Notez des films
Mon AlloCiné
    Biutiful
    note moyenne
    3,7
    2343 notes dont 436 critiques
    répartition des 436 critiques par note
    78 critiques
    137 critiques
    123 critiques
    56 critiques
    32 critiques
    10 critiques
    Votre avis sur Biutiful ?

    436 critiques spectateurs

    Gabith666
    Gabith666

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 789 critiques

    4,5
    Publiée le 16 février 2015
    Que dire... C'était "biutiful"! Des acteurs justes, une jolie bande son, une histoire humaine et touchante sur la paternité mais aussi très sombre. Un drame puissant quoi! De quoi faire couler ses larmes.
    p2dia
    p2dia

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 14 critiques

    3,0
    Publiée le 19 janvier 2011
    Joli travail que nous propose ici Iñárritu, avec une approche de l'Espagne comme on n'en voit pas assez souvent. Ses bas fonds, ses trafics, ses immigrés clandestins, la galère que vivent la plupart des Espagnols pour survivre aujourd'hui, dans un pays où la chaleur et la joie de vivre ne suffisent plus. C'est d'ailleurs probablement la raison pour laquelle tout est si sombre dans ce long métrage, à part quelques rayons de soleil qui laissent espérer une vaine sortie de la misère que traverse notre héros, l'ambiance générale est en accord parfait avec le propos du cinéaste. Certes, ça fout quand même un peu le cafard, mais de pertinentes touches de poésie et d'étrange nous permettent de ne pas laisser tomber Javier Bardem dans sa traversée du désert [...] Lire la suite : http://jediscajenedisrien.blogspot.com/2010/11/biutiful-alejandro-gonzalez-inarritu.html
    llehuede
    llehuede

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 395 critiques

    4,0
    Publiée le 20 novembre 2010
    L'on se laisse prendre par la noirceur de ce beau film.Remarquable interprétation de Xavier Bardem et de Maricel Alvarez .Bonne description de ces bas fonds et de cette misére .....
    jclgro
    jclgro

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 319 critiques

    2,0
    Publiée le 31 octobre 2010
    Tous les clichés de la misère dans un seul film et le tout vécu par un "voyant", exploitant noirs et chinois. Javier Bardem est excellent mais trop c'est trop.
    Jean-luc G
    Jean-luc G

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 423 critiques

    4,0
    Publiée le 10 février 2019
    Deuxième plongée dans l'univers de Innaritu, du moins l'un des univers de ce metteur en scène peu prolixe mais bigrement doué. L'univers de Biutiful est tout sauf beau! La noirceur des personnages, des situations de travail clandestin, de corruption, des parents à la santé délabrée, jamais n'apparait la moindre lueur au bout du tunnel. La belle Barcelone elle-même doit s'effacer pour laisser place à ces environnements crasseux, sombres, dominés par des cheminées polluantes, habités par des immigrés invisibles et exploités. La caméra portée peine à suivre dans leur course morbide ces pantins affublés malheureusement d'enfants. Bardem est Uxbal, le personnage central de cette lente descente aux enfers. Il explose l'écran et porte en lui toutes les contradictions de cet homme qui aurait pu être bon dans une autre vie. L'argentine Maricel Alvarez compose face à lui une mère bipolaire touchante dans sa folie qui progresse inexorablement. Le film est riche d'autres personnages secondaires mais pas bénins, de relations avec l'au-delà, de cauchemars éveillés. Cette beauté est déjà un choc en DVD, elle doit être brutale en grand écran. Le trio mexicain a encore frappé. DVD1 - février 2019
    Etienne V.
    Etienne V.

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 10 critiques

    5,0
    Publiée le 14 novembre 2011
    Biutiful semble marquer un tournant dans la filmographie de Iñaritu. Fini la réalisation en puzzle, ludique. Biutiful nous met face à une histoire de vie, point barre. Tu ne t’évaderas pas en essayant de savoir si la scène vient avant ou après celle d’avant ou d’après… Et tant mieux ; la mort se regarde en face ? Il ne faut pas pour autant penser que le réalisateur laisse de côté sa fascination pour les destins croisés. Sauf qu’ici, c’est dans la même personne que ces hommes se croisent, à travers les temps et à travers la mort. C’est un des rares films où la bande annonce gagne vraiment a être visionnée avant de voir le film. « Parfois la vie c’est comme une tempête de sable » … que tu ailles à droite ou à gauche, que tu te retournes ou que tu courre… la tempête te suivra. A ceux qui y voient du misérabilisme, la bande annonce nous avait prévenu, on traversera une tempête de sable … et pourtant si nous la traversons, nous verrons la vie telle qu’elle est. « Elle sera belle » … « Biutiful ». Il est là le puzzle, elle est là la complexité. Ce n’est pas un film misérabiliste, loin de là. Peut-être aurait-il fallu développer un peu plus la relation qu’Uxbal entretien avec la mort, à travers son pouvoir de médium par exemple. Relation à la mort indéniablement liée à sa quête identitaire, et du coup à son mode de vie. La mort dans la vie mais surtout la vie dans la mort. Il faudra traverser la tempête pour comprendre … Le meilleur Iñaritu, de mon point de vue.
    BATNICO76
    BATNICO76

