Mon AlloCiné
The Danish Girl
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
4,1
2924 notes dont 301 critiques
23% (68 critiques)
35% (105 critiques)
25% (75 critiques)
13% (38 critiques)
4% (11 critiques)
1% (4 critiques)

301 critiques spectateurs

Benoît G.

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 19 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/03/2016

Autre grand film de l'année par sa beauté infinie : celle de l'amour ultime, celle du jeu d'acteurs, celle des décors et de la photo... Ce film est d'une grâce et d'une grandeur au niveau de la performance de l'acteur principal.

FloreC

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 5 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/03/2016

Le mot au sortir de la séance est "Whoah". Comment arriver à décrire ce film si beau ? Le mieux est d'y aller et de se faire une opinion soi-même. Le jeu d'acteur est tellement extraordinaire qu'Eddie Redmayne est beau à la fois en homme et en femme ! Il faut une certaine sensibilité pour percevoir toute l'émotion dégagée de ce film. Le spectateur est tout simplement captivé par l'intensité des personnages et de l'histoire. A ce jour un des meilleurs films que j'ai pu voir. Alicia Vikander a largement mérité son oscar, et Eddie Redmayne aurait pu en obtenir un deuxième, sa performance dépassant presque son role de Stephen Hawking. Un film de qualité à ne pas manquer.

Manon W.

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/02/2016

film magnifique et poignant, le duo d'acteur est vraiment incroyable et talentueux. Eddie Redmayne nous offre une prestation à couper le souffle! Énorme coup de cœur pour Alicia Vikander qui est juste sublime.

benoitG80

Suivre son activité 1198 abonnés Lire ses 1 116 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 27/01/2016

"Danish Girl" est certainement un très beau film au sens esthétique du terme ! Cadrages précis, lumières étudiées avec de magnifique effets de clairs-obscurs, à l'image des peintures de ces deux artistes de Copenhague, ville superbe que l'on a plaisir à retrouver... L'ambiance nous prend et la mise en scène se met au pas, en étant dans la même veine, du bon et du beau classique bien fignolé, académique et de bon ton... Pourquoi pas ? Et en plus, Eddie Redmayne est là lui aussi dans un rôle pas si évident, après une prestation superbe dans "Une merveilleuse histoire du temps", où il se métamorphosait aussi, par la maladie mais malheureusement là, contre son gré ! Einar Wegener va en effet découvrir sa véritable identité sous forme d'un jeu de rôle que son épouse Gerda ( excellente Alicia Vikander) va entretenir et même développer trouvant soudain un sujet inespéré pour sa peinture ! Et devenir petit à petit Lili Elbe... Tom Hooper aborde ainsi son sujet par le biais "artistique". Tout semble bien parti mais hélas le jeu d'Eddie Redmayne est cette fois trop appuyé, il se maniérisme à outrance, abuse du larmoiement et de la sophistication, à en devenir pénible et peu crédible. Cette quête de soi, cette détermination indéfectible à se sentir femme et à vouloir en devenir une, ne colle pas avec ce type de personnalité mièvre et doucereuse. Ce sourire arboré sans cesse, ces yeux toujours humides, et cette compassion à l'égard de soi-même, finissent par devenir lassant et gênant. Il manque une véritable force, une rage de vaincre et d'aller jusqu'au bout de sa décision que ne dégage absolument pas l'acteur... À vouloir édulcorer un maximum cette histoire vraie, aussi bien par les images, par le scénario et la façon de diriger le héros ou l'héroïne, ce film devient lisse et consensuel. Un comble pour cette opération historique inimaginable à l'époque ! De fait, l'émotion a bien du mal à passer, le spectateur ayant plus sous les yeux de belles images, qu'un jeu d'acteur persuasif et convaincant. On reste donc étranger à la souffrance bien personnelle de Lili/Einar sans qu'aucune identification ne soit possible à ce personnage emblématique. Cette mise en scène pleine d'afféterie, caricature à mon sens la féminité en confondant sensibilité et sensiblerie... Reste que l'histoire en elle-même est toujours intéressante et qu'elle pose question en se demandant malgré la part de masculinité et de féminité dissimulée en chacun de nous ce qui pousse ainsi certains à ne pas s'accepter, peut-être une part d'égocentrisme forcené que semble avoir de manière démesurée Einar/Lili à l'égard de sa propre personne ! Sans doute, que plus s'intéresser à soi qu'aux autres, induit déjà ce type de comportement où chaque désir personnel revêt une importance absolue et capitale ! Alors même si l'on peut comprendre la souffrance de Einar, on a du mal à s'y retrouver et on reste un peu sur le côté ! Le surjeu de ce comédien allié au "sur je" ou surmoi de Einar/Lili finit vraiment par affadir cette histoire vraie... Cependant pour sa démarche et son aboutissement esthétique, ce film a un côté intéressant et forcément agréable à l'œil qui permettra de connaître le parcours terrible et singulier mais très romancé, du premier transgenre de l'Histoire. À découvrir...

