Mon AlloCiné
Food, Inc.
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Food, Inc." et de son tournage !

Un sujet tabou

Food, Inc. a représenté un véritable challenge pour son réalisateur. En effet, lors de ses investigations, Robert Kenner s'est vu refuser l'accès à de nombreuses industries de l'agro-alimentaire. Sa productrice Elise Pearlstein avoue même "qu'il aurait été plus simple de pénétrer dans le Pentagone que d'entrer dans une compagnie qui fait des céréales de petits-déjeuners." Face à ce tabou de la part des principaux protagonistes nationaux, l'équipe du film a dû assurer ses arrières, notamment en se référant constamment au premier amendement de la constitution américaine lors de la progression du film.

Les faits en vrac de "Food, Inc."

  • Dans les années 70, le top 5 des emballeurs de viande bovine contrôlait environ 25% du marché. Aujourd'hui, les quatre plus grosses entreprises en détiennent plus de 80%.
  • A la même époque, les Etats-Unis comptaient des milliers d'abattoirs produisant la majorité du boeuf vendu. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 13.
  • Un supermarché moderne a, en moyenne, 47 000 produits ; la majorité de ceux-ci a été produit par seulement une poignée d'entreprises de l'agroalimentaire.
  • En 1998, le Département de l'Agriculture des USA (USDA) a décidé de faire des tests bactériologiques contre la salmonelle et certains E. coli (bactérie intestinale). Ainsi, si une usine échouait plusieurs fois à ces tests, l'USDA pouvait la faire fermer. Après avoir été poursuivi en justice par les associations de producteurs de viandes et de volailles, le Département de l'Agriculture n'a désormais plus ce pouvoir. En 2007, 73 000 personnes ont été atteintes du virus E. coli.
  • En 1972, l'Administration de l'Alimentation et des Drogues (FDA) a conduit 50 000 inspections sanitaires. En 2006, ce chiffre est tombé à 9164 contrôles.
  • Sous l'administration Bush, la FDA avait à sa tête l'ancien vice-président de l'Association Nationale des Robots de Cuisine. Toujours sous Bush, le chef d'équipe de l'UDSA était un ancien chef du lobby de l'industrie bovine à Washington.
  • Avant de se reconvertir dans l'agro-business, Monsanto était une industrie chimique qui a produit, entre autres choses, des pesticides (DDT) et l'Agent Orange (un défoliant utilisé pendant la guerre du Vietnam).
  • Le juge de la Cour Suprême, Clarence Thomas était un avocat de Monsanto à la fin des années 70. Alors qu'il était en poste à la Cour Suprême, Mr Thomas a écrit, dans une affaire, une opinion majoritaire qui a aidé Monsanto à faire respecter ses brevets de semences.
  • Avec 32 000 cochons tués par jour, l'entreprise Smithfield de Tar Heel en Caroline du Nord est le plus gros abattoir du monde.
  • En moyenne, un Américain mange plus de 90 kg de viandes pas an.
  • 30% des terres américaines servent aux plantations de maïs.
  • 1 Américain sur 3 né après 2000 va contracter un diabète précoce. Pour les minorités, ce ratio peut monter à 1 sur 2.
  • Un tournage de longue haleine

    Le tournage d'un documentaire demande toujours du temps, notamment dû à l'investigation. Dans le cas de Robert Kenner et de son équipe, quelques obstacles ont freiné leur travail : "Depuis que Eric Schlosser et moi avons commencé à en parler, cela a pris six à sept ans. Mais le film en lui-même, c'est deux ans et demi de travail. Cela a pris plus de temps que nous le pensions car on nous a interdit d'entrer dans beaucoup d'endroits."

    Les intervenants

    Food, Inc. propose d'un côté des séquences filmées en caméra cachée par des employés qui prennent des risques pour dévoiler les coulisses de leurs entreprises, et de l'autre les témoignages d'intervenants qui se battent pour que les Américains prennent conscience de la mauvaise qualité de leur alimentation. Les experts interviewés sont entre autre les auteurs Eric Schlosser (Fast food nation) et Michael Pollan (The Omnivore's Dilemma.).

    Dans la lignée de...

    En 2006, un film sur l'alimentation dans les fast-foods et de son industrie venait bousculer l'aveuglement général : Fast Food Nation de Richard Linklater, adapté d'un best-seller d'Eric Schlosser. Ce dernier, expert en alimentation, fait logiquement partie des intervenants de Food, Inc. : Robert Kenner et lui avait déjà envisagé de réaliser ensemble un documentaire sur la fabrication de la nourriture des fast-foods, avant de réaliser que les déviances du système de restauration rapide s'étaient généralisées à tout le système de l'agro-alimentaire aux Etats-Unis, avec un constat : on ne sait pas ce que l'on achète au supermarché. Lors de la réalisation de Food, Inc., Robert Kenner a également tiré des influences de Michael Pollan et de son livre Omnivore's Dilemma, l'histoire naturelle de quatre repas. Dans cet ouvrage, l'auteur interroge les implications éthiques, politiques et écologiques dans le cheminement de la nourriture, du pré à l'assiette. Le réalisateur avoue aussi l'importance des rencontres qu'il a faites lors du tournage : "Alors que nous parcourions le monde, nous avons été incroyablement influencés par beaucoup des fermiers que nous avons rencontrés".

    A Berlin

    Food, Inc. a été présenté dans la section "Cuisines et Cinéma" de la Berlinale 2009 : une nouvelle section qui évoque la nourriture sous différents angles. Regard militant sur l'alimentation ou éloge du plaisir de manger, les films présentés dans cette section abordent tous, par des biais très différents, les relations possibles entre le cinéma et la cuisine. Après chaque projection, des grands chefs y servent d'ailleurs un menu spécial. Engageant le Festival dans la voie de la contestation anti-mondialiste, le film de Robert Kenner a été présenté au même titre que Terra madre de l'Italien Ermanno Olmi, qui examine le mouvement "éco gastronomique" de la slow food.

    Un acte social

    Née de la rencontre entre Dieter Kosslick, président de la Berlinale et Carlo Petrini, fondateur de l'association "Slow Food", la section "cinéma culinaire" connaît un grand succès depuis deux ans. Le festival de Berlin témoigne ainsi de son engagement pour la diversité culturelle. Manger est vu comme un "acte social", politique et éthique, selon le président du Festival, qui déplore le fait que le réseau alimentaire dans lequel se place l'homme ait été récemment détruit : résultat, une personne sur six souffre de malnutrition, au moins autant sont en surpoids.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Mortal Engines (2018)
    • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
    • Bienvenue à Marwen (2018)
    • Une Affaire de famille (2018)
    • Spider-Man : New Generation (2018)
    • Rémi sans famille (2018)
    • Pupille (2018)
    • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
    • Sauver ou périr (2017)
    • Bohemian Rhapsody (2018)
    • Robin des Bois (2018)
    • Le Grinch (2018)
    • Aquaman (2018)
    • Le Retour de Mary Poppins (2018)
    • Les Veuves (2018)
    • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
    • Hunter Killer (2018)
    • L'Empereur de Paris (2018)
    • A Star Is Born (2018)
    • Oscar et le monde des chats (2018)
    Back to Top