Mon AlloCiné
Un Homme et une femme
note moyenne
3,6
580 notes dont 78 critiques
33% (26 critiques)
24% (19 critiques)
21% (16 critiques)
9% (7 critiques)
12% (9 critiques)
1% (1 critique)
Votre avis sur Un Homme et une femme ?

78 critiques spectateurs

chrischambers86

Suivre son activité 1223 abonnés Lire ses 9 996 critiques

4,0Très bien
Publiée le 05/06/2011

Palme d'or du Festival de Cannes 1966, deux Oscars à Hollywood pour le meilleur film ètranger et le meilleur scènario original...Après l'èchec de son prècèdent long-mètrage des "Grands moments", Claude Lelouch a fait mieux que rebondir avec "Un homme et une femme". il en a eu l'idèe en voyant une femme marcher sur la magnifique plage de Deauville! Cette scène lui inspirera la sèquence mythique de cette histoire d'amour entre une script-girl, inconsolable depuis la mort de son mari, et un coureur automobile dont l'èpouse s'est suicidèe! Lui-même pilote, Jean-Louis Trintignant y dèbarque au volant d'une superbe Ford Mustang blanche, un Coupè GT 65, pour y retrouver la belle Anouk Aimèe! Une camèra virtuose, un couple de lègende, une voiture de sport, des week-ends d'autoroute et de plages normandes, la touffeur mauve des crèpuscules en Eastmancolor et le cultissime "chabadabada" font de ce film un classique important du cinèma français des annèes 60 entre tendresse, fragilitè et èmotion...

Estonius

Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 2 499 critiques

4,0Très bien
Publiée le 22/02/2016

Globalement c'est beau et attachant ce qui constitue un tour de force puisqu'il ne se passe vraiment pas grand-chose, mais l'historiette évite le pathos et l'eau de rose, la photographie est fabuleuse, Anouk Aimée n'a jamais été aussi belle que dans ce film. Evidemment il faut supporter quelques longueurs et notamment le premier clip avec Pierre Barouh assez moche. Un film en deçà de sa réputation, mais qui vaut le coup d'œil

xmxm

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 37 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/11/2010

Jeu des acteurs, impro, réalisation, musique, histoire : tout est magnifique > à voir d'urgence !

Musimon

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 57 critiques

2,5Moyen
Publiée le 16/03/2005

Un film qui raconte pas grand chose, un film dont on prend que peu de chose. Troublant malgré tout, servit par des acteurs qui font beaucoup avec pas grand chose. A voir pour compléter sa culture cinématographique.

Léo Mesguich

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 107 critiques

3,5Bien
Publiée le 29/06/2014

Malgré ses nombreux défauts, Un Homme et une Femme n'es demeure pas moins un beau et important film. Alors oui certes, les scénario tient sur un timbre-poste : un homme et une femme ont perdu leurs conjoints respectifs, ils se rencontrent et tombenat amoureux. Lui est pilote, elle est script-monteuse. La réalisation aussi, a assez vieilli : les plans sont souvent assez sales, le tout est très vite fait et on sent que le budget était serré. Enfin, les dialogues sont aussi en général peu riches, ce qui est dommage. Or, malgré tous ces défauts, le film reste simple et beau, sublimé par la musique de Francis Lai, car une histoire d'amour sur les plages infinies de Deauville est toujours émouvante. Une Palme d'Or somme toute bien méritée. Enfin, mention spéciale à Trintignant oui, mais surtout à Anouk Aimée qui livre une interprétation toute en beauté, adouci par son visage éclairé.

FandeDQ

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 113 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/04/2013

