Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Il Divo
note moyenne
3,2
789 notes dont 150 critiques
25% (38 critiques)
26% (39 critiques)
12% (18 critiques)
19% (28 critiques)
13% (19 critiques)
5% (8 critiques)
Votre avis sur Il Divo ?

150 critiques spectateurs

Top of the World
Top of the World

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 146 critiques

1,0
Publiée le 11/11/2014
Quelle déception ! Voilà bien ce qui vient à l'esprit sitôt le film terminé, tant ce portrait de Giulio Andreotti, célèbre politicien italien, s'effondre passé les dix premières minutes. L'outrance de la mise en scène vire au grotesque et ne parvient pas à masquer la pauvreté d'un scénario qui n'a quasiment rien à dire et à montrer, l'aspect corrosif du sujet étant noyé par une approche manquant de subtilité et de maturité. Et comme si cela ne suffisait pas, Paolo Sorrentino dirige extrêmement mal ses acteurs, en témoigne le cabotinage insistant (et drôle au centième degré !) de son acteur fétiche, Toni Servillo, dans le rôle-titre. Tout ici (maquillage compris) est appuyé, surligné jusqu'à l’écœurement, même si on sauvera une poignée de scènes plus consistantes et inspirées. "Il Divo", peut-être, "il capolavoro", sûrement pas !
cine-the-chocolat
cine-the-chocolat

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 47 critiques

1,0
Publiée le 06/11/2010
Film pas vraiment captivant malgré un personnage principale quelque peu intrigant. Le reste manque selon moi d'intérêt. Après, peut-être faut-il connaître l'histoire politique italienne de cette époque pour apprécier.
Antoine d
Antoine d

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 20 critiques

1,0
Publiée le 29/08/2009
C'est la fin d'un long règne: Comme le Guépard, Andreotti vit ses derniers instants au pouvoir. L'illustre politicien italien, celui qu'on surnommé avec ironie "l'Inoxydable", avait suscité bon nombre d'interrogations. Sorrentino relève alors le défi d'en apporter des réponses, en vain. Ultra moderne et stylisée comme à son habitude, la mise en scène du cinéaste ne parvient pas à renouer avec la farce politique du cinéma italien d'antan: A l'instar de Bronson de Nicolas Winding Refn, Il divo s'apparente d'avantages à un exercice de style plutôt qu'à un pamphlet politique. Promesses donc non tenue: les soi-disantes réponses suggérées par le réalisateur n'offrent qu' une oeuvre difforme et incomplète.
feudouce
feudouce

Suivre son activité Lire ses 24 critiques

0,5
Publiée le 27/02/2009
Pas vraiment du cinéma: plutot une suite de sketchs style grand guignol Sans temps forts ou pnctuation, le temps paraît long etles sourires un peu forcés du début font carrément place aux baillements. Si on veut en savoir plus sur Andreotti, il faut faire des recherches car le film n'apporte pas beaucoup d'éléments. Bref, pas de quoi fouetter un chat !
Flavien Poncet
Flavien Poncet

Suivre son activité 144 abonnés Lire ses 1 073 critiques

0,5
Publiée le 09/02/2009
«Il Divo» (Italie, 2008) de Paolo Sorrentino reprend le genre éculé du cinéma politique italien, dont l’apogée fût atteint dans les années 70 avant de tomber en désuétude, et en refonte l’esthétique et la plastique. Au lieu des séquences posées et intimes des films d’Olmi, de Damiani, des Taviani, Sorrentino substitue une esbroufe visuelle qui, plutôt que d’éclaircir la noirceur du personnage d’Andreotti la recouvre d’effets superfétatoires. La façon dont les nombreux noms des personnages apparaissent de façon ultra stylisée de derrière un acteur ou se révèlent derrière un décor n’apportent rien à l’intrigue, ne représente rien de la place du texte dans l’image ni n’exprime une quelconque volonté. Sorrentino, à chacun des usages de ce type, exalte une conception illusoire et fallacieuse du cinéma. «Le cinéma, c’est le mensonge 24 fois par seconde» défendait Fassbinder. Sorrentino rejoint l’adage mais le nourrit d’effets et de supercheries. Le jeu de Toni Servillo (que les plus crédules louent pour son mimétisme) repose sur un grimage de l’acteur et une adoption reproductive (et donc exempte d’invention) du physique d’Andreotti. Sorrentino dénonce les secrets et les manipulations commandités par Andreotti or il ne fait rien d’autres à travers les artifices nombreux de sa réalisation que de gaver son film de secrets de création (les effets numériques) et de manipuler les faits qui ont constitué la vie d’Andreotti pour les agencer en drame. Réorganiser la vie réelle d’une personne pour lui prêter une allure de drame n’est pas chose exceptionnelle, toute fiction adaptée de faits réels en passe par là. Or «Il Divo», par le mélange de films policiers, politiques, de gangsters, par le biais de liants clinquants et aguicheurs, enfle cette pratique de fictionnalisation jusqu’à perdre son sujet originel. Perdu par la complexité des intrigues et par le racolage des effets, le spectateur n’a plus à prendre «Il Divo» que comme il est : une vulgaire sucrerie.
jubla
jubla

