Notez des films
Mon AlloCiné
    Johnny Mnemonic
    note moyenne
    2,0
    995 notes dont 75 critiques
    répartition des 75 critiques par note
    4 critiques
    12 critiques
    10 critiques
    21 critiques
    15 critiques
    13 critiques
    Votre avis sur Johnny Mnemonic ?

    75 critiques spectateurs

    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 253 abonnés Lire ses 4 024 critiques

    3,5
    Publiée le 19 août 2015
    Alors c’est vrai, Johnny Mnemonic a vieilli sur le plan visuel, mais enfin, il faut aussi lui concéder, c’est un des métrages SF marquant des années 90, et qui affiche plein de bonnes idées. Au casting des acteurs efficaces, jusque dans les seconds rôles, le tout emmené par un Keanu Reeves plutôt convaincant dans la peau de ce personnage bcbg qui se retrouve dans une situation peu confortable. Il arrive assez bien à camper le type dépassé par les évènements, même si à mon sens l’excentricité des seconds rôles fait qu’on l’oublie parfois un peu. Imaginez, Lundgren en prêtre tueur, Meyer en morte-vivante, Kier en patron maquillé comme une voiture volée, Ice-T en loubard (bon ça c’est moins surprenant !), c’est du lourd, et on s’amuse franchement avec ces cas particuliers. Les interprètes au demeurant se lâchent complétement, en particulier Lundgren. Le scénario est alerte. L’histoire est intéressante mais le propos pas forcément assez développé. Le film aurait pu approfondir ses bonnes idées, où tout du moins les rendre plus claires au spectateur qui se retrouve parfois prit entre pas mal de choses pas toujours des plus évidentes. Mais enfin l’action est là, il y a quelques scènes sanglantes étonnantes, une pointe d’humour noir, et la tonalité du film est une réussite. Visuellement Johnny Mnemonic est une belle réussite, mais comme je le disais il a vieilli dans ses effets spéciaux. C’est un peu le point négatif, même si ce n’est pas rédhibitoire, et la mise en scène de Longo laisse parfois à désirer elle aussi. On sent qu’il a beaucoup plus plancher sur l’esthétique que sur la réalisation pour laquelle il n’avait pas une grande expérience, ce qui se ressent dans les scènes d’action. Néanmoins les décors, l’ambiance, la photographie, le choix des couleurs et des costumes, tout cela témoigne d’une attention certaine, et fait de Johnny Mnemonic un métrage étonnement graphique. En tout cas, dans les années 90, avec son budget, ce film se démarquait vraiment en terme de proposition de monde futuriste, et on sent vraiment le réalisateur-plasticien qu’est Longo, à l’image d’ailleurs du Hardware de Stanley. Les choix musicaux tiennent la route aussi. Au final Johnny Mnemonic est un métrage SF à voir, incontournable à mon sens pour ceux qui aiment le genre, et en dépit de lacunes qui l’empêche de s’imposer totalement. Scénario trop elliptique, mise en scène maladroite parfois et effets visuels pas toujours complétement pertinents l’affaiblissent un peu. 3.5.
    François Z
    François Z

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 291 critiques

    3,0
    Publiée le 21 octobre 2012
    Incursion dans la SF post MATRIX pour Keanu Reeve, JOHNNY MNEMONIC évoque un futur totalement possible avec son histoire de sauvegarde dans le cerveau humain. Après le postulat de départ, le film tombe dans la série B a budget assez conséquent pour l'époque mais qui tombe facilement dans les stéréotypes avec aussi une histoire banal entre les puissances et les faibles. Un petit côté TOTAL RECALL avec quelques années de retard aussi. A voir quand même pour les amateurs du genre car le film reste dans la bonne moyenne.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    4,0
    Publiée le 4 avril 2007
    Malgré sa représentation du future complètement clichée (ville apocalyptique, anarchistes à la pelle, personnages masculins efféminés,…) et un aspect parfois très kitsch, Johnny Mnemonic reste un film de science-fiction mineur mais franchement agréable à regarder, notamment grâce à un scénario prenant et à de bons personnages (Keanu Reeves en héros paumé, Dolph Lundgren en intégriste religieux tueur, Udo Kier en commanditaire efféminé ou encore Takeshi Kitano en chef des Yakuza). Un divertissement de qualité en somme sur lequel le cinéma japonais à jouer un grand rôle, en partie avec une référence directe au génialissime Tetsuo de Shinya Tsukamoto. Défendable et limite admirable donc !
    Tedy
    Tedy