Étrangement, en m'intéressant de près aux réalisateurs de la Nouvelle Vague, je m'étais attendu à trouver son nom, car avec ce film, qui lui a valu la Palme d’Or, tout indiquait à croire qu'il en ferait partie, et à ma grande surprise non. Cinéaste à part, entre apparemment gros bides et triomphes, il semble assez esseulé et pourtant toujours reconnu… Ce qui est certain, c’est qu'Un homme et une femme me met pleinement en confiance pour découvrir en profondeur ce réalisateur. Comment expliquer, à part dire que j'ai vu là un des plus grands films de mon expérience cinématographique – tout confondu ? Dès l'intro je trouve le film envoûtant. Ce travelling sur le quai de Deauville, près de la mer, le fond de ciel orangé derrière, et la musique, premier mouvement magnifique. Et ça, on en voit 10, 20, 30 fois dans ce film, c'est hallucinant. C'est diablement intelligent et inventif. La simple méthode pour rappeler les souvenirs, avec leur première rencontre dans la voiture, c'est tout bonnement divin de faire ça, juste génial. Comme le dit lui-même Lelouch ce film raconte « la mi-temps d'un couple ». On a donc une énorme incursion du passé, des deux côtés, et la manière de le montrer, de le raconter, est juste jouissive. Même du côté de Trintignant les longues scènes de voiture ça m’a passionné, car on est vraiment dedans, et c'est superbement filmé. Pour prendre le film d'une manière plus globale, c'est fou comment c'est rapide, extrêmement dense (Lelouch dit que ça a pris plus de 3500 plans de tournage au total…) mais en même temps très fluide, constamment un parallèle (soit passé/présent, soit l'histoire de Trintignant d'un côté et celle d’Aimée de l'autre) où une partie est ultra-rapide (lui avec les voitures), et l'autre beaucoup plus posée, lente (elle qui marche, attend, où avec les dromadaires par exemple). Et en parlant de ça Lelouch n'hésite pas à certains moments de « calmer le jeu », et prendre son temps, évidemment la scène du restaurant. Mais cette scène est juste… Dans le dialogue entre les deux, il faut se focaliser sur les yeux d'Anouk Aimée, qui regarde Trintignant et l'écoute parler, le mouvement de ses yeux, on a l'impression qu'elle est vraiment amoureuse de lui, vous savez ce mélange de naïveté et d'intérêt vrai, les yeux qui bougent tout le temps, qui pétillent, comme si on était surexcité, un réalisme pareil c'est énorme (enfin je sais de quoi je parle car la seule fille qui m'a regardé comme ça ça s'est bien fini), cette fille a un talent énorme. Enfin bon voilà c'est mon actrice préférée donc bon je ne vais pas encore la complimenter j'en finirais pas. Mais oui après Huit et Demi et la Dolce Vita, la voir dans un autre chef d’œuvre ça confirme mon avis sur elle, j'aurais jamais pensé qu'avec ce film elle puisse maintenir le cap des autres, et là dans un genre totalement différent elle offre une prestation grandiose… Le découpage dans le temps est extrêmement ingénieux (ça me rappelle du Truffaut), puisque l'histoire en elle-même est ultra simple, et il y a bien quelques scènes au présent, mais très souvent on voyage soit dans le passé soit dans le futur proche (ou bien un futur idéalisé), ainsi ça pourrait paraître tordu mais pas du tout, ça reste compréhensible, c’est superbement foutu. D’excellentes scènes, le scénario tient la route, mais au-delà de ça c'est la mise en scène quoi, et c'est juste génial car Lelouch pose des scènes, je pense celle au bateau, ultra rapprochée sur les personnages, et d’un coup on est éloigné, on voit le bateau loin, avec un putain de ciel derrière et le soleil, ça dure quoi 2/3 secondes, et on revient dedans, voilà juste ça c'est magnifique. Il s’approprie chaque scène, chaque plan, d'un talent divin, voir cela c'est juste splendide. Façon le lot de grandes scènes il y en a énormément dans ce film. Vers la fin quand ils sont enfin ensembles aucune musique, ils s'embrassent pendant bien une minute, dans un noir et blanc somptueux, toute la caméra sur elle, son visage d'ange, cette putain de déesse, et là en même temps elle a les souvenirs de son ancien mari, et on les revoit nous aussi, et eux-aussi sont magnifiques, et comme elle on est basculé entre les deux, non mais cette scène, époustouflante… Un chef d'œuvre, c'est divin. Même quand on la voit avec son ancien mari les scènes sont bouleversantes, dans la neige, c'est génial. Où alors dans la voiture quand Trintignant revient sur Paris et le travelling sur les arbres et derrière le ciel rouge avec le soleil, et la musique derrière, j’ai l'impression de voir des images que j'ai déjà vu dans mon passé, et voilà pouvoir capter ces moments-là, nous les balancer tout le temps (l'histoire du vieux avec le chien qui se baladent sur la digue de Deauville avec la « fumée » qui sort de la plage et monte dans l'air c'est juste splendide ce travelling) c'est d'une ingéniosité… On a ça constamment, là où elle est devant l'Arc de Triomphe en cherchant un taxi en se dandinant en plein milieu de la rue, ce moment-là est magique, ou encore sur la fin le noir et blanc quand ils sont dans la chambre d'hôtel et qu'elle décide de partir (en noir et blanc autant dans la photo que dans les habits Aimée est encore plus gracieuse, c'est de l'orgasme cinématographique à ce niveau-là), puis la superposition des images elle dans le train lui dans la voiture, c’est du génie ça. Puis Lelouch s’autorise constamment à changer, je pense à ce monologue de Trintignant dans sa voiture qui s'imagine comment les évènements vont se passer, ou bien à un moment pendant un court instant Aimée et Trintignant deviennent ensemble les narrateurs, sur des plans magnifiques de la plage de Deauville et des bords… L'opposition noir et blanc/couleur est d'une beauté merveilleuse, Lelouch a la grâce de mettre les « bons » moments en noir et blanc, et les « bons » en couleur, chaque choix semble avoir été fait au mieux, et donc à chaque fois le rendu est splendide. Lelouch nous offre des dizaines et dizaines instants de beauté, même la façon de filmer les voitures de rallyes dans la neige, ou bien la voiture où ils sont Aimée et Trintignant, sous la pluie, et derrière la route mouillée et les arbres autour et la caméra juste devant le pare-brise, et les essuie-glaces qui effacent par instants les traces de pluie qui masquent leur visage, puis ça revient, et ça repart… Je suis vachement limité car des moments de grâce comme ça on les a pendant 1h40, tout le film c'est ça. Cela fait partie des rares films où l'on se dit qu'à quasiment chaque plan ça relève du génie, je n'ai pas peur de le dire, et c'est le cas ici. La photographie est exceptionnelle, enfin bon j'ai vu une version restaurée, ce qui sublime d'autant plus le talent de Lelouch. Trintignant toujours magique, sa voix est vraiment sensuelle je trouve, et puis Aimée… Façon à chaque scène ou plan sur elle j'étais comme transporté, cette actrice est… je ne sais pas j'ai plus de qualificatif, un sommet du cinéma, je suis bien content qu'elle ait jouée dans ce chef d’œuvre. Palme d'Or totalement méritée (je commence à avoir une bonne liste de grands films Palme d'Or, enfin) pour un chef d’œuvre servi par un réalisateur bourré de talent et créatif (j'oserai même dire, bien que ce soit dans un ton très différent, que ça me rappelle du Godard) et deux très grands acteurs au sommet (tout en haut, s'ils vont encore plus haut ils tombent), mise en scène, scénario, tout est génial, une aussi grande claque ça doit faire bien longtemps que je n’en ai pas eu.

