Mon AlloCiné
Ça
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Ça" et de son tournage !

Adaptation d'un roman culte

Ça est l'adaptation du célèbre roman fantastique du même nom écrit par Stephen King publié en 1986. L'ouvrage avait déjà été transposé à l'écran via le téléfilm à succès Ça - Il est revenu réalisée par Tommy Lee Wallace et diffusée en deux parties en 1990 aux Etats-Unis et en 1993 en France (sur M6).

Changement de réalisateur

Un certain Cary Fukunaga devait à l'origine réaliser Ça, mais le metteur en scène qui avait fait des merveilles avec la première saison de True Detective a finalement quitté le projet suite à quelques désaccords artistiques avec les producteurs de New Line (notamment sur le fait que la société ne souhaitait ne faire qu'un seul film). Le film sera finalement chapeauté par Andrés Muschietti, récompensé à Gerardmer en 2013 pour son premier long métrage Mamá.

Le clown change de visage

A l'origine, il était question que le jeune comédien anglais Will Poulter (The Revenant) joue le clown psychopathe dans le film. Il aurait ainsi succédé à l'immense Tim Curry sous le maquillage de ce monstre qui a terrifié des générations de spectateurs. L'acteur avait même été préféré à Mark Rylance et Ben Mendelsohn après avoir subjugué le cinéaste Cary Fukunaga pendant son audition... Mais suite au départ du réalisateur, Poulter a préféré quitter le navire et c'est finalement Bill Skarsgård, deuxième fils de Stellan Skarsgård et jeune frère d’Alexander, qui a eu l'immense privilège de se glisser dans la peau du monstrueux Pennywise.

Long casting

Pour trouver l'heureux élu qui allait se glisser dans la peau du clown, un casting interminable a été entrepris et la production a vu des centaines d'acteurs, connus ou inconnus. "Des acteurs qui nous ont fait du Tim Curry, nous avons même eu des femmes postulant pour le rôle ! Mais quand on a eu Bill en face de nous, nous avons été immédiatement conquis", se rappelle Barbara Muschietti.

Pas un remake !

La productrice Barbara Muschietti insiste sur le fait que Ça n'est pas un remake du film de 1990 diffusé en deux parties mais une adaptation du roman de Stephen King : "Le livre est notre bible, et non pas la mini-série. Nous avons juste changé la période du livre pour que ceci se passe dans les années 80. Nous étions des enfants pendant les années 80, et c’est donc une période que nous gardons avec amour au plus profond de nous et qui de plus correspond bien à l’esprit de l’histoire."

2017, l'année Stephen King

En 2017, on dénombre précisément quatre adaptations de romans de Stephen King : Ça, la nouvelle adaptation sur petit écran de The MistLa Tour sombre et la série Mr. Mercedes.

Un record pour la bande-annonce

La bande-annonce du film a été vue plus de 197 millions de fois en 24 heures, dépassant ainsi les 139 millions de visionnages enregistrés en décembre 2016 par le trailer de Fast & Furious 8, précédent détenteur de ce record online.

Stephen King approuve le film

Début mars 2017, le producteur Seth Grahame-Smith a partagé l'avis du maître du fantastique (lequel avait par le passé vivement critiqué certaines des adaptations de ses romans comme par exemple Shining) sur son compte Instagram : "Stephen King m'a demandé de faire savoir qu'il avait vu Ça aujourd'hui et qu'il veut que tout le monde arrête de s'inquiéter car les producteurs ont fait un travail incroyable avec le film. 'Je peux mourir maintenant. Au revoir. Je suis mort.'"

Une suite 30 ans plus tard

Le réalisateur Andrés Muschietti a révélé en juillet 2017 qu'une suite à Ça, centrée sur les enfants devenus adultes trente ans après les événements du premier film, verra le jour en 2018.

Les réalisateurs de "Stranger Things" voulaient en être

Les frères Duffer, à qui l'on doit la géniale série Netflix Stranger Things, avaient confié en août 2016 qu'ils voulaient, au début de leur carrière, réaliser une adaptation du roman de Stephen King. Ils sont même allés eux-mêmes réclamer le projet auprès des studios Warner : "Nous avons demandé (...) à Warner Brothers. J'ai dit "s'il vous plaît", et ils ont dit "non". C'était avant Cary Fukunaga. C'était il y a longtemps."

A noter que le jeune comédien Finn Wolfhard, qui joue Richie Tozier dans Ça, incarnait Mike Wheeler, l'un des personnages principaux de Stranger Things.

Tiré du réel...