I'm A Rocket Man

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 829 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 01/03/2016

Film à couper le souffle ! Eddie Redmayne y est prodigieux comme toujours mais là il vit son rôle de manière si intense qu'on ne relève pas la tête de tout le film ! C'est bouleversant, triste, émouvant et incroyablement esthétique ! Ce film est à voir de tous car c'est une belle leçon de tolérance et ce n'est absolument pas pervers comme beaucoup le pensent ! Ouvrez les yeux et regardez cette détresse et cette détermination ! La jeune actrice est incroyable aussi et elle n'a pas démérite son Oscar ! Merci beaucoup Mr Tom Hooper pour votre sublime film !

yumiiko

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/02/2016

Ce film m'a ému, le jeu d'acteurs est formidable. J'ai eu envie de pleurer tout du long, j'ai vraiment ressenti les émotions des personnages. Je le regarderais à nouveau quand il sortira en DVD.

Béatrice P.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 4 critiques

4,5Excellent
Publiée le 26/02/2016

Un excellent film avec un Redmayne toujours aussi impressionnant. Un superbe film tant au niveau des acteurs que des décors.

Nyns

Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 579 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 23/01/2016

Drame troublant et touchant mais réalisé sans panache. C'est ni plus ni moins que le genre de biopic auquel on a le droit tous les mois de nos jours... Ça ou un autre. C'est dommage, car on en oublie presque les problématiques liées aux transgenre tellement The Danish Girl est plat et putassier. J'en reviens pas que les deux têtes d'affiches soient nominées aux oscars... Au secours. Rien que du cabotinage irritable tout le long, enfin moi le Eddie Redmayne j'ai du mal. Mais c'est un bon choix car traits fins, on voit rapidemment la femme en lui. Et là, ô joie, en plein milieu de l'intrigue intervient mon Matthias Schoenaerts dont la présence suffit à me remonter un peu le moral. Alors oui c'est une bien triste histoire, il y a du bon dans the Danish Girl par la mise en lumière de la transformation, du changement de sexe... Au moins rappeler que la médecine a bien évolué et c'est rassurant. L'histoire d'amour demeure assez sincère, ouf. Mais je persiste et signe cette histoire vraie n'a rien de cinégénique. En plus, il y a avait quelque chose de bien plus libertin dans les peintures de Gerda Wegener, mais bien sur, pour Hollywood il a fallut ternir l'ensemble, déjà que l'héroïne est un transexuel il faut pas exagérer... C'est pas un peu hypocrite tout ça non ? Bref, oh il va bien y avoir quelques récompenses tout a bien été fait pour...

virnoni

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 423 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 27/01/2016

Comment les gens peuvent-ils autant se laisser bercer (voire berner! par ce drame cousu main pour les oscars (oh ils arrivent bientôt comme c'est étrange!) ? Certes, c'est bien interprété (voire très bien par Alicia Vikander - actrice à suivre et qui fera bientôt LE rôle qui la fera éclater), la reconstitution est à tomber, les costumes, les ambiances, la musique (parfois lourde aussi), le thème (hautement sensible mais important à traiter) ; mais c'est d'un classicisme presque honteux (forcément avec le réalisateur Du discours d'un Roi...qui, une fois encore, s'attaque à un thème si tabou que cela en devient douteux?!), des lourdeurs flagrantes et un jeu de Eddie Redmayne assez ampoulé, rempli de tics agaçants (ses regards avec les faux cils qui palpitent, ses sourires soit disant timides, ses mains faussement graciles...Spoiler: quand à la scène finale où elle/il décède...du niveau de Cotillard dans Batman!). C'est donc flagrant et surjoué! Ouille! Il ose cependant un rôle complexe et attachant, bouleversant il faut le reconnaitre aussi dans certaines scènes. Mais cela sent trop le "je veux mon 2ème oscar" pour être naturel et au final, renversant. On s'ennuie parfois aussi. Des scènes sont inutiles ou étirées. Reste un sujet pas simple et courageux aussi. On en apprend plus sur la vie difficile de toutes ces personnes transsexuelles qui doivent faire des choix douloureux (sacrifier leur amour pour être soi-même), supporter le rejet, la moquerie, la douleur (des opérations). C'est cet aspect qui m'a retenue et intéressée. Pour le reste baillement ! Next...

lhomme-grenouille

Suivre son activité 723 abonnés Lire ses 2 868 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 26/01/2016