Bernard D.

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 88 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/12/2016

« Un homme et une femme » est un film que j’ai déjà vu 3 ou 4 fois … mais la version restaurée et remastérisée comme on dit de nos jours, que je viens de voir sur grand écran m’a littéralement scotchée. Gamin, je n’aimais pas trop Claude Lelouch à cause de sa caméra « tournicotante » et de ses dialogues souvent interrompus à des moments cruciaux … mais là j’ai perçu toute la sensibilité de ce cinéaste très humain justement dans les non-dits, dans des cadrages singuliers et les gros plans d’Anouk Aimée et de Jean-Louis Trintignant … alors que finalement les dialogues sont assez banaux. Il y a des toutes petites longueurs (scène sur l’anneau de vitesse de Montlhéry, chien sur la plage même si sa présence renvoie à une phrase d’Anouck Aimée sur Giacometti …) mais le film tient largement la route pour ces 50 ans passés avec une bande son très travaillée qui reste gravée dans nos têtes que ce soit la musique de Francis Lai ou la voix inoubliable de Gérard Sire. Ce film n’a pas vieilli et les « vieux » comme moi retrouveront même avec une certaine tendresse nostalgique, un temps dévolu : celui où on appelait l’opératrice téléphonique pour avoir Montmartre 15 40 ou faire envoyer un télégramme, où on réveillait le pompiste pour se faire service 5 000 Francs d’essence, où on pouvait admirer Paris (peu embouteillé) à partir des plateformes arrière des autobus … A revoir sur grand écran … comme tous les films à vrai dire !

