Notez des films
Mon AlloCiné
    Biutiful
    note moyenne
    3,7
    2343 notes dont 436 critiques
    répartition des 436 critiques par note
    78 critiques
    137 critiques
    123 critiques
    56 critiques
    32 critiques
    10 critiques
    Votre avis sur Biutiful ?

    436 critiques spectateurs

    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 139 abonnés Lire ses 2 750 critiques

    3,5
    Publiée le 15 octobre 2011
    Un film énorme , très dur, très fort .Mais surtout un film très noir, probablement un des films les plus désespérés qui ait été tourné. Extrémement violent aussi par le propos. Une réalisation noire aussi, dans les couleurs sombres. Un peu misérabiliste aussi , mais tel était le propos. Bardem est exceptionnel, et tous les autres acteurs aussi.
    framboise32
    framboise32

    Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 1 279 critiques

    3,0
    Publiée le 21 octobre 2010
    barcelone vu par Alejandro González Inárritu ce n'est pas facile facile..... Javier Bardem est parfait dans ce role poignant ! les images sont parfois difficiles à regarder ! c'est une triste réalité .... dramatique ...
    Thierry M
    Thierry M

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 2 435 critiques

    3,0
    Publiée le 22 octobre 2010
    jolie film mais trop lent et trop long, bardem est tres bon
    pierreAfeu
    pierreAfeu

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 276 critiques

    3,0
    Publiée le 24 octobre 2010
    Jusqu'ici, les films d'Inarritu foisonnaient de personnages auxquels quantités de choses arrivaient. Dans Biutiful, un seul héros qui porte tout le malheur du monde, ou presque, sur les épaules. Pour Inarritu, "noir c'est noir" et c'est pas de la rigolade. Dès les premières images, première séquence mise à part, le cadre serré et la lumière sombre nous enferment. On comprend alors qu'on n'en sortira pas. L'horizon est bouché, pas moyen de s'évader. Aussi met-on du temps, pendant toute la première partie du film, à se sentir proche du personnage principal. Il faut dire que la narration brasse du sujet. Non seulement Uxbal a beaucoup de problèmes personnels, mais il nous confronte en plus, au sort très difficile de travailleurs clandestins... L'ennui n'est jamais loin, et l'empathie tarde à venir. Elle arrive cependant, aidée en cela par une peinture particulièrement touchante des relations entre le héros et ses enfants, des enfants en difficulté qui réussissent à s'adapter tant bien que mal à leur situation. La seconde partie du film devient alors plus sensible, plus émouvante, plus prégnante. Inarritu n'a pas choisi Barcelone pour sa lumière et ses jolis palmiers. On est loin de la carte postale façon Woody Allen. Le film se passe en hiver, et les conditions de vie de tous les personnages ne sont en rien enviables. S'il arrive beaucoup de choses au héros (beaucoup trop sans doute), force est d'admettre que tout ce qu'on nous donne à voir ne semble en rien farfelu. Ce réalisme âpre, même surligné, ne peut que nous sauter à la figure, même si la mise en scène, dans cette volonté d'être au plus près, perd souvent de sa pertinence (voir la scène d'arrestation des vendeurs clandestins par exemple) et gagnerait à prendre du recul, tant pour aérer son propos que pour libérer le spectateur d'un certain sentiment d'étouffement. De presque toutes les images, Javier Bardem impose au film sa carcasse massive et abattue. A ses côtés, le casting est juste et homogène, un très bon point du côté des enfants. En résumé, comme à son habitude, et même s'il a changé de scénariste et de structure narrative, Inarritu nous offre un film pesant et sans issues de secours, dans lequel on met du temps à s'installer, un film trop long, trop riche, mais au final assez touchant lorsqu'il recadre son propos sur l'essentiel de son héros : sa vie, sa mort, son père, ses enfants.
    annereporter94
    annereporter94

