Mon AlloCiné
Faster
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Faster" et de son tournage !

Gentil ou méchant ?

Le réalisateur, producteur et scénariste Tony Gayton se souvient de son premier contact avec le projet Faster, lorsqu'il a présenté son idée à son frère, également scénariste : "J’avais en tête l’histoire d’un homme qui, le jour de sa sortie de prison, écoute le sermon du directeur, puis passe les portes en courant pour aller tuer quelqu’un. J’aimais bien l’idée que l’on ne sache pas vraiment qui est ce type au début du film. On découvre ensuite que c’est le héros et qu’il veut venger le meurtre de son frère, mais il aurait tout aussi bien pu être le méchant de l’histoire."

Dwayne Johnson, un modèle

George Tillman Jr. a été ravi de travailler avec Dwayne Johnson, il raconte : "J’ai toujours été un grand fan de Dwayne. Quand on est un homme, on ne peut s’empêcher de le regarder en rêvant d’être comme lui. Et puis travailler avec lui sur son retour au film d’action, et avec un rôle qui semble avoir été écrit pour lui, c’était un truc à ne pas rater !"

L'expérience avant tout !

George Tillman Jr. a fait confiance à l'expérience du réalisateur, acteur mais par ailleurs scénariste oscarisé Billy Bob Thornton. Il explique l'apport de l'acteur : "En plus de sa capacité en tant qu’acteur à incarner les défauts et les faiblesses d’un policier, Billy Bob est aussi un scénariste et réalisateur talentueux ; il sait donc comment jouer sur tous les aspects qui peuvent améliorer une scène."

Un inconnu au casting

Oliver Jackson-Cohen tient le rôle d'un assassin professionnel en proie à des démons intérieurs. Il se souvient : "Quand j’ai lu le scénario, j’ai réalisé que je n’avais encore jamais vu de film avec un tueur à gages qui essaye de remplir un contrat tout en faisant face à ses problèmes et aux répercussions de son travail sur sa vie personnelle." L'acteur anglais n'a joué auparavant que dans un long métrage, Trop loin pour toi.

"The Rock" parle de son personnage

"Mon personnage est motivé par une chose simple, évidente, immédiatement compréhensible : la vengeance. Quand quelqu’un que vous aimez est tué et que vous vous retrouvez seul avec votre peine, la seule chose qui vous reste est l’envie de faire payer les responsables. Il y a de nombreuses façons de réagir quand on perd ce qui compte le plus, et la réaction de cet homme est tout ce qu’il y a de réaliste. Pour le Conducteur, tout se résume à cette idée : « Vous m’avez tout pris, maintenant vous allez payer »."

Préproduction intense

Le travail de préparation de George Tillman Jr. s’est intensifié durant la préproduction. Au début du tournage, il a remis à chaque acteur un classeur rempli d’informations. Dwayne Johnson raconte : "George a fourni aux acteurs des pages et des pages d’informations sur leur personnage, son parcours, son identité, et une liste de films dont s’inspirer."

Leçon de conduite

Avant Faster, l'actrice Maggie Grace n'avait jamais conduit une voiture avec levier de vitesse. Par ailleurs, elle et les acteurs Dwayne Johnson et Oliver Jackson-Cohen ont participé à une journée de formation à Rock Seaman’s Stunt Driving School, entrainement nécessaire pour piloter eux-mêmes les engins du film. "The Rock" était ravi : "C’était vraiment super de pouvoir prendre le volant et de travailler avec certains des meilleurs pilotes cascadeurs au monde. Je me suis beaucoup amusé à faire avec eux des virages à 45, 90 et 180 degrés. Ils m’ont aussi appris comment faire un tête-à-queue pour continuer de rouler en marche arrière comme un dingue à 140 km/h. Cela a été une expérience formidable !"

Parlons flingues

Le Conducteur utilise un revolver appelé "Redhawk Alaskan Ruger", dit "Le tueur d'ours". Le Tueur emploie un H&K P30 avec silencieux, puis un Glock sans silencieux. Enfin, le Flic use lui aussi d'un Glock, une arme utilisée par les forces de police partout dans le monde.

L'entrainement intense de Oliver Jackson-Cohen

De tous les acteurs, Oliver Jackson-Cohen est celui qui a subi le programme d’entraînement le plus approfondi et le plus rigoureux, avec notamment des disciplines comme le fitness et le yoga. L’acteur n’était pas habitué à faire autant d’exercice, mais l’expérience s’est révélée positive. Il raconte : "J’ai vraiment le sentiment d’être la personne la plus chanceuse du monde, parce que j’ai fait dans ce film tout ce que je rêvais de faire depuis que je suis enfant. J’ai toujours voulu tirer avec une arme et conduire des voitures de sport, et j’ai toujours eu envie d’apprendre à me battre. C’était génial d’apprendre à faire tout ça !"

