Mon AlloCiné
L'Italien
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Italien" et de son tournage !

Un sujet sérieux

Avec L’Italien, Olivier Baroux a cherché à donner forme à un film drôle, mais orienté par rapport à une problématique sérieuse, à savoir les questions d’identité. De ce fait, cette thématique entre en adéquation avec le parcours de Kad Merad, qui est né d’un père algérien et d’une mère française.

Et de 3 !

Après Safari (2009) et Ce soir, je dors chez toi (2007), Olivier Baroux réalise, avec L’Italien, son troisième long métrage.

Le scénario

A l’origine, le script de Nicolas Boukhrief et Eric Besnard (qui avaient collaboré sur Le Convoyeur, en 2003) était plus sombre et plus réaliste que ce qu’on peut voir dans le film d'Olivier Baroux. Ce n’est qu’après le travail de réécriture entreprit par Kad et Olivier que L’Italien est finalement davantage axé sur le genre comique, tout en abordant un sujet d'actualité : "Nicolas Boukhrief ne vient pas de la comédie et avec Éric Besnard ils ont eu la bienveillance d’imaginer que nous saurions transposer le sujet dans un registre plus léger", explique Olivier Baroux. "Au début, j’ai eu besoin de remettre à plat l’essentiel, pour avoir le sentiment de m’approprier le film : le personnage principal ne jouait pas à être un parfait italien, mais se faisait passer pour un bon français, parfois jusqu'à la caricature. Sans doute trop, puisqu’à un moment, pour ne pas perdre la face vis-à-vis de ses collègues il en venait à adopter des attitudes racistes et le film ne devenait pas forcément drôle pour tout le monde !", ajoute-t-il.

Retrouvailles !

Hormis Kad Merad et Olivier Baroux, qui ont travaillé ensemble à maintes reprises aussi bien pour la scène que pour le cinéma, Valérie Benguigui et Philippe Lefebvre se retrouvent à nouveau après Safari (réalisé par Olivier Baroux) et Pur week-end, deux comédies avec Kad Merad dans le rôle titre.

Habitués...

Etant donné qu’ils travaillent ensemble depuis une vingtaine d’années, Olivier Baroux explique que Kad Merad est l’acteur avec lequel il communique le moins sur un plateau de tournage : "Nous avons tellement parlé "avant" (ça fait quand même vingt ans que ça dure) que sur le plateau ça va très vite. Je passe plus de temps avec les autres acteurs", conclut le metteur en scène.

Une dispute

Kad Merad a pris les scènes de prières très à cœur, puisqu’il les a travaillées avec un coach pour être le plus crédible possible à l’écran. Olivier Baroux nous fait part d’une dispute qu’il a eue avec son partenaire au sujet de ce type de scène : "Ça nous a valu une saine engueulade lorsque je lui ai dit que je voulais filmer la prière sur la terrasse, au soleil levant. Il m’a dit "pas question, la prière c’est dedans !" Je lui ai dit qu’au nom de la beauté du plan, on pouvait faire une petite entorse à l’orthodoxie ! Et en fait, on a utilisé les deux", confie-t-il.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Alita : Battle Angel (2019)
  • Ralph 2.0 (2018)
  • La Grande Aventure Lego 2 (2018)
  • Grâce à Dieu (2019)
  • Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (2018)
  • All Inclusive (2018)
  • Nicky Larson et le parfum de Cupidon (2018)
  • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
  • Dragons 3 : Le monde caché (2019)
  • Le Chant du loup (2018)
  • Vice (2018)
  • La Favorite (2018)
  • La Mule (2018)
  • Happy Birthdead 2 You (2019)
  • Une intime conviction (2017)
  • Black Snake, la légende du serpent noir (2017)
  • Paradise Beach (2018)
  • Jusqu'ici tout va bien (2018)
  • Minuscule 2 - Les Mandibules du Bout du Monde (2019)
  • Glass (2019)
Back to Top