitt ne devrait pas passer inaperçu tout comme Anne Hathaway qui, malgré toutes les critiques ayant fusé sur le net après l'annonce de sa nomination pour Catwoman, est sublimement fatale. Si Marion Cotillard semble être le seul point noir tant son jeu est passif, Tom Hardy est exceptionnel. Si le Joker,du regretté Heath Ledger, était l'exact opposé de Batman , Bane, lui, est juste au dessus de Batman. Il est ce qu'aurait été Bruce Wayne si il avait suivie La Ligue des Ombres. Si Rises est plus posé que Dark Knight, il en reste pas moins un blockbuster comme on en voit trop peu de nos jours, bénéficiant d'un final tout simplement épique, d'une apothéose grandiose pour une trilogie déjà culte.
    Sangoku8585
    Sangoku8585

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 104 critiques

    4,5
    Publiée le 28 juin 2013
    Excellent ! Voilà comment décrire ce film. Étant fan du comics, j'ai tout simplement adoré ce film. Nolan conclut très bien sa trilogie avec cette fois-ci un opus encore plus ... sombre. D'ailleurs l'histoire est bien écrite mais (ou toujours un "mais"), les trente premières minutes du film sont un peu longuet. Les acteurs jouent très bien leurs jeux. Et d'ailleurs Tom Hardy a vraiment bien joué Bane, qui a la base est un méchant basique de Batman. Les effets spéciaux sont juste ... énorme rien à dire sur ce sujet. La musique est juste magnifique encore mieux que celles des précédents opus. Je le conseille vivement pour tout fans de films d'action et des fans du comics.
    Alexandre N.
    Alexandre N.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 53 critiques

    0,5
    Publiée le 21 août 2012
    Incohérent, haché, ridicule, très très loin de ce qui a fait le succès des anciens épisodes. Trois heures d'ennui où d'ailleurs la première scène donne le ton qui imprimera tout le film.
    The Rotisseur
    The Rotisseur

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 494 critiques

    5,0
    Publiée le 8 avril 2013
    Et voilà ! On y arrive ! LE film le plus attendu de l'année 2012 ! Il n'y a pas d'autre alternative, aucun film ne m'a autant fait attendre après The Dark Knight (film que j'attendais déjà affreusement). La suite épique de mon idole Nolan écrit avec soin. Quel est le verdict ? ! Juste une sacré tuerie !! TDKR est juste monté aux estimes que j'attendais. Pas plus de surprises si ce n'est que l'excellente interprétation d'Anne Hathaway (autant dire que je ne m'attendais pas à une telle qualité de jeu d'actrice) et surtout, surtout, ce qui a créé l'emblème de ce même 3ème et dernier volet de la trilogie culte de Nolan : BANE ! Que dire ? Bane est surement l'un des personnages les moins intéressants de la bande dessiné. Ce personnage a de plus été sacrément sali par l'immondice Batman & Robin. Il est claire que le choix de la part de Christopher pour le grand méchant de cet épisode a certainement dû choqué la totalité des fans. Et c'est ici que la surprise a eu lieu. On ne va pas passer par 4 chemins : Bane dans TDKR est surement l'un des méchants les plus charismatique de l'histoire du cinéma à côté du Joker. Jamais je ne me serais autant attaché à ce méchant aussi terrorisant que mystérieux. De plus, ce personnage reste vraiment fidèle à celui de la bande dessiné, et Nolan a réussi à le mettre en valeur tout en suivant les traits du DC comics. De plus, le film continue dans la parfaite trajectoire que ce qu'était TDR (réputé pour être l'un des chef-d’œuvre de Nolan). Le réalisation reste la même. On regrettera tout de même la présence purement inutile de Marion Cottillard. Autant dire que son personnage dénature tout le film. Le personnage qu'elle incarne manque non seulement cruellement de charisme, mais n'apporte rien si ce n'est que la chute et surtout... sa fameuse fail de spoiler: la mort raté. En bref, The Dark Knight Rises n'est pas une surprise (sauf sur quelques points) mais il est à la juste valeur de ce que j'attendais. Il n'y a pas d'autre mot ou d'autre conclusion que ce qui suit : une fin épique !
    Raphaël O
    Raphaël O