Les combats : un souci de réalisme

Dwayne Johnson explique que la volonté première de l'équipe face aux cascades et combats était le réalisme : "Le Conducteur n’est ni un spécialiste des arts martiaux ni un super soldat. Il est juste animé par une fureur et un instinct animal que rien ne peut arrêter". Le coordinateur des cascades Darrin Prescott, qui a notamment travaillé sur les trilogies Jason Bourne et Matrix, ajoute : "Ce n’est pas un film où les personnages se font voler dans la pièce, se balancent des coups de poing comme des massues et passent à travers les murs. L’action devait servir l’histoire, pas seulement être de l’action pour l’action."

Le style West Coast

Une des scènes d’action du film se déroule dans une salle de bain où le Conducteur se bat contre une de ses cibles. Alors que les cinéastes auraient pu se contenter d’un court échange de mots suivi d’une simple bagarre classique, Dwayne Johnson s’est entraîné pendant deux jours avec deux professionnels au 52 Blocks, un style de combat développé dans les prisons de la côte Ouest.

Change pas de look !

Bien que le voyage du Conducteur dure cinq jours, les cinéastes ont décidé qu’il ne changerait pas de vêtements pour montrer que sa mission est la seule chose qui compte pour lui. Le costumier Salvador Perez a aussi demandé au personnel d’une prison locale ce que porterait une personne qui a passé dix ans derrière les barreaux à sa sortie. En général, les familles apportent aux prisonniers de quoi s’habiller. Le Conducteur n’ayant pas de famille, l’option suivante étaient des vêtements donnés à la prison par une association caritative. Le Conducteur a fini par passer les portes de la prison vêtu d’un t-shirt et d’un jean – un t-shirt de marque et un jean coûteux. Salvador Perez a acheté 30 exemplaires de chaque pièce du costume pour pouvoir les changer pendant le tournage.

Date et lieux de tournage

Le tournage de Faster a commencé en février 2010 et s’est poursuivi pendant onze semaines dans différents endroits de Californie du Sud (dans le scénario, le voyage du Conducteur le mène dans plusieurs régions de Californie du Sud et dans le Nevada). Le chef décorateur David Lazan témoigne : "Faster est un parcours personnel, les paysages devaient donc refléter à chaque instant où en est le Conducteur dans son voyage intérieur. Tout au long du film, il va passer par différentes étapes de la rédemption jusqu’à trouver sa vérité."

Deux anciens de "Lost" au casting

Maggie Grace et Adewale Akinnuoye-Agbaje ont tous deux joués dans la série Lost, les disparus, mais pas dans la même saison.

Un Évangéliste venu de la télé

L'acteur qui joue le rôle de l'Évangéliste est connu des amateurs de séries télé américaines. Il s'agit d'Adewale Akinnuoye-Agbaje, qu'on avait vu dans le rôle du prêtre africain M. Eko dans Lost, les disparus ou de façon plus régulière en chef des "Gangsters" de la prison de Oz.

Un hommage aux années 70

Le réalisateur confie son envie de faire, à travers Faster, un hommage aux films d'action des années 70 : "Ces films (...) avaient des héros formidables, des hommes d’action ayant aussi un côté dramatique qui en faisait des personnages complexes. Je pense qu’aujourd’hui, le public a envie de voir des films d’action plus sophistiqués, avec des personnages qui leur ressemblent, parce que les humains sont, par nature, loin d’être simples."
Robert Teitel a ressenti la même chose en lisant le scénario : "J’ai trouvé que c’était le genre de film qu’on ne voit plus très souvent aujourd’hui, avec un héros dont le charisme capte immédiatement l’attention des spectateurs et les entraîne dans une aventure au cours de laquelle ils en apprennent davantage sur lui".

Une équipe gagnante

Le réalisateur George Tillman Jr. et le producteur Robert Teitel de State Street Pictures, avaient déjà travaillé ensemble sur plusieurs long métrages comme Soul food, Barbershop et Barbershop 2 : back in business, Les Chemins de la dignité, ou Notorious B.I.G..

Retrouvailles

Dwayne Johnson et Carla Gugino s'étaient déjà donnés la réplique dans La Montagne ensorcelée (2009). Gugino incarne une dure à cuire de la police. Dwayne Johnson commente : "Comme Cicero, Carla est une femme indépendante qui a du caractère. Elle peut facilement tenir tête à Billy tout en restant très sexy."

Retour aux affaires

Faster marque le grand retour de Dwayne Johnson alias "The Rock" au film d'action, après avoir enchaîné les comédies (La Montagne ensorcelée , Very Bad Cops).

Désistement

Salma Hayek était censée jouer dans le film mais se désista une semaine avant le début des prises de vue.

Réalisateur pressenti

Phil Joanou avait été pressenti pour réaliser le film. Il avait déjà travaillé avec Dwayne Johnson pour Rédemption, sorti directement en DVD en 2007.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Rémi sans famille (2018)
  • Mortal Engines (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Bienvenue à Marwen (2018)
  • Mystic River (2003)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Pupille (2018)
  • Le Retour de Mary Poppins (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Aquaman (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • The Nice Guys (2016)
  • Le Grinch (2018)
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • Edmond (2018)
Back to Top