Mon Allociné
Téléphone Arabe
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 2,9 12 titres de presse
  • Paris Match
  • Positif
  • Ouest France
  • Première
  • Cahiers du Cinéma
  • TéléCinéObs
  • Le Monde
  • Les Fiches du Cinéma
  • Télérama
  • La Croix
  • Critikat.com
  • Studio Ciné Live

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

12 critiques presse

Paris Match

par Alain Spira

A travers ce "Clochemerle" israélo-palestinien, le réalisateur dessine avec humour et amertume le portrait contrasté d'une jeunesse palestinienne coincée entre un passé oppressant et un futur oppressé.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Positif

par Jean-Dominique Nuttens

Avec beaucoup de finesse, et sans jamais se départir d'une légèreté de ton qui fait le charme de son film, Sameh Zoabi évoque le sort de ces Arabes qui vivent en Israël dans leurs propres villages, qui ne se mélangent pas au reste de la population, dont ils sont tenus à l'écart, mais qui doivent tout de même parler suffisamment l'hébreu pour accéder à l'université et à un métier.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Ouest France

par La rédaction

Tant pis si côté cinéma, le traitement est souvent assez balourd aussi bien dans le propos que dans la mise en scène. [Sameh Zoabi] fait passer des sujets de réflexion, pour mettre en alerte et exprimer une colère.

La critique complète est disponible sur le site Ouest France

Première

par Antoine Prioul

Cette comédie pataude digne d'un spot SFR des années 90 se double heureusement d'une chronique sociale plus subtile, faisant de Sameh Zoabi une sorte de Stephen Frears oriental qui pointe avec malice les authentiques questionnements d'une communauté tiraillée par l'Histoire.

La critique complète est disponible sur le site Première

Cahiers du Cinéma

par Nicolas Azalbert

A la surveillance qu'exerce le portable sur les moindres faits et gestes, Sameh Zoabi oppose une liberté de mouvements recouvrée par le bouche-à-oreille et la distribution de tracts " de la main à la main ".

La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma

TéléCinéObs

par Guillaume Loison

Une chronique pleine d'ironie et de malice qui évoque en creux les vicissitudes d'une communauté condamnée à se sentir étrangère dans son propre pays. D'accord, les effets comiques sont du genre sommaire, mais on reste preneur de ce ton débonnaire et de ces personnages rafraîchissants.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Cette comédie à types (...), menacée par le double écueil de la gentillesse et de la désinvolture, est en revanche recommandable pour sa drôlerie et sa finesse.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Les Fiches du Cinéma

par Julien Englebert

En fixant son propos sur le sol, Sameh Zoabi tourne en rond et ne lève que trop rarement son regard. La question pertinente de la communication est soulevée, mais n'éclôt jamais.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Télérama

par Jacques Morice

S'il arrive que certaines métaphores — sur la question épineuse du territoire et de la communication difficile entre Arabes et Israéliens mais aussi entre les générations — soient joliment tricotées, le film tourne vite en rond et se complaît dans un babil plus saoulant que bidonnant.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

La Croix

par Arnaud Schwartz

Même si elle manque de rythme et d'énergie, cette comédie assez légère de ton jette un regard empreint d'autodérision et de tendresse sur une petite communauté rurale, loin des schémas préconçus.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Critikat.com

par Raphaëlle Pireyre

Sur un ton léger de la comédie, "Téléphone arabe" aborde avec humour les relations intercommunautaires en Israël à travers le personnage de Jawdat, jeune homme qui sert de trait d'union entre Israéliens et Arabes. A trop user d'un humour primesautier pour évoquer des relations conflictuelles, le film tombe souvent dans les bons sentiments et la complaisance.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Studio Ciné Live

par Laurent Dijan

Voir le site de Studio Ciné Live

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live
Les meilleurs films de tous les temps