Mon AlloCiné
    Les Poupées du diable
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Poupées du diable" et de son tournage !

    Un spécialiste du genre

    Tod Browning est considéré comme l'un des maîtres du cinéma fantastique des années 20 et 30. Il est l'auteur de plusieurs films cultes, mêlant horreur et humour noir, ce qui lui valu d'être surnommé " l'Edgar Poe du cinéma ". Ainsi, il a réalisé de nombreux films à succès tels que Dracula avec le célèbre Bela Lugosi, La Marque du vampire, ou encore Freaks, la monstrueuse parade.

    Fin d'une carrière

    Les Poupées du diable est l'avant-dernier film du réalisateur Tod Browning. En effet, le cinéaste rejoint la MGM en 1925, et se lie d'amitié avec le producteur Irving Thalberg qui lui permet de réaliser de nombreux films à succès. Mais un an après la sortie de Les Poupées du diable, le producteur meurt et Browning se retrouve seul, sans soutien. Le cinéaste réalise alors un dernier long métrage en 1939, Miracles for Sale, avant de se retirer du milieu. Il meurt 23 ans plus tard.

    Des décors impressionnants

    Dans le film, les victimes sont réduites à l'état de poupées. Pour que l'illusion soit parfaite, le réalisateur Tod Browning a demandé au chef décorateur Cedric Gibbons de construire, spécialement pour le film, des décors de tailles gigantesques. Les effets spéciaux étaient novateurs pour l'époque et ont impressionné par leur qualité, si bien qu'aujourd'hui même, le film n'a pas perdu en crédibilité. D'ailleurs la technique de rétrécissement a été réutilisée sur L'Homme qui rétrécit de Jack Arnold en 1957.

    Collaboration

    Les Poupées du diable marque la quatrième collaboration entre le réalisateur et l'acteur Lionel Barrymore. Les deux hommes ont travaillé ensemble sur La Morsure en 1927, Le Talion en 1928, La Marque du vampire en 1935 et enfin Les poupées du diable en 1936. A noter qu'en tête d'affiche du film on peut voir Maureen O'Sullivan, rendu célèbre grâce à son interprétation de Jane, auprès de Tarzan, à sept reprises entre 1932 et 1942.

    Référence

    Dans Les Poupées du diable, l'acteur Lionel Barrymore se travestit en Mme Mandelip, une vieille dame. Une ruse déjà utilisée par le comédien Lon Chaney dans Le Club des trois en 1925, premier film de Tod Browning au sein de la MGM.

    Adaptation

    Le film est l'adaptation du roman " Brûle sorcière brûle " de Abraham Merritt. D'ailleurs, pour l'adaptation en scénario, outre Garrett Fort, Guy Endore et Tod Browning lui-même, on trouve un certain Erich Von Stroheim, célèbre pour avoir réalisé les films muets Folies de femmes (1921) et Les Rapaces (1923), mais aussi pour ses interprétations dans des grandes oeuvres cinématographiques telles que La Grande illusion de Jean Renoir et Boulevard du crépuscule de Billy Wilder.

    Ressortie

    Comme la plupart des films cultes, Les Poupées du diable a bénéficié d'une resortie en salles l'été 2009. L'occasion de redécouvrir ce chef-d'oeuvre du cinéma fantastique sur grand écran, et en copies neuves.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Le Roi Lion (2019)
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Crawl (2019)
    • Anna (2019)
    • Playmobil, Le Film (2019)
    • Parasite (2019)
    • Midsommar (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Le Coup du siècle (2019)
    • Yesterday (2019)
    • The Operative (2019)
    • Mon frère (2019)
    • Dora et la Cité perdue (2019)
    • Frankie (2019)
    • La Source (2018)
    • Premier de la classe (2018)
    Back to Top