Mon AlloCiné
Money
Note moyenne
2,8
18 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Parisien
  • Libération
  • Ouest France
  • Première
  • Transfuge
  • Le Figaro
  • Paris Match
  • Voici
  • Critikat.com
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Express
  • Positif
  • Le Journal du Dimanche
  • Studio Ciné Live

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

18 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Claudine Levanneur

Un polar efficace qui clame haut et fort que l’argent ne fait pas le bonheur.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un vrai film noir, qui suit la forme et l’esprit du genre, porté par un scénario solide, des acteurs convaincants et une réalisation sans esbroufe : pas si mal…

Le Parisien

par Catherine Balle

Apre, glauque et brillamment mis en scène.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Libération

par Luc Chessel

Imaginez un polar français bien ficelé, et qui ne serait affligé d’aucun sursaut de psychologie ou de morale mal placées, puis avouez que cela vous fait un peu envie : vous avez devant vous un film au réalisme noir ; aussi noir que le permet le réalisme, aussi réaliste que le permettent les vieilles règles louches du noir au cinéma.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Ouest France

par Cédric Page

Sombre à souhait, mis en scène de façon précise et efficace, le film offre un plaisir que, dans le registre du film noir français, seules les oeuvres de Jacques Audiard savent procurer aujourd'hui.

Première

par Gérard Delorme

En dépit de moyens limités, Money s'appuie sur un scénario d'une densité exceptionnelle, que valorise une mise en scène sobre et précise et une direction d'acteurs sans faute.

La critique complète est disponible sur le site Première

Transfuge

par Nathalie Dassa

Babluani livre un thriller crépusculaire sans répit et plein de verve sur les inégalités sociales, le pouvoir et la corruption.

Le Figaro

par La Rédaction

Le Géorgien Gela Babluani, 38 ans, s'était fait remarquer en 2005 dès son premier long-métrage: 13 (Tzameti). Tourné au Havre, Money, le quatrième film du fils du cinéaste Temur Babluani (ours d'argent à Berlin en 1993 pour Le Soleil des veilleurs), est moins abouti.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Paris Match

par Yannick Vely

"Money" ne révolutionne donc pas le genre mais il n'en a pas non plus la prétention et dresse un portrait en creux de la ville du Havre, des riches quartiers aux zones portuaires.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Voici

par La Rédaction

Une tragi-comédie noire et sociale au casting solide.

Critikat.com

par Benoît Smith

Babluani doit affronter un problème commun à ce genre de film se flattant d'être borné à se mouler efficacement dans les règles d'un genre : la difficulté de se détacher de l'application complaisante de ce moule, d'y insuffler un supplément d'âme.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Monde

par Thomas Sotinel

Certes, Le Havre est filmé dans toute sa noirceur de décor de polar, mais l’intrigue – un politicien véreux se fait braquer par un trio à la dérive – convenue et invraisemblable et les conventions du genre pèsent lourd.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Du Olivier Marchal tendance grouchomarxiste.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

par Jacques-Antoine Maisonobe

Autour d’un canevas de thriller, le film dépense beaucoup d’énergie à essayer de justificer sa cohérence, au prix de la crédibilité de ses personnages.

L'Express

par A.L.F.

Après une première demi-heure inquiétante où le réalisateur parvient à installer une ambiance inquiétante, le film part totalement en vrille.

Positif

par Bernard Génin

Pour être vraiment haletant, le polar demande un minimum de vraisemblance. Dommage pour les comédiens, particulièrement Anouk Grinberg, trop rare au cinéma.

Le Journal du Dimanche

par S.J.

Ce thriller provincial sur fond de lutte des classes patine à la mesure de ses héros Pieds nickelés. Les multiples rebondissements prêtent à sourire. Le casting prestigieux sert des rôles souvent archétypaux.

Studio Ciné Live

par Véronique Trouillet

Ce nouveau thriller de Gela Babluani tourne tellement à la comédie qu'on peine à le prendre au sérieux.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top