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 006 critiques

    3,0
    Publiée le 18 novembre 2010
    Pas facile de rester insensible devant une telle oeuvre, où la noirceur le dispute ... à la noirceur. Car dans ce Barcelone fantomatique, on ne fréquente que le malheur, la misère et la mort... aussi parfois l'argent, mais celui-ci corrompt tout... Noir, vraiment très noir...
    PhilippeToile
    PhilippeToile

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 740 critiques

    4,0
    Publiée le 20 octobre 2010
    On ne sort pas indemne du dernier film d'Inárritu. Rarement cinéaste n'a dépeint notre monde avec autant de noirceur et de pessimisme. Sa caméra virtuose et son sens de l'éclairage génèrent une atmosphère particulièrement glauque, qui nous reste à l'esprit de longues heures après avoir quitté la salle. Se concentrant sur le personnage principal, un quadragénaire cramé par la vie se débattant dans les bas fonds de Barcelone où végète une foule de clandestins du tiers monde exploités par des employeurs voyous, et tentant de protéger ses enfants d'une mère paumée et d'un destin social peu réjouissant, le réalisateur mexicain décline la spirale morbide de notre société à travers la chute inéluctable de son héros. Son propos est magnifiquement servi par un Javier Bardem halluciné et hallucinant, dont la prestation fera date. Même si certains ne manqueront pas de fustiger une surcharge de misérabilisme, voilà un film important au souffle indéniable.
    David Ma
    David Ma

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 50 critiques

    4,0
    Publiée le 25 décembre 2014
    Je ne sais quoi penser tant le film est touchant, glauque, mélancolique, sombre! Je ne peux dire si j'ai aimé ou pas. Mais l'ambiance du film est ultra pesante, flippante, sombre et incroyablement obscur. J. Bardem nous emmène facilement dans son univers macabre et difficile est la critique. Je ne sais pas vraiment quoi penser mis à part que je le suis lentement laissé emporté par la real et l'intrigante bande son...
    Wallaert Antoine
    Wallaert Antoine

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 264 critiques

    3,5
    Publiée le 12 novembre 2010
    Un bon Inarritu recentré et resserré autour d'un seul et unique personnage cette fois -on évite donc les affres du film choral à gogo-. Et ce malgré le fait que la fresque mélange clandestins africains, néo-esclavagisme des Chinois et corruption Barçelonaise (La Misère du Monde, comme dirait l'autre). Malheureusement, même si le tout est globalement remarquable, Alexandro pêche un peu par excès de misérabilisme. Bardem est évidemment excellent dans ce rôle tout en démesures.
    jujulcactus
    jujulcactus

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 291 critiques

    4,0
    Publiée le 1 novembre 2010
    Mr Inarritu reviens après «21 grammes» et «Babel», mais sans son acolyte habituel, avec «Biutiful» accueilli par le prix d'interprétation masculine au dernier festival de Cannes... Un drame une fois de plus construit en film choral mais avec une trame principale centrée sur un père de famille malade sur lequel tombent tous les malheurs du monde... Un film qui ne s'éloigne jamais de son sujet, qui joue beaucoup sur la corde sensible, quitte à en devenir un peu lourd voire un peu glauque (avec tout cet univers de la rue, et la pauvreté ambiante)... Mais le film touche par sa justesse... Les interprétations impeccables de Xavier Bardem et de Maricel Alvarez (véritable révélation en mère schizophrène) y sont pour beaucoup, les seconds rôles sont aussi très bons, la réalisation d'une grande efficacité avec de très beaux plans, la musique colle parfaitement aux images ... L'émotion passe, notamment par quelques scènes très fortes qui prennent aux tripes, mais aussi par l'ensemble du film grâce à cette famille touchante, déchirée et déchirante... Ce qui rend peut-être le film un peu long c'est qu'il est assez éprouvant sur la durée .. Cette déchéance dont on connait la fin par avance arrive à nous surprendre et à nous boulverser. Mr Inarritu a signé là un grand film, son meilleur.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1047 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 20 octobre 2010
    Que ceux qui traversent une mauvaise passe évitent ce film sous peine de se jeter du haut d'un pont après. Cela faisait longtemps que l'on n'avait pas vu un film aussi poignant et triste. Le sujet est sombre, bien traité malgré quelques longueurs. Javier Bardem porte le film sur ses épaules justifiant à lui seul le prix de la place du cinéma.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 3 231 critiques