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 1 567 critiques

    5,0
    Publiée le 17 février 2015
    Ce blockbuster, troisième et dernier volet de la saga de Christopher Nolan se distingue par un excellent scénario, dense et d'une noirceur abyssale, une mise en scène absolument époustouflant et est interprété par un casting exceptionnel. Un chef-d'œuvre.
    jeanmichel13
    jeanmichel13

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

    0,5
    Publiée le 22 août 2012
    Scénario incohérent, absence de vraisemblance (même avec plein d'imagination), on s'ennuie ferme du début jusqu'à la fin (qui tarde beaucoup trop). "le" batman est fait pour des enfants de 4 ans (maxi).
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 1 559 critiques

    2,0
    Publiée le 25 janvier 2013
    Désolé pour les millions de fans mais faut vous réveiller, un réalisateur peut faire une merveille et se louper après, Nolan ne fait pas exception, la preuve, il nous livre ça une "suite", oui une banale suite de film qui a bien marché, Dark knight était un leurre, tel Terminator 2, il a réussi à relancer la franchise, à faire du bon avec Begins, mais là il cède à la facilité, à l'empressement des majors, il ne finit pas en beauté en tout cas. Pourquoi ? Le rythme avant tout, 1h voir 1h30 pour que le film démarre, en attendant ça fait long devant l'écran, si on rajoute les considérations politiques et métaphysiques ça en deviendrait presque grave chiant. Ne rappelons pas que Bane est avant tout un catcheur plein de muscles et sans cervelle. Je veux bien que Nolan s'éloigne des comics pour faire son œuvre perso, mais là c'est le jour et la nuit. Quand à sa Ligue des ombres c'était déjà pas mon kiff dans "Begins", là c'en est que plus lourd. Que dire de Catwoman ? Elle ne ressemble à rien de comparable aux Catwoman connues, tant mieux tant pis selon le cas. Là c'est juste une petite voleuse de grandes fortunes, qui se veut un peu Robin des bois, mais sans le charisme. Dire que certain préfère Anne à Michelle, sans doute le privilège de la nouveauté, l'une ne résistera pas au temps, de l'autre on parle toujours... A part ça Alfred et Gordon sont quasiment absents, dommage, Batman n'est guère plus présent, puis le côté héros démotivé est trop vu ces derniers temps, ça devient le seul moyen de faire un anti héros. Quoi d'autre ? Des ellipses incroyables, vous avez vu spoiler: Catwoman s'entretenir avec Bane pour livrer Batman ? Ou la Ligue se renseigner pour obtenir tant d'infos ? . Même si on passe ça on ne peut se taire quand on voit tout ce que la Ligue sait sur Batman alors que tout est censé être plus que secret, genre le repaire connu de Batman et Lucius seulement, mais les méchants spoiler: savent tout dessus et font une base juste en dessous, sans parler de leurs moyens techniques alors qu'ils n'ont pas l'air d'avoir d'argent, puis Gordon poursuit des gars et tombe sur leur base... Entre ellipses, raccourcis trop faciles et lourdeurs le film est bien bancal, même pas rattrapé par les scènes d'actions. Pour les prestations des acteurs c'est très moyen, Bale semble ne pas y croire, Cotillard n'est pas extra mais sa spoiler: mort n'est pas la pire que j'ai vu au cinéma et Robin a du mal à jouer des expressions avec son visage inexpressif. Pour le reste la musique est sympa (bien que répétitive parfois), le twist final est pas mal mais connu pour ceux qui suivaient les aventures du héros, le scénario se perd et se complique pour rien, les décors sont pas au top, trop d'obscurité sans doute et les dialogues sont très inégaux, tantôt collant au film, tantôt niais. Au final c'est dommage, Nolan aurait pu finir en beauté s'il n'avait pas cherché à innover par tout les moyens, quitte à tirer le tout par les cheveux (l'avion et le noyau gardé par bonté d'âme, la Wayne qui coule dans tous les sens du terme...), et ça ne vaut pas la moyenne tant on s'ennuie trop longtemps en se disant que le réalisateur a cherché à faire un film intelligent alors qu'il ne pouvait pas.
    NewBoorn
    NewBoorn

