Mon AlloCiné
Nuits d'ivresse printanière
note moyenne
2,9
211 notes dont 52 critiques
15% (8 critiques)
13% (7 critiques)
19% (10 critiques)
15% (8 critiques)
12% (6 critiques)
25% (13 critiques)
Votre avis sur Nuits d'ivresse printanière ?

52 critiques spectateurs

Caracol

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 154 critiques

1,0
Publiée le 25/08/2013
L'idée de départ d'une passion homosexuelle dans la chine d'aujourd'hui était intéressante, malheureusement l'histoire est décousue, on a du mal à suivre, les scènes de sexe pas du tout convaincantes. c'est long et ennuyeux !!
Balthazard2012

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 3 critiques

0,5
Publiée le 30/09/2010
1H55 d'amours ineptes, entre scènes intimistes (comprenez des scènes de la vie quotidienne entrecoupées de scènes de sexe pas très sexy, ni très émouvantes d'ailleurs) et crises de larmes exaspérantes (untel ne répond pas aux textos, l'autre suicide, etc avec une mention spéciale au karaoke en pleurant et en morvant vers la fin du film). Seul point positif : après avoir vu ce film votre vie sexuelle vous paraîtra passionnante, même si vous êtes vierge.
Fra64

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 96 critiques

0,5
Publiée le 16/07/2010
Je suis passé complètement à côté de ce film, une sorte de Jules et Jim inversé dans Nankin. C'est franchement décousu, confus notamment à cause de nombreux plans dans l'obscurité où on ne distingue pas toujours bien les protagonistes. Je sais que ce film a été tourné sans autorisation, mais seul le résultat compte et le prix du scénario 2009 à Cannes est incompréhensible.
RENGER

Suivre son activité 313 abonnés Lire ses 5 433 critiques

1,0
Publiée le 07/06/2010
Après avoir présenté à Cannes en 2006 son précédent film Une jeunesse chinoise, Lou Ye fut banni de son propre pays pendant cinq ans. Censuré et interdit de tourner, le cinéaste Chinois persiste et signe une œuvre courageuse, dans laquelle il y traite de l’homosexualité. Sujet impensable au cinéma dans la Chine d’aujourd’hui, d’où une coproduction avec la France. Grand lauréat du Prix du Scénario à Cannes 2009, aussi bizarre que cela puisse paraître, on ne parvient pas à comprendre pourquoi le jury lui a décerné un tel prix. La mise en scène aussi amorphe soit-elle, ne parvient jamais à nous tenir en haleine, certes l’idée de départ était intéressante, mais en fin de compte, le film s’enlise à travers un triangle amoureux complexe et ennuyeux, dans lequel on espère qu’une chose, le générique de fin ! Alors que l’on en attendait beaucoup de Nuits d'ivresse printanière (2010), de part son intrigue et son thème général, en fin de compte, c’est une déception de taille auquel nous convie le cinéaste.
Nico2

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 143 critiques

0,5
Publiée le 27/05/2010
Lauréat du Prix du scénario à Cannes 2009, financé notamment par le Ministère français des Affaires Etrangères et la région Île-de-France, Nuits d'ivresse printanière se veut un Jules et Jim à la chinoise, sauf que l'on n'arrive jamais à être séduit par le film. Les péripéties s'enchaînent sans réel lien entre elle, on s'ennuie beaucoup, l'image est très granuleuse, seuls les acteurs valent le détour et n'hésitent pas à donner de leur personne dans des scènes de sexe inutilement longues et sans intérêt. Nuits d'ivresse printanière est un film qui ne séduit jamais auquel on reste complètement extérieur, la faute à une absence de scénario digne de ce nom et à un manque d'ambition certain.
ojiisan

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 16 critiques

0,5
Publiée le 13/05/2010
Je n'ajouterai rien aux autres critiques qui ont mis un zéro bien mérité à ce film, laid comme ses acteurs (la fille mise à part), ennuyeux, aux trépidations de caméra insupportables et difficile à suivre. Mon Dieu, quelle horreur ! Je suis presque certain que c'est la première fois en 70 ans que je sors de la salle avant la fin du film !
LADIDE94

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 183 critiques

1,0
Publiée le 12/05/2010
Les conditions dans lesquelles s'est tourné ce film et dont il est difficile de ne pas tenir compte l'imprègnent d'une fièvre, d'une certaine immédiateté, d'une sincérité et d'une fulgurance dans la beauté de certains plans qui touchent le spectateur. Elles ne peuvent cependant pas tout excuser et, en particulier, le côté brouillon de l'écriture (prix du scénario à Cannes ? Ah bon !), le manque d'épaisseur des personnages que l'on finit par confondre et surtout le côté "Tu m'as vu, je suis un film tourné dans la clandestinité donc aime-moi" qui s'impose à la longue et qui devient contreproductif. Malgré la beauté de l'acteur principal, tout cela manque aussi de charme et de sensualité. On finit par trouver le film branchouille et du coup énervant.
Vincent^

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 402 critiques

0,5
Publiée le 04/05/2010
1- La lumière existe AUSSI en Chine. Pourquoi filmer aussi sombre, parfois flou, en abusant du contre-jour ? C'est tout simplement trop sombre, difficile à voir. 2- Histoire sans intérêt, scénario plat, délayé à l'absurde. 3- Les acteurs étaient morts. Ou sans charisme. Je ne sais pas. 4- Réalisation peu inspirée, prétentieuse, confuse. 5- La caméra qui bouge dans tous les sens rend le tout pénible à suivre. Quel ennui ! J'oubliais: les scènes de sexe gay sont totalement ratées... La censure chinoise avait raison: ce film devrait être interdit !
ARNAUD M.

