Notez des films
Mon AlloCiné
    Pontypool
    note moyenne
    2,9
    366 notes dont 91 critiques
    répartition des 91 critiques par note
    11 critiques
    17 critiques
    25 critiques
    16 critiques
    12 critiques
    10 critiques
    Votre avis sur Pontypool ?

    91 critiques spectateurs

    Nicolas B
    Nicolas B

    Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 327 critiques

    5,0
    Publiée le 6 août 2011
    Je crois que c'est l'un des films les plus intelligent et original que j'ai jamais vu ! Tout d'abord l'idée du virus qui se transmet par les "mots" est extremement bien trouver quand on suit le scenario, mais certains ne comprennent pas trop la fin ou a partir de 1h du film, donc je vais expliquer mais soyez attentif car c'est assez compliqué et j'ai eu du mal a expliqué donc prenez votre temps de comprendre ce que j'essaie de dire. Spoiler !! : l'idée en fait, c'est que ce n'est pas exactement la langue qui est infecté, mais plutot le cerveau lorsque on parle, par exemple, lorsque on parle ça nous arrive de ne pas comprendre ce que l'on dit et donc de se repeter et dans le film c'est a cause de ça que le virus apparait. Alors bien entendu lorsqu'on comprend pas un mot, on se force à le repeter, mais le virus est deja transmit à cause de cette incompréhension, et plus on repete un mot que l'on a pas compris plus ce mot devient incomprehensible (desolé pour les repetition) donc le virus s'accroche et s'aggrave jusqu'à en devenir fou et avoir un comportement semblable à celle d'un zombie. Mais ce ne sont pas de vrai zombie bien entendu. Et comme le dit Grant à la fin, "pour guérir il faut arreter de comprendre", car c'est le fait de reflechir sur un mot qui aggrave le virus et par reflexe immunitaire les personnes atteinte ce repete ce mot pour en trouver le sens. Arreter de comprendre et de sortir de notre langue et de se repeter des choses sans-queue ni tete exemple: "tuer c'est embrasser" comme ce qui est dit dans le film lorsque la femme bloque sur le mot "tuer" (ou bien "tu es"). c'est aussi simple que ca et ca rend le film extremement original et très recherché. FIN du spoiler !! C'est la premiere fois qu'on tombe sur un film dont le scenario est autant impressionnant, l'ambiance est elle-meme exelente, mais il ne faut pas regarder ce film comme un film de zombie cela ne sert a rien, ce qu'il faut faire c'est etre avec les acteurs et chercher ce qu'il se passe et les "pourquoi". un film tout simplement remarquable !
    belo28
    belo28

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 130 critiques

    5,0
    Publiée le 23 décembre 2010
    Je trouve que le 5 étoiles se justifie amplement ne serait ce que pour l'originalité du projet et pour son acteur principale! Un film de zombie sans zombie! Un huis clos quasi claustro! Un classique à venir!!!
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 493 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 10 février 2013
    On n'a jamais vu un film de zombies aussi original. "Pontypool" est un huis-clos aussi surprenant que réussi, relatant la propagation d'une mystérieuse épidémie à travers les impressions de trois personnages enfermés dans une station de radio. On en sait autant qu'eux tout le long du film et on se sent troublé au fur et à mesure que le film avance d'apprendre la cause de cette déferlante de morts, cause à priori invraisemblable et très trouble. Jouant sur l'angoisse des personnages aussi bien que sur celle du spectateur, le film atteint des sommets dans sa deuxième partie, quitte à en perdre certains en route. Mais c'est tout de même réussi dans la mesure où se laisse prendre par l'intrigue et par Stephen McHattie qui campe un personnage particulièrement haut en couleurs.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    5,0
    Publiée le 4 septembre 2012
    Un film d'horreur brillant à contre courant de tout ce qu'on voit depuis 10 ans. Première partie ou le cinéaste détourne les codes du genre du film de zombie avec une tension extrême et uniquement grâce à la suggestion. Ensuite on voit tout de même de l'horreur, le scénario est intelligent et inhabituel et en plus le huis-clos est filmé avec pas mal de talent.
    eldarkstone
    eldarkstone