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 576 critiques

    5,0
    Publiée le 6 août 2012
    Ne crachons pas dans la soupe : malgré toutes les imperfections que l'on peut lui trouver, liées au scénario, à la performance des acteurs, ou au respect de l'identité du héros, The Dark Knight Rises est au dessus de toute concurrence. Les presques 3 heures de film sont un spectacle époustouflant et ne donnent aucun signe de lassitude au spectateur. Nolan clôt sa trilogie de fort belle manière en nous offrant un film aussi bon que le précédent, qui était déjà une référence.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 1 230 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mars 2016
    2h44, voilà une durée qui peut-être rebutante pour le spectateur, mais la folle densité qui y a été mise les fait passer presque trop vite. Le troisième volet de la trilogie de Nolan est celui qui a fait le plus d’entrées en France, en dépassant les 4 millions. Il faut dire que la qualité de "The Dark Knight – Le chevalier noir" a fait que le public attendait énormément de cette suite. J’avoue en avoir fait partie, et maintenant que je me suis risqué à le regarder, j’en suis heureux, même si je considère qu’il est légèrement en-dessous de l’épisode précédent. Il n’y a pourtant pas de quoi comparer le niveau de qualité, puisque nous repartons sur une histoire différente, avec un Bruce Wayne diminué physiquement, ce qui a le don de marquer une certaine rupture avec le film précédent, surtout que Gotham semble pourtant mener une vie désormais tranquille et prospère. En dépit du nombre d’années passées dans cette relative tranquillité, Gotham va replonger dans un épisode plus glauque, plus noir que jamais, dans laquelle la tragédie déployée ici à grande échelle va concerner chacun des personnages phares. Ainsi "The dark knight rises" tisse des liens avec les débuts du super-héros rendu plus humain par la forte opposition que Bane, le nouvel adversaire, présente. Il en résulte une psychologie dense sur Bane et Bruce Wayne, agrémentée de scènes d’action efficaces et dopée par les nombreux gadgets qui en ferait pâlir de jalousie James Bond lui-même. Nous retrouvons d’ailleurs toutes les recettes de la saga relative à l’espion : un méchant à l’ambition démesurée, des gadgets qui pourraient équiper une armée, des filles, et de l’action pour étayer une bonne intrigue. Le personnage de Selina (interprétée par Anne Hathaway avec un glamour et une félinité que je ne lui connaissais pas) est pourtant survolé, sans doute est-ce voulu pour garder une certaine part de mystère. spoiler: Quand bien même, je me questionne sur ce qui la motive une fois qu’elle a obtenu ce qu’elle voulait. Alors certes Christopher Nolan en a fini avec sa trilogie, mais je vois tout de même la porte ouverte sur une éventuelle suite avec les apparitions de Selina et de Blake. Quant à Tom Hardy, il est très convaincant de par sa gestuelle dans son personnage élevé aux anabolisants, dont son imposante musculature a été accentuée par l'utilisation de la contre-plongée, une technique déjà employée par Frank Darabont pour mettre en valeur le physique de John Coffey dans "La ligne verte". Mais la voix qu’on lui a prêté pour la version française me dérange quelque peu : stéréotypée et trop théâtrale à mon goût malgré cette tonalité d’outre-tombe qui m’a plu. La réalisation de Christopher Nolan fait le reste, efficace à souhait pour passer sans encombre les 2h44 qui, à mon grand étonnement, font l’impasse (entre autres) sur le moyen employé par Bruce Wayne pour rentrer au pays spoiler: après être parvenu à s’échapper de son trou à rats . Le plus remarquable est que, comme je le disais plus haut, Nolan parvient à tisser des liens avec les deux premiers épisodes de la trilogie, ce qui fait qu'au final nous suivons une seule histoire : la vie de Batman alias Bruce Wayne, laquelle est parsemée de quelques écueils. Dans la mise en images, il n’y a rien à dire tant tout me semble parfait, y compris lors de la confrontation entre Bane et Batman, scène au cours de laquelle il n’y a plus aucune musique, comme si le monde était en train de s’arrêter. On comprend alors que ça va aller mal pour le chevalier noir. Eh oui, on comprend… et c’est là le plus grand défaut : le scénario est relativement prévisible, et on devine à courte échéance ce qu’il va se passer dans les minutes, voire les secondes qui suivent. Les surprises sont donc pour ainsi dire inexistantes, en tout cas trop peu nombreuses, mais quel spectacle ! Les décors, les effets spéciaux, et les costumes sont toujours aussi réussis. Alors oui, le spectacle vaut le détour, et on ne s’ennuie jamais. Et j’ai envie de demander : à quand les nouvelles aventures de Batman affublé de Catwoman et Robin ? Après tout… James Bond en est à 24 épisodes officiels...
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 713 abonnés Lire ses 1 039 critiques

