Mon AlloCiné
Heat
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Heat" et de son tournage !

Rencontre Al Pacino / Robert De Niro

Heat permit aux deux monstres sacrés que sont Al Pacino et Robert De Niro de se donner la réplique. Les deux acteurs s'étaient croisés sur le tournage de Le Parrain, 2ème partie en 1974, mais n'avaient aucune scène à tourner ensemble. Robert De Niro avait d'ailleurs été auditionné pour jouer dans Le Parrain, mais n'avait été retenu au casting.

Afin de garder intacte la magie de la rencontre, Michael Mann a fait en sorte qu'Al Pacino et Robert De Niro ne soient pas visibles simultanément à l'écran, même durant la scène de discussion dans le café. Dans ce morceau d'anthologie, les deux acteurs font preuve d'une grande sobriété au niveau de leur jeu : douceur dans la voix, évitement des regards qui s'affrontent, sourires à peine esquissés.

1e collaboration Pacino / Mann

Heat marque la première collaboration entre Al Pacino et Michael Mann. Ce dernier dirigera à nouveau l'acteur en 1999 dans Révélations.

Retrouvailles Spinotti / Mann

Heat marque les retrouvailles entre Michael Mann et Dante Spinotti, son chef opérateur sur Le Sixieme Sens (1986) et Le Dernier des Mohicans (1992). Tous deux seront amenés à travailler de nouveau ensemble pour les besoins de Révélations en 1999.

La genèse du projet

Le projet Heat a été évoqué pour la première fois par Michael Mann en 1983, au moment de la sortie en salles de La Forteresse noire. A l'époque, il avait déclaré en avoir écrit le scénario mais ne pas être prêt à le réaliser lui-même.

Une fusillade d'anthologie

La fameuse scène du gunfight, d'une virtuosité implacable, a marqué une génération de spectateurs. D'une intensité incandescente, la séquence est d'une rare puissance, aussi violente que percutante. Le réalisme de la scène a inspiré les instructeurs des U.S. Marines ; ils montraient en effet aux nouvelles recrues la fusillade dans le but de leur initier la manière de battre en retraite dans le cas où ils se trouveraient sous le feu nourri de l'ennemi. Elle a également suscité une vocation de braqueur de banques ; en 1996, à Montluçon, dans le centre de la France, Rémy Gardien s'inspire de Heat et de la célèbre scène du gunfight pour son propre méfait. Après avoir dérobé plus de 50.000 francs à l'époque, le malfaiteur avait pris la poudre d'escampette. Il n'a été arrêté qu'en 2003 lors de la ré-ouverture de l'enquête. C'est à ce moment-là qu'il avouera que Heat l'a inspiré pour son crime. À noter que le morceau de musique accompagnant la séquence, intitulé Force Maker, a été composée par le musicien britannique Brian Eno, connu notamment pour ses collaborations avec U2 et David Bowie.

Al Pacino sous cocaïne ?

Dans le script original, Vincent Hanna, le personnage campé par Al Pacino, devait être accro à la cocaïne. Finalement, Michael Mann ne retiendra pas cela dans la version finale du film. Toutefois, Pacino a tenu malgré tout à garder cet aspect du personnage dans son jeu en paraissant souvent survolté, électrique et excité.

Une liaison De Niro / Judd

C'est au cours du tournage que Robert De Niro et Ashley Judd entamèrent une courte liaison amoureuse.

Le remake d'un téléfilm

Heat n'est autre que le remake du téléfilm L. A. Takedown, écrit et réalisé en 1989 par Michael Mann. Xander Berkeley, qui joue le rôle de Ralph dans le film, figurait par ailleurs au générique de L. A. Takedown. Robert De Niro et Al Pacino ont ainsi repris les rôles originellement tenus par Michael Rooker et Scott Plank dans ce téléfilm.

1e collaboration Venora / Mann

Heat donna l'occasion à Diane Venora de tourner pour la première fois sous la direction de Michael Mann. Tous deux seront amenés à travailler de nouveau ensemble sur Révélations en 1999.

Un hommage à Edward Bunker

Nate, le personnage joué par Jon Voight, s'inspire d'Edward Bunker, un écrivain ancien cambrioleur dans les années soixante. Celui-ci incarna Mr. Blue dans Reservoir Dogs en 1992 et fut l'auteur du roman Straight time sur lequel est basé Le Récidiviste. D'ailleurs, Michael Mann participa à l'écriture du scénario de ce film.

Hommage rendu à un ami

En réalisant Heat, Michael Mann a voulu rendre hommage à un ami détective dans la police de Chicago. Ce dernier a été amené à faire la rencontre du criminel qu'il était censé arrêter.

La présence de deux tueurs en série

Deux acteurs ayant incarné deux tueurs en série dans la saga Hannibal Lecter sont présents au générique de Heat : Ted Levine qui interprète ici le détective Bosko et qui jouait le rôle de Jame "Buffalo Bill" Gumb dans Le Silence des agneaux, et Tom Noonan, alias Kelso, qui incarnait Francis Dolarhyde dans Le Sixieme Sens, également réalisé par Michael Mann.

Milchan et Linson fidèles à De Niro

Robert De Niro retrouve ici deux producteurs avec qui il a déjà travaillé : Arnon Milchan, qui a notamment produit La Valse des pantins et Il était une fois en Amérique, ainsi que Art Linson, le producteur de Les Incorruptibles. Depuis des années, les deux hommes rêvaient de réunir Robert De Niro et Al Pacino à l'écran.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Frères Sisters (2018)
  • La Nonne (2018)
  • Un Peuple et son roi (2017)
  • Première année (2018)
  • L'Amour est une fête (2018)
  • BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan (2018)
  • I Feel Good (2017)
  • L'Ombre d'Emily (2018)
  • La Prophétie de l'horloge (2018)
  • Mademoiselle de Joncquières (2017)
  • Le Poulain (2017)
  • Climax (2018)
  • Photo De Famille (2018)
  • Les Sept mercenaires (1960)
  • Fou d'amour (2015)
  • Zorba le Grec (1964)
  • Galveston (2018)
  • En eaux troubles (2018)
  • Peppermint (2018)
  • Les Déguns (2018)
Back to Top