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 243 critiques

    3,0
    Publiée le 5 janvier 2014
    Une assez bonne surprise ! Un genre nouveau, entre le huit clos et la terreur, laissant la panique et l'horreur prendre peu à peu le spectateur, sans pour autant ne quasiment rien montrer, en nous laissant le choix d'imaginer à notre guise ! Quelques incohérences, mais une réussite dans l'ensemble !
    pauleta.48
    pauleta.48

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 86 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2011
    Quelle surprise Ce film est génial. Le mec qui joue Grant est vraiment incroyable. Il a un charisme fou, et une voix vraiment cool. Et les passages en français démontrent que ce film ne peux pas se voir en VF. Visionnez ce film en VOST ! L'ambiance huit-clos est très prenante. Dès que la "situation" commence à se mettre en place, ça devient vraiment cool. Au niveau de l'histoire en elle même : spoiler: Un virus qui se transmet par le langage, c'est bien trouvé. Ce virus naît de l'incompréhension qu'un certain mot génère dans notre esprit, c'est bien ça ? Il n'y a pas de message caché ou une morale là dedans ? Ou alors le film nous fait comprendre qu'en suivant la masse, on devient des infectés ? Réfléchir réfléchir réfléchir, c'est peut être ça le message. En tout cas, superbe découverte. J'ai pas vu le temps passer. A proprement parler, c'est pas un film de zombies, mais si vous êtes fan de huit-clos avec une ambiance assez pesante, jetez-vous sur ce film.
    Frech11
    Frech11

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 116 critiques

    5,0
    Publiée le 5 décembre 2010
    NE VOUS FIEZ PAS AUX CRITIQUES ! Soyons clair, ce film est loin de mériter 5 étoiles. Mais après tout, comment noter un film ? Quelle sont les qualités à prendre en compte, les défauts qu'on ne peut pas accepter, quels sot les critères qui garantissent la qualité d'un film ( on peut aller très loin comme ça... ) ? Pontypool mérite 5 étoiles d'originalité, 5 étoiles pour son étrangeté, son ambiance froide, mais mérite surtout qu'on se lève, et qu'on frappe bien fort dans nos mains pour avoir pervertir le "genre". Car oui, le thème des "infectés", ou des "zombies", est un genre, avec ses codes et ses valeurs, ses caractéristiques intrinsèques qui, loin d'être immuables, évoluent peu depuis Romero. Pontypool est à proprement parler une oeuvre puisqu'elle ne vas pas puiser dans les autres films du genre les règles qui vont régir son monde. Pontypool invente ses propres règles, invente son propre monde. Vous êtes habitués aux "zombies", aux "rôdeurs" ? Oubliez-les. Pontypool peut se regarder avec des yeux de connaisseur habitué à l'hémoglobine, et peut pourtant vous surprendre par sa construction narrative. Si le schéma habituel est bien respecté ( situation initiale > apparition d'événements étranges > etc. NO SPOIL ), il est toutefois sublimé par le contexte dans lequel il nous plonge, et par les touches de nouveauté qu'il se permet d'ajouter, de proposer au "genre". Pas exempt de défauts ( dernière demi-heure décevante, certaines mollesse dans l'action qui pour ma part ne m'a pas dérangée - bien au contraire -, dialogues inégaux ), Pontypool est un film ambitieux au budget serré qui se laisse pourtant savourer avec plaisir, comme un plaisir de redécouvrir un parfum de glace qu'on aime et qu'on croit connaître par coeur. Pontypool, c'est un peu le nouveau parfum "goût zombie". Et j'aime ça !
    Video.drome
    Video.drome