    4,5
    Publiée le 25 juillet 2012
    Ce dernier opus est époustouflant ! 2h44 de film, mais on est tellement dans l'histoire que l'on ne voit pas le temps passer. L'histoire se suit bien par rapport aux précédents (je vous conseille de voir au moins le film précédent pour comprendre un peu mieux), le scénario est bien réalisé, les dialogues ne sont en aucun cas dénués de sens, mais sont très profonds et sérieux. Le film prend au moins une heure à bien démarrer, mais c'est compréhensible, le temps d'installer l'histoire, le cadre, le retour des personnages... Le casting est impressionnant, pas un seul des acteurs principaux ne joue mal, ils se surpassent et ont beaucoup de talent. Il y a beaucoup d'effets époustouflants, notamment celui de l'explosion lors du match de rugby, qui , m'a particulièrement bluffé. On sent qu'un gros bugdet a été investi dans Batman, et il est loin d'être inutile. J'ai trouvé le personnage de Bane imposant, notamment avec son masque, mais ce n'est pas le meilleur des "méchants" de Gotham City. Dans cet univers sombre et noir, on y retrouve de l'action, des batailles, de l'émotion, de la peur mais aussi de l'humour. J'ai remarqué quelques petits défauts tout au long du film, mais pas assez importants pour le remettre en cause. C'est Une fin que je trouve très réussie, c'est un des films phares de l'année, alors il est impossible de le louper ! Toutes mes autres critiques sur cinephile-critique.over-blog.com
    The Cinephile World
    The Cinephile World

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 607 critiques

    5,0
    Publiée le 14 juillet 2013
    Après l'excellent ''Batman Begins'', et le Chef d'Oeuvre de ''The Dark Knight'', Christopher Nolan réalise cette fois, le meilleur Batman de tous les temps, selon moi. Cette fois-ci Batman est confronté à Bane, un méchant ultra balaise, dont sa voix me fait penser à celle de Dark Vador. Christian Bale est toujours au top dans son rôle de Bruce Wayne, Tom Hardy (qui est n'est pas du tout reconnaissable dans son rôle de Bane), Anne Hathaway, Gary Oldman, Micheal Caine, Marion Cotillard, Joseph Gordon-Levitt et Morgan Freeman sont eux aussi parfaits dans leurs rôles. Au début du film, il y a un peu de longueurs, mais après, il n'y a que de l'action. La musique de Hans Zimmer est toujours aussi géniale. Spoiler : Il y a de l'action, des combats, des explosions, des morts... Bref, selon moi ce film de Batman est de loin le meilleur Batman de tous les temps, et aussi l'un des films de l'années 2012. Un Chef d'Oeuvre, 5/5.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 1 613 critiques

