Mon AlloCiné
    Serbis (Service)
    note moyenne
    3,0
    117 notes dont 38 critiques
    18% (7 critiques)
    16% (6 critiques)
    18% (7 critiques)
    13% (5 critiques)
    24% (9 critiques)
    11% (4 critiques)
    Votre avis sur Serbis (Service) ?

    38 critiques spectateurs

    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 130 abonnés Lire ses 2 425 critiques

    1,5
    Publiée le 10 novembre 2011
    A part son très bon casting qui dégage une certaine énergie, il n'y a pas grand chose de véritablement intéressant dans ce film philippins. Son histoire, qui parle en gros du quotidien des propriètaires et des clients d'un cinéma porno, s'avère bien vite lassante et la mise en scène manque quelques peu de générosité. Un long métrage assez spécial dans son style.
    Cathedrale
    Cathedrale

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 166 critiques

    5,0
    Publiée le 16 décembre 2011
    Serbis, Servis, adorer, patronner, s'accoupler est un film qui se hume, effluve chargée de graisse, qui se goûte, divine première bouchée annonçant un repas succulent, qui se sent et se ressent, donc. 'I LOVE YOU' dit elle à son reflet pourpre, tranquillité factice, inattegniable en un tel lieu, cinéma VIVANT farci de débauches, douces amères, mère, trempe ta honte dans l'eau débordante des toilettes, et fait fi de la bobine qui tourne ... Râles moites susurrés entre deux sièges, jeunes corps dessinés à coups de queues, Mendoza nous propulse avec une facilité toute déconcertante, irritante même, dans son film, dans son oeuvre, au sein de son spectacle, son bordel. Scotchés à leurs partenaires, les protagonistes s'autoriseront tout de même quelques instants d'innocence lorsque l'animal piétine[rat] le devant de l'écran. La chèvre s'échappe, les rires s'évincent, le jeune père fuit.. et puis?
    BlueVelvet88
    BlueVelvet88

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 13 novembre 2008
    C'est à une véritable expérience cinématographique que nous invite le réalisateur philippin Mendoza. Une journée dans la vie d'une famille, d'un cinéma. Une journée aux Philippines. Evidemment ça casse tous les codes narratifs classiques, mais si on ouvre ses yeux, ses oreilles, (son nez presque...), on y est ! Eveilleur des sens, merci Brillante Mendoza !
    orties
    orties

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 120 critiques

    5,0
    Publiée le 21 novembre 2008
    Au centre de ce film la fabuleuse Nanay Flor, pour qui rien ne va plus.....son cinéma "Family" mais qui est devenu un ciné porno où les jeunes garçons offrent leur "servis" bat largement de l'aile, un de ces "garçons" (le sien ou pas peut importe pour elle) se retrouve avec une petite amie enceinte, et elle perd son procès contre son mari. Et au milieu de cette ville poussiéreuse, bruyante sans arrêt, on suit avec attachement tous les déboires de cette famille recomposée qui essaie malgré tout de survivre. Un film plein d'humanité et plein de bruit et de fureur.
    Sergio S
    Sergio S

    Suivre son activité 8 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 2 février 2009
    Film excellent ! Voyange au Philipines assuré. Ce film respire la réalité. Le réalisateur propose un cinéma dfférent et captivant.
    GenLiu
    GenLiu

    Suivre son activité Lire ses 16 critiques

    5,0
    Publiée le 8 octobre 2009
    Excellent! J'ai été totalement conquit pour ce film dépeignant l'histoire de cette famille que j'ai trouvée définitivement attachante. Tous les acteurs sont excellents et j'ai ressentie dés les premières minutes les mêmes sensations que quand je vais la-bas. Par contre 12 ans et plus???? Je pense que l'organisme qui définit ce paramètre devaient être en grève ou sortait d'une soirée bien arrosée... Un film génial donc mais pour adulte...
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juin 2012
    Pour le sujet, et pour la manière dont il est filmé, "Serbis" fait penser au film de Jacques Nolot, « La chatte à deux têtes ». On a toute les variantes du sexe interlope ou non, tarifé ou non, gravitant dans une salle de cinéma porno et autour. Dans les deux cas c’est filmé avec un naturel et une vérité qui transcendent tout ce qui pourrait être sordide (surtout dans le film philippin où la prostitution est omniprésente, et où le délabrement de la salle est bien avancé). La limite du film français était d’être un exercice de fiction, avec un dispositif très déterminé (les actions dans une salle de cinéma au regard de la projection porno) alors que le film de Mendoza a une histoire bien étoffée, où est très bien captée la vie d’une métropole de l’Asie pauvre, où toute l’existence d’une famille est mise en scène, bref, où le souffle de la vie passe bien mieux, avec même ce qu’elle peut avoir d’incongrue (une chèvre égaré devant l’écran de projection…). C’est surprenant et culotté. A voir donc.
    Uncertainregard
    Uncertainregard

