Mon AlloCiné
Joy Division
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Joy Division" et de son tournage !

Joy & beauty

Grant Gee précise ses intentions : "En 1980, à l'âge de 15 ans, j'ai acheté un exemplaire d'Unknown Pleasures de Joy Division. Jamais je n'avais possédé un objet aussi beau. Et pour la première fois de ma vie, un album que j'écoutais ne crachait pas juste de simples sons mais réussissait à créer un univers en lui-même. Deux mois plus tard, alors que j'écoutais dans mon lit l'émission de John Peel à la radio, j'apprenais le suicide d'Ian Curtis et je ressentais alors un sentiment étrange de perte de mon adolescence. Outre mon travail de réalisateur et de directeur photo, la seule chose que j'aime faire est d'étudier la géographie urbaine : le sens de l'espace. Alors quand les producteurs Tom Atencio et Tom Astor et le scénariste Jon Savage m'ont approché pour collaborer sur le projet d'un documentaire sur Joy Division, il était tout naturel pour moi de le penser en termes de beauté, de perte et d'urbanisme."

Gee, un Grant nom de la musique filmée

Après avoir débuté comme prof de géographie, Grant Gee se fait connaître dans le monde du clip et du film musical. Il a réalisé le fameux documentaire sur la tournée "OK Computer" de Radiohead Meeting people is easy (1998), et co-réalisé Demon days live (captation d'un concert de Gorillaz à Manchester). Il a également signé des dizaines de clips, pour Radiohead (No surprises), Blur (Tender), mais aussi Nick Cave, Suede, The Kills ou même des Français comme Jean-Louis Murat ou le groupe Les Innocents. Réalisateur de films expérimentaux, il est aussi chef-opérateur, notamment sur le documentaire remarqué Scott Walker : 30 Century Man.

En route pour Joy

Deux longs métrages de fiction ont déjà évoqué la carrière du groupe Joy Division : 24 Hour Party People de Michael Winterbottom (2002), un film qui porte plus généralement la scène musicale de Manchester à partir de la fin des années 70, et Control d'Anton Corbijn (2007), consacré à la personnalité tourmentée du leader du groupe, Ian Curtis. A noter que Anton Corbijn apparaît dans le documentaire Joy division.

La vie Savage

Le scénario de Joy division est signé par un grand spécialiste du rock anglais, Jon Savage. Critique musical réputé, il a notamment suivi de près les Sex Pistols et le mouvement punk. Il est le co-auteur, avec l'écrivain Hanif Kureishi, d'un volumineux ouvrage sur la pop music, The Faber Book of pop.

Témoins privilégiés

Parmi les personnes interviewées dans Joy division figurent Annik Honoré, la maîtresse de Ian Curtis (interprétée par Alexandra Maria Lara dans Control) et Tony Wilson, le créateur de Factory Records, le label de Joy Division. Wilson est décédé en août 2007, peu après le tournage du film.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • The Square (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Les Nouvelles Aventures de Cendrillon (2017)
  • Knock (2017)
  • Kingsman : Le Cercle d'or (2017)
  • L'Ecole buissonnière (2017)
  • Blade Runner 2049 (2017)
  • Coexister (2017)
  • Detroit (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • Le Monde secret des Emojis (2017)
  • Thor : Ragnarok (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Ça (2017)
  • Daddy Cool (2017)
  • Zombillénium (2017)
  • Geostorm (2017)
  • Seven Sisters (2017)
  • Paddington (2014)
  • Numéro Une (2016)
Back to Top