Mais que ce film est… BEAU. Ah ça ! On ne pourra pas lui retirer cette qualité là. Pour un film dont les principaux protagonistes sont peintres, il est particulièrement bien venu d’avoir une telle qualité de cadrage, de montage, mais surtout de photographie. Là, rien à redire, l’aspect pictural de ce « Danish Girl » est un vrai régal pour l’œil et ceux qui sauront apprécier cet aspect là dans le cinéma auront clairement de quoi se ravir. Alors certes, cet esthétisme se traduit clairement dans une logique très classique, mais bon, parfois le classique a du bon, surtout quand il est fait avec sensibilité et savoir-faire. Or là, de mon point de vue, je ne vois pas ce qu’on pourrait reprocher à Tom Hooper. Seulement voilà, autant le classicisme de ce film ne me dérange pas dans sa dimension visuelle, autant j’avoue avoir eu beaucoup plus de mal dans l’écriture. Rah… Là, pour le coup, qu’est-ce que c’est lisse. Alors certes, au vu de l’identité affichée très rapidement par le film, je ne me l’imaginais pas raconter cette histoire autrement que sous la forme d’un récit linéaire. Seulement, de la scène d’exposition, à la longue démonstration qui nous est proposée, le récit est plombé par les conventions de langage, et cela jusqu’à la fin. Et c’est dommage, parce qu’encore une fois, quand il se limite à la seule plastique, je trouve que le style Hooper fonctionne. Jamais le film n’est plus beau que lorsqu’il ne parle pas. Je me permettrais d’ailleurs une petite palme personnelle pour la scène où Spoiler: Einar/Lili va au peep show juste pour aller s’inspirer de la gestuelle de la strip-teaseuse. L’échange entre les deux personnages, tous les deux bannis des conventions, m’a vraiment parlé… Donc oui, quand il ne parle pas, quand il compose une scène qui peut se lire indépendamment de la narration globale, je trouve que le film marche et que la démarche de l'auteur est pertinente. Seulement voilà, dès qu’il s’agit de s’exprimer verbalement, dès qu’il s’agit d’élancer une histoire avec ses péripéties, tout l’aspect académique, clinique et sophistique de la narration d’Hooper vient lisser tout cela d’un seul trait. Alors après voilà, c’est un pari de Tom Hopper. Il savait qu’il abordait un sujet hors-norme, alors il a voulu le faire intégrer à la norme en le fondant dans une démarche très académique. Certes, ça a l’avantage de la sobriété. Mais bon, pour les spectateurs à fleur de peau comme moi, c’est beaucoup trop policé pour que j’arrive à m’accrocher à quoi que ce soit, surtout quand on parle du corps. Autant une narration désincarnée pour un sujet qui l’est lui aussi (comme c’était le cas de celui du « discours d’un roi »), ça peut encore passer, mais pas quand il s’agit de parler du corps. Quand on entend s’aventurer dans la sphère de l’intime, je suis désolé, mais je pense qu’il faut savoir se livrer un peu. Or ce film n’est pas une mise à nue, c’est une simple démonstration, avec une narration rodée et un discours presque mécanique. Pas de doute, « Danish Girl » a été davantage pensé pour faire la course à l’Oscar plutôt que pour livrer une pensée et un sentiment personnel. Alors après, on peut trouver ça beau, on peut trouver ça touchant, je le conçois pleinement. Si « Imitation Game » vous a touché, je pense que vous vous y retrouverez aisément car on a là, pour moi, un film de la même trempe. Par contre, pour ceux qui comme moi sont restés de glace face à l’académisme du dernier film de Morten Tyldum, alors il faudra s’attendre à un possible ennui. Ainsi, parce que je ne note qu’avec le cœur, même si je lui reconnais des qualités formelles indiscutables, je ne peux clairement pas aller au-delà de deux étoiles me concernant face à ce « Danish Girl ». Après à vous de vous reconnaitre ou pas dans ma sensibilité, mais au moins, vous serez prévenus…

http://lhommegrenouille.over-blog.com

titi3838

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 26 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 19/01/2016

Attention chef-d’œuvre (vu en avant-première sur les champs)!!!!!!!!!! Acteur principal fabuleux (je pense qu’il tient là LE rôle de sa vie tellement il (elle ?) vit et s’identifie à son personnage (c’est tellement criant de vérité qu’on partage ses souffrances et ses bonheurs). Une très belle musique fascinante et envoûtante qui colle parfaitement aux images (ou l’inverse). Une réalisation sur un sujet très « casse- gueule » absolument parfaite et impressionnante (quelle grâce dans la scène du peep-show). Un film qui a le charme, la délicatesse, la justesse et la beauté qui sied à un tel sujet. Et comme tout grand film, il reste à l’esprit bien après le générique du film. Et ce qui ne gâte rien, c'est que le film se passe dans 3 superbes villes que j ‘aime : copenhague, paris (of course) et dresde. J’espère qu’il fera un triomphe car il le mérite. Nous sommes gâtés pour ce début d’année après la sortie de « Carol » qui est aussi un très grand film…. pourvu que l’année dure sur cette lancée. Merci tom hooper.

