Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Immortels
    note moyenne
    2,6
    3959 notes dont 582 critiques
    répartition des 582 critiques par note
    34 critiques
    70 critiques
    139 critiques
    134 critiques
    119 critiques
    86 critiques
    Votre avis sur Les Immortels ?

    582 critiques spectateurs

    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 648 abonnés Lire ses 1 079 critiques

    3,5
    Publiée le 20 juillet 2013
    À condition d'adhérer à l'esthétisme si particulier de Tarsem Singh (The Fall), Les Immortels est une expérience visuelle assez époustouflante où on se surprend souvent à rester bouche bée devant la beauté de certains plans. Hélas, le film repose sur un scénario digne du Choc des Titans qui, en plus de malmener la mythologie grecque, n'a pas grand chose à raconter. Dommage car, avec une histoire plus fouillée, Les Immortels aurait pu devenir un très grand film. Mais, bon sang, c'est quand même très beau!
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 486 abonnés Lire ses 4 876 critiques

    2,0
    Publiée le 29 novembre 2011
    Les producteurs ont voulu nous refaire le coup de "300" mais évidemment la surprise ne prend plus. Ce mixte donc, entre "300" et "Le choc des titans" est vain. D'abord pour un passionné d'Histoire ce film est une hérésie... historiquement du point mythes et légendes rien dans ce scénario n'en respecte un temps soit peu les grandes lignes ; c'est un melting-pot inconsistant. Si on se fout du point de vue historique ça reste un film hollywoodien avec les ingrédients du genre... Encore faut-il accepter la 3D inepte et une esthétique qui manque de personnalité (on cherche une autre version "300"). Question aventure et action on nous offre ce qu'il faut, la violence est forte (moins de 16 ans pour ma part) et certaines scènes sont vraiment superbes (derniers plans, combat entre titans et dieux). Ce film n'est donc pas intrinsèquement un navet aussi énorme qu'on peut le lire dans la plupart des médias pros, loin de là, cependant la mythologie est trop malmené (comme si il n'y avait pas de quoi faire !!!) et les couleurs ne sont pas toujours adéquates à la bonne vision du film, cela fait un peu trop pacotille comparé à "300" par exemple.
    Naughty Dog
    Naughty Dog

