Notez des films
Mon AlloCiné
    Biutiful
    note moyenne
    3,7
    2343 notes dont 376 critiques
    répartition des 376 critiques par note
    68 critiques
    120 critiques
    105 critiques
    50 critiques
    25 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Biutiful ?

    376 critiques spectateurs

    Blackchat
    Blackchat

    Suivre son activité Lire ses 15 critiques

    1,5
    Publiée le 29 juillet 2012
    Contrairement à la trilogie précédente (Babel, 21 grammes, Amours Chiennes), certes répétitive mais où le mélodrame nerveux côtoyait le réalisme de notre monde, ce film d'un rythme trop lent ne convainc pas et cède au misérabilisme bobo sur des évènements parfois extravagants mais dilués dans une ambiance mélancolique sans fond : une première déception pour moi dans le répertoire d'Inarritu !
    bobocine
    bobocine

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 21 critiques

    0,5
    Publiée le 22 octobre 2010
    Aie aie aie ... C" est terrible d"en arriver la, mais 40 minutes avant la fin je ne souhaitais qu'une chose qu'il meure enfin!! Trop c'est trop , et on se met en etat dautodefense. Tout se met a glisser, plus 1 gramme (ni 21) d' emotions quand on devrait pleurer. EChec sur toute la ligne donc
    caro18
    caro18

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 2 213 critiques

    1,0
    Publiée le 30 septembre 2013
    Eh ben c'est pas joyeux...en plus d'être ennuyeux...
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    2,5
    Publiée le 26 octobre 2010
    Esthétiquement, "Biutiful" est une pure merveille. Sur le plan dramatique en revanche le spectateur est moins touché par l'histoire. Contrairement aux autres réalisations de Alejandro González Inárritu. La fin bien que dramatique ne procure pas les émotions attendues. Le réalisateur est clairement dans l'excès dans le sens où la fin est un tire larme à souhait. Mais ça ne fonctionne pas. Le spectateur ne ressent même pas d'empathie à l'égard d'Uxbal (ça ne fait pas non plus de moi une insensible !). Certains plans sont magnifiques. C'est filmé avec beaucoup de style. Assez contemplatif. Javier Bardem est très bon mais moins touchant que dans "Mar Adentro" de Amenábar. De plus, le film est très long. Au bout d'une heure, on attend la fin. Dommage pour cette réalisation d'Inárritu qui, au final, déçoit.
    atheman1
    atheman1

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 105 critiques

    0,5
    Publiée le 9 novembre 2010
    L’accumulation d'éléments glauques, tristes, dérangeants, malsains, atroces, horribles, inhumains et terribles ne suffit pas forcément à toucher le spectateur. J'ai conté les minutes pendant ce film auquel je n'est trouvé aucun intérêt ci ce n'est peut être de prendre conscience de la chance qu'on a de vivre dans de conditions pareils, mais on connait déjà l'idée... et j'ai vite oublier le film après l'avoir vue.
    Geo Collard
    Geo Collard

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 38 critiques

    5,0
    Publiée le 22 novembre 2019
    Sans doute favori dans ma sélection cinématographique d'Inaritu Un vrai grand film tendu et lugubre très prenant
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 1694 abonnés Lire ses 4 877 critiques

    3,0
    Publiée le 20 octobre 2010
    Petite déception... Après 3 énormes films Inarritu trébuche. On suit un homme usé qui se sait condamner et qui va tenter de subvenir à ses proches avant de partir. Bémols : cet homme est médium ?! comment et depuis quand mystère ?! Est-ce que ça fait avancé l'histoire que nenni. Ensuite le problème se pose sur le regard bienfaisant sur cet homme qui reste un pourri, un homme qui profite des clandestins, bref passons. Petite invraisemblance, même si c'est l'Espagne il est peu vraisemblable que les policiers soient aussi violents avec de simples vendeurs à la sauvette... Heureusement Inarritu reste un cinéaste génial qui sait filmer comme peu le font. La mise en scène est toujours aussi créative, chaque plan est une leçon et que dire de cette vision d'une Barcelone très loin des cartes postales ; on est dans les bas-fonds... Bardem est juste énorme. Le vrai soucis du film reste donc le scénario, sur ce point il est à noter que ce film est le seul des 4 à ne pas avoir été scénarisé par Guillermo Arriaga... Une des raisons à cette petite baisse de régime ?!
    Requiemovies
    Requiemovies

    Suivre son activité 148 abonnés Lire ses 1 153 critiques

    4,0
    Publiée le 3 novembre 2010
    Inarritu seul au commande d’un film (ou presque, co-scénariste) fait encore valoir un cinéma social, dur, cliché pour certains, fort et humain pour d’autres. Celui qu’on aime si un tant soit peu on s’intéresse à son traitement. Dur de forme et surtout de fond (la touche d’Inarritu est bien là) son film nous accroche dans un délice de tourmentes violentes et intemporelles. Il faudra être tolérant et aimer se faire bousculer par ce maestro mexicain. Alors on aura devant nous un film d’une beauté inouïe, une saveur délicate d’humanité des profondeurs le tout porté par un Javier Bardem d’une ampleur commune mais jamais à ce niveau dans sa brillante carrière. A voir le cœur haut en couleur afin de combler la force dramatique et noire de l’ensemble. Dans cette formule effectivement le film reste majestueusement « beautiful ».
    Fritz L
    Fritz L