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 24 critiques

    4,0
    Publiée le 11 mai 2013
    Pontypool, on aime ou on déteste. Rejoignant la tradition du film claustrophobe, comme déjà parfaitement maîtrisé par Kubrick dans Shining ou, dernièrement, par Rodrigo Cortés dans Buried, Pontypool est un film de non-vu. La claustration est, par nature, un thème forcément récurrent dans les productions horrifiques où il est question de zombis (au sens large du terme) dont il faut réchapper : les cas cultes sont ceux de Romero, avec la maison abandonné de la "Nuit des Morts Vivants", le centre commercial de "Dawn of the Dead", la clinique du "Jour des Morts Vivants". Bruce McDonald va tout de go dans cette logique, nous enfermant avec ses personnages dès les cinq premières minutes, pour un huis-clos terrifiant. Ici, la terreur ne naît pas d'effets horrifiques grand-guignolesques ou chics et chocs (à peine quelques séquences qu'on nommera généreusement "gore", et qui doivent occuper 10 minutes du métrage entier). La peur naît avant tout du hors champ ; autrement dit, on aurait là une version horrifique de Haneke, jusqu'au-boutiste dans les jeux d'intérieur/extérieur (autant physique que de cadrage). En se focalisant tout du long sur l'équipe de radio dans ses locaux, tous les moyens de transmission (la radio elle même, les téléphones, la télévision...) deviennent autant de moyens de faire monter la pression ; car justement, nous ne voyons rien, donc nous ne savons concrètement rien. Et McDonald de renforcer cette tension avec les aléas desdits réseaux : qu'est ce qui est vrai? qu'est ce qui est faux? Certes l'exercice de style en rebutera plus d'un : il faut aimer se faire peur de façon détournée, disons. J'avoue avoir eu plus peur avec ce métrage que devant les Secte Sans Nom ou autres films (si nombreux) qui jouent sur le m'as-tu-vu (m'as-tu-vu pas forcément dommageable d'ailleurs, je tiens à le préciser!). Entendre des cris, des voix étranges, des actions se jouer, en ne les entendant que par téléphone, et réussir à nous effrayer rien qu'avec ça, prouve bien l'inventivité du réalisateur (sans oublier le scénariste-écrivain Tony Burgess évidemment) et l'admirable travail de montage son qui a été fait ici. La fin, ou plutôt l'explication, pourra en perdre plus d'un, si ce n'est désarçonner ou dépiter, mais, quoique relativement extraordinaire, on n'a jamais vraiment vu ça au cinéma. Et quand on rentre dans un film, il faut savoir se laisser porter... Un métrage qui pourrait ainsi faire de légers échos au roman "Cell" de Stephen King, tout en suscitant la terreur avec finalement rien, juste un climat parfaitement maîtrisé et des acteurs très bons (en même temps, Stephen McHattie a joué pour Cronenberg, Emmerich, Snyder, ou Landis), exception faite cependant pour Harant Alianak, piètre Docteur Mendez... Pontypool en ravira comme il en offusquera certains, son choix de mise en scène pouvant plaire comme ennuyer. Personnellement, j'ai bien aimé, et je le conseille chaudement.
    xgakirules
    xgakirules

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 105 critiques

    3,0
    Publiée le 29 janvier 2011
    Pontypool ou le film qui va décidement vous faire perdre toute logique et toute compréhention des mots et de la langue française ( " anglaise " plutot , a voir en VO d'urgence ) . Une invasion d'infectés que le spectateur suivra de bout en bout à partir d'un studio d'enregistrement radio , osé et le 8 clos final tiends finalement très bien ses promesses . La ou le film percute , c'est déja en donnant un aspect complètement novateur avec un genre aussi vu/revu que sont les film d'invasion zombis , ici , pas de mort vivant monstrueux ou d'infection par les morsures , le concept même de la transmission du virus est déroutante et très interressante : une langue française infectés , un language qui possède des mots type qui permettront a l'esprit de perdre le fil de la chose , de perdre la comprehension , la reflexion et de finalement faire plonger l'esprit dans un état zombifique uniquement guider par les voix . Dès les premières secondes du film les phrases dénués de sens et de logique percutent , des explications invrésenblables , des mots mal employés , des réfléxions flous et incompréhensive mettent le spectateur directement dans la peau d'un " infecté " qui aurait perdus toute logique et comprehention du language . Malin et efficace , le film se veut compliqué avec pourtant une base très simple , ils fera tournée le spectateur en rond , et lui fera perdre tout repers , faisant en sorte de ne donner aucune explication réel au final . L'aspect psychologique et le questionnement sur le pourquoi du comment sont de mise ( et en cas si vous voulez du trash et du " je laisse mon cerveau chez moi " style allez voir autre chose , ici c'est psychologie de la chose de manière non frontal caller dans un studio radio ... pas clashage de zombis a tout va ;) )
    trustno
    trustno

