Mon AlloCiné
Barberousse
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Barberousse" et de son tournage !

La brouille avec l'acteur fétiche

Un tournage éprouvant et des désaccords avec Toshirô Mifune aboutissent à une rupture entre l'acteur et le réalisateur. Ce film met fin à une association féconde (17 films). Tatsuya Nakadai, autre star japonaise internationale, remplacera plus ou moins ce dernier auprès d'Akira Kurosawa. Les points d'orgue de cette nouvelle collaboration sont Kagemusha, l'ombre du guerrier et Rân.

La recherche du détail

L'accumulation de détails crée l'illusion de la réalité. Conscient du fait que cet aspect manquait à Sanjuro par exemple, Akira Kurosawa fait ici du réalisme son souci principal (au point de construire des décors avec des matériaux d'époque, de créer une usure des costumes en les frottant, etc.). En ce sens, le traitement cru de la misère, de la maladie et de la mort fait de ce film une expérience dure, dont l'équivalent littéraire pourrait être l'univers sombre de Dickens.

Une nouvelle occasion d'expérimenter

Akira Kurosawa utilise un nouveau type de pellicule, plus sensible à la lumière. Il se sert le plus souvent de deux caméras pour filmer une scène, allant même jusqu'à cinq (dans la longue scène avec Otoyo, la jeune schizophrène). Et pour la première fois, il tourne en stéréo avec quatre micros directionnels.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Justice League (2017)
  • Marvin ou la belle éducation (2016)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Happy Birthdead (2017)
  • Jalouse (2017)
  • Le Musée des merveilles (2017)
  • Carbone (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • Maryline (2017)
  • Thor : Ragnarok (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Madame (2017)
  • M (2017)
  • L'Etoile de Noël (2017)
  • La Montagne entre nous (2017)
  • Tout nous sépare (2016)
  • A Beautiful Day (2017)
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Battle of the Sexes (2017)
Back to Top