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 767 critiques

    4,5
    Publiée le 17 juillet 2013
    Alejandro Gonzales Inarritu abandonne ici sa narration à tiroirs qui faisait sa marque de fabrique. Il prend son public à contre-pied et c’est l’une des premières gageures de ce film. Il choisit donc un récit d’une implacable linéarité pour nous immiscer, au plus proche dans l’univers d’Uxbal (joué par un Javier Bardem phénoménal), homme de rien. C’est tout au moins notre première appréhension, qui de scène en scène évolue. Plus Uxbal plonge, plus notre empathie pour lui se développe. C’est là toute l’ingéniosité d’Inarritu. Sous une apparente simplicité de l’histoire, il pose des jalons d’une réflexion profonde, sur le sens de la vie, l’immoralité, notre hypocrisie. Dans cette Barcelone très touristique et haute en couleur, survivent à l’écart et bien cachés cette population d’exclus. Si la frontière n’existe pas physiquement, elle est présente dans les esprits et surtout à l’image. Il y a deux mondes dans cette ville qui ne se côtoient pas. Ici, c’est Barcelone dont on aperçoit toujours le cœur de ville lumineux en filigrane, mais bien évidemment cela pourrait être n’importe quelle ville. Le parcours d’Uxbal est un prétexte. Il est la clé entre ces deux mondes, tentant de donner à ces parias un semblant d’humanité. Aves sa morale, ses codes, il se pose comme un archange déchu. Il sait qu’il sera terrassé, broyé. Mais il espère encore qu’après lui, il y aura un salut pour tous ces évincés da la vie. Ce film d’un pessimisme poussé au paroxysme est une secousse à notre conscience. Et on ne peut rester insensible. La mise en scène épurée de tout artifice s’attache à l’essentiel : l’état d’urgence. Urgence à la vie, urgence à changer les choses, urgence à comprendre. Un film poignant, dérangeant, percutant.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 20 avril 2013
    une bonne performance pour Bardem, le film reste néanmoins brouillon et surtout déprimant.
    John Henry
    John Henry

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 578 critiques

    3,5
    Publiée le 28 mars 2011
    Inarritu transcende la nuit barcelonaise, Bardem éblouit ces êtres perdus, à la recherche de rien.
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 1 466 critiques

    4,0
    Publiée le 2 novembre 2018
    Une fois de plus Inarritu nous montre toute l'étendue de son talent. Le film est aussi porté par la présence charismatique de Bardem. C'est sans doute relativement lent et long, mais l'atmosphère sombre ne peut laisser indifférent. Ce tableau du Barcelone des migrants et des marginaux est assez déprimant, d'autant qu'il n'y a pas la moindre touche d'humour pour compenser son caractère sinistre. Certaines séquences sont tournées de façon époustouflante, telle la rafle des migrants qui vendent à la sauvette. Seul le scénario est peut-être un peu faible et les pouvoirs para normaux du personnage principal n'ajoutent vraiment rien. Un grand et beau film malgré ses faiblesses.
    Patrick Braganti
    Patrick Braganti

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 375 critiques

    1,0
    Publiée le 23 octobre 2010
    En dépit d'un sujet fort, Biutiful rate sa cible en déployant un filmage tape-à-l'oeil et manipulateur auquel le réalisateur mexicain nous amène de plus en plus, malgré le choix d'une narration linéaire - fini l'éclatement choral et la construction laborieuse en puzzle - et de l'unité de lieu : ici Barcelone, mais ça pourrait être n'importe quelle autre métropole. A force de charger son propos et d'anéantir son héros sous un engrenage de catastrophes - pour lequel Javier Bardem offre une composition plus sobre qu'attendue - le film sombre dans la vacuité et frise l'ennui. De scènes en scènes convenues et formatées à l'esthétique soi-disant trash et choc en passant par l'inévitable passage en boite de nuit - la scène récurrente du moment dans le cinéma international mainstream - le trop-plein finit par susciter agacement et distance.
    Jérôme H
    Jérôme H

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 2 295 critiques

    5,0
    Publiée le 2 novembre 2010
    Il y a de tps en tps des films comme celui-ci qui vous réveille à grands coup de gifle en pleine tête... Que dire d'original sur ce film, entre l'interprétation de Javier et une histoire bouleversante et triste à souhiat, on se retrouve acculé dans notre fauteuil durant toute la séance sans notion de tps qui passe. Perso j'en suis ressortit jambe flageollante et bouleversé. Une sacré performance de style à voir impérativement en VO.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 502 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2014
    Avec ce "Biutiful", le cinéma d'Alejandro González Iñárritu prend de plus en plus de cohérence. Ses fulgurances viennent désormais à point nommé pour renforcer l'histoire. Une bonne nouvelle. Du coup, c'est toute la création du film qui prend un peu plus de volume et le jeu des acteurs gagne en cohérence. Devant la caméra, Javier Bardem est tout simplement lumineux dans ce rôle de paumé au grand coeur dépassé par les événements et la maladie qui le tue. Moins didactique que ses premières oeuvres, Biutiful, permet à Alejandro González Iñárritu d'entrevoir l'avenir avec sérénité. Un très beau film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top