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 2 480 critiques

    0,5
    Publiée le 31 août 2013
    Un monde futuriste raté, des dialogues pauvres, des scènes d'action molles et pas toujours réussies, des effets spéciaux dépassés (ils l'étaient déjà à l'époque) font que "Johnny Mnemonic" est un film tout pourri.
    sly-stallone88
    sly-stallone88

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 2 218 critiques

    1,0
    Publiée le 16 janvier 2013
    un film raté, décors mauvais et jeux d'acteurs également, de plus il vieillit très très mal !!!
    peter W.
    peter W.

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 1 137 critiques

    2,5
    Publiée le 4 octobre 2016
    Il y avait de l'idée mais la réalisation a bien mal vieilli. Arrivé aux deux tiers du film on commence un peu à trouver le temps long.
    Benoist R.
    Benoist R.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 247 critiques

    3,0
    Publiée le 3 septembre 2012
    Un coup de cœur personnel, si on à joué au jeux de Role Shadowrun vous allez aimer, sinon passez votre chemin.
    stephane g.
    stephane g.

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    4,0
    Publiée le 18 août 2012
    trés bon film à petit budget, dommage ce film et mal aime des critiques.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1682 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    2,5
    Publiée le 16 juillet 2009
    Avec "Johnny Mnemonic", la science-fiction abandonne le carton-pâte intergalactique au profit des dècors urbains tristes et noirs! Plus rèaliste, plus pessimiste, le cyberpunk met en scène non plus des cowboys de l'espace, mais des paumès anonymes et des laissès-pour-compte! Ce sont des simples pions sur l'èchiquier politico-financier mondial! Dans un futur noir dominè par la rèalitè virtuelle, une bande de tueurs et de parias s'affrontent autour de Keanu Reeves hagard qui traverse les bas-fonds en costard-cravate avec des airs de bête traquèe! Le casting est dètonant: la chanteur Henry Rollins incarne un savant fou, le rappeur Ice T joue les chefs de gang cybernètique, Takeshi Kitano campe un yakusa dèsenchantè et Dolph Lundgren un tèlè-èvangèliste psychopathe! Un film manifeste du cyberpunk...
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 444 abonnés Lire ses 5 459 critiques

    0,5
    Publiée le 8 octobre 2007
    En seulement deux films, Robert Longo n’aura pas réussis à s’imposer dans le monde du 7ème Art. Après l’inconnu Arena Brains (1988), il réalise par la suite, un film futuriste, vide de sens, d’idées, de créativités, avec des acteurs qui pourtant, auraient du certifier une certaine qualité de jeu, mais il n’en est rien. Johnny Mnemonic (1994) se voulait sans doute précurseur pour son époque, jouant sur le côté fantastique et S-F, dix ans plus tard, ce piteux thriller est tout simplement périmé, hors d’usage, en bref, il a très très mal vieillit. Les acteurs jouent mal, surjouent, ne sont pas crédibles, bref, comment Keanu Reeves, Ice-T, Dolph Lundgren et surtout Takeshi Kitano, en sont-ils arrivés là ? C’est à n’y rien comprendre ! Même les effets - spéciaux sont ratés, pourtant à l’époque, des films de S-F de bonne qualité, cela existaient, sauf que là, les trucages ressemblent plus à de l’animation épileptique qu’à un univers de « cyber espace ». Bref, c’est kitch et cela s’apparente plus à une pauvre série Z.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 307 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    3,0
    Publiée le 29 avril 2018
    Grosse figure du cyberpunk au même titre que Blade Runner, Strange Days ou Matrix, Johnny Mnemonic n'est pourtant pas aussi marquant que les films su-cités. Sûrement à cause de la réalisation peu brillante de Robert Longo, artiste contemporain plus connu dans le milieu de la photographie et de la sculpture que du cinéma. Johnny Mnemonic est d'ailleurs sa deuxième et dernière réalisation à ce jour, portée par un casting aussi sympathique qu'inégal : Keanu Reeves parfait en convoyeur pourchassé et Dina Meyer en femme forte à moitié-bionique font déjà leurs preuves dans la science-fiction, prémices de leurs rôles dans Matrix et Starship Troopers. Le reste est soit improbable (Takeshi Kitano, qui s'ennuie comme un rat mort) soit grotesque (Dolph Lundgren en prophète barbu, Ice-T en bad boy rebelle). Les cadrages obliques sont nombreux et par conséquent énervants, certains combats restent de la pure série B et quelques baisses de rythme viennent ternir l'œuvre au scénario pourtant haletant et original. Mais a contrario, les effets spéciaux sont magnifiques, les scènes d'action bien menées et la musique rock des années 90 boostent le long-métrage au final exaltant, mais qui aurait pu être sûrement meilleur en des mains plus expertes.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 212 abonnés Lire ses 4 726 critiques

