Notez des films
Mon AlloCiné
    The Club
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "The Club" et de son tournage !

    Récit autobiographique

    Le film de Neil Thompson est tiré de l'oeuvre de Geoff Thompson, Watch my back. Ce récit autobiographique revient sur l'enfance et la vie " explosive " du scénariste, marqué par son expérience de videur de boîte de nuit. L'ouvrage, qui a remporté un immense succès, a été élu best seller par le Sunday Time. Etant très pris par son travail, l'écrivain utilisait ses pauses déjeuner et ses moments de libres pour écrire quelques lignes. Et pour ne pas être mal vu il se cachait... aux toilettes !

    Profession : videur de boîte de nuit

    Deux des membres de l'équipe du film ont un passé de videur de boîte nuit. Un exercice qui aura forcément eu un impact sur le film... Le scénariste Geoff Thompson a travaillé dans le milieu de la nuit pendant plusieurs années. Il va alors découvrir la psychologie de ce métier, où règne la loi du plus fort. Jusqu'au jour où une agression tourne mal. Après la mort de son collègue et ami, il se décide à écrire un livre. C'est comme ça qu'est né Watch my back, récit autobiographique. De même, Colin Salmon, qui interprète le rôle de Louis, a également été videur dans un Club de jazz.

    Quand le scénariste s'inspire coach...

    Les quatre acteurs, Mel Raido, Colin Salmon, Shaun Parkes et Scot Williams, ont dû subir un véritable entrainement physique pour rentrer dans leurs personnages. Geoff Thompson. Le scénariste et écrivain a lui-même donné un maximum de conseils aux acteurs puisqu'il enseigne depuis plusieurs années les arts martiaux et autres disciplines d'Extrême Orient.

    Geoff Thompson sur tous les fronts

    Après videur de boite de nuit, professeur d'arts martiaux et écrivain, Geoff Thompson, avec The Club, réalise sa première expérience de long-métrage en tant que scénariste. Il a déjà écrit plusieurs courts, dont Bouncer, qui met en scène l'acteur Shaun Parkes, qui interpréte ici le rôle de Rob.

    Un producteur " frileux " au départ

    Le producteur Martin Carr n'avait, au départ, aucune envie de lire le livre de Geoff Thompson. Peu friand des histoires de violence et de gangsters, il ne voulait pas " cautionner un voyou ", selon ses propres termes. Il s'est finalement allé à la lecture et à tout de suite accroché avec l'histoire, " c'était incroyable ". Il a envoyé le projet de Watch my back au réalisateur Neil Thompson, qui s'est senti très enthousiaste à l'idée d'adapter l'histoire sur grand écran.

    Lieu de tournage

    L'essentiel de l'action du film se déroule dans une boîte de nuit, le club Valhalla, conçu pour les besoins du tournage. Il a été construit dans l'est de Londres, dans les studios Three Mills. Le responsable des décors, Simon Godfrey, a voulu en faire " un espace éblouissant (...) il devait y avoir des néons et des miroirs partout. Je voulais une sorte d'élément en 3D ".

    Les costumes

    Les costumes des personnages, dignes des années 80, se veulent en totale adéquation avec les couleurs du Club. Sam Dightam, costumier, explique " La tenue des hommes se résume en gros aux chapeaux de feutre ronds et aux bretelles et on a choisi comme couleurs thématiques le rouge, le bleu roi et le violet. Elles sont toutes liées au décor de la boîte de nuit pour donner l'idée que les gens et la boîte forment une seule et même personne. "

    Des investisseurs à l'écran

    Les investisseurs du film ont jouer un rôle intéractif dans l'histoire du film puisque bon nombre d'entres eux apparaissent à l'écran en tant que figurants. C'est le cas de Paul Coe, qui raconte "J'ai commencé à me sentir intégré à l'équipe parce que les gens se voyaient tous les jours et je suis devenu impliqué dans le tournage."

    Le mode de financement du film

    Le financement de The Club fait figure d'originalité par rapport aux autres films. Traditionnellement, les films pré-vendent leurs droits à différents territoires d'une part et récupèrent une partie du financement par des banques ou structure similaire d'autre part. Or, le film de Neil Thompson est le fruit d'investissements privés et de la ville. La société de production peut donc conserver les droits d'exploitation et les investisseurs seront rémunérés en fonction du succès du film. "C'est un investissement à haut risque, mais avec un fort potentiel de récompense" précise l'un d'entre eux.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 1917 (2019)
    • Jojo Rabbit (2019)
    • The Gentlemen (2020)
    • Le Prince Oublié (2019)
    • Scandale (2019)
    • Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (2018)
    • Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn (2020)
    • Bad Boys For Life (2019)
    • Les Traducteurs (2018)
    • Le Lion (2019)
    • La Voie de la justice (2020)
    • Le Voyage du Dr Dolittle (2020)
    • Ducobu 3 (2019)
    • Sonic le film (2020)
    • L'Appel de la forêt (2020)
    • Parasite (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • #Jesuislà (2019)
    • Selfie (2018)
    • Invisible Man (2020)
    Back to Top