    Suivre son activité 390 abonnés Lire ses 274 critiques

    2,5
    Publiée le 27 juin 2012
    Tarsem Singh, réalisateur du moyen The Cell et de l'excellent The Fall, s'attaque à la mythologie grecque. Et que dire mis à part qu'il s'en sort de manière très honorable, là où des films comme Le Choc des Titans se sont plantés. Ce qui frappe tout d'abord est que, comme dans chaque film de Tarsem Singh, la photographie et la direction artistique sont tout simplement fabuleuses, à s'en décrocher les rétines tellement les décors et l'image sont magnifiques. Tout d'abord sachez que la mythologie est plus ou moins respectée mais elle sert ici de toile de fond, l'origine de Thésée, le Tartare (qui ne se trouve pas dans une montagne mais en Enfer) et le Minotaure sont ici modifiés, par souci de vraisemblance. Reste que l'ambiance est tout bonnement excellente, faisant honneur à cette mythologie et plongeant le spectateur dans une vraie peinture de la Renaissance. Henry Cavill, excellent acteur mais ayant eu peu de rôles (il sera quand même Superman de Man of Steel) nous gratifie d'un bon jeu d'acteurs. Ceratins diront qu'ils manquent de "coffre" pour porter un film à lui tout seul : je ne suis pas de cet avis, il s'en tire très bien dans le rôle de Thésée, faisant de lui un véritable héros mythologique, avançant vers son destin. Sa prestation est sincère, sans surjeu et est plaisant à voir à l'écran. Mickey Rourke dans le rôle d'Hypérion joue bien son rôle (sans être exceptionnel), encore une fois on y croit et on le craint. La très jolie Freida Pinto en Phèdre est bonne, sans être exceptionnelle, son rôle étant peu travaillé dans la seconde partie du film. Stephen Dorff en Stavros est secondaire malheuresuement et ne sert pas à grand chose. Les Dieux de l'Olympe sont quand à eux sous-exploités, mis à part Zeus (bien incarné par Luke Evans et John Hurt), brillant de sagesse, et Athéna (la très sexy Isabel Lucas). Niveau costumes on adhère ou pas : les armures dorées des Dieux peuvent paraître kistch pour certains, pour moi cela passe très bien à l'écran, comme tout le reste. Le scénario est assez bon sans être exceptionnel mais emmène une vraie progression de la personnalité de Thésée. On peut décomposer le film en 3 parties : la première est bonne, la 2nde est est moins bonne mais se termine bien, et le troisième est tout bonnement excellente. Il y a des baisses de rythme au milieu du film, mais l'aspect visuel remplace le scénario faiblissant à certains moments. Les 30 dernières minutes du film se transforment en une grande bataille, qui prend aux tripes et laisse place à de l'action intelligente. Parlons-en des combats : vraiment parfaits, tout est chorégraphié à la perfection, on a pas un truc bourrin sans queue ni tête. Cet effet est réhaussé par la violence des combats (mention spéciale à l'affrontement Dieux-Titans : jouissif), qui ne fait pas dans la surenchère et nous gratifie des scènes de combats excellentes, meilleures que celles dans 300. Pour conclure, la musique est très bonne, épique comme on l'attend dans un tel péplum. Une très bonne surprise, qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui mérite amplement d'être vu malgré ses défauts scénaristiques, qui se font moins ressentir les 2/3 du film. La fin est également très bonne, on est loin d'un happy-end inutile. Un film qui fait honneur à la mythologie grecque !
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 356 abonnés Lire ses 3 145 critiques

    3,0
    Publiée le 29 novembre 2011
    Je m’attendais à une pâle copie de 300 mais au final la surprise est plutôt agréable. De Tarsem Singh je n’avais vu que The cell, avec un bon souvenir, aussi bien sur la forme que sur le fond. La plus grande réussite cette fois est du côté visuel, même si l’histoire nous tient en haleine. La mise en scène est bien entendue musclée, on ne s’ennuie pas une seconde. Là où le film de Zack Snyder ne bougeait pas beaucoup, y compris dans ces décors et ses couleurs, ici tout est plus varié... La suite sur : http://lecinedefred2.over-blog.fr/
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 383 abonnés Lire ses 5 459 critiques