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 935 critiques

    3,0
    Publiée le 14 janvier 2014
    Le retour du cinéma Philippin sur la scène mondiale ne fait pas dans la demi-mesure ! Brillante Mendoza fait partie de cette nouvelle vague de jeunes réalisateurs qui n’ont pas froid aux yeux et qui ont su s’entourer d’acteurs encore plus motivés pour se lancer dans des œuvres assez troublantes. Pourtant le sujet de ce film est bien connu et plutôt commun aux Philippines et c’est un cadre idyllique pour le cinéma. Vu les faibles moyens, ne vous attendez à une grande mise en scène. C’est intégralement tourné en caméra à l’épaule et il faut souligner en à peine deux semaines ! C’est d’ailleurs dur à croire car les plans séquences sont particulièrement longs donc on peut déjà mettre en exergue la direction des acteurs de Mendoza. Maintenant l’histoire n’est pas franchement passionnante, simple portrait d’une famille qui s’occupe de cette endroit dégradant où se croisent aussi bien les enfants que les prostitué(e)s et autres pervers homosexuels ou autres…Attendez-vous à deux scènes de rapports non simulés dans cet atmosphère suffocant qui imbibe cet endroit sale et repoussant mais tout à fait fascinant…
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 986 critiques

    2,5
    Publiée le 12 novembre 2008
    On a reproché à l'auteur un récit excessivement glauque, un style amateuriste, une imagerie criarde et une bande-son assourdissante, les bruits de rue (klaxons, circulation) dégageant un volume de décibels particulièrement éprouvant. Mais des digressions insolites tempèrent un faux naturalisme : ce sont les images d'une (vraie) chèvre devant l'écran, suscitant un mouvement de panique dans la salle, ou celles d'un furoncle, symbole du caractère imprévisible du quotidien. Voilà tout compte fait un film d'atmosphère audacieux mais efficace (ses 90 minutes défilent vite).
    Photo-cineaste
    Photo-cineaste

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 571 critiques

    1,0
    Publiée le 13 novembre 2008
    Je sort du cinéma. Une chose qui m'a choqué d'entrée. Aucun avertissement pour ce film. Il aurait du au moins être interdit minimum aux moins de 12 ans. Je ne m'attendais pas du tout à voir les scènes que j'ai vu. Certaines très inconfortable. En plus a côté de moi il y avais un vieux tout sourire dans le ciné. Limite si il n'avais pas la gaule. Du coup, ses scènes que je trouve un peu trop vulgaire et malsaine, même pour ce genre de film. Fait que je n'ai pas aimé cette histoire, enfin j'ai bien aimé l'histoire de cette famille, mais pas le film.
    diehard5
    diehard5

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 482 critiques

    1,0
    Publiée le 16 juillet 2010
    Ce voyage au bout de la nuit philippine symbolisée par un vieux cinéma détourné de sa vocation première aurait pu être passionnant. Il n’en est rien. La faute à une intrigue fluette, des personnages vidés avec une précision chirurgicale de tout pouvoir attractif : on reste étranger à ce film qui paraît un exercice de style un peu vain. Quelques scènes explicitement montrées. Mais pour quel résultat ?
    Bayram
    Bayram

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 27 critiques

    1,0
    Publiée le 27 février 2009
    Un film que je n'ai pas trop aimé, pourtant l'idée était bonne. Cette histoire de prostitution, où on frise l'inceste (et encore, je suis gentil là) en devient vulgaire, dégoûtante. L'homosexualité ne m'a jamais dérangé, mais là, montrés des teub (c'est une forme de censure ^^) à outrance.. Voilà quoi. Allociné n'a pas jugé qu'il fallait mettre en garde, je le fais : Âmes sensibles s'abstenir. 3/10 (le mec qui était assis à coté de moi s'est barré de la salle, outré ^^)
    Hakim G
    Hakim G

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 655 critiques

    3,5
    Publiée le 26 février 2011
    Totalement moderne, Brillante Mendoza va redonner un souffle au cinéma Philippin.
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 988 critiques

    3,5
    Publiée le 21 octobre 2013
    L'intérêt du film réside moins dans l'histoire que dans le tableau social. Le cinéma porno, vaste édifice aux recoins glauques, est un microcosme où évoluent enfants, ados, squatters, prostitués, clients... La vie de famille, tourmentée, s'inscrit dans cet univers foutraque, où toutes les pulsions semblent se mêler naturellement. Brillante Mendoza a le don d'aborder des problématiques familiales ordinaires dans un environnement extraordinaire, comme si de rien n'était. Il le fait dans un style réaliste relativement cru, parfois cocasse, mêlant l'intime et le social, le monde intérieur et le monde extérieur : chuchotements dans les couloirs, corps qui se rapprochent dans l'ombre, en opposition à une rue lumineuse, grouillante et bruyante. Au final, Serbis dépeint une société en pleine confusion, entre traditions familiales, processions religieuses et sexualité débridée. Une certaine décadence sous l'angle de la banalité quotidienne. Étonnant.
    rayonvert
    rayonvert

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 253 critiques

    3,0
    Publiée le 19 décembre 2015
    Conquis par la mise en scène de Brillante Mendoza mais par encore je suis resté extérieur à l'histoire. Cette famille est attachante mais je ne me suis pas senti concerné par leurs vies.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top