Stephen King a écrit le roman après la mort d’un jeune homme, torturé par des camarades de classe. Ce tragique événement l'avait poussé à imaginer la ville de Derry en Pennywise règne en maître de la peur et se nourrit de la peur des autres.

La réalité pire que la fiction

Stephen King s'est sans doute inspiré, pour créer ce personnage de clown tueur, de John Wayne Gacy Jr., l'un des tueurs en série les plus célèbres des Etats-Unis. Ce dernier avait été surnommé "le clown tueur" parce qu'il avait l'habitude de se déguiser en clown pour mieux attirer les enfants. Reconnu coupable de 33 meurtres, il a été exécuté en 1994 par injection létale.

Clowns terrifiants

D'autres films mettent en scène un clown tueur. Nous pouvons par exemple compter Les Clowns tueurs venus d'ailleurs (1988), Dark Clown (2012), La Maison des 1000 morts (2003), The Devil's Rejects (2005), Burger Kill (2007), Serial Killer Clown : Ce cher Mr Gacy (2010), Clown (2014), 100 Tears (2007), Amusement (2009), Spawn (1997), Clownhouse (1989), 31 (2016) ou encore les Batman comprenant le personnage du Joker.

La ville de Derry

La ville de Derry a été conçue comme un personnage à part entière du film. Elle a été recréée presque grandeur nature et inspirée de Bangor, une ville de l’Etat du Maine si chère à Stephen King. "Nous y avons donc été et ceci en plein mois de janvier sous des mètres de neige ! Nous y sommes restés une semaine, et c’est là que vit Stephen King. Ca a été très émouvant pour nous d’être dans « l’antre » du maître de l’Horreur. King supporte la ville avec des millions de dollars et il y est vénéré : il donne ainsi plus de 5 millions de dollars par an pour diverses associations ! Et tout le monde a une histoire sur ou avec Stephen King", raconte Barbara Muschietti.

"La Tour sombre" + "Ça"

Le comédien Nicholas Hamilton est à l'affiche de deux films adaptés de romans de Stephen King : La Tour sombre et Ça.

Pourquoi des enfants ?

Stephen King révèle la raison bien précise pour laquelle il a choisi des enfants comme héros de son roman. "Il y a une période de transition dans la vie d’un enfant, où il est trop grand pour croire encore au Père Noël ou au Lièvre de Pâques, mais où il se demande quand même s’il 11 n’y a pas quelque chose qui se cache sous son lit au moment d’éteindre la lumière. J’ai voulu mettre ces enfants dans une situation où ils sont les seuls capables de voir et donc de combattre la créature parce qu’ils croient encore aux monstres. Et pourtant, malgré tout, ils sont plus âgés que de très jeunes enfants qui n’auraient aucune chance : ils sont capables de se défendre."

Côté bande originale

La musique, composée par Benjamin Wallfisch, a constitué la touche finale de Ça. Wallfisch a tenté d'évoquer l’époque du film, et a donc composé une partition ancrée dans la tradition symphonique des films d’aventure emblématiques des années 1980. Cependant, il savait que la partition devait exprimer un climat tout à fait singulier. Le compositeur raconte :

"Créer une bande-son originale pour raconter l’histoire d’une créature terriblement maléfique et changeant sans cesse d'apparence — une entité qui ne peut être vaincue que lorsque plusieurs individus s'épaulent mutuellement pour ne faire plus qu’un — nécessitait des thèmes métamorphiques, passant d’un extrême à un autre, d’une audace musicale à un moment de calme absolu et surtout, un langage musical constamment traversé par la profonde vérité émotionnelle qui habite le film."

Historique !

Avec un total de 266,3 millions de dollars de recettes au terme de son troisième week-end d'exploitation, Ça est devenu le plus gros succès de l'histoire pour un film d'horreur aux Etats-Unis, devançant L'Exorciste de William Friedkin, détenteur du précédent record avec 232,9 millions de billets verts.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Le Crime de l'Orient-Express (2017)
  • Santa & Cie (2017)
  • Coco (2017)
  • Bienvenue à Suburbicon (2017)
  • La Deuxième étoile (2017)
  • Star Wars : Episode I - La Menace fantôme (1999)
  • Girls Trip (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Paddington 2 (2017)
  • C'est tout pour moi (2016)
  • Wonder (2017)
  • Stars 80, la suite (2015)
  • Les Gardiennes (2016)
  • Garde alternée (2017)
  • Justice League (2017)
  • Drôles de petites bêtes (2017)
  • Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017)
  • La Villa (2017)
  • Jean-Philippe (2005)
Back to Top