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 39 critiques

    5,0
    Publiée le 15 mars 2013
    Superbe, on réussit a nous faire tenir dans un studio avec un "héros" grandiose, super jeu d'acteur pour le grand Stephen McHattie. L'histoire est très bien guidée, ambiance froide mais chaleureuse. Avec en plus des frissons, et une énigme à découvrir. La classe !
    JudgeBibi
    JudgeBibi

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    4,5
    Publiée le 27 juillet 2013
    Pontypool est un de ces films à huit clos dont le scénario prend le pas sur le reste du film. On fait ici appel à notre imagination, on nous suggère des scènes et ainsi on parvient à se faire peur par le simple fait de s'imaginer une scène que l'on nous décrit. Il faut avoir vu ce film au moins une fois pour prendre la température, Pontypool est un excellent film qu'il faut voir en VO et ne pas perdre une miette de ce qu'il se dit.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 295 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    3,0
    Publiée le 6 mai 2013
    Lorsque Bruce McDonald, spécialiste des séries TV et autres téléfilms canadiens, s'attaque au roman méconnu de Tony Burgess "Pontypool Changes Everything", il réussit non seulement à tenir le spectateur en haleine avec un budget minuscule mais aussi à créer un film de zombies tout à fait original. En effet, le long-métrage prend son temps, instaure ses personnages, son décor, la légende qui entoure la petite ville canadienne de Pontypool. L'intrigue ne se déroule que dans un petit studio de radio situé au dessous d'une église et dont un ex-animateur radio national (Stephen McHattie, vu dans A History of Violence et plus tard dans Watchmen) doit se plier aux règles de ce petit studio local : pas d'esbroufe, pas d'évènements extraordinaires, juste de l'information plate réservée à des habitants quiets. Pourtant, lorsqu'il reçoit d'inquiétants appels, tout semble basculer. Doit-on réellement informer et par conséquent effrayer la population à travers les news radiophoniques ou doit-on mentir et préserver le calme ? C'est dans ce dilemme que Bruce McDonald va instaurer son scénario intelligent, effrayant, réaliste. On est de suite happé par le naturel des trois principaux protagonistes, suivant leur routine basculer dans la terreur et ce, jusqu'au dénouement final (entendez par là la scène post-générique, d'un bizarre éreintant). Malgré quelques dialogues/passages étranges, le film suit une logique imparable et l'évolution de l'histoire devient limpide. Peu de zombies, beaucoup de suspense, un scénario intelligent et une mise en scène réussie, il n'en fallait pas plus pour que Pontypool soit une excellente surprise, renouvelant le genre au même titre que le [REC] de Balagueró et Plaza. Bravo.
    Outburst
    Outburst

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 517 critiques

    0,5
    Publiée le 10 décembre 2010
    Un film long, ennuyeux, avec un jeu d'acteur inégal et un scénario original qui sombre malheureusement dans le ridicule. L'idée de départ était pourtant bonne. A éviter !
    stoof21240
    stoof21240

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 8 critiques

    0,5
    Publiée le 8 novembre 2010
    Film complètement nul !! Acteurs bidon histoire bidon fin ben en fait yen a même pas !! A éviter !!
    Sylvia P
    Sylvia P

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 10 critiques

    0,5
    Publiée le 11 juillet 2013
    Ne vous fiez pas aux critiques dithyrambiques sur ce film, car il est tout simplement mauvais. A la 52ième minute il ne s'est toujours rien passé, pas l'ombre d'un zombie, on s'ennuie ferme. Ce film est en version québéquoise ce qui le rend encore plus chiant. Si vous êtes insomniaque, ca peut être une bonne alternative au prozac. Sinon passez votre route. Mieux vaut revoir "je suis une légende" version cracra streaming sur votre ordi, que de payer pour voir ce nanar en vod.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top