    3,5
    Publiée le 18 janvier 2012
    Un pur drame, même dans les entournures, pas 1 cm² de répits, nous sommes dans l'effondrement humain, social et environnemental puissance 10. Au-delà de la misère, vient s'ajouter tout ce qui parasite : maladie, entraide perdue d'avance, écoutes néfastes, mauvais choix, argent ... et en face, avec ses défauts, un père en samaritain donne et donne encore, toujours ! Une pointe de paranormal amplifie et annonce la fin, terrible ! Le scénario puissant est ralenti par les émotions qui ne sont pas au rendez-vous et les quelques histoires annexes (un peu inutiles !). Toutefois, on se laisse entrainer dans ce désarroi jusqu'au bout sans se rendre compte réellement de la durée du film (plus de 2h). Pour ce manque d'intensité seulement 3.5/ ! A voir tout de même !!!
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 1 966 critiques

    4,0
    Publiée le 14 septembre 2015
    Une oeuvre vaste et complexe, absolument grandiose qui navigue avec une grande habileté entre le quotidien d'un petit magouilleur sans envergure et le fantastique où ce même personnage fait office de médium auprès de familles en deuil. Un film sombre et dur mais aussi très fort émotionnellement, quelques scènes poignantes qui ne versent toutefois pas dans le larmoyant inutile. Une réflexion profonde sur la paternité, la rédemption et le pardon. Peut-être le long-métrage d'Alejandro Inarritu qui m'a le plus touché, porté par un excellent Javier Bardem.
    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 569 critiques

    3,5
    Publiée le 29 octobre 2010
    A la fois très convaincu et moyennement convaincu. L'idée de présenter un homme qui a la fois traite des affaires de mafieux, sombres, et finalement hautes et clases, mais confronté à la réalité de la société et de sa santé, à savoir les horreurs d'un monde socialement en panne et son cancer; ca c'est beau et fort. Après, le rythme m'a moyennement convaincu : les scènes tires-larmes prennent trop la pas (on est dans le misérabilisme), au contraire de scènes dynamiques qui auraient pû être mieux exploités. Un film beau mais inégal.
    totoro35
    totoro35

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 787 critiques

    3,0
    Publiée le 31 octobre 2010
    Inarritu revient à un cinéma plus modeste et délaisse la structure éclatée de ses précédents films pour un récit plus linéaire. Si le cinéaste en rajoute des tonnes dans la noirceure et n'exploite pas suffisament le versant "fantastique" du film (pourtant responsable des séquences les plus marquantes du métrage) sa mise en scène une fois de plus hypnotique, ainsi que la prestation sidérante de Javier Bardem font de ce film un poil mineur dans la carrière du metteur en scène une réussite.
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 417 critiques

    3,5
    Publiée le 9 mai 2017
    De longues scènes qui prennent leur temps. Quoi d'autre pourrait de toute manière offrir un drame de deux heures et demi ? Autant se préparer à une exploration approfondie du malheur et de la misère dans un cadre universalisé, ce qui suspend notre incrédulité de spectateur comme si le réalisateur avait réussi à faire fonctionner l'aberrante recette 100% de fiction plus 100% de drame réaliste. Les longues séquences n'effraient pas le régisseur, pas plus qu'elles ne l'empêchent de glisser plein d'informations par le biais d'une délicate suggestion ou de gestes fugaces. Une oeuvre térébrante qu'il vaut tout de même mieux aborder l'esprit léger.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top