Mon AlloCiné
    Weekend of a Champion
    note moyenne
    3,9
    85 notes dont 10 critiques
    20% (2 critiques)
    30% (3 critiques)
    40% (4 critiques)
    10% (1 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Weekend of a Champion ?

    10 critiques spectateurs

    funky cinéphile
    funky cinéphile

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 83 critiques

    4,0
    Publiée le 31 décembre 2013
    Monaco. Le temps du grand prix de Formule 1, au mois de mai 1971. Ce documentaire, filmé par Roman Polanski raconte l'histoire d'une amitié, entre deux copains de la même génération, l'un risquant sa vie et l'autre filmant celle de ses contemporains. Sans rien dévoiler du film, l'ambiance seventies et glamour qui caractérise l'univers de la formule 1 est plantée comme fil conducteur dès le début: Jackie Stewart, as du volant de l'époque au look de marin pêcheur, se rend à pied vers les stands, accompagné de son incendiaire compagne, Helen, sous les vivats d'une foule de fans de ces héros domptant leurs furieux bolides... Le grand prix de Monaco m'a toujours fait un effet particulier sans que je sache vraiment pourquoi. C'est une course esthétique, sonore, architecturale où les tours et les immeubles posés en désordre dans la minuscule principauté font résonner les hurlements des voitures de course pendant une heure trente. Je l'ai découvert, enfant, à la télévision, quand les regrettés José Rosinski et Bernard Giroux y allaient de leurs commentaires imagés; j'y ai connu mes héros d'adolescence, qui ne furent ni Cure, ni les Pixies, ni Telephone mais Prost, Pironi, Laffite, Lauda, Rosberg, Patrese et tous leurs copains. Voir cette ville, frontière de la French Rivieira, berceau de la séduction, repaire de têtes couronnées se transformer pour un week-end en champ de bataille mécanique où des chevaliers cagoulés et casqués allaient s'affronter sur ce ring sinueux et vallonné dans un vacarme assourdissant, me fascinait purement et simplement. "Weekend of a champion" nous offre donc l'occasion de suivre au plus près Jackie Stewart de sa chambre d'hôtel au baquet de sa monoplace, avec comme guide son pote Polanski, fin observateur et plein d'amicales attentions. On découvre un homme à la fois fantaisiste et professionnel, cherchant la concentration, évoquant avec François Cevert ses secrets mécaniques; on remarque que le tracé du circuit était plus simpliste, plus rapide aussi. On tremble à l'idée de voir à quel point la sécurité était aléatoire, les passants pouvant se balader sur les trottoirs pendant que les concurrents les frôlaient à toute blinde au centimètre près. Malgré son expérience, l'angoisse des essais du samedi tenaille Stewart, la pluie battante ne le rassurant évidemment pas. Puis la course commence. La longue montée suivant la ligne de départ offre une image saisissante, celle de cette horde de métal, fonçant vers le casino, dangeureusement groupée, avec le même dessein: gagner pour approcher la grâce, celle du Prince Rainier. Petit passage touchant de ce documentaire, la rencontre hasardeuse de Stewart et de Fangio, pendant les essais où l'on s'aperçoit que les deux hommes s'intimident mutuellement et où l'argentin retraité n'a pas oublié d'être à la pointe de l'élégance vestimentaire. Avec le recul, Jackie Stewart se retourne vers ces années de gloire, en expliquant à son cinéaste de copain qu'aujourd'hui, on ne se tuait plus en Formule 1 et qu'il avait perdu nombre de ses copains et collègues quand la modernité et une certaine forme de raison ne s'étaient pas encore mêlé de tout ça. Sa formule, teintée d'un éclat de rire complice, est parlante: " Avant la F1 était dangeureuse et le sexe ne l'était pas, aujourd'hui, c'est le contraire". J'aurais adoré être pilote de course, même avec les risques que ce jeu comporte et je me laisse même dire, pour une fois, que je crois que je n'aurais pas été mauvais...
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 557 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    3,5
    Publiée le 4 novembre 2014
    Pour le passionné de Formule 1 que je suis(même si celle-ci est en crise actuellement,je le reconnais),impossible de passer à côté de ce documentaire qui a mis plus de 40 ans à sortir de l'oubli. Monaco 1971. Roman Polanski passe un week-entier aux côtés du grand champion Jackie Stewart(qui finira 3 fois champion du monde). Plus qu'une plongée dans le microcosme de la F1,ou dans la cuvette de Monte-Carlo,"Weekend of a champion" représente le témoignage d'une époque insouciante et ouverte,alors même que les morts s'entassaient sur les pistes. La notion de danger n'avait rien de comparable avec celle édulcorée de maintenant. Stewart est immédiatement attachant lorsqu'il décrit la trajectoire parfaite avec du pain grillé,assis en slip dans sa suite,face à un Polanski même pas surpris! Autres grands moments:la conversation dans les stands avec François Cevert ou la rencontre impromptue avec Fangio. La dernière demi-heure fait retrouver les deux compères en 2012,liés par la perte de nombreux proches,et effarés par l'évolution sociétale depuis 40 ans. Incontournable.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 20 critiques