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

0,5
Publiée le 03/05/2010
Film décevant et ennuyeux, incompréhension totale !
alain-92

Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 1 081 critiques

1,0
Publiée le 26/04/2010
Quel dommage ! La mise en scène pâtit d'un scénario trop confus. Un prix à cannes ? Incompréhensible. Quelques belles scènes ne sortent pas le film d'une torpeur envahissante.
psgKid

Suivre son activité Lire ses 21 critiques

0,5
Publiée le 24/04/2010
Je ne sais pas s'il y avait quelque chose à comprendre dans ce film, mais pour ma part, je n'ai rien compris.
ffred

Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 2 989 critiques

1,0
Publiée le 16/04/2010
Après le prix de la mise en scène à l'horrible Kinatay l'an passé, on se demandait ce qu'était passé par la tête au jury du festival de Cannes ! Mais en voyant ce prix du scénario décerné à ces Nuits d'ivresse on se pose encore plus de questions. Les cinéastes opprimés ou interdits, ou ceux venant de pays émergeant sont bien souvent récompensés dans les festivals. Souvent à tort. Ce n'est pas la qualité des films qui est honorée mais bien la condition de leurs auteurs. Rien de moins objectif donc. C'est bien le cas ici. Le mérite du festival est bien sûr de mettre en avant ces cinéastes et c'est très louable. Ce film clandestin et parlant d'homosexualité, sujet hautement sensible en Chine, est fait dans l'urgence et cela se sent. La mise en scène est tendue parfois intense mais trop perturbée par un scénario qui ne tient pas la distance. De trop peu nombreux moments de grâce émaillent des scènes longues, lourdes, sans saveur et surtout sans aucune passion donc sans émotion. De plus au bout d'un moment on ne sait plus qui couche avec qui et qui fait quoi. Techniquement le peu de moyens se sent aussi beaucoup, même si cela n'est pas un critère de réussite. Tous ces entraves et ces contraintes auraient pu donner justement quelque chose de fiévreux et de désespéré. Il n'en ai rien. On a juste là quelque chose de creux, d'ennuyeux et d'un peu vain. Dommage.
selenie

Suivre son activité 365 abonnés Lire ses 4 638 critiques

1,0
Publiée le 16/04/2010
Une épouse fait suivre son mari et son amant par un dédective qui va finir par coucher avec l'amant en question mais il y aussi une femme... L'histoire avait de quoi offrir une kyrielle de possibilité. Des acteurs bons, des scènes de sexe gay charnelles et sans fioritures, mais dénuées de sensualités. Le problème vient des choix techniques... Scénario trop découpé, choix de la caméra à l'épaule inadéquate et grain de l'image laide... A trop vouloir faire cinéma d'auteur on se brise parfois les ailes. Film censuré en Chine, on n'en est pas étonné ; question... Pourquoi les scènes de sexe gay sont traités aussi crument et froidement comparé aux scènes de sex hétéro, plus sages et moins exposées ?!... Le film a ses qualités mais les choix de mise en scène et le scénario font que ce film peut être difficle à suivre pour la grande majorité du public.
Thierry M

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 2 435 critiques

0,5
Publiée le 15/04/2010
c'est nul et en plus mal filmé.
Kinopoivre

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 190 critiques

0,5
Publiée le 15/04/2010
Parce qu’un film est chinois, a contourné la censure et parle d’homosexualité, faut-il forcément lui tresser des couronnes ? Trois garçons et une fille. L’un des garçons vit avec la fille mais couche avec un autre garçon. La fille le fait suivre par un troisième, qui tombe amoureux de l’un des deux. Puis, vers le milieu du récit, l’un des garçons se suicide sans qu’on sache vraiment pourquoi. Suivent alors une kyrielle de scènes où les personnages se téléphonent beaucoup, où tous pleurent, où les deux garçons survivants se disputent au bord d’une route, et où, enfin, la fille tente d’égorger l’un des deux garçons avec un tesson de boutielle. Mais il en réchappe et se fait tatouer un rameau fleuri sur la poitrine. Tout cela est filmé avec une caméra portée qui gigote sans arrêt, toutes les images sont laides, on ne comprend guère ce qui se passe, et la conclusion, après un interminable panoramique dans un crépuscule blafard sur cette horreur qu’est la ville de Nankin, consiste en la lecture d’un long poèmede 1923, destiné à justifier le titre, qui n’avait rien à voir avec l’histoire. Dans la grande salle quasi-vide où je me trouvais, plusieurs spectateurs n’ont pas enduré jusqu’au bout ce pensum, et ont déserté. On les comprend.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top