Suivre son activité Lire ses 14 critiques

5,0
Publiée le 28/01/2009
Impressionnant!! Ce réalisateur est incroyable!!! J'avais déjà vu ses autres films tous aussi beaux et intelligents mais là ça dépasse tout!!! A voir d'urgence pour les amateurs de grand cinéma!!!
SaintShiryu
SaintShiryu

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 170 critiques

1,0
Publiée le 14/01/2009
Le film le plus surestimé de l'année 2008: imbittable, cartoonesque dans son interprétation, il n'a de mérite qu'une dénonciation politique liée à sa seule existence. Un soufflet au visage d'un homme politique encore vivant. Sans doute un acte de courage au même titre que Gomorra... mais ça ne fait pas un film.
ferdinand
ferdinand

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 550 critiques

0,5
Publiée le 11/01/2009
Machin esthétique dégageant un ennui insurmontable, et incompréhensible de surcroît. Le réalisateur fait se promener son Nosferatu-Andreotti la nuit dans Rome, entouré d'une garde prétorienne, au son de la Pavane de Fauré : Wouah, quelle invention, comme ça interpelle ! On a droit aussi à des ralentis, etc., le tout dans une atmosphère crépusculaire, et un manque d'éclairage dû sans doute au fait que le Nosferatu supporte mal la lumière même artificielle. Bref, en plus, on n'y voit rien... A éviter!
steves
steves

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Publiée le 02/01/2009
la réalisation est bien faite, mais comme il s'agit d(un film politique on aimerait surtout comprendre, et moi, franchement, je n'ai jamais été aussi largué : je n'ai absolument RIEN compris à l'histoire. c'est quand même gênant !
shmifmuf
shmifmuf

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 1 760 critiques

4,0
Publiée le 19/05/2012
Portrait d'un homme politique controversé, "Il Divo" montre tout le côté théatral de la politique italienne. Sorrentino mélange les genres et alterne les séquences aux tonalités différentes. L'ensemble sent à la fois la farce et le drame et se regarde avec un plaisir non dissimulé.
willydemon
willydemon

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 524 critiques

3,5
Publiée le 08/09/2011
Une intrigue très complexe, il faut connaître l'histoire italienne pour pouvoir suivre un petit peu. Mais une réalisation efficace, très étrange pour un "biopic" comme celui ci.
WallyFunk
WallyFunk

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 552 critiques

3,0
Publiée le 16/07/2012
il divo reste un bon film , l'histoire varie de giulio andreotti l'un des homme les plus mediatiques de la politque italiene, la mise en scene est assez reussit ,le point fort est incontestablement la transformation surprenante de toni servillo completement dans la peau de son personnage, mais il divo reste un film un peu difficile dans son compte rendu car je pense qu'il faut soit etre un passionner de la poltique italienne ou un connaisseur!!! ceci dit un film interessant qui relate aussi les troubles affaire du politiciens avec la mafia!!!
cylon86
cylon86

Suivre son activité 448 abonnés Lire ses 4 392 critiques

5,0
Publiée le 22/05/2012
Décidément l'Histoire de l'Italie est fascinante et n'a pas fini de nous surprendre. Entre les complots, les assassinats et les pots de vin, "Il Divo" nous parle du parcours de Giulio Andreotti, homme politique cynique et froid impliqué au cœur des plus grands scandales du pays. Mais le portrait de l'homme n'est pas le plus réussi, le personnage nous restant assez lointain. C'est la description de la politique d'un pays qui est le plus réussi, alliée à un film qui s'avère tout aussi édifiant que divertissant, soutenu par une mise en scène efficace et un acteur au sommet en la personne de Toni Servillo, excellent et bénéficiant de superbes répliques.
Hotinhere
Hotinhere

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 555 critiques

4,0
Publiée le 07/05/2012
Portrait baroque du sénateur Andreotti, doublé d'une méditation désabusée sur le pouvoir. Magistral.
andreasy
andreasy

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 117 critiques

2,0
Publiée le 29/11/2011
De belles images, de bons acteurs, mais nous pauvre public, on n'y comprend rien. Le réalisateur a voulu se faire plaisir et comme on dit dans "Incroyable talent" ça ne démarre jamais et on s'ennuie très vite. Alors je zappe.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top