    0,5
    Publiée le 29 mars 2010
    Bien avant ma vénération pour Matrix et son succès, nous savons tous que Keanu Reeves était déjà à demi dans le bain pour cette univers. Seulement il y à un début à tout et ce film est plat, des textes brouillon sur des scènes parfois affligeante. Et dire que dedans se trouve le grand Kitano, heureusement c'est sont seul et simple faux pas.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 169 abonnés Lire ses 3 046 critiques

    2,5
    Publiée le 6 janvier 2015
    J'avais ce film il y a très longtemps, lors de son 1er passage télé en gros, et je n'en gardais pas vraiment grand-chose comme souvenir, si ce n'est quelques détails comme le fil laser du méchant ou bien le fameux monologue du héros quand il pète les plombs. Pour le reste, nada. Le film souffre aussi d'une réputation de naufrage financier et d'exemple type de la SF bancale. En le revoyant dernièrement, on apprécie mieux certaines de ses qualités comme un univers steam punk assez réussi et quelques éléments philosophiques assez intéressant tout comme sa longue liste de persos bien barrés qui jalonnent le scénario. Le hic, c'est que son texte d'introduction est déjà un véritable calvaire puisque qu'il se révèle assez brouillon et trop court pour mettre en place son univers assez ambitieux. Ensuite, il y a un K. Reeves plutôt bon dans le rôle principal mais il n'est pas aidé par le scénario encore une fois trop complexe et il y a aussi bon nombre de scènes ridicules à cause d'une représentation du monde informatique assez sommaire, surtout que les effets spéciaux ne sont pas vraiment au top. Et on touche là à un autre gros problème : la mise en scène. R. Longo était inconnu avant le film et il le restera après. Un découpage mou, des scènes d'action mal fichues, des péripéties snas saveur bref, c'est filmé comme une vulgaire série TV des années 80 et sa direction d'acteur n'est pas au top non plus. Le casting est d'ailleurs un joyeux foutoir dans lequel on retrouve D. Meyer, Ice-T, D. Lundgren mais aussi T. Kitano. Le résultat est bancal, parfois intéressant mais aussi un peu ridicule. De la SF mal fichue et ringarde avant l'heure. D'autres critiques sur
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 2 975 critiques

    2,5
    Publiée le 5 septembre 2011
    Un concept de base intéressant malheureusement gaché par une réalisation médiocre. La molesse des scènes d'action et du rythme général du film permettent la mise en place de nombreuses longueurs.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 3 304 critiques

    0,5
    Publiée le 21 avril 2012
    Comptant parmi les premiers films cyber punk, "Johnny Mnemonic" propose quelques idées intéressantes, malheureusement perdues dans un film totalement raté. Les décors futuristes sont affreusement laids, et l'ambiance a terriblement mal vieilli (rappelons que "The Matrix" est sorti seulement 4 ans après, et n'a pas pris une ride). Les acteurs sont excessivement mal dirigés, et certains personnages sont assez stupides. La palme revient sans doute à celui de Dolph Lundgren, un prêtre psychopathe tueur à gages (!) dont l'intérêt dans l'intrigue est très limité. On ne s'étonne pas vraiment que Robert Longo n'ait pas poursuivi sa carrière au cinéma...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top