Mon AlloCiné
    Le Chat à neuf queues
    note moyenne
    3,6
    191 notes dont 35 critiques
    9% (3 critiques)
    29% (10 critiques)
    51% (18 critiques)
    11% (4 critiques)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Le Chat à neuf queues ?

    35 critiques spectateurs

    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 1 064 critiques

    3,5
    Publiée le 23 octobre 2013
    Toujours dans ma série des giallos que je découvre avec enchantement depuis quelques mois seulement avec ici un film plus proche du policier que du fantastique. Le style est propre et sans accrocs, le lien narratif avance inlassablement et captive son spectateur par tous ses sens. Un style particulier et unique qui pour moi approche l'excellence quand Argento y ajoute une touche de fantastique (Suspiria et phenomena notamment).
    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 15 critiques

    2,5
    Publiée le 18 août 2019
    Il doit y avoir un effet de lassitude avec le cinéma d’Argento: chaque nouveau film que je découvre me paraît un peu moins bon que le précédent, plus tiré par les cheveux, moins beau, plus ennuyeux. Celui-ci réserve encore quelques belles idées de mise en scène, mais l’histoire m’a laissé complètement indifférent et le temps m’a paru bien long!
    Sid Nitrik
    Sid Nitrik

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 313 critiques

    3,5
    Publiée le 19 avril 2014
    Un peu moins typé giallo que « L'oiseau au plumage de cristal », ce deuxième volet de la « trilogie animalière » de Dario Argento n'en demeure pas moins un bien bon thriller sombre. Encore une fois l'intrigue est tout à fait convaincante, le suspense bien mis en place et l'ambiance toujours très étrange. La force du film réside également dans la capacité du réalisateur à brouiller les pistes pour surprendre efficacement son spectateur. L'acteur Karl Malden, bien connu des amateurs de westerns, livre une très bonne prestation dans la peau d'un journaliste aveugle particulièrement perspicace. On regrette juste quelques légères invraisemblances (aucun témoin pour le meurtre sur le quai de la gare à une heure de pointe...mouais), un degré d'angoisse un peu moindre que l'épisode précédent ainsi qu'un final un peu expéditif. Mais « Le chat à 9 queues » retombe globalement bien sur ses pattes et s'inscrit dans la liste des petits thrillers sans prétention se laissant bien suivre.
    floure
    floure

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 25 critiques

    4,0
    Publiée le 30 décembre 2014
    Le Chat à neuf queues est un très bon Giallo réalisé par Dario Argento (son second long métrage) qui fait partie de la trilogie animalière composée également de l'Oiseau au plumage de cristal et de Quatre mouches de velours gris... Ou on trouve une distribution Internationale qui se compose de James Franciscus qui joue Carlo Giordani le journaliste qui enquête sur la mort d'un généticien... Karl Malden (excellent) qui joue Franco Arno un aveugle assez ambigu... la très jolie actrice Francaise Catherine Spaak... l'acteur Allemand Horst Frank (Les Tontons Flingueurs) qui joue le Dr. Braun.... l'actrice Italienne Rada Rassimov qu'on a put voir dans Le Bon, la Brute et le Truand où elle interprète une prostituée frappée par Sentenza (joué par Lee Van Cleef) et Aldo Reggiani un acteur italien (La Femme du dimanche et Qui a tué le chat ? de Luigi Comencini) qui n'a rien a voir avec Serge Reggiani le comédien et un chanteur français d'origine italienne... Et (pour la seconde fois) le grand Ennio Morricone a la musique...A noter que les mains du tueur sont celles de Dario Argento et qu'un chat à neuf queues est un instrument de torture - un fouet - composé d'un manche de bois de 30 à 40 cm de long auquel sont fixées neuf cordes ou lanières de cuir d'une longueur qui varie de 40 à 60 cm dont chaque extrémité mobile se termine par un nœud... Un très bon Giallo (peut être pas le meilleur) mais superieur a beaucoup d'autres (voir les derniers films du cinéaste)... a voir (tout de même) absolument.
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 230 abonnés Lire ses 395 critiques

    3,0
    Publiée le 15 juin 2013
    Le chat à neuf queues suit en enquête policière passionnante, bien que relativement classique dans sa construction. Bien que l'on passe un bon moment, j'en attendais légèrement plus de cet Argento, notamment après avoir vu le chef-d'oeuvre "Suspira" ainsi que "l'oiseau au plumage de cristal". A part les quelques bonnes idées de mise en scènes, "le chat à neuf queues" est finalement un film assez anecdotique.
    Kuku458882597
    Kuku458882597

