Notez des films
Mon AlloCiné
    Zabriskie Point
    note moyenne
    3,8
    632 notes dont 81 critiques
    répartition des 81 critiques par note
    27 critiques
    25 critiques
    15 critiques
    9 critiques
    2 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Zabriskie Point ?

    81 critiques spectateurs

    NicoMyers
    NicoMyers

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    Publiée le 22 septembre 2009
    Cordialement invité aux Etats-Unis par la MGM après le succès de Blow Up, Antonioni fait sauter le capitalisme américain à la dynamite en guise de réponse ! Les "States" sont représentés comme une terre vierge sans cesse conquise par des exploiteurs-rapaces, prêts à construire quartier pavillonnaire au beau milieu de la Vallée de la Mort, dernier refuge de deux jeunes paumés, Mark et Daria. L'un refuse l'ennui des réunions d'universitaires révoltés mais immobiles et soumis au moindre mot signé Karl Marx, l'autre est une jeune fille qui part au beau milieu du désert pour "penser à la pensée". Antonioni nous offre alors leurs errements très érotiques dans la Death Valley, sans but ni raison, ce qui reflète pas mal le malaise de cette époque. Au final, Mark, déjà trop engagé, est comme rappelé par le conflit : il retourne à Los Angeles, attendu par des dizaines de policier pour avoir volé un avion privé. Daria, quant à elle, repart vers Phoenix, un "coin paumé", probablement sans révoltes. Elle ne peut qu'imaginer l'explosion du capitalisme dans une vision fantasmée, avant de repartir vers le soleil. Antonioni met donc son style unique, fait de temps-morts et de scènes désarticulées, au profit des jeunes Américains des seventies, et livre encore une très belle oeuvre.
    Misoramengasuki
    Misoramengasuki

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 380 critiques

    3,5
    Publiée le 9 novembre 2011
    Réalisé dans la mouvance des révoltes étudiantes californiennes de la fin des années 60, "Zabriskie Point" est une réussite. On passera sur quelques invraisemblances scénaristiques qui n’intéressent visiblement pas le réalisateur (l’avion volé aussi facilement qu’on vole une pomme dans une épicerie, l’itinéraire routier peu vraisemblable Los Angeles-Reno via Death Valley…), et on retiendra la beauté des images qui défilent à l’écran, depuis les plans du début sur un L.A. envahi de panneaux publicitaires jusqu’à l’explosion finale sur la célèbre musique des Pink Floyd. Antonioni n’est ni le premier ni le dernier à tirer parti des paysages de l’Ouest, mais il y trouve un cadre parfait pour symboliser l’idéal de liberté de ses deux héros. Le choix de Mark Frechette et de Daria Halprin comme icônes de cette jeunesse rebelle est excellent. Leur histoire d’amour dans les paysages grandioses de la Vallée de la Mort (malheureusement parasitée par une inutile scène d’orgie) donne à "Zabriskie Point" une dimension lyrique et intemporelle que son seul message politique libertaire, asséné sans beaucoup de finesse, ne saurait lui conférer – et qui permet de le revoir encore aujourd’hui avec plaisir.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 891 critiques

    4,5
    Publiée le 7 avril 2019
    Zabriskie Point est le troisième long métrage de Michelangelo Antonioni que je découvre rétrospectivement deux ans après Le Cri et un an après Blow Up. Un film du cinéaste par an , toujours en avril, une tradition qui s'impose d'un ordre pratique et très peu désinvolte ... Enfin peu importe les motivations, c'est évidemment le choc saisissant de son cinéma qui me pousse à l'ouvrage. Antonioni me fascine de part la justesse de ses émotions, de sa maîtrise totale de la technique mais aussi dans la distance qu'il s'impose ... Il place ses protagonistes au centre de tout, il déblaye autour et permet a ceux-ci de se livrer à travers toutes formes de sentiments. Zabriskie Point est à l'image du précédent film d'Antonioni, parfois très froid, austère même ... Mais à contrario il oscille vers les liens, les attaches sont fugaces mais magnifiques. Il est qui plus est un cinéaste qui se plonge dans l'histoire, il l'a décrit avec profondeur et avec un sens innée du contre point. Zabriskie Point est une création qui marque indéniablement le septième art.
    Niko0982
    Niko0982

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 331 critiques

    4,0
    Publiée le 9 juillet 2009
    Super film. Excellente mise en scène d'Antonini. Un film intelligent.
    axelstefor
    axelstefor

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 117 critiques

    5,0
    Publiée le 26 janvier 2013
    Un film d'époque qui fait preuve d'une liberté qu'on cherche aujourd'hui. Même s'il s'égare parfois dans le fantasme pur, c'est un film qui provoque un vrai frisson visuel.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 28 août 2011
    "Zabriskie Point" commence par une scène d'AG, en Californie à la fin des années 60. Horreur. Je craignais que le film dure 1h40 de cette façon, Antonioni étant réputé difficile d'accès (c'est la première fois que je vois un de ses films). Finalement, le personnage principal masculin, suite à un échange de coups de feu auquel il n'a pas participé, est obligé de fuir dans le désert. C'est là que le film commence vraiment. Il rencontre une jeune femme. Ils font l'amour lors d'une des plus belles scènes érotiques que j'ai pu voir, sur une excellente musique de Jerry Garcia (des Grateful Dead). Il ne se passe pas grand chose d'autre, hormis le final, grandiose et anarchiste. Antonioni filme merveilleusement la Vallée de la Mort. Ce sont d'ailleurs assez souvent des cinéastes européens qui filment le mieux les grands espaces américains (on en a encore eu la preuve récemment avec Sorrentino), avec un regard peut-être moins blasé, plus porté par le fantasme. Magnifique film.
    foch1800
    foch1800

