Mon AlloCiné
    Bye Bye Blondie
    Note moyenne
    2,2
    21 titres de presse
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Les Inrockuptibles
    • Elle
    • Les Fiches du Cinéma
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • CinemaTeaser
    • Critikat.com
    • Excessif
    • Le Point
    • Libération
    • Positif
    • Studio Ciné Live
    • Ecran Large
    • Le Figaroscope
    • L'Express
    • Marianne
    • Ouest France
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    21 critiques presse

    Le Monde

    par Isabelle Regnier

    Comme on l'imagine aisément, le couple formé par ces deux icônes hyper-sexuelles que sont Béart et Dalle est un plaisir à regarder, d'autant plus qu'elles sont servies par le génie corrosif des dialogues de Despentes. (...) On en redemande.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Inrockuptibles

    par Romain Blondeau

    Le film [est] une vraie surprise venant de son auteur (...) : une pure comédie romantique, drôle, hypersentimentale, parfois même un peu fleur bleue.(...) Avec une candeur réjouissante, dans un style économe débarrassé des excès de "Baise-moi", Virginie Despentes filme les retrouvailles électriques et pulsionnelles de ces femmes résistantes, pour qui le (no) futur s'envisage désormais à deux.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Les Inrockuptibles

    par Romain Blondeau

    Le film [est] une vraie surprise venant de son auteur (...) : une pure comédie romantique, drôle, hypersentimentale, parfois même un peu fleur bleue.(...) Avec une candeur réjouissante, dans un style économe débarrassé des excès de "Baise-moi", Virginie Despentes filme les retrouvailles électriques et pulsionnelles de ces femmes résistantes, pour qui le (no) futur s'envisage désormais à deux.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Elle

    par Anne Diatkine

    Le film tient d'abord dans cette rencontre explosive entre deux tempéraments toujours au bord de la révolte. Par ailleurs, c'est sans doute la première fois en France qu'un film grand public, de facture classique, et avec des stars, montre une histoire homosexuelle non comme une étrangeté, mais comme allant de soi.

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Les Fiches du Cinéma

    par Chloé Rolland

    Étonnamment classique et moins énervé que "Baise-moi", "Bye Bye Blondie" témoigne néanmoins d'un esprit toujours libre.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    TéléCinéObs

    par Florence Raillard

    Le couple Béart-Dalle est remarquable, mais la jeune Stéphanie Sokolinski, dite Soko, chanteuse et actrice déjà repérée chez Xavier Giannoli, embarque tout en indécrottable révoltée.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Télérama

    par Louis Guichard

    La réalisatrice de "Baise-moi" - et d'abord écrivaine - s'est assagie (aucune scène crue), gentiment embourgeoisée : elle raconte et filme cette fois de façon classique, sinon plan-plan. (...) Mais c'est bien la veine sentimentale, la plus risquée, la plus réussie, qui donne son épaisseur au film.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Charlotte Garson

    La puissance du gros trait ne fonctionne ici que sous un aspect, qui tient au casting : "Bye Bye Blondie" abouche les paires de lèvres les plus proéminentes du cinéma français.

    CinemaTeaser

    par Julien Munoz

    Le film ne peut compter que sur le caractère bien trempé de Béatrice Dalle pour insuffler ce petit trait d'insubordination qui lui fait tant défaut.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Critikat.com

    par Benoît Smith

    On aimerait y croire un peu, à cette histoire d'amour contrarié et subversif. Difficile quand Despentes ne fait guère mine d'y croire elle-même.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Excessif

    par Romain Le Vern

    (...) en littérature, Despentes a les mots pour traduire ce qu'elle ressent et ne les mâche pas. Au cinéma, elle semble beaucoup moins sûre d'elle, ne maîtrise absolument pas la mise en scène - c'était déjà le défaut criant de "Baise-moi" -, n'a plus aucune mainmise, même si elle veille à la bande-son (...).

    La critique complète est disponible sur le site Excessif

    Le Point

    par Florence Colombani

    Voir le site du Point

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Libération

    par Olivier Séguret

    La fureur punk de "Baise-moi" a laissé place à un cinéma d'auteur pépère et malhabile, où l'assemblage de flash-back ressemble à un croisement de lacets mal attachés.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Positif

    par Olivier de Bruyn

    Dans "Bye Bye Blondie", Virginie Despentes reste fidèle à sa manière trash et mêle sentiments exacerbés, haine de l'ordre bourgeois et colère punk, en accord avec une bande son qui renvoie à la jeunesse électrique des héroïnes. Le résultat [est] aussi sincère qu'incertain.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Studio Ciné Live

    par Laurent Djian

    Voir le site Studio Ciné Live.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Deux précieuses ridicules qui feraient passer "La Cage aux folles" pour un brûlot libertaire et subversif.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Le Figaroscope

    par Emmanuèle Frois

    Rien à sauver dans cette bluette dont les dialogues sonnent faux où les actrices jouent mal. Et où l'image est d'une laideur à pleurer. Que Virginie Despentes reprenne sa machine à écrire!

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

    L'Express

    par Julien Welter

    "Bye Bye Blondie", c'est "bye bye" la mise en scène, le jeu d'acteurs et le 7e art.

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Marianne

    par Isabelle Curtet-Poulner

    Dalle sert son jeu habituel. Béart, elle, est ailleurs. Quant au film, il a au moins le mérite de la constance : il sonne faux du début à la fin.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Ouest France

    par La rédaction

    (...) une mise en scène à l'emporte-pièce, une évocation bâclée des années 80 et surtout un amoncellement de clichés et de poncifs sur les milieux de l'art, du show-biz , de l'intelligentsia et du parisianisme en général. Un vrai plantage.

    La critique complète est disponible sur le site Ouest France

    Première

    par Frédéric Foubert

    "Bye Bye Blondie" est un naufrage absolu : seconds rôles jamais en place, faux raccords à tous les étages, reconstitution toc des 80's, Pascal Greggory en roue libre... On connaissait le nanar de l'écrivain friqué (...), voici le nanar de l'écrivain fauché.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top