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 122 critiques

    5,0
    Publiée le 2 février 2008
    Un peu moins bon que "Les frissons de l'angoisse", ce thriller horifique de Dario Argento est tout de même d'une éfficacité terrifiante. Une nuit, une personne, on ne sait si c'est un homme ou pas, car l'action se passe à la première personne, s'introduit dans les labos de l'institut de recherches scientifiques. Le lendemain à l'arrivée de la police italienne et d'un journaliste nommé Carlo Giordani, on apprend que rien n'a été volé. Un suspence digne des plus grands films policier, des meutres choquant, qui amènent du piment dans le film mais également un certain divertissement pour que le spécatateur puisse apprécier et jouir du talent de Argento en qualité de meurtre. "Le chat à neuf queues" est sans aucun doute un grand film mais la fin est trop rapide. Bravo tout de même.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    3,0
    Publiée le 5 août 2013
    Le deuxième volet de la « trilogie animale » est moins marquant que L'Oiseau Au Plumage De Cristal car de facture plus classique. A trop vouloir prendre son public à contre-pied Dario Argento perd une partie de son identité et livre une œuvre plus proche du thriller traditionnel que du giallo. Cela n’empêche pas l’enfant terrible du cinéma italien de nous démontrer tout son talent pour faire monter le suspense dans quelques scènes particulièrement stressantes.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    4,0
    Publiée le 18 février 2008
    Une intrigue passionnante transcendée par l’incroyable stylisation visuelle et sonore de Dario Argento mais qui pêche légèrement lors d’un final peu convaincant. Cela dit, la tension créée par certaines séquences (notamment celle dans la tombe) et la grande qualité de l’interprétation relèvent le niveau déjà très élevé de ce second film du maître Dario Argento qui présentait déjà toutes les obsessions de son auteur. Un essentiel, point barre.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 1 octobre 2012
    J'ai découvert Dario Argento avec L'oiseau au plumage de cristal que j'ai énormément apprécié aussi j'avais vraiment hâte de découvrir ses deux films suivants explorant encore le genre giallo. Le chat à neuf queues se distingue du précèdent par sa tonalité plus classique qui se rapproche plus du cinéma américain par moments. Pour autant, ça reste un thriller très efficace. Dario Argento n'a pas son pareil pour installer le suspense et il offre encore quelques plans originaux qui lui donnent une identité propre. Le fait d'inclure un non-voyant au coeur de l'enquête est vraiment une bonne idée.
    MemoryCard64
    MemoryCard64

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 24 critiques

    3,0
    Publiée le 7 juin 2016
    A la sortie de son deuxième film, Dario Argento avait défini son propre style, mais celui-ci était encore jeune et parfois hésitant. De ce fait, Le Chat à neuf queues présente quelques lourdeurs mais il n'en est pas moins intéressant. L'histoire s'inscrit dans la lignée des grands giallo et suit les aventures d'un journaliste qui cherche à démasquer le responsable d'une série de meurtre. Bien que le déroulement de l'enquête soit relativement simple, le cinéaste fait en sorte que le spectateur se prête au jeu du whodunnit en faisant tomber les soupçons sur plusieurs personnages clés. Ces incertitudes restent un peu trop molles pour qu'on sente véritablement le danger planer au dessus du héros, mais le doute s'installe parfois suffisamment pour créer une tension très hitchcockienne (le passage dans le caveau par exemple). En outre, ce sont principalement les apparitions du tueur qui rendront l'ensemble dynamique. Le réalisateur le fait intervenir grâce à une vue à la première personne. Ce procédé est vu et revu, mais il prend ici toute sa force grâce à la mise en scène, et plus particulièrement aux décors. Ces derniers sont rendus abstraits par les mouvements de caméra. Lors d'un seul plan long, l'appareil panote, recule et avance, tout en filmant l’obscurité pendant de longues secondes, ce qui brouille totalement les repères spatiaux. De plus, le montage brutal prend souvent le spectateur par surprise lors des changements de scène. L'apparition soudaine d'un gros plan sur l’œil du tueur avec en fond le bruit d'un appareil photo est saisissante, et en dit long sur la pulsion scopique du personnage. Argento n'a rien laissé au hasard. Il est donc regrettable que ces qualités soient ternies par le fait que le film termine sa course à bout de souffle. Les vingt dernières minutes prennent trop de temps pour conclure l'enquête, c'est un peu indigeste. Le Chat à neuf queues reste quand même de bonne facture et est plutôt accessible, pour peu que le côté production italienne fauchée et kitsch ne vous fasse pas peur.
    Spike7
    Spike7

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 165 critiques

    3,5
    Publiée le 29 juin 2011
    Un giallo aux personnages attachants et à l'intrigue bien ficelée .
    babar3
    babar3

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 532 critiques

    4,0
    Publiée le 7 octobre 2011
    Le scénar est travailler, les acteurs ont parfois des minutes d'inatention, sinon ça va à se niveau. La musique est sympa, la réalisation est super avec de merveilleuse images.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 219 abonnés Lire ses 4 836 critiques

    3,0
    Publiée le 8 mai 2013
    En revoyant ce thriller transalpin je reste sur ma première impression c'est-à-dire bien qu'il y ait une atmosphère particulière, des idées et qu'Argento peaufine son style Le Chat à neuf queues semble une version moins réussie de L'Oiseau au plumage de cristal. Bon ce film a un certain charme mais on peut aussi trouver que son esthétisme a vieilli il n'en reste pas moins que Le Chat à neuf queues est un bon giallo ; on apprécie la présence de Karl Malden qui avec la jeune fille sont des personnages auxquels on s'attache très facilement. Donc un Argento faisant partie de ses bons films. Sinon encore un truc la scène ou le gars met son imperméable après avoir fait l'amour et propose du lait à sa conquête a quelque chose de très décalée et saugrenue par rapport au reste du métrage.
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 570 critiques

    4,0
    Publiée le 12 novembre 2012
    Du grand Dario....Enquete bien ficelé,un tout bon "giallo" comme il savait le faire.
    moonboots
    moonboots

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 166 critiques

    2,5
    Publiée le 15 juillet 2009
    un thriller un peu loupé mais qui se laisse voir jusqu'au bout
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top