    3,0
    Publiée le 9 décembre 2011
    Après avoir passé près de quatre années a réaliser dans une vingtaine de pays le sublime (et extrêmement mal exploité) The Fall (2006), le cinéaste indien Tarsem Singh nous revient (enfin) avec son troisième long-métrage à travers lequel il nous replonge à travers la mythologie (mais à sa façon), ne vous attendez donc pas à un cours d’histoire, de toute façon, pour être honnête, nous n’allions pas voir Les Immortels (2011) pour cette raison, mais tout simplement pour voir si le virtuose qu’est Tarsem Singh pouvait être capable de nous restituer une seconde fois (après The Fall) sa virtuosité (en tant que véritable plasticien et designer du 7ème Art) à travers cette énième épopée mythologique (après l’excellent 300 - 2007 et l’exaspérant Le Choc des Titans - 2010). N’en déplaise aux puristes, sa libre adaptation (dont il ne signe pas le scénario) est une véritable claque, une prouesse esthétique qui nous entraîne dans un déluge d’ultra-violence à la fois stylisé et extrêmement gore (il faut bien reconnaître que Tarsem Singh n’est pas avare en la matière). Toujours aussi soigné, que ce soit au niveau des décors (l’architecture et le design y ont une très grande place), des costumes ou de la mise en scène (à grand renfort de ralentis et qui pour une fois valent le coup), ce blockbuster séduit sans grande difficulté, à condition de ne pas prêter attention à la mythologie grecque qui s’en retrouve ici chamboulée. Quant à la 3D relief (le film a été convertit en post-production), elle trouve sa place grâce à une profondeur de champs travaillée (ne vous attendez pas à des effets de jaillissement, il y en a très peu).
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    0,5
    Publiée le 26 novembre 2011
    Au cinéma les navets sont parfois bon marché, parfois plus coûteux. Cest le cas du dernier Tarsem, film catastrophe en forme de péplum luxurieux, accumulation de clichés et d'effets gratuits qui donnent juste envie de rendre... Tout simplement. Les Immortels est à ce point mauvais qu'il n'essaye même pas de masquer sa médiocrité : rien ne surprend ni n'émeut, puisque Tarsem fait l'impasse sur tout ce qui aurait pu faire de sa denrée ( très ) périssable un authentique plat de résistance. Aucune puissance, aucune originalité, aucune inventivité... le film se mâche du bout des yeux comme un chewing-gum usagé, avec l'impression de l'avoir vu des centaines de fois ( 300 pour être exact et pour ceux qui ont eu la malchance de le re-voir...). Certains clament le génie de plasticien de Tarsem, affirmation qui par le passé s'est avérée relativement pertinente : un The Cell creux comme une coquille de noix mais certes visuellement séduisant suivi d'un superbe The Fall, le réalisateur était à sa manière parvenu à rendre ses lettres de noblesse à l'univers tant décrié du clip... Ici c'est d'une laideur qu'il faut voir pour y croire, le navet sauce caviar ne dépassant jamais le stade du jeu vidéo passablement amusant. Puisqu'il est ridicule dans ses moindres détails ( mention spéciale au personnage du méchant joué par Mickey Rourke, stéréotype du guerrier avec balafre, oeil vairon et compagnie ), moche comme un essaim de poux et aussi sympathique que ma concierge je range sans hésiter Les Immortels dans la catégorie des pires films de l'année 2011 . Nul, et pas qu'un peu.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    3,0
    Publiée le 7 mai 2013
    On redoutait le pire pour cet ersatz de 300 et du Choc des Titans, le genre du péplum mythologique ayant fait un sacré revival depuis peu : la seule vue des premières images laissait présager une variante ratée et pompeuse sans imagination ni talent. De plus, le casting peu impressionnant (si ce n'est la présence de Mickey Rourke et la star indienne Freida Pinto) et le poste de réalisation confié à Tarsem Singh (The Cell, The Fall...) n'étaient pas franchement là pour nous rassurer, le metteur en scène indien étant réputé pour ses scénarios ratés remplacés par des frasques visuelles aussi vaines qu'éblouissantes. Pour Les Immortels, il fait un gros pas un avant et signe un méchant blockbuster bouleversant une fois encore la mythologie grecque en plaçant Thésée non pas comme le fils d'Égée combattant le Minotaure mais comme un vengeur qui décide de fracasser le méchant roi Hypérion (rien à voir non plus avec la version originelle). Piochant sans vergogne dans les films de Zack Snyder et Louis Letterier, aussi bien pour l'aspect visuel, les scènes de combats au ralenti (l'une d'elles est un pur plagiat) et la trame identique, le long-métrage de Tarsem Singh réussit pourtant à nous convaincre et ce, grâce à un astucieux stratagème. En premier lieu, outre les différences entre la réelle mythologie et les élucubrations des scénaristes, Les Immortels possède un scénario haletant pour ne pas dire passionnant, les aventures de notre héros étant ici très classiques mais également bien menées (le film aurait fait un tabac à l'époque Harryhausen). De l'action en veux-tu en voilà parsemées de dialogues badass, d'une love story éclipsée et de dilemmes divins viennent s'ajouter à une histoire sympathiquement intéressante donc. Dans le rôle principal, le rookie Henry Cavill fait de merveilles en héros convaincant et attachant, aussi balèze pour distribuer des coups de lance que pour déblatérer avec hargne. L'imposant Mickey Rourke dans un vrai rôle de méchant bien bourrin, l'oublié Stephen Dorff (sous-exploité) et quelques autres figures agréables comme John Hurt, Luke Evans et la sexy Isabel Lucas viennent compléter le casting finalement bien sympathique. On regrettera donc principalement le manque de fidélité, d'originalité et - parfois - de mauvais goût (les costumes d'Hypérion et des dieux sont absolument ringards) ainsi que quelques lacunes scénaristiques mais dans l'ensemble et avec une grosse surprise, Les Immortels s'avère être un très bon blockbuster surfant naturellement sur la mode mais réussissant à nous divertir correctement.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 4 024 critiques