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2017
    Comment faire une suite à The Dark Knight après la dernière claque ? Qui pour remplacé le Joker ? Comment conclure ? Toutes ces questions trouvent une réponse dans cet ultime acte, nous sommes de nouveau plongés dans la noirceur et les ténèbres de Gotham ( et pas seulement ... ) ! L'atmosphère y est à la fois sinistre et électrique. La tension s’accroît au fil de l’intrigue d'une complexité remarquable, bluffant tant dans son aspect visuel que dans la psychologie et dans sa capture d'une époque contrasté. Christian Bale porte le costume de héros mieux que personnes, il se révèle des plus touchant dans cet épisode, peut être celui qui lui sied le mieux. Bruce Wayne garde les stigmates de ces précédentes chutes, son physique le lâche, son moral est en berne et même son aura légendaire se fout le camp au contact de la charismatique Selina Kyle ( Anne Hathaway est génial par la même occasion ). Tom Hardy incarne Bane, une lourde tache qu'il porte sur ces épaules avec vaillance. Le personnage nébuleux du début se révélera sous un autre jour dans son ultime duel avec Batman, la ou toute sa bestialité et aussi ses sentiments seront mis à nu pour l'un des moments fort de la trilogie. Le casting étant très vaste disons que l'ensemble est à sa place. Un mot tout de même pour Michael Caine, poignant ! Le final est sensationnel, Christopher Nolan n'y va pas de main morte, les émotions s’entremêlent tout comme les frissons qui ne se compte plus. " Artistiquement " ce long métrage est peut être moins forts que le précédent, pourtant, après ce visionnage je dois dire que mon attachement à ce dernier opus s’accroît à tel point que je m’interroge ? La conclusion d'une trilogie, d'une oeuvre à part entière, une composition qui entre la lignée des grands classiques du genre ! - " You’ve just adopted the darkness, I was born in it ! "
    la banquiz
    la banquiz

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 222 critiques

    4,5
    Publiée le 26 juillet 2012
    Un film exceptionnel !! Je n'ai pas mis 5 etoiles a cause du debut du film qui est long a se mettre en route. Mais le reste est genial ! Un super casting qui fait rever, Batman est toujours aussi brillant,, bref les acteurs jouent tres bien, on decouvre de nouveaux personnages, et Tom Hardy est parfait dans le role de Bane. Une histoire avec du suspense jusqu'a la fin, beaucoup d'action, ( malgré un leger manque au debut, mais bon) des effets speciaux reussi, et le tout pendant 2h45, ce qui conclue cette superbe trilogie ! A ne surtout pas manquer !
    Hunter Arrow
    Hunter Arrow