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 132 critiques

    5,0
    Publiée le 7 novembre 2009
    difficille de trouver le meilleur film de Antonioni, ils sont tous excellents pourtant très différents. le film le plus subversif tourné aux usa
    QuaiduCinéma
    QuaiduCinéma

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 21 critiques

    5,0
    Publiée le 30 octobre 2012
    Des gros plans sur des visages d’étudiants, sur des doigts levés et des cheveux longs nous embarquent directement vers la fin dans années 1960 aux Etats-Unis. Noyée sous une lumière jaune, l’assemblée générale ressemble à un brouhaha, dont la longue focale entasse les étudiants dans leurs revendications, dans leur jeunesse en pleine crise existentielle. C’est la frustration et le désir d’utopie des jeunes contre l’Amérique de surconsommation que filme Antonioni dans Zabriskie Point, une oeuvre intemporelle, tant par son esthétique que par son appel à la liberté. Son échec à sa sortie démontre l’avant-gardisme de son créateur, qui met en opposition deux mondes, la ville, lieu de l’incommunication, et celui du désert, lieu de tous les échanges possibles. Pour lire la suite: http://quaiducinema.wordpress.com/2011/02/15/brulot-anti-capitalisme/
    Toutou to you
    Toutou to you

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 599 critiques

    5,0
    Publiée le 23 avril 2012
    Avec un scénario famélique, proche du néant diront certains, Antonioni a réalisé un magnifique film à la beauté formelle époustouflante. Ces déambulations, ce quasi mysticisme, cette lenteur chargée de symboles et que dire de la photographie... Merci l'artiste. Chef d'oeuvre. 5/5
    Yoloyouraz
    Yoloyouraz

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 566 critiques

    2,5
    Publiée le 14 avril 2008
    Un film plutôt réussi à l'image sans doute du sujet qu'il traite ; drôle, sympathique, superficiel, sans profondeur.
    gabdias
    gabdias

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 510 critiques

    2,0
    Publiée le 29 août 2010
    Un film étrange entre ode hippie défoncé et voyage au bout de l’enfer de la Vallée de la Mort, particulièrement naïf. Ce film d’Antonioni déroute mais laisse un sentiment d’aigre-doux, quelque chose fait rester le spectateur devant l’écran.
    S M.
    S M.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 453 critiques

    5,0
    Publiée le 22 septembre 2013
    Film psychédélique culte d' Antonioni de la fin des années 60 en pleine période "hippie" et vague contestataire étudiante. Il est de toute beauté avec des plans magnifiques. La BO (Pink Floyd...) nous transporte littéralement. A noter la présence de scènes "fortes". Une oeuvre mémorable.
    Léo Mesguich
    Léo Mesguich

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 73 critiques

    3,0
    Publiée le 9 septembre 2014
    J'attendais beaucoup de ce Zabriskie Point : l'ère psychédélique, la contestation, l'engagement, Pink Floyd, l'Amérique, cela semblait être un cocktail merveilleux. Hélas, je ne suis pas du tout rentré dedans. Le manque de propos, de fond, du film m'a désarçonné. Malgré une scène d'ouverture intéressante et quelques séquences assez hypnotiques, le film traîne en longueur, ne raconte que peu d'histoire et ne connaît aucun moment fort. De plus, la froideur et l'insensibilité de ses personnages rendent le film encore plus insipide. Bien qu'Antonioni ait un regard bien à lui et que ce film soit plein de bonnes intentions, il ne m'a pas procuré de grandes sensations. Il reste et demeure néanmoins un film important à voir
    Clem Milles
    Clem Milles

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 13 critiques

    5,0
    Publiée le 11 mars 2013
    A n'en pas douter, l'une des merveilles du 7ème art. Antonioni était déjà un grand réalisateur à l'époque, après le succès de "Blow Up", palme d'or à Cannes. "Zabriskie Point" a lui été quelque peu oublié derrière ce dernier et le "Profession : reporter" qui viendra 5 ans plus tard, mais il mérite qu'on s'y penche plus en avant. Le film montre d'abord dans le menu la société américaine de la fin des années 60 : contestation étudiante, racisme, violences policières, besoin d'évasion d'une génération asphyxiée sous les panneaux publicitaires et la répression nixonienne. Il montre surtout les tiraillements et les blessures de cette génération, qui n'arrive pas réellement à changer la société (toutes les grèves échouent, les manifestations sont réprimées et les jeunes se dispersent) et qui se réfugie alors dans le rêve et l'amour. Mais "Zabriskie Point" ne s'arrête pas là : c'est avant tout un grand morceau d'esthétisme, un grand moment de jouissance cinématographie. Il est rempli de scènes mythiques : les visages de la jeunesse en colère lors de l'assemblée générale de la première scène
    Tietie008
    Tietie008

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 13 critiques

    5,0
    Publiée le 1 juin 2016
    Après Blow out, son opus londonien, voici qu'Antonioni se lançait à l'assaut de l'Amérique. Zabriskie Point est une quête désanchantée vers une société meilleure, portée par l'amour improbable et fulgurant entre Mark Frechette et Dalia Harprin dans les vastes étendues désertiques de la Vallée de la Mort. Enigmatique et fascinant !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top