    5,0
    Publiée le 24 août 2017
    1971, un week-end à Monaco avec le pilote de F1 Jackie Stewart, sa femme helen et son ami Roman Polanski. Un superbe Documentaire de Roman Polanski qui ravira les amateurs de sport auto. Nous assistons aux premiers essais de F1 sous la pluie avec un tour caméra embarquée dans la Tyrell de Jackie, Course de F3, des échanges avec ken Tyrell et François Cevert son coéquipier, seconde séance d'essais le vendredi sur le sec et enfin la course … Aperçus de Henri Pescarolo, Jo Siefert, Graham Hill, J.E. Fangio … De superbes images, des réflexions et commentaires hyper intéressants du champion du monde écossais en 71. Un émouvant final ou 40 ans après, Jackie Stewart et Roman Polanski évoquent cette époque.
    henri G.
    henri G.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2013
    Je viens de sortir de la salle et ce film est un vrai régal. C'est authentique, il n'y a aucun commentaire, c'est le véritable reflet de la "vraie vie" sur un grand prix des années 70. De nombreux passages comme un dialogue entre Graham HILL et Jackie STEWART sont des moments forts, de même que les dialogues entre Jackie et François CEVERT. Après le documentaire, le film dure encore près de 30mn avec un dialogue entre ROMAN POLANSKI et STEWART de nos jours dans la même suite d'hôtel où était Stewart en 1971. Ce film me rappelle un autre film du même style qui retrace la saison 1974 de grand prix moto qui s'appelle "le cheval de fer". Il est vraiment dommage que ce film soit diffusé dans aussi peu de salles, pour les passionnés, je conseille de ne pas manquer le DVD. Il est également agréable de pouvoir entendre le son des moteurs sans que celui-ci ne soit couvert par de la parole, on en prend plein les oreilles et c'est bon !!! Pour ceux qui le peuvent, courez le voir !!!
    Antoine Bonino
    Antoine Bonino

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 104 critiques

    3,5
    Publiée le 20 octobre 2014
    Polanski nous offre ici un film documentaire sur la F1 des années 70 avec un focus sur Jackie Sterwart, de belles images de courses de l'époque avec même quelques caméras embarquées, des discussions techniques qui nous plongent au cœur d'un weekend de grand prix princier et des impressions à chaud entre pilotes ou confiées au réalisateur.. Le tout donne un film précis et auquel on se laisse prendre.
    davidgainsbourg
    davidgainsbourg

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 128 critiques

    2,5
    Publiée le 15 septembre 2014
    Un bon document pour les passionnés de F1. L'adrénaline, la mécanique et les filles sont les moteurs de ce sport très particulier...
    CrackO DingO
    CrackO DingO

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 602 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mars 2017
    Belles images d'époque et long monologue de Jacky Stewart. Fan de F1, ne passez pas à côté! ----Mars 2017----
    Skamonak
    Skamonak

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 190 critiques

    3,5
    Publiée le 3 décembre 2014
    Super documentaire sur un pilote tellement attachant, professionnel, passionné et simple. Et en plus sur le plus beau des grands prix!!! Très bonne idée à l'époque d'avoir décidé de suivre Stewart. 40 ans après c'est toujours amusant de voir l'évolution surtout en matière de sécurité !!!!
    gibernau15
    gibernau15

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 22 décembre 2014
    très bon documentaire, en plus superbement bien filmé et fait pour l époque. l'on se rend compte des risques que ces pilotes prenaient a l'époque.
    Pierre C
    Pierre C

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 420 critiques

    3,5
    Publiée le 7 janvier 2015
    Tous les passionnés de F1 se doivent de voir ce film-reportage sur un weekend de course aux côtés de Jackie Stewart (trois fois champions du monde) sur le circuit le plus mythique de la Formule 1 : Monaco. Roman Polanski nous plonge parfaitement dans l'intimité du pilote et dans le monde du sport automobile qui est totalement différent de ce que l'on connait actuellement. La fin du film est surtout très intéressante avec la discussion entre le réalisateur et le pilote plus de 40 ans après sur la Formule 1 de nos jours. Weekend of a Champion est un film qui ravira tous les passionnés de sport automobile et qui s'adresse (malheureusement?) surtout à eux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top