TTNOUGAT

Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 2 193 critiques

4,0Très bien
Publiée le 19/12/2016

Je ne peux ni oublier ni renier le plaisir que ce film m’a apporté en 1966, j’étais alors plus jeune que les deux héros et trop récent cinéphile pour en voir et subir les défauts. Revu 20 ans plus tard, je n’ai pas compris mon enthousiasme provoqué par sa sortie. Aujourd’hui avec l’âge et l’expérience, je relativise pour m’expliquer mes deux opinions contradictoires et rendre au film à la fois ses qualités qui sont réelles et ses défauts qui auraient pu facilement être corrigés. Ils l’ont été d’ailleurs dans le beau et méconnu western ‘’Un autre homme, une autre chance’’ du même auteur. ‘’Un homme et une femme’’ baigne dans la monde des années 60, le milieu de l’automobile et du cinéma, le romantisme, la cote normande de l’automne, la musique, les chansons et les états d’âmes de l’époque. Il se trouve que le tempérament artistique de Lelouch correspond parfaitement à cette période éphémère et que Lelouch est demeuré le long de sa carrière tel qu’il était, ce qui pour moi est un compliment . Anouk Aimée, artiste intemporelle permet à ce film de garder tout son charme et seules les maladresse de 1966 ressortent aujourd’hui. La mise en scène est bien en situation avec des gros plans et des monologues judicieux, le temps s’écoule selon le regard porté par les nouveaux spectateurs et selon leur passé affectif pour les anciens. Tout cela fait de ‘’Un homme et une femme’’ un beau film inclassable qui demeure un témoignage précieux et sincère du passé.

kermalec

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 62 critiques

4,5Excellent
Publiée le 28/11/2015

Un vrai beau film romantique, Claude Lelouch manie à merveille le rythme des scènes, l'introspection des personnages et l'accompagnement musical. Le spectateur est embarqué.

7eme critique

Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 2 524 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 15/07/2015

Palme d'or, Oscar du meilleur film étranger, on imagine forcément un excellent cru signé Lelouch ! Mais voilà qu'arrivé au terme de l'histoire d'"Un homme et une femme", ce léger sentiment de déception fera son apparition... (on s'attendait effectivement à découvrir une histoire marquante, voire inoubliable, surtout au vu de son palmarès). Un bon film certes, mais un incontournable peut-être pas. Cette romance au réalisme soigné fera tout de même son petit effet, surtout sous la mise en scène Originale de Claude Lelouch. Une approche du genre qui se démarque, mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable pour autant !

Vincent A.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/11/2014

Revu en 2014, reste un grand moment d'émotion, je pleure à chaque fois que je retrouve Trintignant prenant sa Ford Mustang pour rejoindre Anouk Aimée à Paris puis Deauville. L'amoureux des autos des années 60 que je suis se régale de retrouver la Ford GT 40 et les participantes variées du Rallye de Montecarlo 1966.

Attila de Blois

Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 2 737 critiques

3,5Bien
Publiée le 07/06/2014

Voilà une bien belle romance que nous raconte ici Claude Lelouch. Si sa réalisation et la musique de Francis Lai et de Pierre Barouh subliment de nombreuses scènes, d'autres s'avèrent totalement inutiles et longues (les passages de courses automobiles par exemple). Dans l'ensemble, "Un Homme et une femme" séduit par sa simplicité et son efficacité.

Bruno TEF

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 80 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/06/2014

Un film magnifique, réalisé avec peu de moyens, Claude Lelouch va a l'essentiel tout simplement. De fait, la lenteur et la simplicité du film pourront décourager certains ... pas d'effets spéciaux, pas d'explosions, pas de scènes scabreuses, juste une histoire entre un homme et une femme. Je pense que le film a fait le tour de la question et qu'il le fait à la perfection, on pourra toujours faire d'autres films sur le sujet bien sûr, mais aucun, à mon avis, n'atteindra une telle perfection. La musique célébrissime complète à merveille ce pur chef-d’œuvre. Je ne me lasse pas de la scène où J.L. Trintignant retrouve Anouk Aimée sur la plage à bord de sa Ford Mustang et où la musique s'emballe ... Un monument à voir absolument ... plusieurs fois si possible !

EwenB

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/06/2013

Que dire de plus que la critique de FandeDQ que je viens de lire ? "Un homme et une femme" est un chef d'oeuvre, tellement novateur à l'époque... J'ai rarement vu un film dans lequel les acteurs ne jouent pas, mais "sont" tout simplement, à l'image du cinéma de Lelouch. Ce film est d'un naturel saisissant. Je pourrais le regarder en boucle. Il m'accompagne, fait partie des films de ma vie...

matthieu v.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 126 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/01/2013

Grand film ! Un des plus beau film français, réalisé avec de petit moyen mais avec de grandes ambitions et de très belles émotions. Lelouch restera gravé dans l'histoire du cinéma français en signant une œuvre qui témoigne de notre culture et de la beauté de notre pays, tant par sa réalisation que part les lieux de tournage ou les costumes. Le duo Aimée, Trintignant est magnifique et très touchant. La musique est géniale de simplicité et d'émotion, la photographie Lelouchienne restera sa marque a jamais.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top