traversay1

Suivre son activité 310 abonnés Lire ses 2 508 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 20/01/2016

Malgré son sujet qui aurait été scabreux en d'autres mains, tout, dans The Danish Girl, est placé sous le signe de la beauté et du raffinement : les paysages, l'histoire et les personnages qui gravitent autour du couple de peintres Wegener. Une beauté qui se voudrait baudelairienne dans le sens "bizarre" mais qui ne l'est point, lissée par la mise en scène trop propre de Tom Hooper (Le discours d'un roi). L'interprétation d'Eddie Redmayne pose problème : il vise trop ouvertement l'Oscar et de sourires en minauderies, il donne de cet homme qui se sent femme à l'intérieur, une image doucereuse dont les souffrances semblent surjouées. Par bonheur, à ses côtés, Alicia Vikander, la nouvelle pépite du cinéma suédois (on aimerait la voir chez Almodovar ou James Gray), joue juste et permet au film de ne pas rester qu'une simple juxtaposition de jolies vignettes. Idem avec Matthias Schoenaerts qui dans un rôle mineur apparait transfiguré, aminci, et élégant. Au-delà de son thème central, traité avec goût mais sans aspérités, on retient l'histoire d'un couple qui dépasse les préjugés dans l'acceptation des souhaits de l'autre. Une histoire d'amour, en somme. Une belle, cela va sans dire.

pt O.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

4,5Excellent
Publiée le 14/03/2016

Un film dont on parle peu à mon goût. Une histoire vraie bouleversante et des acteurs magnifiques ! Des images superbes

dagrey1

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 536 critiques

4,0Très bien
Publiée le 07/03/2016

"Danish girl" est un film de Tom Hooper avec dans les rôles principaux Eddie Redmayne, Alicia Vikander, Ben Wishaw et Amber Heard. Ce film raconte l'histoire d'un couple de peintres danois dont le mari va peu à peu sentir tellement sa part de féminité émerger qu'après avoir pris l'habitude de se travestir, il va envisager des solutions ultimes...Reinar Weigner interprété par Eddie Redmayne, très troublant dans sa composition et qui a le "physique de l'emploi", va peu à peu devenir Lili Elbe. Troublant à plus d'un titre (répercussions sur le couple, réponses des médecins aux questionnements existentiels du personnage principal...), "Danish girl" est un film poignant et touchant avec de vrais enjeux. Dans le rôle de son épouse qui le soutient quoiqu'il advienne, Alicia Vikander joue très juste. Dans les seconds rôles, bonnes interprétations de Mathieu Schonaerts, Amber Heard et Sebastian Koch. Les images de reconstitution de la ville de Copenhague ainsi que la bande originale d'Alexandre Desplat sont également très soignées. Le scénario est l'adaptation du journal intime de Lili Elbe.

Emma Schell

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 82 critiques

3,5Bien
Publiée le 04/03/2016

Etes-vous déjà allé au cinéma, cerné de bébés tétant le sein ou gémissant d’impatience dans les bras de leurs mères ? Eh bien, moi, OUI, C’est fait ! On ne peut pas dire que je n’avais pas été informée, c’était écrit, en bleu, dans la gazette de l’Utopia. Etonnamment, mon WARNING ne s’était pas déclenché… 2 heures plus tard, ne pas oublier de rajouter une bonne dose de concentration et un zeste de patience, vous obtenez un film sobre, élégant, délicat ! Au-delà de la magnifique photographie du film (le Copenhague des années 1900), et de l’éblouissante performance d’Eddie Redmayne (nominé aux oscars, mais pour gagner, il aurait fallu jouer au trappeur sauvage animé d’un désir insatiable de vengeance), ce que j’ai aimé par-dessus tout, c’est le rôle que tient Alicia Vikander (oscar de la meilleure actrice dans un second rôle). Comment se résoudre à accompagner son mari dans une transformation, sans perdre tout ce qui fait son couple ? Impossible et c’est bien là, le moteur du film. Suivre le chemin de cette épouse tantôt bienveillante (impossible pour elle de laisser son mari subir des électrochocs, sombrer dans la dépression), tantôt rongée par la jalousie (l’amour doit laisser la place à une difficile et inacceptable amitié) aura été captivant ! En deux mots, Je recommande.

http://quelcinemma.canalblog.com/

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top