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 639 critiques

    3,0
    Publiée le 22 août 2011
    Tout est dans le titre ! Javier bardem est tout simplement poignant comme le film! j'en redemande
    DanyCaligula
    DanyCaligula

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 62 critiques

    5,0
    Publiée le 4 décembre 2010
    C'est une œuvre qui dans tous ses thèmes, dans tous ses personnages, dans toutes ses images, frappe, sape, cogne; bref, touche là où ça fait mal... Et du bien. Un immense coup de marteau cinématographique, mais qui enfonce un clou plus que jamais aiguisé de lucidité et d'humanité et qui, derrière des affres de misère et de tristesse, nous invite à la joie de vivre, à consumer sa vie, à la vie elle-même, forte, libre, dont nous avons tous besoin.
    kgparis
    kgparis

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 19 critiques

    2,5
    Publiée le 13 novembre 2010
    L acteur est génial c est certain mais malheureusement pas le film a ma grande déception. Film décousu, sans vraie histoire ou seulement la salle vie qui traine des godasses par ci par la.
    pelu
    pelu

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 925 critiques

    2,5
    Publiée le 15 février 2017
    Il s agit une fois de plus d un film très sociale qui tend a dénoncé notre monde nos société notre mal vivre et comment chacun réagit à sa façon. Le film n'est pourtant pas beau à voir l image est sale les couleurs froids et triste la ville est une poubelle l appartement de uxbal ç est une ruine, Javier Bardem interprète avec brio son personnage plein de mélancolie en plein chute libre qui ne sait plus trop quoi faire entre sa vie de père de famille , de petit voyou qui exploite des minorités pour survivre , la maladie et la relation avec la mère de ses enfants..... Cette homme ne sait plus trop quoi faire est touchant de sincérité et on assiste à toute ses tentatives sachant que tout cela sera en vain..... Ce film ne laisse aucun Espoir à aucun protagoniste de l histoire.pourtant il s agit pour moi de l un de ses films les moins aboutit et je n en ressort pas convaincu comme à son habitude malgré un rythme très lent, qui ne dérange pas on ne sait plus trop qu elle est le fil conducteur de l histoire entre tous ces récits surtout quand on rajoute celui un peu mystique du personnage qui entend des voix d outre tombés qui ne me semble pas judicieux car il n apporte rien à mon goût.je ne conseille pas de voir ce film d inaritu pour une première fois
    margauxw
    margauxw

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 23 critiques

    1,0
    Publiée le 11 novembre 2010
    De quoi çà parle vraiment ? De la face craignos de Barcelone ? Des clandestins chinois ? De la mort ? Du cancer ? De la démence ? C'est trés trés long, pas vraiment touchant, l'image est pas tellement belle, et cela n'a rien à voir avec les Innaritu précédents (peut être Amores Perros, mais vraiment de pas tout prés) A éviter, sauf si on veut se prouver qu'il y a pire que de s'ennuyer
    Jean-Claude M.
    Jean-Claude M.

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 424 critiques

    5,0
    Publiée le 26 octobre 2010
    Film exceptionnel, tant par le scénario, l'interprétation, la mise en scène. Javier Bardem et toute la distribution sont remarquables. Ce film aurait largement mérité la Palme d'Or à Cannes. On est littéralement en enfer, une descente vertigineuse, il n'y a que la fraicheur des deux enfants qui nous aide à reprendre l'air. Le sujet outre qu'il est d'actualité, dérange et bouleverse. J'ai adoré ce film, les jeunes réalisateurs et metteur en scène qui envahissent actuellement les écrans télé avec leur promo, feraient bien d'aller prendre quelques cours !
    eleonora
    eleonora

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 286 critiques

    3,0
    Publiée le 31 octobre 2010
    Ce film est porté à bout de bras par un Javier Bardem habité, crédible dans toutes les situations même les plus difficiles (celles qui montrent la maladie) On peut regretter certaines longueurs et le fait qu’on ne comprenne pas toujours les motivations du personnage principal, qui cherche une certaine rédemption en aidant des démunis mais au détriment de sa famille. La noirceur du propos est difficilement supportable ,mais on reste marqué par ce destin tragique bien après la projection…
    Matis H.
    Matis H.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 163 critiques