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 409 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juin 2013
    J'ai longtemps médité sur la note que je devais attribuer à ce tant attendu volet final de la trilogie du Chevalier Noir made in Nolan. Car il faut le dire mais dans un premier temps j'étais déçu. Déçu de ne pas me retrouver devant le chef d'oeuvre incontestable de ces dernières années auquel je m'attendais pour la suite de The Dark Knight. Déçu de ne pas assister à un bond qualitatif aussi spectaculaire entre cet opus et son prédécesseur tels que c'était le cas entre TDK et Batman Begins, tant le deuxième opus à carrément transcender le genre du film de super héros. Déçu aussi de me retrouver devant un film à la structure surement moins surprenante que son ainé. Alors disons le mais à l'issue de la première projection, j'étais assez dubitatif. Mais il en est de ces films auquel on songe longtemps après la projection et dont on a l'impression manifeste d'être passé à côté. Non pas parce que l'on n'a pas saisi leur profondeur, mais seulement parce que l'on a joué au pisse froid incapable d'apprécier un grand spectacle quand celui s'offre à ses yeux. Car j'y suis retourné et la deuxième projection m'a offert une confirmation : celle que The Dark Knight Rises est bel et bien un grand spectacle épique et jouissif, parsemé de moments de bravoures tels que l'on en n'a jamais vu dans un film de super héros. Il conclue la saga idéalement offrant un très beau divertissement. Si la première heure joue avec nos nerfs introduisant les nouveaux personnages de ce film et de nouveaux enjeux, tout en jouant de l'absence du célèbre Dark Knight, Wayne n'étant plus que l'ombre de lui même, c'est pour mieux nous balancer à la figure tout sa portée héroïque par la suite. Car oui dans les faits, the Dark Knight Rises saisi bien mieux l'essence de ce que doit être un héros que ces films avec personnages grimés tels un jour de carnaval et avec leur CGI sensée apporter l'illustration visuelle à leurs pouvoirs. Ici Batman n'a aucun pouvoirs mais c'est surtout la dimension de l'humain surpassant sa simple condition pour devenir un symbole qui marque. Et là tout de suite le film nous renvoie à Batman Begins et c'est ainsi que l'on saisi toute la cohérence de cette conclusion qui est au final l'accomplissement de l’œuvre de Wayne/Batman. Sinon il me faut traiter des points plus terre à terre et moins portés sur la symbolique que sont la réalisation et l'interprétation des acteurs. En ce qui concerne la mise en scène on appréciera de voir le bon qualitatif considérable que franchi Nolan en ce qui concerne l'action plus présente dans ce film qui est intense, lisible, spectaculaire. Si on peut dénoncer un recours à certains facilités scénaristiques et peut être un peu moins de cohérence dans le montage, ce dernier souffrant de temps en temps de certaines ellipses; il faut tout de fois reconnaitre que Nolan capte parfaitement avec sa caméra l'essentiel des enjeux et nous les présente dans des scènes magistrales; bien aidé pour cela par l'interprétation de ses acteurs... enfin la plupart. On va évoquer en premier lieu le cas de Christian Bale qui est cette fois bien plus mis en avant dans ce film comme c'était le cas avec Batman Begins. Si on pouvait le trouver effacé dans les précédentes super productions dans lesquelles il jouait, ici il faut admettre que son charisme et l'intensité de son jeu fait mouche. Il est impeccable et s'impose définitivement comme étant le meilleur interprète de Batman/Bruce Wayne au cinéma. D'ailleurs si Batman l'homme en costume est moins présent à l'écran, il est toujours sous-jacent derrière le visage meurtri de Wayne et les blessures qui furent infligées à ce dernier suite aux combats qu'il a mené sous le masque de son alter ego. Autre point essentiel au film : son méchant interprété par l'excellent Tom Hardy. Bien que ce dernier ne soit pas aidé dans son jeu par un masque lui recouvrant la moitié du visage, il peut compter sur sa prestance physique et l'intensité de son regard ainsi qu'un scénario lui réservant les passages les plus marquant pour imposer son Bane comme un adversaire redoutable et un méchant très charismatique et puissant. Pas de comparaisons possibles avec le Joker du regretté Ledger dans le sens où la personnalité de leurs personnages diffère complètement et surtout dans le sens où ils n'ont pas la même portée narrative. Hathaway est elle aussi une bonne surprise dans ce film, son personnage de Catwoman étant aussi sexy qu'ambigüe, ses interventions sont plaisantes. Gordon Lewitt confirme ici son statut de star en devenir interprétant impeccablement son rôle comme c'est aussi le cas pour Gary Oldman et Morgan Freeman. En revanche Marion Cotillard déçoit carrément tant elle ne semble pas avoir le charisme pour son rôle ce qui est surtout dommageable vers la fin. Pour conclure si The Dark Knight Rises n'est pas le chef d'oeuvre tant attendu à cause de menus défauts, il faut admettre que c'est un grand film de divertissement et la conclusion parfaite pour cette grande saga.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top