    1,5
    Publiée le 30 mai 2014
    Ouais, bon, il faut avouer que ce film ne casse pas la baraque, loin de là, malgré son début prometteur, sa ressemblance apparente avec 300, son casting, et surtout son budget très honorable de 115 millions. En fait coté acteur, clairement le film repose sur Mickey Rourke. Les autres sont dévorés et écrasé, même lorsqu’ils essayent de sans tirer. Cavill est tout de même à la masse, tant et si bien qu’il se fait voler la vedette sans aucun problème par Stephen Dorff, qui joue un second rôle à ses cotés. Evans ou Lutz en dieux sont bien sous-exploités, de même que John Hurt, et Freida Pinto se contente de faire trois divinations et une scène de nu. Honnêtement c’est une déception, sauf pour Rourke, pour le coup brillant et tout à fait à sa place dans le rôle titre. J’ignore si c’est lui qui écrase les autres à leur détriment, ou si le réalisateur à volontairement utilisé davantage Rourke voyant la faiblesse des autres, mais la différence saute aux yeux ici. Le scénario est foutraque. Bonne idée de départ mais il est difficile de tenir sur la longueur. Le rythme est saccadé, il y a un manque de souffle épique, les scènes héroïques sont peu nombreuses, et globalement le réalisateur a énormément de mal à mettre en valeur les moments clés de son métrage. Je pense notamment au final faiblard, à la grande bataille face à Hypérion, ou même à l’attaque du village, tout ces moments qui manque de souffle et d’émotions. En fait à la fin du visionnage Les Immortels ne laisse presque aucun souvenir, et c’est d’autant plus douloureux pour lui que la comparaison avec 300 le laisse sur le carreau. Même le passage avec le Minotaure ne convainc pas. La mise en scène se veut audacieuse et très proche, avec ses effets de style, notamment les ralentis, de celle de Snyder sur 300. La comparaison est frappante, mais le talent est moins là, c’est clair. Singh nous sert un pastiche, mais totalement impersonnel, et clairement en dessous du travail brillant de Snyder. C’est clairement moins lisible, c’est plus répétitif, beaucoup moins spectaculaire, et là ça ne pardonne pas. Ce genre de séquence ratée, et le film parait de suite pompeux ou ridicule, et les Immortels en souffre plus d’une fois. La photographie est continuellement jaunâtre. Cela passe encore, mais elle est aussi terriblement sombre. Certaines séquences sont quasi incompréhensibles. C’est vraiment dommage. En clair on sent la volonté d’offrir une esthétique proche de celle de 300, mais en moins maîtrisé là aussi, et cette dégoulinante jaune est assez pénible il faut le dire lorsqu’elle apparaît excessive. Les décors sont enfin loin d’être grandiose compte tenu du budget, et les effets spéciaux, sans être mauvais, sont loin d’être parfaits. Le final avec les Titans est tout de même bien foiré. Reste une bande son soignée et variée, dans laquelle manque une sorte de grand thème qui porte le tout, mais qui reste agréable à écoutée. En conclusion je ne peux pas mettre la moyenne à ce film. Sosie de 300 mais inférieur dans quasiment tout les compartiments, il peinera à vraiment ravir un public. Les amateurs de mythologie crieront au scandale, les autres préféreront voir un bon métrage d’heroic-fantasy, et restera alors les fans de Rourke, qui en revanche pourront le voir en pleine forme. 1.5
    Rod-inou
    Rod-inou