    2,0
    Publiée le 1 janvier 2017
    Des films de Inárritu je garde souvent une très bonne impression dans l'instant, avant de, au fil des jours, avoir l'impression de m'être fait avoir. Je dois donc reconnaitre qu'avec "Biutiful", j'étais sur mes gardes, et après plusieurs jours de réflexion afin d'avoir du recul sur l'avis immédiat. Et je crains que cette fois, je ne me suis pas fait avoir. Car avec ce récit d'un homme, sensible aux esprits, vivant une descente aux enfers, Inárritu cherche à capter le réel, ou, plus précisément, un réalisme social. Et avec cette seul intention, le cinéaste mexicain met en avant le plus gros défaut du long-métrage : son écriture. En effet, Inárritu semble confondre "réalisme social" et "complaisance de la misère", car c'est exactement c'est qu'est "Biutiful" une plongée dans un monde où la misère est partout. Et je ne dis absolument pas que le monde n'est pas dans cet état, simplement la férocité avec laquelle le cinéaste la représente tombe très rapidement dans le pathos vomitif. J'entends par là que c'est trop, tout est trop, et on perd par là-même l'intention de réalisme, de vrai. Que Uxbal, interprété par un Bardem grandiose cela ne peut pas être nié, se retrouve face à la maladie, et donc à la mort, alors que sa situation ne le permet pas c'est percutant comme sujet, et Inárritu semble en avoir bien conscience. Mais créer un récit autour d'un suite de saynètes, n'ayant pas grand lien entre elles, servants à dépeindre une misère constante et universelle, bien plus accusatrice qu'émouvante. Voilà le sentiment qui ressort de "Biutiful", celui d'être accusé, de par l'ambition presque pornographique de la misère et la complaisance de la part d'un cinéaste pour lequel, la possibilité d'un échappatoire, d'une lumière, voir de la moindre nuance est impossible. Ainsi, le long-métrage et le spectateur se retrouvent écrasés par le poids d'une écriture sans finesse, d'une lourdeur qui rend l'oeuvre opaque émotionnellement. Toutefois, deux choses viennent sortir le film de son carcan social suffocant : Bardem et le fantastique. Le talent de l'acteur ibérique n'est évidemment plus à prouver, mais il livre tout de même ici une prestation incroyable, faisant grandement gagner le personnage en crédibilité et en ambiguïté, il est très juste. Cependant là où l'oeuvre est surprenante c'est dans son utilisation du genre fantastique, pour des scènes qui créent de vrais moments d'horreur, mais surtout de cinéma. En ce qui me concerne, je retiendrais la caméra de Inárritu qui se pose sur les mains d'un père et sa fille, réussissant à parler de paternité, de vie, de mort, d'héritage, car ces moments (il y en a plusieurs) d'une beauté toute simple, sont bien plus marquants et touchants qu'une représentation étouffante et mortifère de la misère.
    malagen
    malagen

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 137 critiques

    3,5
    Publiée le 7 novembre 2010
    Difficile d'atterrir après avoir vu ce film ! La caméra d'Inárritu nous emmène à la rencontre d'Uxbal à l'instant même où sa vie prend un tournant forcé par le destin. Le début du film nous fait découvrir cet homme qui survit, parvenant à affronter un quotidien insurmontable fait de petits traffics, de déception mais aussi de l'amour de ses enfants. Uxbal vit au jour le jour, essayant d'aider son entourage du mieux qu'il peut, même si cela implique de façon illégale. Et puis un jour, Uxbal apprend qu'il va mourir. Bientôt. Et là, l'homme qui jusqu'à présent semblait si sûr, si adapté à sa vie, montre qu'il ne portait qu'un masque, masque qui se fissure lentement mais sûrement tandis que la maladie s'installe, que son corps meurt à petit feu, et que le doute et la peur de laisser ses enfants dans ce monde si dur s'emparent de son âme. Javier Bardem soutient la réalisation d'Inárritu, interprétant magistralement cet homme à travers les affres de sa fin de vie et de sa lutte désespérée - inutile? - de maîtriser son destin et celui de ses proches. Le film est rude, rugueux presque je dirai, mais malgré tout "beau". Difficile d'expliquer ce qui aura fait pour moi de ce film un bon film, mais, en sortant de la salle, un sentiment incroyable de mélancolie et de malaise m'ont étreint. Sans doute la preuve incontestable que le film avait atteint son but.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top