    Suivre son activité 211 abonnés Lire ses 162 critiques

    0,5
    Publiée le 24 novembre 2011
    pour les amateurs de combats violents jusqu'au LOL carnassier, pour les amateurs de vierges dépucelées en un clin d'oeil, ou roties selon les préférences, ce film est un chef d'oeuvre. En revanche, pour ceux qui un ont peu de culture (non ce n'est pas un gros mot), ce film est la plus grande blague jamais composée par Hollywood. Même Attack Force de Steven Seagal, qui tourne ses scènes de Paris à Strasbourg, qui transforme ses aliens en vampires puis en humains drogués, est un chef d'oeuvre de crédibilité à côté. Bref, une sorte de Fast N Furious version mythologique, mais qui n'a de mythologique que de nom.
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile
    PowerKing - Les Chroniques du Cinéphile

    Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 1 372 critiques

    4,0
    Publiée le 21 décembre 2017
    Tarsem Singh mise tout sur la puissance visuel pour sublimer cette débâcle mythologique. C'est le choc des titans entre les armées d'Henry Cavill, alias Thésée, et celles de Mickey Rourke, alias Hypérion. On sait d'avance que ce film ne sera pas de tout repos, et cela se confirme rapidement par des scènes de batailles à couper le souffle. Les chorégraphies de combats sont extrêmement bien misent en valeur. Respect total pour le cadrage est ses techniques de ralentit. Sublimer à ce point le côté sanguinaire est un art. La barbarie des combats y est transcendée. C'est à la fois extrêmement violent et jubilatoire. Ce néo-péplum fait donc appel à nos connaissances en mythologie grecque (à la façon hollywoodienne). C'est une production assez kitch en son genre, mais fichtrement bien mise en scène. On s'attend même à un nanar. Tout le monde a le droit de se tromper. J'en fus le premier surpris. Surpris par la qualité du jeu d'acteur, surpris par la beauté de la synthèse, et également surpris par l'intérêt scénaristique de cette folie destructrice. Un délire pictural baroque rappelant vaguement les couleurs de 300. Néanmoins, je trouve que les personnages sont tous brossés dans les grandes lignes. On va à l'essentiel: Les Dieux doivent sauver les humains, et les humains doivent sauver leur monde. Réducteur, mais finalement aussi grandiloquent que spectaculaire. Un bon divertissement dans son genre. 4/5
    CeeSnipes
    CeeSnipes

    Suivre son activité 167 abonnés Lire ses 1 708 critiques

    2,5
    Publiée le 7 décembre 2011
    Les péplums sont de nouveau à la mode aux USA et c’est tant mieux, vu que ça déchaine la créativité de cinéastes purement esthétiques : Zack Snyder, Louis Leterrier et maintenant Tarsem Singh. Purement esthétiques, car ce que soit 300, dans une moindre mesure Le Choc des Titans et donc ces Immortels, les films sont beaux mais souffrent du même problème de scénario très ennuyeux. En effet, Immortels souffre encore plus que les autres du syndrome «Mythologie et Cinéma» ; impossible de raconter l’histoire sans ennuyer le spectateur pendant une longue heure d’une assommante voix off donneuse de leçons. Passée cette très longue heure de mise en place de l’intrigue, on remarque deux gros points : le film est ennuyeux, ses bastons sont molles, mais les personnages principaux, surtout le trio Henry Cavill (une révélation), Stephen Dorff (le revenant) et Luke Evans (consécration), sont de purs badass purement jouissifs. Alors, ce qu’on attend, c’est de les voir se mettre sur la tronche, à grands coups de ralentis (le lancer de lance de Theseus de loin est vraiment magnifique) en s’envoyant des punchlines idiotes et très premier degré. Et comme on l’espérait en n’y croyant plus vraiment, Luke Evans punit son fils avec un coup de fouet enflammé au super mega ralenti, Henry Cavill exhorte des troupes à se battre avec un discours bien débile et jouissif et on enchaîne avec des bagarres bien épiques, parfaitement montées. Cerise sur le gâteau ? On en arrête avec la fade Frieda Pinto et le film est maintenant le déluge de testostérone attendu, avec un Luke Evans à son aise en chef des Dieux, qui s’impose comme un des meilleurs acteurs anglais de sa génération et un Henry Cavill qui possède ce petit truc que seuls les plus grands badass possèdent : le petit sourire au coin de la bouche en explosant la face de son opposant. Alors, passons la légende du Minotaure, bâclée et ridicule, la première heure très médiocre et la débilité du propos et ne boudons pas notre plaisir coupable devant ce nanar assumé. Mais comme c’est quand même ennuyeux au début, ça ne vaut pas plus qu’un petit 11. Peut mieux faire, Tarsem.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 3 046 critiques

    2,0
    Publiée le 30 juillet 2016
    On attendait beaucoup du retour de Tarsem avec un budget confortable, une bonne histoire et une BA kiffante : on a eu droit à un bon ratage, handicapé par des costumes WTF, une mise en images sympathique et peu avare en effets gore, un méchant très très méchant (M. Rourke, à l'aise), des fights stylisés et parfois un peu dingue, des Dieux ridicules, un dénouement qui manque de force, du sang qui gicle, des persos sans profondeur, du rythme, quelques scènes réussies mais globalement, on est loin des attentes. Très grosse déception pour ma part, le grand film sur les Dieux restant à faire, le problème étant que les Dieux sont toujours traité de façon superficielle par les américains, ces derniers étant surtout monothéiste. D'autres critiques sur
    Xyrons
    Xyrons

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 3 360 critiques

    2,0
    Publiée le 18 janvier 2012
    Une chose est certaine, ils ont massacré l’Histoire de Thésée. Pour commencer, le scénario est plat, mal construit et sans grand intérêt. Le scénario est d’un ennui mortel. Les dialogues sont d’un niveau primaire et la voix off est rapidement très agaçante. Vous l’aurez compris, le film ne gagnera pas de points sur son scénario. Concernant la mise en scène, Tarsem Singh réalise un travail plutôt bon. Les effets spéciaux et scènes d’actions réussissent à nous captiver et nous faire passer un bon moment. Enfin, pour le casting, j’ai beaucoup apprécié Henry Cavill et Luke Evans. En revanche, Mickey Rourke m’a un peu déçu. Bref, rien de mémorable.
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 2 660 critiques

    2,5
    Publiée le 23 novembre 2011
    Alors que certains le compare à 300... On en est bien loin. JE me demande encore ce que le film peu avoir d'extraordinaire. Le film nous divertit, et nous propose une bonne brochette d'acteur , c'est un point. Mais cela ne fait pas tout. LE scénario semble interessant, mais sa mise en pratique l'est beaucoup moins. Des longueures, une 3D pas necessaire (sauf peut être pour le combat final remarquable) et un ensemble quand même un peu creux. LE manque de rythme se fait vite sentir et du coup ; on aurait tendance par moment ; a lacher le fil de la chose... (ce qui est contraire lorsque l'on visionne un film de qualité). Bref, le film à voulu nous produire un film à la sauce Hollywoodienne avec tout ce qui a deja fonctionné pour les films de ce genre. Mais ici, la mayonnaise ne prend pas vraiment. C'est divertissant mais ne s'avère pas vraiment interessant (le scénario laissant pourtant entrevoir de très bonne chose^^). Une exploitation peu être pas assez exploité, ou fait un peu trop rapidement pour rendre le film juste commercial. PAs un navet donc, mais l'on comprend les critiques qui flingue cette réalisation , mais également ceux qui ont apprécié. Car certaines choses, s'avèrent quand même sympathique. Bref, pas bon ; pas mauvais. Juste une production Américaine de plus, qui a voulu pompé sur les plus grands.... (et petit erreur sans doute au niveau du visuel des Titans....lol^^)
    ER.
    ER.

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 105 critiques

    4,0
    Publiée le 24 novembre 2011
    Totalement dans l'esprit de 300, un film fort , une belle image , assez violent , juste bémol un peu décousu au début :)
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top